Pointe André (2679m), traversée des arêtes

Difficulté :
Alpinisme AD
Dénivelé :
875m
Durée :
1 jour
La carte

Auteur : (Avertissements et Droits d'auteur)

Une magnifique traversée d'arêtes, à peine dans le AD-, dans du bon rocher et dans une ambiance très "Mercantourienne"

Accès

De Saint-Martin-Vésubie prendre à droite la route de la Madone de Fenestre.
Avant de traverser une dernière fois le torrent prendre à droite une piste courte et cabossée menant au parking de la Vacherie (1850m).

Précisions sur la difficulté

  • Cotation : AD- (une longueur en 4a+ et 3 longueurs en 3+/4-).
  • Engagement : II (arête peu soutenue avec courte approche)
  • Bon rocher dans l’ensemble mais faire gaffe quand même
  • Course pouvant être enchainée avec l’arête Ouest du Neiglier (AD- avec deux longueurs en 4a/b depuis la Brèche André).

Les infos essentielles

  • Carte IGN : IGN TOP 25 - 3741 - Vallée de la Vésubie
  • Altitude minimum : 1850m
  • Altitude maximum : 2679m
  • Période : en été
  • Matériel : Corde 2x50m pour les rappels, quelques coinceurs pour les longueurs en 4 en terrain d’aventure.

Itinéraire

Approche : De la Vacherie de la Madone à la Baisse des 5 Lacs

Du parking (1850m), continuer à pied la piste jusqu’à la balise 367.

À cette balise continuer à main droite vers la Baisse des 5 Lacs (2339m) par un bon sentier s’élevant dans le Vallon du Ponset.

Du replat médian (2100m environ) on aperçoit très bien l’intégralité de l’arête de Pointe André !

Ascension de la Pointe Karine (2622m)

À la Baisse des 5 Lacs, virer à gauche sur l’arête herbeuse et débonnaire.

S’élever au mieux dans les pentes herbeuses raides qui suivent.

Deux centaines de mètres plus haut on arrive à l’antécime de Pointe Karine (2611m) d’où l’arête s’effile et devient rocheuse.

Prendre au maximum le fil durant quelques instants avant de virer en face ouest sur des bonnes banquettes herbeuses (contournement d’une partie difficile).

Remonter ensuite à main droite des cheminées (2b) pour atteindre le sommet de la Pointe Karine (2622m)

La voie : arête sud-ouest de Pointe André

De la Pointe Karine descendre au mieux en versant nord par une pente pierreuse raide (50°).

PS : On peut évidemment rejoindre directement la brèche entre le 1er gendarme et la Pointe Karine sans faire la 1ère partie de l’arête décrite plus haut. Cotation T5, couloir 40-45°

De la brèche médiane gravir le 1er gendarme juste à gauche du fil (la fissure-cheminée la plus proche du fil). Du 4a sur 10m.

Descendre ensuite à la brèche suivante facilement puis gravir le 2ème gendarme par un dièdre sur la gauche du fil (4b- sur 10m).

Depuis le 2ème gendarme on peut soit :

  • Desescalader une cheminée en versant sud (3c/4a très expo.)
  • Continuer l’arête puis atteindre une zone de sangles et faire un rappel vertical de 10m (option la plus sage).

Suivre ensuite facilement l’arête vers le pied du ressaut menant au 3ème gendarme.

D’ailleurs il ne faut pas escalader le 3ème gendarme sous peine de redescendre en rappel sur 7m derrière !

Mais plutôt descendre légèrement une vire en versant ouest puis remonter un mur sur 5m (3b+) et rejoindre la brèche derrière le 3ème gendarme.

Suivre ensuite facilement l’arête de préférence par le fil (3a) puis rejoindre le pied du grand ressaut sommital.

Gravir ce ressaut tout droit au mieux (3a) et au niveau du gros redressement sur les 5 derniers mètres prendre une cheminée sur la droite (3c+) et atteindre le sommet juste au-dessus !

Un gros fauteuil vous attendra sagement et attendra qu’un seule chose : que quelqu’un s’asseye dessus !

Panorama de Pointe André

Une incroyable vue sur la Côte d’Azur, la Combe du Ponset ainsi que les arêtes du Mont Neiglier qui paraît impressionnant.
Une ambiance particulière y règne.

La vue est malheureusement un peu bouchée par le Ponset et le Neiglier.

La descente

Descendre au début par des vires en versant nord-est puis rapidement se diriger sur le fil par une désescalade délicate (3a).

Rester à gauche de l’arête et descendre par des banquettes confortables au niveau du grand gendarme caractéristique (celui où sont placés les rappels de 50m).

Attaquer les rappels directement dans la face nord (2x50m obligatoire et minimum !! avec ce matos on était tout juste !!)

Atterrir à l’encaissée Brèche André !

PS : On peut bien sur enchaîner la course avec les arêtes ouest du Mont Neiglier (2786m), cotation AD sur les 2 première longueurs : 20m en 4a et 20m en 4b+.

Sinon pour descendre de la Brèche André (face sud), soit contourner le bloc coincé par la gauche et une cheminée raide (3a) ou soit faire un rappel en fil d’araignée sur 10m (sangles en place).

Descendre ensuite assez aisément (2a sur quelques passages) puis rejoindre la voie normale du Neiglier puis retourner à la Madone.

Voies possibles

  • Arête Ouest : AD, voir topo
  • Arête Est (voie normale) : PD+, voir topo.
  • Éperon Sud : D, voie très esthétique dans l’éperon caractéristique du versant sud, atterrit directement au sommet, quelques longueurs en 5b.
  • Face nord (voie de Cessole) : PD+, à droite (montée) de la voie normale de l’arête est et moins connue mais aussi plus exposée.
  • Couloir Nord de la Brèche André : PD, grande classique en hiver ou au printemps, 45° en moyenne sur 150m et très esthétique. Peut s’enchaîner avec la voie normale.
Dernière modification : 16 mai 2018
Cayre Colomb (2702m) en traversée

La carte du topo « Pointe André (2679m), traversée des arêtes »

Ouvrir en grand !

Chargement de la carte en cours