Pointe de Cancaval ‒ La Rance maritime

Difficulté :
Facile
Dénivelé :
90m
Durée :
demi-journée

À la découverte des bords de Rance, fleuve côtier majeur de Bretagne dont la partie maritime s'étend de l'écluse du Châtelier à son embouchure entre la Richardais et Saint-Malo, là où se situe le barrage et l'unique usine marémotrice de France. De par sa configuration, s'avançant généreusement d'ouest en est sur le fleuve, la pointe de Cancaval constitue à la fois un abri naturel et un site défensif historique (éperon barré). Ce petit circuit aux ambiances variées, propose de la visiter. – Auteur :

Accès

Sur la route D114, entre la Richardais et le Minihic-sur-Rance, tourner à hauteur d’un calvaire et d’un panneau indiquant "Le Montmarin - Cancaval". Continuer jusqu’au parking boisé situé au bord de l’anse de Montmarin.

Les infos essentielles

Carnet de route

  • Carte : IGN TOP25 1116ET Saint-Malo - Dinard
  • Tracé IGN : Pointe de Cancaval
  • Altitude de départ : 8m
  • Altitude du point bas : 5m
  • Altitude du point haut : 29m
  • Dénivelé cumulé : 90m
  • Distance : 6,2km
  • Difficulté : aucune

Balisage

  • Trait jaune (PR) : de l’anse du Montmarin au croisement de la route D114 (étang du Moulin Neuf).
  • Blanc-rouge (GR34C) : du croisement de la route D114 (étang du Moulin Neuf) à l’anse du Montmarin, via la pointe de Cancaval.

Itinéraire

Ouvrir en grand !

Chargement de la carte en cours

Avant de débuter la randonnée, il est possible de se rendre à l’entrée de l’anse de Montmarin (côté fleuve) pour apercevoir les vestiges d’un moulin à marée, construit en 1813 et dont l’activité a cessé en 1917. Auparavant (fin XVIIIème siècle), l’anse abritait un port et un important chantier naval créés par l’armateur et propriétaire de la malouinière de Montmarin.

À partir de l’anse de Montmarin, cheminer en sens inverse pour rejoindre la route D114 via le hameau de Champ Rozé. Traverser la route (bonne visibilité) et continuer en face en direction de "Pleurtuit". Environ 50 mètres après le hameau des Forges, prendre à droite le départ d’un sentier qui arpente un petit vallon boisé tout en côtoyant un ruisseau.

Au sortir du bois le sentier vire légèrement à droite et se divise en 2 branches, longer alors l’étang du Moulin Neuf sur l’une ou l’autre de ses rives (c’est égal). Au bout de l’étang, traverser à nouveau la route D114 et avec un décalage de 30 mètres sur la gauche, emprunter le chemin d’accès au Moulin Neuf (ancien moulin à marée).

Juste derrière le moulin, débute le joli sentier forestier (GR34C) qui effectue le tour de la pointe de Cancaval. Tout au long du sentier, de raides traces quittent de temps à autre le sentier principal, pour accéder tantôt aux grèves, tantôt aux extrémités rocheuses qui jalonnent le site.

C’est sur la côte sud de la pointe, face à l’anse abritée de Montmarin, que se trouve le principal promontoire rocheux sur lequel règne une petite ambiance méridionale. Par ailleurs, cette côte abrite quelques pins remarquables.

À la fin du sentier, celui-ci se prolonge par une petite route qui mène au hameau très fleuri de Cancaval. Tourner à gauche (sud) à la première intersection, la route passe ensuite devant la malouinière de Montmarin (1760). Environ 180 mètres après le portail de la malouinière, le sentier du GR34C entre dans le hameau Créhen et part sur la gauche pour rejoindre après une descente, l’anse de Montmarin au niveau d’un ancien lavoir.

Dernière modification : 12 octobre 2018

A propos

Auteur de ce topo :

Randonnée réalisée le 7 mai

Topo publié le 12 octobre

(Avertissements et Droits d'auteur)

Commentaires

  • par Le 13 octobre à 17h24

    photo 12 : J’aurais cru la centrale marémotrice de la Rance d’aspect plus moderne et donc moins esthétique...

  • par Le 13 octobre à 22h12

    L’usine marémotrice se distingue au loin, sur les photos 19 et 20 (1,4 kilomètre au nord de la pointe de Cancaval).

    Voici un lien qui concerne le Moulin Neuf. Entre le moulin originel et la version restaurée, il y a une grande différence !

  • par Le 18 octobre à 20h21

    Dénivelé modeste mais que c’est beau, j’espère un jour aller y balader.

    Ça me rappelle un peu le Golfe du Morbihan , fait en canoé il y a fort longtemps, merci ces belles images.

  • par Le 18 octobre à 21h22

    Merci Jipé.

    Dénivelé effectivement très modeste voire anecdotique, mais là n’est pas l’intérêt premier sur ce type de rando/balade. À titre indicatif, pour réaliser un dénivelé positif de 1000 mètres sur les bords de la Rance maritime, il faut parcourir entre 40 et 50 kilomètres.

    Le point culminant de cette vallée de la Rance maritime se situe au Mont Garrot (73m), près du superbe village de Saint-Suliac.

Chargement en cours Chargement en cours...
Veuillez patienter ...
Nouveau commentaire
Nous vous conseillons de vous connecter !

Astuce : Si votre commentaire est long, aérez-le en créant des paragraphes. Pour cela, il suffit de laissez une ligne vide entre ceux-ci !