Pointe Louise (3668m)

Difficulté :
Alpinisme
Dénivelé :
1794m
Durée :
2 jours

Un des sommets de la rive gauche du glacier blanc, situé entre la Roche Faurio et Neige Cordier. Description des 3 accès du versant Glacier blanc. – Auteur :

Accès

Du Pré de Mme Carle, remonter au refuge Caron ou refuge des Ecrins : 3175m. Il y a 1300m de dénivelé, compter 4h00. Equipement de sécurité sur glacier recommandé.

Du refuge des Ecrins, pour les 3 itinéraires descendre rejoindre le glacier et remonter jusqu’à l’attaque décrite plus bas.

Itinéraire

Ouvrir en grand !

Chargement de la carte en cours

Carte : 3436 ET au 1/25000°

Altitude départ : 1874m Altitude arrivée : 3668m

Vidéo Part1  : Bivouac au pré de Mme Carle, marmottes, montée au refuge des Ecrins, recul du glacier blanc.


Vidéo Part2
 : ascension de la pointe Louise par le col de Roche Faurio

Voie normale

Pente de neige raide cotée F

Depuis le refuge des Écrins, gagner le glacier blanc et le remonter sur sa rive gauche jusqu’après avoir dépasser la face S de la Pointe Louise.

Remonter alors en son centre le glacier rarement crevassé de la Pointe Louise jusqu’à rejoindre rive gauche les pentes sommitales de ce dernier (30 puis 40°).

Remonter ces pentes jusque sous le col situé entre la Pointe Louise et la Pointe Xavier Blanc. Gagner alors le sommet par des pierrailles. 2h00.

Descendre par le même itinéraire.

Arête SE (recommandée)

Escalade AD, 400m, un passage de IV aérien

Escalade "facile" mais aérienne. Peu équipée, prendre coinceurs et friends, sangles.

Du Refuge des Ecrins, rejoindre le glacier blanc, puis viser la droite de l’arête E de la Pointe Louise.

Gravir la pente de neige en direction d’une vire de cailloux gris, que l’on remonte de la droite vers la gauche (gare aux chutes de pierres dans cette partie). Atteindre le fil de l’arête SE au dessus du ressaut de base.

L’arête SE est en réalité orientée E dans sa plus grande partie.

Suivre l’arête facilement pendant 150m (rocher délicat au début, III, 2 pitons : un dans la partie basse et un vers le haut). L’arête se redresse ensuite sur environ 150m (bon rocher, III+). A l’avant dernière longueur, on se heurte à une paroi verticale. Traverser quelques mètres à gauche versant Glacier Blanc puis remonter vers le fil de l’arête (IV, 2 pitons, bon relais avec 1 piton + 1 spit). Une dernière longueur (III+) permet de rejoindre l’arête SE que l’on remonte facilement sur 100m (I, rocher moyen) jusqu’au sommet de la Pointe Louise.

Descente par les pentes de neige de la voie normale.

Par le col de Roche Faurio

Traversée des crêtes de Roche Faurio, C’est une longue traversée d’arête déconseillée si on ne cherche pas l’aventure...

Très sauvage, dans un cadre inoubliable, l’escalade est peu difficile mais les difficultés objectives ne sont pas négligeables, l’itinéraire est à choisir au mieux, le rocher est parfois bon, et parfois délité selon le passage que l’on choisit. Ne pas s’exposer inutilement. Rester le plus possible à proximité du fil de l’arête, en évitant les gendarmes trop exposés.

Quelques passages en neige. La retraite est difficile, pas d’échappatoire entre le col et le sommet. compter de 3 à 7h00 selon le niveau des participants et les conditions.

Descente par la voie Normale

Dernière modification : 16 mai 2018
Dôme de Neige des Écrins (4015m)

A propos

Auteur de ce topo :

Site web : test-materiel-outdoor

Les Monts du Forez ont usé mes premiers godillots, puis les Pyrénées (Balaitous 1er 3000). Les calanques et le Verdon ont occupé tous mes WE des années 90 avec les boucans de Marseille ;-) Et puis sont venues la passion de l'image avec des vidéos... et les tests de matériel.

Topo publié le 8 juillet 2011

(Avertissements et Droits d'auteur)

Commentaires

  • par Le 27 octobre 2012 à 17h58

    Salut Paul,
    Pilier sud Pointe Louise.
    Je l’ai gravi en été 99, petite différence, on est parti du Refuge du Glacier Blanc.
    Un peu plus de dénivelée mais je préfère ce refuge.
    Nous étions trois, je n’ai pas trouvé cette voie difficile pourtant l’un d’entre nous est arrivé fatigué. (Avec la Kufner à son palmarès, cela prouve qu’on peut tous avoir des jours sans !)
    Une escalade avec en toile de fond le glacier Blanc et la Barre des Ecrins.
    Cette voie est magnifique, le soleil des Alpes du sud et l’isolement font de cette journée un 5 étoiles à l’alambic !

Chargement en cours Chargement en cours...
Veuillez patienter ...
Nouveau commentaire
Nous vous conseillons de vous connecter !

Astuce : Si votre commentaire est long, aérez-le en créant des paragraphes. Pour cela, il suffit de laissez une ligne vide entre ceux-ci !