Pointe Gastaldi (3210m) voie normale

Difficulté :
Alpinisme PD
Dénivelé :
1500m
Durée :
1 jour

Sommet le plus oriental du Queyras, situé sur la crête frontalière franco-italienne à quelques encablures du Roi de Pierre, le Mont Viso, la Pointe Gastaldi constitue une course d'alpinisme sérieuse qui demande concentration, sang froid et technicité.

Accès

Par la D.947 prendre la direction de Ristolas, ne pas rentrer dans le village, poursuivre sur la route.
Laisser le parking de l’Echalp. Poursuivre en empruntant la piste qui mène au parking de la Roche Écroulée.

Précisions sur la difficulté

  • Cotation : PD
  • Montée au sommet :
    • Dièdre raide et exposé d’environ 35m à 40m en III-/III avec ressaut final en III/III+
    • Suite parfois exposée en II avec quelques passages en II+/III-
  • Descente du sommet :
    • Rappel possible sur la rampe en II+ exposée à la fin de la descente mais risque de coincement des cordes trop important. Le mieux est de désescalader.
    • Rappel d’environ 35m sur le dièdre fortement conseillé même si la désescalade reste possible.
    • Le balisage ne doit jamais sortir du champ de vision (barres rocheuses qui ceinturent le sommet).
  • Traversées de pierriers

Les infos essentielles

  • Carte IGN : IGN TOP25 3637OT Mont-Viso
  • Altitude minimum : 1787 m
  • Altitude maximum : 3210 m
  • Distance : environ 23km
  • Horaires : comptez entre 9h et 11h
  • Balisage :
    • Traits jaune : du parking au lac de Lestio
    • Traits rouge et blanc : montée au col de Valante + direction le Passo Giacoletti
    • Inscription "Gastaldi" sur un rocher puis cairns pour accéder au pied de la face
    • Traits rouge très présent sur la voie normale.
  • Equipements de la voie : très nombreuses plaquettes jusqu’au sommet + relais (non relié mais avec 2 rings).
  • Matériels :
    • Casque
    • Baudrier + dégaines + cordes 2x40m minimum

Itinéraire

Ouvrir en grand !

Chargement de la carte en cours

Itinéraire situé dans la réserve naturelle Ristolas - Mont Viso. De nombreuses espèces animales et végétales sont très rares et donc protégées. Il est interdit de sortir des sentiers, de cueillir des plantes, d’installer un bivouac etc...

Nous avons eu la chance de voir deux salamandres de Lanza. Une espèce qui n’existe plus dans aucun autre endroit dans le monde.

L’APPROCHE

De la Roche Écroulée suivre la piste et rejoindre le Belvédère du Viso.

Prendre le sentier de droite direction le col de Valante en passant au bord du lac de Lestio.

Une fois le col de Valante atteint, prendre à l’Est le sentier balisé en direction du Passo Giacoletti.

Après environ 500m sur ce sentier balisé rouge et blanc qui traverse une zone d’éboulis, repérer un gros bloc avec l’inscription "Gastaldi". Quitter le sentier pour une sente cairnée main droite, toujours dans les éboulis (présence discrète d’un vieux balisage jaune).

Au début de la voie (un grand dièdre visible au dernier moment), on trouve une inscription "Gastaldi via normale".

LE SOMMET

Suivre les marques rouge et les très nombreuses plaquettes.

Emprunter un dièdre (III-/III) sur environ 35m et trouver un relais.

Franchir un court ressaut (III/III+), une corde fixe (en 2018) est une aide salutaire.

Remonter une longue rampe (II+) sur environ 40m, relais.

Passer le petit ressaut et prendre main gauche. Rejoindre le sommet (II) par une série de vires, de couloirs, de ressauts (II+).

LA DESCENTE

Prudence dans la descente de la voie normale, ne pas perdre le balisage des yeux.

Rejoindre le col de Valante puis le lac Lestio.
Peu après, possibilité de prendre le sentier de droite (GR tour du Pain de Sucre) qui passe par le refuge du Viso, afin de varier la course.

Après le refuge, à la première intersection, prendre à gauche pour suivre la direction du Belvédère du Viso, puis du parking de la Roche Écroulée.

Retour au parking.

VIDEO

RÉCIT RÉEL DE NOTRE ASCENSION

Après avoir parcouru la très longue et harassante marche d’approche jusqu’au Col de Valante, Gégé, Cyril et moi-même prenons la direction du Passo Giacoletti.

Mais nous décidons de bifurquer à droite trop tôt, et malheureusement, un peu avant d’apercevoir l’inscription "Gastaldi".

Un cairn à droite ainsi qu’un col nous parraissant facile d’accès à côté d’un dièdre en mauvais état, nous met dans l’erreur.

Nous décidons de nous approcher du dièdre afin de vérifier si il est équipé. Raté !

Nous décidons quand même de nous lancer, "à vue", sans savoir si ça passe vers le col, et sans connaître le cheminement de l’arête Sud.

Une raide cheminée (III) gravie, suivie d’une vire, nous donne accès à une pente d’éboulis et de dalles.

Nous atteignons ce col que l’on apercevait du pied de la face.

Je comprends que nous sommes sur l’arête Sud.

J’essais de reconnaître la Due Dita 3147m qui est sur l’arête.

En vain... la nebbia omniprésente aujourd’hui, nous masque souvent les environs...

Un cairn trouvé sur l’arête nous rassure.

Nous poursuivons jusqu’au pied d’un grand gendarme que nous contournons par la gauche, non sans être allé voir ce qui se passait à droite...

On a vite rebroussé chemin !

Nous sommes maintenant au beau milieu de l’impressionnante face Ouest, un seul cairn vu après le gendarme.

Nous décidons d’avancer à vue. tant que nous restons dans la limite de ce que nous sommes capables d’escalader, tout en pensant à une éventuelle délicate descente...

Ressauts, cheminées, dalles lisses etc (III), nous avançons.

Un pas athlétique de plus fait monter la pression de Cyril.

Il propose de bien réfléchir au fait de poursuivre dans cette voie, sachant que s’il faut rebrousser chemin, les désescalades de plusieurs pas de III seraient très exposées, et la difficulté de retrouver les passages empruntées à la montée dans ce brouillard parfois dense, serait accrues...

Nous décidons, Gégé et moi-même, d’aller voir ce qu’il y a derrière un dièdre en dalle exposé pour savoir si nous continuons.

C’est mieux après, et on finit par convaincre Cyril qui fermait la marche,

Encore quelques gradins et je vois au loin une marque rouge et toute une lignée de cairns.

La voie normale !

La tension baisse subitement...

Il nous reste 70m à gravir sur la voie normale pour atteindre le sommet.

Celui-ci atteint, notre joie et fierté d’avoir réussi cette course atteignent leur paroxysme.

Malheureusement, la vue est en grande partie bouchée par la nebbia omniprésente aujourd’hui, mais le Viso finit pas se dévoiler.

Une belle aventure dont nous nous souviendrons longtemps !

Nous avons peut être parcouru une partie de l’itinéraire emprunté par Coolidge et Almer le 16 août 1884. Un itinéraire de vires et de couloirs parcouru généralement par erreur dans la face Sud- Ouest.

Dernière modification : 1er septembre 2018
Haut Guil : la Pointe Joanne (3052m) ou Monte Losetta en traversée et Grand Belvédère du Viso

A propos

Auteurs de ce topo : , ,

Randonnée réalisée le 25 août

Topo publié le 30 août

(Avertissements et Droits d'auteur)

Commentaires

Chargement en cours Chargement en cours...
Veuillez patienter ...
Nouveau commentaire
Nous vous conseillons de vous connecter !

Astuce : Si votre commentaire est long, aérez-le en créant des paragraphes. Pour cela, il suffit de laissez une ligne vide entre ceux-ci !