• Randonnée

Pointe de Cornascle (3141m)

La Cornascle vue de la Combe de Rubren

  • Difficulté Difficile
  • Dénivelé (en mètres) 1270
  • Durée 1 jour
Voir le tracé de l'itinéraire

Bastion isolé de la Haute-Ubaye. Bien visible de Maljasset, juste à gauche du Bric de Rubren. Accès aisé mais très long à cause du Vallon du Longet.

Avertissements et Droits d'auteur

Accès

Remonter la vallée de l’Ubaye jusqu’au parking avant Maljasset.

Itinéraire

Préface

La Cornascle est un sommet à plusieurs ambiances : une face sud pierreuse, une face ouest verticale, une arête nord-est très effilée et une face est mi-rocheuse-mi-pierreuse. Elle est bien visible depuis Maljasset et et nécessite une très bonne condition physique pour y accéder du fait de sa longueur (11km dont 7,5 dans le Vallon du Longet).

Fiche technique

  • Altitude départ : 1900m
  • Altitude arrivée : 3141m
  • Période : de préférence en été ou en automne, très dur physiquement en hiver ou au printemps.
  • Difficulté technique : T3, pentes pierreuses faciles sur la fin.
  • Autres caractéristiques : 7,5kms de long vallon sur lequel on grimpe que 300m de dénivelé puis 5kms de vraie montée. 11-12kms en tout. La pente sur la fin est de 30°.

L’itinéraire

  • De Maljasset au Plan de la Blave

Du parking avant Maljasset, prendre la piste du hameau de Combe Brémond. Continuer par le sentier qui domine l’Ubaye. Passer le Plan de Parouart et traverser l’Ubaye par une passerelle.

Laisser à droite le ravin de Chabrière et s’engager dans le ravin de Salcette. On arrive au Plan de la Blave où l’on retraverse l’Ubaye par une passerelle.

Après la cabane de la Blave, bien visible de l’autre côté de la rivière, prendre le chemin qui traverse à nouveau l’Ubaye par une passerelle cotée 2196 m. Le sentier fait un grand lacet pour pénétrer dans le vallon de Rubren après avoir traversé d’étonnantes carrières de marbre abandonnées.

  • Du Plan de la Blave au Plan de Rubren

On passe près de la cabane de Rubren bergerie qui possède une pièce (avec matelas et couvertures) pouvant accueillir quelques randonneurs et permettant de faire l’ascension sur deux jours.

Monter ensuite à main gauche dans un petit vallon secondaire qui mène rapidement dans la Combe de Rubren (2800m).

Suivre sur la gauche un petit éperon menant au pied de la Cornascle.

  • Du Plan de Rubren au sommet

Du pied, prendre une face pierreuse inclinée à 30-32° qui aboutit à une brèche sur l’arête sud à droite d’un bastion rocheux.

Continuer très facilement sur l’arête à main droite jusqu’au sommet de la Cornascle (3141m).

Panorama

Un beau point de vue sur la Haute-Ubaye, le Mercantour, le Queyras et bien sur le Viso, pas très loin.

Descente

  • Par la même voie.
  • Par le Vallon de Cornascle : Du sommet emprunter directement le Versant sud-sud-ouest et s’engager dans le vallon de droite, il ramène dans le vallon du Longet un peu plus loin que celui de Rubren.

Voies possibles

  • Versant sud-sud-ouest (Vallon de la Cornascle) : T3, vallon peu raide et face finale peu inclinée.
  • Arête Sud (voie normale) : voir topo.
  • Arête nord-est : PD, un gros ressaut juste après le Pas de la Cornascle puis arête effilée sur la fin mais sans grande difficulté.

Sortie des 10-11 mars 2017

  • J1 : L’approche

Vendredi 10 mars au petit matin, à Maljasset, on se prépare pour partir pour 3 jours dans le massif de Rubren avec 2 nuits a bivouac Berio (3089m).

Un chien surgit du village et s’arrête près de nous. On ne savait pas ce qu’il voulait donc on a commencé à marcher sans savoir qu’il allait nous suivre jusqu’au bivouac ...

La montée se fait donc avec lui qui est d’ailleurs beaucoup plus rapide que nous et qui nous entraîne vers le refuge, comme s’il savait ou on allait ...

16h00, on arrive au bivouac après 7h30 de montée, et oui c’est beaucoup plus long avec la neige depuis le bas.

Raphaël avait prévu de faire en plus de l’approche, Le Salsa (3328m) qui n’est pas très loin du refuge mais quand même ...

Il oublie rapidement cette idée en arrivant épuisé à la cabane.

Surprise en arrivant au bivouac : 10cm de neige dans la cabane alors que celle-ci était fermée de tous les côtés, bizarre non ?

Donc on a pour mission de nettoyer la cabane, il nous faudra une bonne heure pour dégager les lits, les couvertures, la table et l’entrée...

Heureusement, après cette corvée, nous profitons d’un magnifique coucher de soleil puis nous nous restaurons puis allons nous coucher rapidement.

  • J2 : Mont de Salsa (3328m) par l’arête ouest / Pointe de Cornascle (3141m) par l’arête sud (voie normale) :

8h00 c’est parti pour le Mont de Salsa (3328m), et pour rajouter un peu de challenge, montée par l’arête ouest.

Au Pas de Salsa (3175m), un vent de folie souffle et nous glaçe, on ne traîne donc pas et nous montons vers le Salsa.

Heureusement pour nous, le vent se calme rapidement pour laisser place à un temps calme.

Un petit ressaut à 40° sur 20m où l’on se rends compte que le chien doit souvent faire de la montagne : il monte rapidement et sans réfléchir, et puis c’est l’extase en arrivant sur l’arête sommitale : un panorama de dingue avec un soleil de plomb, que rêver de mieux ?

La croix sommitale est atteinte facilement !

Pause photos et vidéos puis on redescend au bivouac car la journée n’est pas finie et la route est (très) longue...

La descente est vite expédiée, on recharge les sacs ou plutôt les enclumes, et puis on redescends dans la Combe de Rubren.

11h00, on a enfin atteint la Combe de Rubren, on va pouvoir se concentrer sur la Cornascle, l’autre objectif du jour.

Le début de la montée se déroule sur du faux-plat très usant.

Au pied de l’arête sud, c’est enfin le début de la vraie montée !

Fred laisse le sac en bas, il a déjà repéré l’endroit où l’on va se restaurer.

La montée est vite torchée et le sommet est atteint à 12h30.

Comme pour le Salsa, petite pause photos puis c’est la descente vers le parking. Et oui, le chien nous oblige à le ramener dans la vallée directement pour ne pas inquiéter son propriétaire.

On serait bien restés la-haut une nuit de plus, on avait prévu de faire les Cimes du Loup et de Pienasea, le lendemain, c’est pas grave, c’est partie remise.

On se restaure comme prévu au pied de la face sud et puis on attaque la longue descente vers Maljasset...

Comme des cons on a oublié la crème solaire et on s’est fait avoir, résultat des courses : coups de soleil sur les bras et le visage, la prochaine fois on la prendra, c’est sur.

18h00, on arrive au parking après une descente interminable... Le chien est déjà reparti chez lui, il connaît le village comme sa poche.

On aura passé un magnifique week-end quand même.

Video

[New] : Profitez de tarifs exceptionnels avec les ventes privées Allibert Trekking ! Jusqu'à 200€ offert >> Cliquez-ici

Commentaires

Poster un nouveau commentaire ?
Nous vous conseillons de vous connecter !     pourquoi ?

Sorties associées

Vous pourrez trouver dans cette section les derniers récits et photos de celles et ceux qui ont fait cette randonnée.
Il n'y en a pas pour le moment. Si vous venez de la faire, n'hésitez pas à venir l'épingler ici !

→ Ajoutez votre sortie...

Publicité

  • Tentes de rando

  • Vestes montagne

  • Chaussures de rando

  • Sacs à dos

Topos en relation

Dossiers conseils