Pointe Nord du Couart dessus (3490m)

Difficulté :
Alpinisme F
Dénivelé :
1490m
Durée :
1 jour
La carte

Auteur : (Avertissements et Droits d'auteur)

Ce chouette sommet très peu convoité peut être une alternative à l'ascension de la Tsanteleina par sa face sud. Un glacier tranquille et une magnifique arête aérienne, facile au début puis corsée sur le final. Et tout au long de cette arête, un à-pic de 150 mètres sur le versant italien avec de belles vues plongeantes sur le ghiacciaio di Soches. Extra !

Accès

Petit parking des Planets sur la D902 (5 à 6 places disponibles), situé 750 mètres après le hameau du Fornet en direction du Col de l’Iseran (2000m).

Précisions sur la difficulté

  • Glacier du Couart dessus : petit glacier non crevassé, pente soutenue sous le col 3411m, attention aux éventuelles chutes de pierres sur le bas du glacier.
  • Arête Nord, du col 3411m au sommet :
    • première partie facile et aérienne (à-pic à gauche, raides éboulis à droite).
    • seconde partie très aérienne et exposée (dalles inclinées avec un rocher calcaire éclaté par la gélifraction).

Les infos essentielles

  • Carte : IGN TOP25 3633ET Tignes - Val-d’Isère
  • Altitude de départ : 2000m
  • Altitude du sommet : 3490m
  • Dénivelé cumulé : 1490m
  • Distance : 11,8km
  • Matériel : crampons, piolet, casque conseillé
  • Balisage :
    • trait bleu : du départ des Planets jusqu’à la jonction avec le sentier venant du Fornet.
    • marque orange : sentier menant au Col de la Bailletta via Couart dessous.
    • trace puis sentier, de la bifurcation 2655m jusqu’au Plan des Nettes, en longeant le ruisseau du Couart.
    • sente cairnée du Plan des Nettes jusqu’à la sortie du couloir (3135m) menant au glacier du Couart dessus.
    • aucun balisage, aucune trace sur la suite du parcours.

Itinéraire

Ascension

Du petit parking des Planets, remonter la D902 sur 30 mètres pour trouver le départ d’un sentier (panneau).

Ce court sentier effectue la jonction avec un autre sentier provenant du Fornet, vers l’altitude 2070m. Prendre alors à droite et suivre ce dernier au nord-est en direction du Col de la Bailletta.

En arrivant à Couart dessous, la vue s’étend déjà des sources de l’Isère à la Grande Motte et l’on passe près des ruines d’un ancien chalet d’alpage (2530m).

Continuer jusqu’à franchir le ruisseau du Couart (2655m). Environ 100 mètres plus loin, repérer une discrète trace partant sur la droite du sentier, nord-nord-est.

Quitter alors le sentier principal et s’engager sur cette trace qui va devenir plus marquée en longeant la rive droite du ruisseau du Couart.

On arrive ensuite au Plan des Nettes, vaste replat dominé par des barres rocheuses aux belles teintes chaudes et sur lequel le ruisseau s’élargit.

De la rive droite du plan d’eau, suivre une sente cairnée qui se dirige est-nord-est vers une grande combe couverte d’éboulis. On passe sur la rive gauche du ruisseau puis la sente vire progressivement au nord sur une pente de plus en plus raide.

En présence de névés persistants en amont de cette combe, la sente peut être difficile à suivre. À l’approche de grosses barres rocheuses, conserver un cap nord et repérer un immense rocher situé à l’altitude 3070m.

La sente passe sur la gauche de ce rocher et continue vers un très raide couloir qui se trouve juste au-dessus. Il permet le franchissement des barres rocheuses pour atteindre le vallon glaciaire suspendu.

  • Remarque : lors de cette randonnée, un épais névé recouvrait une partie de ce couloir. J’ai mis les crampons pour le franchir mais je me suis vite rendu compte que la moindre erreur sur ce raide névé pourrait très mal se terminer sur des rochers en contrebas. J’ai finalement décidé de me faufiler entre les rochers et le névé, cet étroit espace libéré par la fonte du bord du névé grâce à la chaleur dégagée par la roche chauffée au soleil. Quelques contorsions et ça passe !

Une fois les barres rocheuses franchies, prendre pied sur le glacier du Couart dessus, un peu en amont d’un lac qui s’est formé au bas de ce vallon.

  • Remarque : le glacier du Couart dessus n’est pas crevassé et ne présente aucune difficulté particulière. Depuis les années 1950, ce glacier a surtout perdu en épaisseur mais sa surface a relativement peu diminué (source : anciennes photos aériennes de l’IGN). Il occupe toujours l’ensemble du vallon et de nombreuse bandes rocheuses sont désormais apparentes.

Après cramponnage, remonter le glacier en décrivant d’abord un "S" inversé, de bas en haut. Vers l’altitude 3260m, poursuivre plein est en direction du col coté 3411m (bien visible) en passant au milieu de 2 bandes rocheuses. La pente est de plus en plus soutenue à l’approche du col.

Du col, parcourir le fil de l’arête nord de la Pointe Nord du Couart dessus. Celle-ci se décompose en 2 parties :

  • une première partie très aérienne mais facile. Malgré l’à-pic sur les glaciers italiens, il est plus confortable de suivre le fil de l’arête. En contrebas de l’arête, le terrain est croulant et beaucoup plus fastidieux.
  • une seconde partie délicate, qui commence au pied d’une petite pointe (antécime du sommet) : on peut soit rester sur le fil de l’arête pour gravir cette pointe (vertigineux), soit la prendre à revers. Cette seconde option reste exposée et nécessite une traversée sur dalles très pentues, dont le rocher éclaté par le gel ne tient pas en place (personnellement, option 1 choisie pour la montée, option 2 pour la descente).
    Quelque soit l’option choisie, il faut s’aider constamment des mains. Après cette première pointe, une petite désescalade débouche sur une brèche au pied d’une seconde pointe. Cette fois, c’est bien le sommet ! Final toujours aérien, avec les mains, mais plus simple que le passage précédent.

Du sommet de la Pointe Nord du Couart dessus (cairn, 3490m), magnifique vue sur la face sud de la Tsanteleina, Gran Paradiso, Granta Parei, la Pointe de Bazel et les vastes glaciers italiens que l’on surplombe (ghiacciai di Soches e di Tsanteleina).

Et de nombreux sommets du massif de la Vanoise. Sans oublier les 4000 valaisans, du Grand Combin au Monte Rosa !

Descente

La descente s’effectue par le même itinéraire.

Une variante est toutefois envisageable entre le sommet et le glacier du Couart dessus, évitant ainsi de parcourir une seconde fois l’arête nord. Celle-ci consiste à descendre par l’arête sud puis par le versant sud-ouest de la pointe Nord du Couart dessus, pour revenir ensuite vers le glacier.

L’itinéraire, proposé par Mr L, est très bien décrit et illustré dans sa sortie du 08 septembre 2018.

Avertissement : cette variante nécessite un bon sens de l’orientation et une agilité certaine sur les terrains scabreux.

Dernière modification : 20 septembre 2018
La Tsanteleina (3602m) par le Glacier du Couart Dessus

La carte du topo « Pointe Nord du Couart dessus (3490m) »

Ouvrir en grand !

Chargement de la carte en cours