Pointe de Bazel (3440m) par la Pointe Sud du Couart dessus et le Versant Sud de la Pointe Sud

Difficulté :
Alpinisme PD
Dénivelé :
1800m
Durée :
1 jour

Itinéraire alternatif à la voie normale, permettant d'atteindre ce sommet sans mettre pied sur les glaciers de Rhêmes-Calabre et de La Tsanteina, donc accessible au randonneurs solitaires.

Accès

Val d’Isère (73150) > Parking des Planets après le hameau du Fornet en direction du Col de l’Iseran (D902).

Précisions sur la difficulté

  • Traversée du glacier du Couart dessus, petit, et non crevassé, mais attention en périodes chaudes ou de gel /dégel (chutes de pierres, torrent sous-glaciaire)
  • Rocher "fragile" pour l’ascension de la Pointe Sud du Couart dessus, faire très attention aux prises, pour cette raison l’encordement peut être recommandé.
  • Pour l’ascension de la Pointe Sud du Couart dessus : à-pic à gauche assez vertigineux, et à droite plusieurs dizaines de mètres quasiment à la verticale à l’aplomb d’un pierrier lui même très pentu.
  • Pour la traversée de l’arête Est de la Pointe Sud du Couart dessus, quasi à-pic côté glacier de la Tsanteleina, et à droite plusieurs dizaines de mètres quasiment à la verticale à l’aplomb d’un pierrier lui même très pentu. Ainsi qu’un passage à la moitié de l’arête très étroit sur le faîte de l’arête.
  • Petit passage (20m) sur le "sommet" du Glacier de la Tsanteleina (partie replongeant vers Bazel) , non crevassé, mais c’est un glacier, alors prudence.

Les infos essentielles

  • Carte : IGN TOP25 3633ET Tignes - Val-d’Isère
  • Altitude de départ : 2000m
  • Altitude du sommet : 3490m
  • Dénivelé cumulé : 1469m
  • Distance : 15km environ
  • Matériel : crampons et piolet conseillés, casque, pourquoi pas corde pour assurer la traversée de l’arête Est de la Pointe Sud du Couart dessus ?

Itinéraire

Ouvrir en grand !

Chargement de la carte en cours

Montée au Plan de Nettes et accès au pied du Glacier du Couart dessus :

Du parking, remonter la route du Col de l’Iseran quelques mètres, pour trouver sur la gauche un sentier (panneau Col de la Baillettaz), qui monte en direction du Col de la Baillettaz..

Suivre ce sentier jusqu’au pied du Plan des Nettes.

Un peu avant d’arriver au Plan des Nettes, il y a une bifurcation, qui permet d’aller directement sur la droite du Plan des Nettes, sans avoir à traverser l’ensemble du plateau et qui est donc une sorte de raccourci pour se rendre au glacier du Couart dessus. Il y a un cairn indiquant la direction à prendre, puis après le sentier devient plus évident et longe le ruisseau du Couart (à sec lors de mon passage).

Une fois au plan d’eau du Plan des Nettes, prendre une sente cairnée à droite de celui-ci. La pente se raidit, avec quelques passages dans des pierriers où la sente se fait parfois moins nette.

Continuer la remontée de cette combe en direction du nord, et prendre un raide couloir (plutôt situé sur la droite de la combe). Il y a également un autre passage plus à gauche, mais où il faudra mettre les mains, donc autant aller au plus facile.

Au sommet de ce couloir, vous arrivez au vallon glaciaire suspendu du Couart dessus.

Remontée (partielle) du Glacier du Couart dessus :

En été, vous pouvez selon les conditions de l’enneigement de l’hiver et la neige persistante, remonter par le glacier, plutôt en son centre en chaussant vos crampons, ou bien longer le pied de l’arête de la Pointe Nord du Couart dessus sans crampons, ce qui peut permettre d’éviter la zone "dangereuse", où peuvent avoir lieu des chutes de pierres depuis les parois situées à gauche du glacier.

Il faut donc effectuer une remontée du glacier jusqu’à dépasser une petite barre rocheuse située sur la droite de celui-ci.
Juste au-dessus de cette petite barre rocheuse débute le pierrier du versant ouest de la pointe nord. Amorcez alors la remontée de ce pierrier en vous dirigeant vers le sud.
Un cairn fait par mes soins est maintenant présent pour indiquer le début de cet itinéraire.

Montée au pied de la Pointe Sud du Couart dessus :

Pour faire simple il faut parcourir en son milieu l’ensemble du pierrier qui se situe sous la crête allant de la Pointe Nord à la Pointe Sud.

Il faut globalement effectuer une diagonale entre le début du pierrier de ce versant sud-ouest et le pied de la Pointe Sud elle-même.
Là encore, j’ai érigé une série de cairns pour faciliter la progression dans ce versant assez pentu, où l’adhérence est parfois précaire. Il faut garder à l’esprit qu’on longe une barre rocheuse en aval.

Arrivé à une centaine de mètres de la pointe, opérer une remontée vers l’arête qui relie la Pointe Nord et la Pointe Sud.

Ascension de la Pointe Sud du Couart dessus :

De là, l’itinéraire est assez simple, il suffit de parcourir l’arête.
D’abord "à plat", puis après le passage d’une petite brèche (qui pourrait servir à rejoindre l’arête, même si très inclinée), plus vertical.
Toutefois attention ! Les rochers sont très instables et les prises cassantes.

Il faut alors enchaîner plusieurs pas d’escalade (III), faciles, mais avec du vide des deux côtés.

Il pourrait être tentant pour se faciliter la tâche de passer plus sur la droite de l’arête, toutefois le rocher y est vraiment pourri. Il est grandement préférable de rester au maximum sur la gauche de l’arête.

Après ces quelques pas d’escalade vous avez atteint le sommet, qui lors de mon passage comportait un vague empilement qui laissait penser à un Cairn, sans certitude. J’ai donc ajouté quelques pierres à l’édifice pour matérialiser le sommet qui, sans GPS, pourrait être confondu avec une petite pointe toute proche (sans nom).

Traversée de l’arête Sud-est de la Pointe Sud du Couart dessus :

Depuis la Pointe Sud du Couart dessus, il faut ensuite continuer sur l’arête. Sans jamais s’en éloigner. Ce qui de toute façon n’est pas vraiment possible, car elle est étroite.
Pendant la première moitié de cette traversée, les obstacles se contournent par la droite, puis par la gauche sur la seconde moitié (après une petite brèche).
C’est à peu près tout ce qu’il y a à savoir, car il n’y a pas beaucoup d’options possibles.

Juste après la petite brèche, il y a un passage sur le fil de l’arête un peu vertigineux et très étroit : faux pas interdit !

Une fois arrivé au 3/4 de l’arête vous pouvez envisager de rejoindre le pierrier du versant sud de l’arête. Là où cela passe le mieux pour vous.
Depuis le pierrier rejoindre un petit col.

Remontée vers la Pointe de Bazel :

Depuis le petit Col, contourner le glacier de la Tsanteleina par sa droite (bien entendu si vous avez l’équipement nécessaire, vous pouvez vous encorder et passer sur le glacier (Crevassé)) > voir l’illustration dans la galerie photos.

L’idée est de contourner au mieux le glacier, en restant au plus proche, car de l’autre côté, il y a une barre rocheuse.
Il est possible d’éviter presque tout du long de mettre le pied sur le glacier.

Il faudra toutefois parcourir une vingtaine de mètres sur la partie du glacier qui replonge vers Bazel (et son glacier en contrebas) pour pouvoir accéder à l’arête Sud-ouest de la Pointe de Bazel, qui permet d’accéder au sommet en évitant le Glacier de la Tsanteleina.
Sur l’arête, parcourir celle-ci en restant sur le fil. Ceci permet d’éviter le pierrier instable qui surplombe et rejoint le Glacier de la Tsanteleina.

Retour au pied de la Pointe Sud du Couart dessus par le versant Sud :

Remarque : ce passage peut être utilisé en aller/retour si vous craignez les parcours d’arête.
Le pierrier étant assez raide et comportant des barres rocheuses en son pied, ce n’est pas forcément plus sûr, mais si vous êtes plus à l’aise dans un pierrier c’est une solution.

Il faut donc redescendre l’arête Sud-Ouest de la Pointe de Bazel par le même itinéraire qu’à l’aller, et remonter en direction de l’arête Sud-Est de la Pointe Sud du Couart dessus.
En gros il faut remonter jusqu’au 3/4 du versant. J’ai érigé un cairn indiquant l’endroit où il faut bifurquer et s’engager en direction de l’ouest dans le pierrier du versant Sud de cette arête.

De là, il faut parcourir le versant au mieux, plutôt dans le quart supérieur du versant.
Il y a une série de cairns qui indiquent le cheminement. à mi-chemin, il faudra redescendre un peu (une centaine de mètres).

Retour au Glacier du Couart dessus :

Au bout de ce versant Sud de la Pointe Sud du Couart dessus vous allez arriver à
une petite brèche qui vous permettra de basculer sur le versant Ouest, que vous allez reconnaître puisque vous l’avez parcouru à l’aller !
Emprunter le chemin inverse de l’aller (suivre les cairns).

Retour au Fornet :

Emprunter le chemin inverse de l’aller.

Dernière modification : 14 octobre 2018
Pointe Nord du Couart dessus (3490m)

A propos

Auteur de ce topo :

Randonnée réalisée le 26 septembre

Topo publié le 14 octobre

(Avertissements et Droits d'auteur)

Commentaires

Afficher les commentaires précédents (4).
  • par Le 18 octobre à 11h14

    Hello,
    Merci pour ce topo détaillé et bien documenté. C’est un tracé astucieux, mais bien caillouteux et expo quand même.
    Mais c’est très beau et très particulier ce versant sud de la Tsanteilena !
    A+
    Patrick

  • par Le 18 octobre à 11h45

    Merci Patrick !
    J’essaye de faire au mieux, il n’est pas toujours facile de traduire la réalité avec justesse.

    Je ne sais pas si le tracé est astucieux, j’ai pensé qu’il serait utile pour les personnes évoluant principalement en solo comme moi et étant parfois .... enfin même souvent ;-) limitées par les traversées de glacier !

    Ce qui était sympa c’est que j’avais peu d’infos sur la faisabilité (surtout du retour par le versant), c’était donc une toute petite aventure ! Et c’est une arête sympa en terme de vue environnante.

    Et je ne sais pas d’ailleurs si cette pointe de Bazel n’est pas atteignable également par "Bazel" ... à priori pas un itinéraire n’en parle, mais cela ne me semble pas impossible ....

  • par Le 18 octobre à 12h01

    Pour moi, l’itinéraire le plus sure est de passer par le col de Rhème Calabre puis le grand tour par le glacier de la Tsanteleina.
    Mais bien évidemment, un beau parcours glaciaire comme celui là, seul...!

    L’itinéraire que vous décrivez et que je trouve malin et bien plus approprié à un parcours solo. Et je dirai que c’est bien vu de l’avoir trouvé !
    La nous sommes d’accord.

    Mais je trouve ce type de parcours très exposé. S’il y a chute dans ces pierriers raides, ça peut faire très mal, idem sur l’arête qui est péteuse comme les arêtes dans ce coin là.
    C’est mal sale expérience sur un type de parcours comme celui, ou ce n’est pas passé loin, qui me fait insisté sur l’expo !

    Ça n’enlève rien à l’intérêt et la beauté sauvage de votre itinéraire... évidemment ! Faut juste avoir le pied "bien caprin" lol !

    En tout cas je le redis votre topo est vraiment très clair !
    A+

  • par Le 18 octobre à 12h31

    Pour l’exposition, je me suis fait cette remarque sur place, à l’allée notamment ou il y a une vingtaine de mètres vraiment sur le fil. Donc en solo, il faut le savoir.
    Mais encordé c’est un détail.
    Et effectivement en cas de chute, malgré des pentes pas verticales, d’un côté ça se finira sur le glacier de la Tsanteleina, et de l’autre sans doute au pieds des barres rocheuse de Bazel ... je dis ça avec humour, mais il faut oui un peu de prudence.
    En revanche, la progression sur l’arête est vraiment peu technique. Il faut juste faire attention, rester vigilant.

    Et comme je l’indique, si le passage sur le versant apparaît au début impressionnant, car assez raide. En conditions sèches, c’est plus que raisonnable.
    Si "on sait" marcher dans un pierrier et que cela ne nous impressionne pas c’est au final un passage pas très engagé. C’est d’ailleurs celui que j’avais envisagé initialement. J’ai fait l’allée par l’arête pour "le défit".

    Mais c’est exactement ça il faut juste avoir le "Faut juste avoir le pied "bien caprin" lol !", et les bonnes conditions si on est seul, car il y a une partie très courte sur glacier, et que si il y a présence de neige, c’est au petit bonheur la chance... car un glacier reste un glacier, avec les risques inhérents ...

    Juste par curiosité si quelqu’un sait si cette pointe peut se faire par le "vallon de Bazel" (Bazel tout cours sur les cartes je crois ....), je suis preneur de l’info !

  • par JMTLe 18 octobre à 13h05
  • par Le 18 octobre à 13h14

    JMT > Je ne parle pas de cet itinéraire que je connais mais d’un passage possible par le "vallon" (je ne sais pas si c’est le terme approprié) indiqué comme "bazel" sur les cartes IGN et le Glacier de Bazel (ce qu’il en reste ;-)), grosso modo dans l’axe du Pont St Charles....

Chargement en cours Chargement en cours...
Veuillez patienter ...
Nouveau commentaire
Nous vous conseillons de vous connecter !

Astuce : Si votre commentaire est long, aérez-le en créant des paragraphes. Pour cela, il suffit de laissez une ligne vide entre ceux-ci !