Pointe de Combe Noire* (2482m) par la combe du Barral et le couloir NE à ski.

Difficulté :
Difficile
Dénivelé :
1150m
Durée :
1 jour

Magnifique couloir, orienté Nord Est, dans la grande barrière abrupte du Cheval Noir. On skie les à-pics au dessus du vallon d'Orgentil. C'est un véritable bijou ce couloir. – Auteur :

Accès

Accéder à Saint-Jean-de-Belleville (vallée Des Bellevilles) par la D117 depuis Moutiers (embranchement à la sortie de la double voie N90 => Val Thorens/vallée Des Bellevilles)

A l’entrée dans Saint Jean de Belleville, prendre à droite la route du Villard (vallée du Nant Brun)

On traverse le village de Saint Jean de Belleville par une route étroite en lacet (croisement difficile)

S’engager sur la route du Villard (route étroite), passer le Villard et monter jusqu’où le déneigement le permet (stationnement difficile le long de la route après le Villard).

On peut se garer (quelques voitures tout au plus au Gué juste au dessus du Villard))

Publicité

  • Tentes de rando
  • Sacs de couchage
  • Chaussures de rando
  • Sacs à dos

Précisions sur la difficulté

Magnifique ski de couloir, engagement modéré, dans les grands à-pics qui dominent le vallon d’Orgentil. La vue surplombante dans le couloir est vraiment magique.
La montée à la pointe de Combe Noire par la combe du Barral, est superbe, en pente douce, sans stress, ce qui permet d’arriver "frais" au sommet.
Le panorama de cette pointe discrète au centre des Encombres et superbe.
Et c’est sans compté le passage au superbe hameau des deux Nants, un vrai bijou !}

  • Dénivelée : 1150m environ depuis le Gué (variable en fonction du parking)
  • Distance : 6km à la montée (variable en fonction du parking)
  • Horaire : 4h à la montée (variable en fonction du parking)
  • Difficulté : 4.2/E3, le couloir fait 400m à 40°, départ à 45° court/50m (départ engagé, c’est plus tranquille dans l’axe du couloir)

Les infos essentielles

  • Carte IGN : TOP 25 - 3433 ET St-Jean-de-Maurienne - St-François-Longchamp
  • Altitude minimale : 1350 m
  • Altitude maximale : 2482 m
  • Distance : environ 6 km
  • Horaires : comptez entre 5 et 6 h (montée et descente à ski)
  • Difficulté à ski : 2.2/E1 à la montée, 4.2/E3 à la descente.

Itinéraire

Ouvrir en grand !

Chargement de la carte en cours

*La Pointe de Combe Noire n’est pas désignée sur la carte IGN. Il s’agit de la pointe côtée 2482m, à l’entrée de la combe pierreuse, sur la grande crête du Cheval Noir qui domine le vallon d’Orgentil (c’est évident pour y accéder !)

ITINÉRAIRE :

Montée :

  • Atteindre le superbe hameau des Deux Nants (1490m) par la route du Villard (Nous avions garé la voiture au Gué, quelques places/attention à ne pas gêner la circulation).

Une option sympa, peut consister à passer la nuit au refuge du Nant Brun (magnifique bâtisse et superbe accueil).

  • Des Deux Nants, remonter la raide pente E qui mène dans le vallon d’Orgentil par le large sentier d’été. (La pente est souvent pas ou peu enneigée). Entrer dans le vaste vallon d’Orgentil et viser les chalets d’Orgentil (1884m/ 1h30)
  • On part alors main gauche dans une vaste combe NE en pente douce, la combe du Barral jusqu’ à un replat, côte 2218m (petit lac) à l’entrée de la vaste et impressionnante combe Noire, sous la massive face SE du Cheval Noir (superbe itinéraire de ski de pente raide), 1h.
    A l’entrée de la combe on peut observer main gauche une impressionnante pointe (côte 2584m) avec une grande pente raide, souvent skiée. Ce n’est pas notre pointe ! La notre est exactement en face (main droite), assez peu marquée...
  • De la côte 2218m, partir main droite sur une vaste croupe et atteindre la Pointe de Combe Noire (point côté 2482m) sans difficulté (1h max).
    Les quelques derniers mètres peuvent être rocheux mais faciles, la crête devient aérienne. Le panorama est superbe !

Descente à ski du couloir NE :

  • Du sommet de la Pointe de Combe Noire, partir directement dans le couloir NE qui plonge dans le vallon d’Orgentil. En fonction de l’enneigement, on part exactement du sommet, ou très légèrement à l’E (main droite en regardant le vallon d’Orgentil)
  • Skier le couloir dans son intégralité (400m/40°) jusque dans le vallon d’Orgentil.
    (Il y a quelques rochers à négocier au départ, pour accéder dans l’axe du couloir, mais c’est vraiment évident).
  • Descendre le fond du vallon jusqu’au chalets d’Orgentil et retrouver l’itinéraire de montée, jusqu’aux Deux Nants et le petit parking du Gué.

Pointe de Combe Noire, couloir NE, le 6 Février 2011.

Bienvenu de nouveau sur Terre.

Nous avions repéré ce beau couloir rectiligne avec Rémi, l’an dernier en montant à la pointe du Mottet. Nous l’avions gardé dans un coin de notre tête. Et puis allez savoir pourquoi, presque au dernier moment ce matin là on se décide.

Partions nous vraiment pour ce couloir ? En fait on ne savait pas trop. Les possibilités sont nombreuses au dessus des Deux Nants... Une Combe Pierreuse au Cheval Noir nous tentait bien aussi.

C’est finalement en montant que tout c’est décidé. Décidé ? C’est un bien grand mot... Je crois que ce jour là c’est notre instinct, peut être notre expérience qui nous a conduit comme une évidence là haut.

Il n’y eu pas de conciliabule, comme souvent, juste une unanimité tacite.

Une fois sur notre bout de caillou, au dessus du grand précipice, une autre évidence nous apparu. Il fallait, on devait faire ce couloir. Obnubilé, ou une obsession, je ne sais pas, mais nous étions comme des gosses devant une gourmandise.

Alors on s’est lancé. Comme d’habitude les premiers virages sont prudents, on se regarde, on s’interroge, on échange les premières impressions. Et puis très vite on comprend, très vite on lit le couloir, très vite on l’apprivoise, et on lâche les chevaux.

Et ça devient chacun pour soit. Chacun dans son rythme, chacun dans sa ligne. Juste le plaisir du mouvement appliqué, enchaîné dont on sait qu’il déclenche le virage juste ou on veut, juste comme on veut.

Prise de carre, relance, juste décoller les talons, on amortit, et on relance...
L’univers se réduit à notre champs de vision, la ligne du couloir, le souffle qui ravage nos poumons, les cuisses qui chauffent... C’est une énorme poussée d’adrénaline, de tension, de concentration, une hyper acuité.

Le temps n’existe plus. Et chaque fois c’est là même sensation, cette sensation d’ailleurs, d’autrement... C’est unique, c’est grisant.

Et bien bien sur, il y a une fin. Les pentes s’adoucissent, on retrouve le soleil, on se retrouve, presque étonné, presque sonné. Enfin on comprend... on comprend d’où l’on vient !

Bienvenu de nouveau sur Terre...

Dernière modification : 18 février 2019
Pointe du Mottet (2592m) par Deux Nants.

Sensibilisation

Pour une montagne plus propreLe milieu que vous allez traverser durant cette randonnée est fragile. Faites attention à la flore et ne dérangez pas la faune locale. Rapportez vos déchets chez vous et ramassez aussi ceux que vous trouverez. Vous soutiendrez ainsi le mouvement KeepTheMountainsClean

A propos

Auteur de ce topo :

Piqué à la montagne depuis l'age de 6 ans après avoir atteint peniblement le mont joli et je suis tombé amoureux du mont blanc. Ce jour la je me suis dit qu'un jour j'irais là haut. Il y a bien longtemps que j'y suis allé au sommet du Mont blanc, et la passion de l'alpi, la rando et ski de rando ne m'a toujours pas laché ! Et que ça dure longtemps encore (...)

Randonnée réalisée le 6 février 2011

Topo publié le 11 février

(Avertissements et Droits d'auteur)

Commentaires

Chargement en cours Chargement en cours...
Veuillez patienter ...
Nouveau commentaire
Nous vous conseillons de vous connecter !

Astuce : Si votre commentaire est long, aérez-le en créant des paragraphes. Pour cela, il suffit de laissez une ligne vide entre ceux-ci !