Pointe de Méan Martin (3330m) par le Pont de la Neige, le Col du Pisset et l’arête nord-ouest

Difficulté :
Difficile
Dénivelé :
1350m
Durée :
1 jour

Par le Col du Pisset, la Pointe de Méan Martin, de course d'alpinisme, devient une randonnée alpine. Elle peut se faire dès la fin juillet presque entièrement au sec et à l'abri des chutes de pierres. Seuls quelques névés, peu raides, peuvent se rencontrer dans la Combe de la Jave, sous le Col de Bézin et sous celui du Pisset. Et le sommet est toujours aussi beau. – Auteur :

Accès

  • De Bonneval-sur-Arc, remonter la route qui mène au Col de l’Iseran et se garer au Pont de la Neige (2528m).
  • De Val D’Isère, franchir le Col de l’Iseran et redescendre sur 2,6 km versant Maurienne.

Itinéraire

Ouvrir en grand !

Chargement de la carte en cours

Carnet de route

  • Carte : IGN TOP25 3633ET
  • Tracé IGN
  • Matériel : Piolet
  • Altitude de départ : Pont de la Neige (2528m)
  • Distance : 14 km
  • Départ : 6h00
  • Sommet : 9h20
  • Retour : 13h30

Ascension

Remonter la Combe de la Jave, laisser à droite le sentier du Col des Fours et gagner un petit col sans nom sur la carte. Descendre dans le vallon, passer entre les 2 lacs jumeaux et gagner le Col de Bézin à droite. Un névé raide peut en défendre l’accès. Le contourner par la gauche.

Descendre dans le Vallon des Fours vers le petit lac sous la Pointe Nord de Bézin. On peut descendre plus directement, mais ce sont de gros blocs. Il n’est pas certain que cela soit plus rapide

Traverser le Vallon des Fours. Imaginer qu’en 1850 vous traverseriez un glacier large de plus de 500 mètres. Passer au pied des lacs nés du retrait récent du glacier et viser la brèche entre le point 3030 m et l’arête Nord-Ouest de Méan Martin pour arriver au-dessus du Col du Pisset. Si les névés sont trop importants on peut contourner le point 3030m par la droite et revenir en direction de l’arête.

JPEG

Remonter l’arête Nord-Ouest. Elle est défendue par des ressauts rocheux. Les contourner par la droite en versant Sud-Ouest.

Remonter sur l’arête par des pentes d’éboulis (traces). La suivre jusqu’à un ressaut plus raide mais facile.

Partir alors à l’Est et gagner le sommet au milieu d’une étrange forêt de pierres dressées. Rajoutez-en quelques-unes pour marquer votre passage.

Panorama circulaire et magnifique garanti.

Descente

Par le même itinéraire

Un conseil

Partir tôt en prévision des 2 "remontées" au retour.

Plus de détails sur le parcours de l’arête

  • Par Delgado  : ICI
Dernière modification : 19 juillet 2018
Pointe de Méan Martin (3330m)

A propos

Auteur de ce topo :

Topo publié le 22 août 2010

(Avertissements et Droits d'auteur)

Commentaires

Afficher les commentaires précédents (9).
  • par Le 23 août 2010 à 15h56

    Saltu,nous y étions il y a 15 jours,on s’etait posél a question pour savoir si on passait tout à la droite du glacier ou alors par l’ arete rocheuse,nous avons opté pour la première solution,mais je pense que tu as chosi la soltution la plus commode !et effectivement le panorama circulaire est garanti !!

  • par rana73Le 24 août 2010 à 12h38

    Bravo Alain pour cet unième 3000 de Savoie....
    très beau reportage...
    Merci...

  • par heremeLe 25 novembre 2011 à 13h44

    Wonderful. Un splendide reportage photo de plus.

  • par Le 26 novembre 2011 à 13h30

    Merci beaucoup. Maintenant que l’ascension peut se faire au sec, elle va peut-être devenir une classique !

  • par DelgadoLe 5 août 2014 à 21h52

    Bonsoir Alain.

    Fidèles à la lecture et l’analyse de vos topos, nous étions aujourd’hui au Col du Pisset au départ du Pont de la Neige, afin de nous familiariser dans le secteur de la Pointe de Méan Martin que nous visiterons certainement d’ici quelques jours.
    Première remarque : avez-vous des conseils particuliers à nous apporter dans la descente après le Col de Bézin ? Pour nous, la montée et la descente ne se sont pas faites du tout au même endroit, y a-t-il un itinéraire qui "évite" toutes ces bosses ?
    Seconde remarque : l’arête finale ne nous a pas parue évidente. Un randonneur a semblé rencontrer des difficultés pour contourner le ressaut rocheux à l’altitude 3130. Est-ce contournable par la gauche en montant (côté Col de Bézin) ? par la droite en montant (côté Rocheure) ? Le ressaut à l’altitude 3030m nous a parus contournables par la gauche (côté Bézin). Ce fut votre choix ?

    Merci pour vos lumières, Alain. Nous aurons une grande pensée pour vous si nous parvenons là-haut...

  • par Le 12 août 2014 à 14h46

    Bonjour Delgado,
    Je rentre de Bessans, pas très bonne météo cette année.
    Pour le col de Bézin, mois aussi je ne suis pas remonté au même endroit.
    Je suis descendu au plus direct et je suis remonté par le lac coté 2838 sous la pointe Nord, un peu plus long mais moins accidenté et peut-être préférable.
    Le ressaut rocheux 3130 se contourne par des éboulis en versant Rocheure, à droite en montant.
    Le ressaut 3030, je l’ai contourné par par le côté Bézin à la descente.
    Pour le topo, j’essaie de décrire le même itinéraire car les mini-variantes compliquent la description.
    amitiés

    alain

  • par DelgadoLe 18 août 2014 à 17h22

    Cher Alain, merci pour vos précieux conseils ! J’étais à la Pointe de Méan Martin aujourd’hui. Un grand merci pour votre réponse claire et utile.

  • par PaulLe 27 août 2014 à 19h58

    Salut Delgado,

    j’ai fais cette sortie en partant de Val d’Isère, dormis aux Lacs des Pissets (je sais, c’est interdit dans le parc mais je n’ai pas de tapis de sol, le tassement du sol est évité !), départ 7h puis col de la Rocheure avec pendant la montée une vue magnifique sur le Mont Blanc. Arrivé au sommet 3h plus tard, la météo s’est vite gâtée donc je ne suis pas resté très longtemps, avec une neige tombant à l’horizontale en plein mois d’Août... Retour à Bonneval-sur-Arc peu après, heureux !

    Je n’avais pas d’appareil photo, j’ai donc fais un dessin au retour, de mémoire j’ai fais un croquis au Bic, le voici en lien :

    Les moments vertigineux de cette ascension ont apparemment marqués mon inconscient, car le sommet et la crête semblent exagérément pentus et menaçants sur mon dessin...

    Merci pour tes détails qui m’ont bien aidés !

  • par Le 23 septembre 2014 à 11h18

    Bonjour Paul,
    J’ai rajouté le croquis dans le topo, autant en faire profiter tout le monde, il est réussi.

  • par Le 20 janvier 2015 à 21h46

    Un magnifique sommet que j’ai gravi le 31 Août 2014.

    Même si le parcours depuis le Pont de le Neige est quelque peu monotone, ce sommet vaut vraiment le détour.

    Pour ma part je n’ai déploré aucune difficulté d’orientation pour atteindre l’objectif final (traces évidentes à partir d’un gros cairn après avoir traversé le vallon du glacier des Fours).

    Un sommet immanquable pour le randonneur collectionneur de "3 000".

  • par Le 9 septembre 2017 à 16h46

    Course réalisée hier 9 septembre 2017. Nous n’avions pas très bien étudié la carte et avons un peu merdouillé : nous avons rejoint l’arête bien avant l’altitude 3130 m, au niveau d’une large brèche rocheuse que nous avions pris comme point de visée car facilement identifiable. Entre cette brèche et 3130, des cairns sont présents mais un passage un peu trop exposé nous a convaincu de redescendre dans les éboulis (tant bien que mal car très pentu) de quelques mètres côté Rocheure pour remonter sur l’arête à 3130 m comme indiqué sur le topo.

Chargement en cours Chargement en cours...
Veuillez patienter ...
Nouveau commentaire
Nous vous conseillons de vous connecter !

Astuce : Si votre commentaire est long, aérez-le en créant des paragraphes. Pour cela, il suffit de laissez une ligne vide entre ceux-ci !