Pointe de Pavis et Château d’Oche (2197m) : Pérégrinations sur les crêtes

Difficulté :
Difficile
Dénivelé :
1100m
Durée :
1 jour

Un petit parcours assez sauvage sur deux sommets peu fréquentés à partir de Bise : La Pointe de Pavis, sommet mineur dominant le lac de Darbon, dont le pic bien pointu offre pourtant un magnifique panorama sur tous ses versants. Et le Château d'Oche, à l'ombre de sa grande soeur la Dent d'Oche mais dont le panorama ne démérite pourtant pas, en particulier si on l'atteint par une traversée de sa crête au dessus de grandes falaises verticales typiques du Chablais... – Auteur :

Accès

Thonon - Route du val d’Abondance jusqu’à Vacheresse - Route de Bise jusqu’au terminus, les chalets de Bise, grand parking.

Itinéraire

Ouvrir en grand !

Chargement de la carte en cours

  • Altitude départ : 1502m.
  • Altitude sommet : 2076m (Pointe des Pavis), 2197m (Château d’Oche).
  • Durée : 6h.
  • Carte : IGN TOP25 3528ET Morzine - Massif du Chablais - Les Portes du Soleil.

Période

Praticable en période estivale, à l’ouverture de la route de Bise et à la fonte des névés dans les parties raides de l’itinéraire, en général à partir de juin. Terrain sec et bonne visibilité souhaitables pour les parties hors-sentier.

Difficulté

Le parcours s’effectue par endroits hors-sentier, dans des pentes herbeuses parfois raides, souvent facilité par des traces et sentes à moutons. Un peu de sens de l’itinéraire peut être nécessaire pour trouver le bon chemin. Il n’y a pas vraiment de difficultés techniques, et les mains sont rarement utiles. Cependant, quelques passages peuvent être exposés.

Itinéraire

Montée au col de Bise

Depuis les chalets de Bise, prendre le sentier remontant vers le nord le large vallon herbeux en direction du col de Bise. On délaisse à gauche le sentier en direction du col de Floray, par où on redescendra.

La montée finale au col est raide, mais sans aucune difficulté.

On peut éviter la traversée de la Pointe de Pavis en redescendant derrière le col le sentier traversant vers la gauche, contournant les contreforts de la Pointe de Pavis par le nord, puis remontant derrière au col de Pavis.

Traversée de la Pointe de Pavis (nord)

Depuis le col de Bise, s’élever vers l’ouest sur la petite sente sur le fil de la crête, qui rapidement bascule à gauche dans le versant sud pour contourner un ressaut rocheux. La sente se faufile entre les rochers, puis finit par rejoindre un replat herbeux sous le sommet, défendu par une barre rocheuse. Partir à gauche dans une traversée en balcon vers le sud. Après une petite descente, la sente remonte pour finalement rejoindre le plateau sommital. Monter alors au nord, à vue, en direction du bastion sommital.

On peut se contenter de l’antécime. Le vrai sommet se trouve un peu plus loin, au bout d’une courte arête rocheuse. On l’atteint par une petite vire en versant nord, facile mais étroite et exposée, contournant le rocher sommital.

Magnifique vue sur tous les versants depuis ce petit sommet bien pointu dominant de chaque côté des à-pics rocheux.

La descente s’effectue en longeant à vue le rebord nord du plateau sommital. Dès que l’on domine le col de Pavis, une sente à moutons permet de contourner la falaise en revenant vers la droite et en se faufilant dans une profonde faille. Descendre ensuite dans les pentes herbeuses du versant nord pour revenir, dès que possible, en traversée vers la gauche en direction du col de Pavis.

Traversée des crêtes du Château d’Oche

La montée s’effectue par un couloir évident dominant le col de Pavis. Rejoindre la base de ce couloir par une raide pente herbeuse. Remonter ensuite le couloir en aidant d’une légère sente en lacets. Une fois atteint l’entonnoir supérieur, s’échapper du couloir par une faiblesse à gauche. On rejoint ainsi les pentes herbeuses du plateau supérieur du Château d’Oche.

Remonter vers le nord en direction du début de la crête en traversant quelques entonnoirs de lapiaz. On suit ensuite la crête vers l’ouest plus ou moins sur le fil. Il n’y a pas de réelles difficultés dans le parcours, si ce n’est l’exposition au dessus des hautes falaises du versant nord pour ceux qui veulent vraiment marcher sur le fil.

La crête se remonte ainsi sur presque toute sa longueur, par une succession de petits ressauts faciles et toujours contournables par des sentes en versant sud. Le vide des falaises verticales du versant nord est parfois très impressionnant. On finit par rejoindre le sentier habituel juste sous le sommet, marqué de deux croix.

Au sommet, la vue est magnifique, quasiment équivalente à celle de la Dent d’Oche, sommet voisin à l’ouest juste un peu plus élevé. La verticalité des hautes falaises du versant nord contribue au caractère impressionnant de ce sommet souvent délaissé.

La descente s’effectue par le sentier en lacets descendant les pentes herbeuses du versant sud. Une fois en bas sur un replat à moutons, traverser horizontalement à gauche pour trouver une étroite faille permettant de prendre pied sur une raide rampe. Le sentier descend cette rampe en petits lacets pour finalement rejoindre le sentier en provenance de la porte d’Oche, ramenant au col de Pavis.

Ceux qui souhaitent faire court peuvent rejoindre le col de Floray en descendant le sentier vers le sud vers le lac de Darbon, pour ensuite remonter vers le col.

Traversée de la Pointe des Pavis (sud)

Depuis le col de Pavis, au point haut du sentier, repérer une légère sente remontant droit vers les contreforts de la Pointe de Pavis. Il s’engage dans un large couloir, suivi d’une petite faille qu’on remonte facilement et dont on s’échappe par la gauche. Quelques pentes faciles mènent au plateau sommital de la Pointe de Pavis.

Traverser ce plateau à vue au mieux vers le sud-est. Par une légère descente, on rejoint le rebord est du plateau. Suivre ensuite la crête vers le sud, permettant d’atteindre la Pointe sud de Pavis, dont l’impressionnante falaise verticale de son versant est domine le vallon de Bise.

Descendre les pentes herbeuses vers le sud-ouest, dominant le lac de Darbon. On finit par rattraper une sente descendant sans difficultés, rejoignant le sentier du col de Floray.

Retour

Suivre le sentier sur le fil de la crête herbeuse vers le sud. Au point bas de la crête, basculer sur le sentier vers l’est, raide au début, descendant sans difficultés vers le vallon de Bise. Un bon sentier d’alpage ramène aux chalets de Bise.

Variantes

  • Les détours par la Pointe de Pavis, nord ou sud, sont optionnels. Ceux qui souhaitent faire un peu plus court peuvent enchaîner les deux en une fois, à l’aller ou bien au retour.
  • On peut ajouter le beau parcours des crêtes de Charousse. Pour cela, depuis les chalets de Bise, monter au col d’Ubgeon puis à la Dent du Vélan, contourner celle-ci par le sud et poursuivre sur le fil de bosse en bosse par ce long parcours de crêtes herbeuses esthétique en direction du col de Bise. Compter 1h30 de plus.
  • Un détour par la Dent d’Oche constitue en joli enchaînement. Pour cela, on descendra vers le lac de la Case depuis le Château d’Oche par le petit sentier partant à l’ouest depuis le replat à moutons. La montée s’effectue ensuite par le col de Planchamp et le sentier du versant sud-est. Compter 2h en plus en aller-retour, 2h30 si on effectue la boucle par le refuge et le chalet d’Oche. Depuis le lac de la Case, on reviendra au col de Pavis en franchissant la porte d’Oche.
  • La Pointe de Bénevent, au sud du col de Floray, est un autre joli petit sommet oublié. On y accède en aller-retour depuis le col de Floray, par un sentier remontant sa crête nord, puis contournant le ressaut sommital par la droite. Compter 1h de plus.

Détail de la sortie du 28 septembre 2015

La météo suisse prévoyait bise et stratus, la météo française parlait de nuages envahissants l’après-midi... N’ayant justement que l’après-midi de disponible pour une petite sortie, je renonce à ma petite virée prévue dans les Aravis pour me reporter au nord du Chablais, plus proche de la Suisse... D’ailleurs, le Château d’Oche manquait toujours à ma collection, toujours défavorisée par la présence toute proche de sa grande soeur la Dent d’Oche...

Départ vers 14h depuis les chalets de Bise, dans la grisaille, et maintenant totalement désertés des cohues touristiques... Mais le soleil n’est pas loin, on le retrouve rapidement en montant au col de Bise, juste traversé par quelques nuées venus du nord poussés par la bise...

Montée rapide à la Pointe de Pavis... 15h30, on s’assoit au sommet, magnifique promontoire bien pointu avec vue panoramique sur les nuages... Effectivement, alors qu’au nord, la bise froide et sèche cantonnait les nuages sous 1800m, au sud l’air chaud favorisait le bourgeonnement des nuages qui noyaient progressivement tous les sommets si ce n’est les plus hauts... Et au loin, les Aravis n’étaient plus visibles... Le choix était le bon !

Descente au col de Pavis, puis montée au Château d’Oche... Plutôt que de prendre le sentier habituel, on va essayer ce couloir du côté est, qui semble passer de visu... C’est raide mais effectivement ça passe plutôt facilement...

Sur le plateau supérieur, bouquetins à foison... Et cette belle crête qui semble assez débonnaire... On va ignorer la traversée directe vers le sommet pour parcourir cette belle crête, avec quelques petits passages ludiques qui restent faciles... On domine l’impressionnante falaise nord, souvent totalement verticale, qui plonge dans les nuées agitées par la bise...

Au sud, les velléités nuageuses se faisaient plus insistantes et avaient déjà recouvertes la Pointe de Pavis, puis tentaient d’attaquer la crête du Château d’Oche, se faisant repousser par la bise. Superbe ambience...

Sommet vers 17h30, longue pause... Les nuages qui attaquaient le Dent d’Oche semblaient épargner le Château d’Oche... Casse croûte, sieste, on entame la descente vers 18h30, alors que les nuages semblaient de plus en plus envahissants et allaient gâcher mes projets de coucher de soleil...

Retour au col de Pavis... Plutôt que de revenir par le sentier classique, on remontera à la Pointe de Pavis, sud cette fois, pour voir tenter de voir les lueurs du coucher de soleil, et descendre au col de Floray par là...

Descente tranquille dans le vallon de Bise sous les strates nuageuses, retour dans le calme de la nuit tombante vers 20h.

Dernière modification : 16 mai 2018
Tête de Charousse (2003m) et Pointe des Fires (1956m) par les Cols d’Ugeon, de Bise et de Floray

A propos

Auteur de ce topo :

Des paysages sauvages, même si il faut marcher loin... Des panoramas grandioses, même si il faut grimper haut... Des couchers de soleil colorés, même si il faut redescendre tard...

Topo publié le 30 septembre 2015

(Avertissements et Droits d'auteur)

Commentaires

Chargement en cours Chargement en cours...
Veuillez patienter ...
Nouveau commentaire
Nous vous conseillons de vous connecter !

Astuce : Si votre commentaire est long, aérez-le en créant des paragraphes. Pour cela, il suffit de laissez une ligne vide entre ceux-ci !