Pointe Richardson (3312m)

Difficulté :
Alpinisme F
Dénivelé :
1600m
Durée :
2 jours

La Pointe Richardson, proche voisine du Mont Gioberney, est une course d'alpinisme facile, permettant d'obtenir un superbe panorama sur le vallon des Bans, la vallée du Valgaudemar et sur les plus grands sommets des Écrins. – Auteur :

Accès

Du Bourg-d’Oisans en Isère, suivre la direction de Briançon, puis tourner à droite au bout de 2km afin de pénétrer dans la Haute Vallée du Vénéon par la D530.

Remonter toute la vallée et rejoindre son terminus à la Bérarde et se garer sur le grand parking au sud du hameau.

Précisions sur la difficulté

Il s’agit d’une course d’alpinisme classée F qui comporte la traversée du glacier du Gioberney, peu crevassé.

Il est recommandé de faire cette ascension sur deux jours, afin de remonter le glacier en neige dure, très tôt le matin. (Départ préconisé : 4h30 du refuge)

Nombreux passages de niveau II en rocher à négocier au-dessus du refuge de la Pilatte.

Passage de niveau III pour le franchissement de la barre sous l’antécime de la Pointe Richardson.

Arête étroite pour gagner la Pointe Richardson, peu difficile techniquement, mais nécessitant l’absence de vertige.

Matériel de sécurité

Crampons, piolet, casque, corde et baudrier (sur le glacier).

Dénivelée

870m de la Bérarde au refuge de la Pilatte.
730m du refuge de la Pilatte au sommet.

Les infos essentielles

  • Carte IGN : TOP 25 - 3436 ET "Meije-Pelvoux"
  • Altitude minimum : 1713m
  • Altitude maximum : 3312m
  • Distance totale : environ 25km
  • Horaires de montée : comptez entre 3h00 et 4h00 de la Bérarde au refuge de la Pilatte et entre 3h00 et 3h30 du refuge au sommet.
  • Horaires de descente : environ 2h00 pour la descente de la Pointe Richardson au refuge, et 2h30 pour rejoindre la Bérarde.
  • Balisage : aucun, - sentier évident jusqu’au refuge de la Pilatte, puis nombreux cairns du refuge jusqu’aux abords du glacier du Gioberney.

Itinéraire

Ouvrir en grand !

Chargement de la carte en cours

Premier jour :

Depuis le parking de la Bérarde (1713m), emprunter l’évident sentier orienté Sud-Est et situé en rive droite du Vénéon.

À l’altitude 1883m, laisser à droite le sentier du Vallon du Chardon, puis vers 1948m, à gauche, celui qui monte vers le Refuge de Temple / Écrins.

Traverser le lit du torrent du Vénéon vers l’altitude 2160m, (cairns) puis remonter le bon sentier qui s’élève sèchement et en lacets jusqu’au Refuge de la Pilatte (2577m).

Deuxième jour :

Emprunter le sentier "cairné" qui monte de façon très raide au-dessus du refuge.

  • Certains ressauts ou passages en vire assez exposés nécessitent prudence et l’utilisation des mains. (pas de II)

À l’altitude 2700m, le sentier oblique vers le Sud et traverse plusieurs éboulis ou névés en début de saison.

Il passe sous les contreforts rocheux de l’arête Nord-Est du Mont Gioberney et finit par rejoindre son glacier vers l’altitude 3100m.

Rejoindre à vue les abords du Col du Gioberney (Sud-Ouest) sans l’atteindre, puis viser à gauche (Sud) la longue et fine barre rocheuse qui prolonge l’antécime de la Pointe Richardson.

Trouver le passage dans la barre, le plus haut sous l’antécime, afin de la traverser (escalade de niveau de III).

Rejoindre ensuite, la fine arête Nord de la Pointe Richardson (très souvent en neige) par des pentes raides, et suivre son fil jusqu’au sommet (3312m).

Panomara de la Pointe Richardson

La vue est splendide, notamment sur la face Nord des Bans et le Pic des Aupillous
.
Au Sud-Ouest le Sirac est omniprésent et la vue plongeante sur la Vallée du Valgaudemar est saisissante.

Au Nord, le Mont Gioberney est tout proche, et derrière lui émergent royalement Râteau (3809m), Meije (3983m), Barre des Écrins (4102m) et Pic Coolidge (3775m), entre autres...

Descente

Par le même itinéraire.

Option

Possibilité d’effectuer, dans la foulée, l’ascension du Mont Gioberney (3352m). Pour cela, rejoindre le Col du Gioberney et remonter l’arête Sud, le plus souvent à main gauche.

Compter 1h00 de plus en aller-retour (Richardson - col - Gioberney - col)

Dernière modification : 3 juillet 2018
Mont Gioberney (3352m) par le col et l’arête sud

A propos

Auteur de ce topo :

Habitant les Bouches-du-Rhône et passionné de randonnée sportive depuis 2009, j'ai commencé logiquement à faire mes "armes" dans les magnifiques calanques de Marseille, puis j'ai étendu à la Provence, les Alpes et maintenant, tout simplement "la montagne", où qu'elle soit !!!

Crédits : Un grand merci à Claude pour son invitation et pour la réalisation de cette ascension.

Randonnée réalisée le 27 juin

Topo publié le 29 juin

(Avertissements et Droits d'auteur)

Commentaires

  • par Le 30 juin à 11h16

    Je suis montée 3 fois au sommet du Mont Gioberney, dont une fois par cet itinéraire magnifique.
    Je regrette d’avoir fais l’impasse sur les Bans à l’époque où j’écumais le secteur ... Un jour peut-être :)
    Merci pour les photos souvenirs....

  • par Le 30 juin à 11h28

    Hé, Hé, bien joué Ciryl.
    Cette pointe Ridchardson me hante ;-)
    A chaque fois que je suis passé à son pied, soit elle était caillasseuse (il faut toujours s’y coller en début de saison), soit quelqu’un avait mal au genou, soit ci soit ça.
    Résultat, je n’y suis jamais allé et j’y pense souvent. L’esthétique du nom peut-être ;-)
    EN tous cas, un Joli petit sommet tandem au Gioberney.
    Quant aux Bans, je vais actualiser le topo, l’arête ENE (VN) est cotée AD- maintenant, lol !

  • par Le 1er juillet à 19h43

    Effectivement ! j’ai vu des photos de la Richardson en "sec", après l’avoir gravie, et je me suis rendu compte que pour franchir le ressaut rocheux sous l’antécime, ça avait l’air beaucoup plus compliqué, notamment par rapport à une escalade plus longue. De plus, l’arête Nord n’a pas l’air très agréable sans neige. Pour les Bans, effectivement, Sébastien Constant, dans son excellent bouquin de 2017 (voies normales dans les Ecrins), les classe en AD-. Merci pour vos commentaires.

  • par Le 1er juillet à 20h47

    Pour les Bans, au delà de la cotation, c’est une longue course, assez engagée, que l’on doit absolument faire par météo sure.

Chargement en cours Chargement en cours...
Veuillez patienter ...
Nouveau commentaire
Nous vous conseillons de vous connecter !

Astuce : Si votre commentaire est long, aérez-le en créant des paragraphes. Pour cela, il suffit de laissez une ligne vide entre ceux-ci !