Pointe de Bellegarde (2514m), lac de la Vogealle, col de la Golette (2550m), Tête de Bostan (2406m), en boucle

Difficulté :
Difficile
Dénivelé :
2200m
Durée :
1 jour
La carte

Auteur : (Avertissements et Droits d'auteur)

Une boucle d'envergure très variée permettant de voir un bon nombre de trésors que recèle le Haut-Giffre. Trois magnifiques vallons sont successivement parcourus : Celui des Chambres, celui de la Vogealle, celui de Bostan. Les deux sommets atteints offrent des paysages totalement différents : Les falaises et à-pics vertigineux du Fer à Cheval depuis la Pointe de Bellegarde, et les alpages débonnaires du Chablais depuis la Tête de Bostan. Et, entre les deux, le magnifique lac de la Vogealle. Cette magnifique randonnée remplira une grosse journée d'été, que certains pourront scinder en passant la nuit au refuge de la Vogealle.

Accès

Samoëns - route des Allamands, parking 200m avant le hameau des Allamands (rochers d’escalade).

Itinéraire

  • Altitude départ : 997m.
  • Altitude sommet : 2514m (Pointe de Bellegarde), 2555m (col de la Golette), 2406m (Tête de Bostan).
  • Durée : 13h.
  • Carte : IGN TOP25 3530ET Samoëns - Haut-Giffre.

Période

Praticable dès que les névés ont suffisamment fondu, en particulier dans la combe des Chambres, la descente du col des Chambres et celle du col de la Golette, en général fin juin. Préférer les longues journées du milieu de l’été. Le mauvais temps est à éviter.

Difficulté

La principale difficulté est liée à la longueur, mais il est possible de la scinder sur deux jours. En général, sur sentier balisé, sauf dans la combe des Chambres, et pour le col de la Golette (un peu de sens de l’itinéraire requis). Peu de passages techniques, si ce n’est la descente du pas de l’Ours (sentier exposé) ou celle du col de la Golette (long passage rocheux muni d’une chaîne à désescalader).

Itinéraire

Du parking, prendre le sentier horizontal qui part vers le sud-est, traverse une pente rocheuse (quelques chaînes) puis la forêt sous les rochers d’escalade, et finit par rejoindre le sentier principal montant au refuge de Folly par quelques lacets.

Derrière le refuge, continuer le sentier qui monte dans les alpages, passe à proximité du gouffre Jean-Bernard, franchit un petit verrou, puis atteint finalement le lac des Chambres, en glace jusque tard en saison, qui se contourne par la gauche.

La suite de la combe des Chambres, souvent enneigée tard en saison, est peu tracée, mais se remonte facilement à vue jusqu’au col des Chambres. La Pointe de Bellegarde est facultative, mais il serait dommage de se priver d’un si magnifique point de vue ! Elle s’atteint facilement en 30min, à vue.

De retour au col des Chambres, suivre le sentier basculant dans la combe nord-est en traversant vers la gauche. Après un petit replat, on atteint le pas de l’Ours, plus impressionnant qu’il n’est difficile. Dessous, descendre soit droit dans la pente jusqu’au fond de la combe de la Vogealle, soit en traversant vers la gauche pour couper directement vers le lac. Pour ceux qui souhaitent aller au refuge de la Vogealle, redescendre la combe presque horizontale vers la droite sur quelques centaines de mètres.

  • Pour ceux qui souhaitent écourter la ballade, il est possible de revenir au refuge de Folly en 2h30 en montant, derrière le lac, le sentier vers le sud-ouest en direction du col et de la combe aux Puaires. Cependant, le lapiaz de la combe est très paumatoire par mauvaise visibilité, et à proscrire en cas de neige récente.

La montée au col de la Golette se fait, derrière le lac, en remontant les pentes vers l’ouest, en suivant de vagues traces ou à vue, de manière à rattraper, sous la Golette de l’Oule, le sentier provenant du pas du Taureau. Le col est finalement atteint par des lacets faciles dans une raide pente herbeuse.

Derrière le col, la descente, très raide, se fait en désescaladant un ressaut rocheux sur une centaine de mètres à l’aide d’une chaîne, pour prendre pied sur un pierrier que l’on descend vers la droite. Après un passage sous les contreforts ouest des Dents Blanches (attention aux chutes de pierres), quelques larges vires rocheuses permettent de descendre sur le col de Bostan.

  • Pour ceux qui souhaitent ajouter un joli point culminant à cette boucle, il est possible de monter facilement aux Dents Blanches (2h de plus). Pour cela, traverser le pierrier sous le ressaut rocheux horizontalement vers la droite (traces), pour atteindre un ressaut rocheux facile permettant de prendre pied sur une large rampe de caillasses que l’on remonte. Après une petite descente derrière, une deuxième large rampe de caillasses remonte (un peu instable, pénible, préférer les rochers à droite de la rampe) jusqu’au sommet occidental (2705m). Les plus hardis pourront descendre derrière une arête rocheuse (assez facile mais exposée) pour ensuite monter à la Dent du Signal (2727m, 1h30 de plus). Pour le retour, redescendre la rampe sous le sommet, puis poursuivre dans la combe d’éboulis (traces) au nord en direction du col de Bostan.

Ceux qui souhaitent écourter la ballade peuvent directement descendre vers le refuge de Bostan par le fond de la combe de Bostan. Cependant, il est beaucoup plus esthétique de remonter rapidement à la Tête de Bostan par un sentier en pente herbeuse, puis de descendre tranquillement la longue crête herbeuse offrant une vue dégagée beaucoup plus belle, en direction du col de la Golèse.

Que ce soit du col de la Golèse ou du refuge de Bostan, la descente se termine par une piste ramenant au hameau des Allamands, et par la route au parking.

Détails de la sortie

Mi-juillet 2008. Grand beau sur la Haute Savoie. Journée propice à une grosse ballade, pour explorer le versant occidental du Haut-Giffre que je ne connaissais pas beaucoup...

Départ à 7h30 des Allamands, refuge de Folly à 9h, Pointe de Bellegarde à 11h30... Vue magnifique, temps clair, le vert des alpages à son maximum... Vue imprenable sur les falaises du Fer à Cheval et du Bout du Monde, que le grand-angle de mon appareil, pas suffisamment grand, n’arrive pas à capturer (c’est donc ça une vue imprenable ?).

Retour au col des Chambres à 13h, lac de la Vogealle à 14h, petite pause pour reprendre des forces pour les 550m de remontée qui vont suivre...

Col de la Golette à 16h. Les Dents Blanches ? Peut-être un peu tard pour cela, et le sommet était d’ailleurs accroché par des petits cumulus de passage... Temps pis, belles glissades sur les névés et descente vers le col de Bostan, puis remontée à la Tête de Bostan, arrivée à 17h30, pause, sieste...

Le ciel était maintenant un peu brumeux et des cumulus décoraient le paysage, mais obscurcissaient la vue vers le Chablais... Le moutons sont venus me réveiller à 18h et la descente a repris le long de la longue crête vers le col de la Golèse. J’ai décidé de revenir vers le refuge de Bostan pour varier un peu... Descente par la piste, puis retour aux Allamands à 20h30.

Dernière modification : 16 mai 2018

La carte du topo « Pointe de Bellegarde (2514m), lac de la Vogealle, col de la Golette (2550m), Tête de Bostan (2406m), en boucle »

Ouvrir en grand !

Chargement de la carte en cours

Photos « Pointe de Bellegarde (2514m), lac de la Vogealle, col de la Golette (2550m), Tête de Bostan (2406m), en boucle »

Départ dans la fraîcheur matinale. Alpages au dessus du refuge de Folly. Sous les falaises de Pointe Rousse. En montant vers le lac des Chambres. Le lac des Chambres, encore pris dans la glace. Le haut vallon des Chambres. Regard arrière sur le lac des Chambres. La Pointe de Bellegarde est en vue. Regard sur la Haute Cime des Dents du Midi. Du sommet, vue sur l'alpage du Salvadon. Vue plongeante sur le Fer à Cheval. Les falaises et les cascades du Tenneverge. Derrière le Grenier de Commune et le Buet, le Mont Blanc. Descente du col des Chambres, face au Prazon et au Tenneverge. Vue sur les Ruans. Plongée dans le pas de l'Ours. La Pointe Rousse des Chambres domine. Depuis le pas de l'Ours, regard sur les Dents Blanches. Arrivée au lac de la Vogealle, et au fond la suite du parcours. Le lac, en face du Tenneverge. Le lac, dans la montée au pas du Taureau. Le pas du Taureau au centre, et le col de la Golette à droite. Derrière le col de la Golette, vue sur le col et la Tête de Bostan. La raide désescalade du col de la Golette. En descendant vers le col de Bostan, regard arrière vers le col de la Golette. Remontée vers la Tête de Bostan. Le vallon de Bostan. Depuis la crête de Bostan, vue sur les Dents Blanches. Regard arrière sur la Tête de Bostan et les Terres Maudites. En direction du refuge de Bostan, devant les Dents d'Oddaz. Regard arrière dans le vallon de Bostan. Coucher de soleil sur l'Aiguille du Criou.