Pointe d’Almet (2232m), petite boucle par le col des Annes

Difficulté :
Difficile
Dénivelé :
520m
Durée :
demi-journée
La carte

Auteur : (Avertissements et Droits d'auteur)

Joli sommet un peu oublié, une raide pyramide herbeuse qu'on monte droit dans la pente pour bien faire chauffer les mollets...

Accès

Le Grand Bornand - Route de la vallée du Bouchet, bifurquer à gauche en direction du col des Annes, parking aux chalets au bout de la route.

Itinéraire

  • Altitude départ : 1720m.
  • Altitude sommet : 2232m.
  • Durée : 3h.
  • Carte : IGN TOP25 3430ET La Clusaz - Le Grand Bornand.

Période

Praticable en conditions estivales après la fonte de toute neige sur le versant sud de l’Almet, en général à partir de juin. Préférer l’herbe verte du milieu d’été à l’herbe jaune sèche et glissante du printemps ou de l’automne. Terrain sec fortement souhaitable.

Difficulté

Le parcours est essentiellement hors-sentier, en général sur des pentes herbeuses pouvant être assez raides, mais sans difficultés majeures par bonnes conditions si on choisit correctement le cheminement. Quelques passages exposés mais sans difficultés sur la crête sommitale. Le haut de la crête sud, raide et gravilloneuse, demande un peu d’attention.

Ascension

Depuis le col des Annes, prendre la piste montant vers le nord pour rejoindre la base de la face sud-est de la Pointe d’Almet. Lorsque la piste finit, poursuivre sur des sentes à vaches traversant horizontalement sous la face. Après avoir franchi le lit d’une ravine torrentielle, monter droit dans la pente sur une petite croupe herbeuse au fond d’une large combe sous le sommet. Lorsque la pente se raidit, traverser au mieux vers la droite pour rejoindre la longue et régulière pente herbeuse sous la crête est.

La pente, atteignant environ 35°, se remonte facilement par bonnes conditions (herbe verte sur terrain sec). Monter au mieux en choisissant les passages les moins raides. On finit par atteindre la crête sommitale.

Suivre la crête vers l’ouest en direction du sommet. C’est facile mais un peu exposé, une légère sente facilitant la progression. Quelques petits ressauts faciles défendent le sommet.

Descente

Descendre la crête sud plongeant vers le col des Annes. La progression se fait au mieux soit sur le fil, soit légèrement à droite. La partie la plus délicate est le haut de la crête, raide et gravilloneuse. Plus bas, la crête se fait plus herbeuse, mais malgré la raideur, la progression est facilitée par touffes et traces.

On aboutit à une partie plus horizontale, quelques petites bosses menant à la pointe 1989m, bien pointue et esthétique. Il est possible de s’échapper facilement de la crête au deuxième collet de cette partie, par des sentes à moutons descendant à droite dans une large combe. Sinon, poursuivre la descente de la crête sur des pentes herbeuses par endroits assez raides, menant aux alpages du col des Annes.

Détail de la sortie du 3 novembre 2016

Cette journée avait pourtant bien commencé... Une des dernières journées de grand beau avant l’arrivée annoncée de l’hiver, et la Pointe Percée, objectif à la mesure de l’occasion...

12h30 au col des Annes... On se prépare vite fait : Crème solaire, chaussures, vêtements, casse-croûte et frontale dans le sac... Et c’est parti...

Montée magnifique en direction du refuge de Gramusset... 13h30, première pause dans les pentes sous le refuge... Et soudain, je m’aperçois que je ne retrouve pas les clés de la voiture ! Fouille en règle des poches et du sac, rien à faire... Pas de souvenir de l’avoir mise dans la poche habituelle du sac, elle a dû rester par mégarde dans une poche du pantalon... Et s’être enfuie durant une des nombreuses fois que j’ai sorti l’appareil photo qui s’y trouvait aussi, en particulier pour capturer ces magnifiques sculptures de lapiaz, ornées de toutes ces jolies petites crevasses qui ne demandent qu’à gober tout ce qui tombe...

Bon, il faut redescendre, lentement, en scrutant au mieux mes points de passages à la montée si des fois la chance devait sourire, mais en pensant à la galère qui allait suivre pour devoir ramener, moi et la voiture, à la maison...

14h30, retour au parking... Et là, la voiture n’est pas verrouillée, et les clés posées là à côté de la crème solaire...

Youpi ! Bon, maintenant, le gros problème s’est transformé en problème plus petit : Avec moins de 3h de soleil restants, c’est grillé pour la Pointe Percée, va falloir trouver un plan B pour profiter quand même un peu de la journée... De l’autre côté, baignée de soleil, la Pointe d’Almet me fait signe...

Je savais qu’il était possible d’y monter par ce versant, mais n’y étant pas préparé, je n’avais lu aucun topo... On va improviser à vue ! Deux options semblent raisonnables, d’abord cette crête montant droit au sommet, ou alors cette grande pente herbeuse plus à droite... On va tenter de monter
par la grande pente, et descendre par la crête...

L’itinéraire se déroule sans surprises... La pente herbeuse est un peu plus raide qu’anticipé, l’herbe sèche et glissante ne facilitant pas la tâche, mais finalement ça se monte sans trop de problèmes, essayant tant bien que mal de prendre exemple sur les quelques chamois me précédant... Montée droit dans la pente très efficace, mais les mollets chauffent bien...

Pour la descente, c’est un peu difficile sur le terrain pourri du haut de la crête, mais ça va beaucoup mieux plus bas... C’est par endroits un peu plus raide qu’à la montée, mais finalement moins glissant...

Pause sur la pointe 1989m, idéale pour un casse-croûte face aux couleurs du coucher de soleil... On replonge sous le niveau des brumes, accueilli par une brise glaciale... La nuit tombe, fin de la balade vers 18h.

Dernière modification : 16 mai 2018
Pointe d’Almet (2232m), traversée du massif par les arêtes

La carte du topo « Pointe d’Almet (2232m), petite boucle par le col des Annes »

Ouvrir en grand !

Chargement de la carte en cours

Photos « Pointe d’Almet (2232m), petite boucle par le col des Annes »

Montée au col des Annes dans une forêt flamboyante. Vu du col des Annes, l'itinéraire vers la Pointe d'Almet. En direction des pentes à remonter... Quelques chamois, beaucoup plus rapides... Dans la pente... Regard vers le bas... Arrivée sur la crête sommitale. Le long de la crête en direction du sommet... Vue sur les lapiaz de la Pointe Percée. Depuis le sommet, regard arrière sur la crête. Vue sur le col des Annes et la Pointe Percée. La chaîne du Bargy : Jallouvre, Pointe Blanche, de Balafrasse, du Midi... Vue en direction de la Pointe de Grande Combe. La pente de l'itinéraire de montée. Descente sur la crête sud... Le haut de la crête, raide et gravilloneuse, partie la plus délicate. Raide descente... La pente montée, environ 35°. La crête devient herbeuse... Regard vers la Pointe de Bellacha. Une jolie petite crête... Regard arrière sur la crête descendue. Plongée vers le col des Annes... Regard arrière... La Pointe Percée passa à l'orange... Un dernier passage raide dans l'herbe... Couleurs du soir... La froide brume reprend ses droits... La Pointe Percée en rouge... Pointe de Chombas, Mont Charvet... Pointe de Bellacha, Pointes Longues, Pointe d'Arbennes... Dernières couleurs... Crépuscule au dessus de la brume... Un nuage glacial recouvre le col des Annes... Un dernier regard vers le sommet... Retour au col des Annes.