Pointe de Ronce (3612m) par la face nord

Difficulté :
Alpinisme F
Dénivelé :
1590m
Durée :
1 jour
La carte

Auteur : (Avertissements et Droits d'auteur)

Superbe ascension d'une montagne de 3600 mètres par son versant Nord, descente par son arête Ouest et ascension des deux pointes du Signal du Grand Mont Cenis. Un itinéraire qui présente plusieurs variantes possibles.

Accès

  • Un peu avant le col du Mont Cenis, prendre à gauche une piste (La Fémaz) qui conduit à Côte Plane et au télésiège de l’Arcelle carté sur les dernières éditions IGN (2236m).

Itinéraire

Carnet de route

  • Carte : IGN TOP25 3634OT
  • Tracé IGN
  • Distance : 11 km
  • Départ : 4h15
  • Sommet 9h15
  • Retour : 13h45
  • Matériel : Tout le matériel de sécurité sur glacier.

Pointe de Ronce

Monter jusqu’au télécabine de l’Arcelle et prendre le sentier qui démarre juste au-dessus.

Il se perd à un moment, mais on le retrouve peu après en visant le Rocher de la Cailla à 2900m que l’on contourne par la gauche.

L’ancien glacier de l’Arcelle est désormais scindé en trois parties : le glacier du Signal, le glacier de l’Arcelle et le glacier de l’Arcelle Neuve.

On passe sous le glacier du Signal et par une traversée ascendante dans les blocs de la délaissée glaciaire (la sente est fort heureusement cairnée car c’est un vrai labyrinthe), on prend pied sur le glacier de l’Arcelle.

Traverser ce glacier en légère ascendance pour rejoindre les terrasses de pierrailles et de névés qui permettent d’atteindre vers 3200 m le glacier de l’Arcelle Neuve.

Remonter le glacier par sa rive gauche où l’on trouvera moins de glace sous-jacente. La pente est d’environ 35°. Vers 3450m, l’inclinaison diminue et par quelques mètres dans des pierrailles, on atteint l’antécime à 3584m.

On découvre soudainement le lac du Mont Cenis miroitant tranquillement au Soleil 1600m au-dessous. Tout en bas, des choses circulent sur un long ruban gris, s’arrêtent parfois et des êtres minuscules s’agitent en tous sens. Vus d’en haut, tous se ressemblent, les humbles et ceux qui le sont moins. Tous semblent aussi insignifiants.

De l’antécime, on atteint le sommet de la Pointe de Ronce par une facile arête en partie neigeuse.

Le panorama est saisissant. Outre le lac, Le Mont Blanc, Les Alpes Valaisannes, une partie de l’Oberland, le Grand Paradis, les Ecrins, toutes les Alpes du Sud jusqu’aux Alpes-Maritimes et bien sûr toute la Vanoise et la Haute-Maurienne.

TROIS OPTIONS POUR LA DESCENTE

1 - Descente par l’Itinéraire de montée

Descendre par l’itinéraire de montée mais attention à la glace sur le glacier de l’Arcelle Neuve. En été elle n’est jamais très loin.

2 - Traversée vers la Pointe du Lamet

Continuer l’arête jusqu’à la Pointe du Lamet et redescendre jusqu’au parking des carrières du Paradis. Longue et belle traversée sans grandes difficultés qui nécessite un second véhicule.

3 - Par le Signal du Grand Mont Cenis

Descente par l’arête Ouest. Du sommet, revenir à l’antécime 3584 m et prendre la facile arête Ouest. On arrive à une brèche au pied d’une tour rocheuse. Ne pas suivre les traces descendant dans un raide couloir. Il amène certes au glacier de l’Arcelle mais oblige à prendre pied sur le glacier sans crampons dans des pentes raides. Il faut traverser la tour rocheuse par une petite trace facile à suivre.

Derrière la tour, on atteint une large brèche à 3349m, au pied du Signal du Grand Mont Cenis.

On peut faire l’ascension de la Pointe Est (3356m), descendre à la brèche qui domine le glacier du Signal (3294m) et faire l’ascension de la Pointe Ouest (3377m).

  • Compter 215m de D+ et 1h30 pour l’aller-retour.
  • Cette ascension donne du recul à la vue sur la Pointe de Ronce.

De la brèche 3349m, on prend facilement pied sur le glacier de l’Arcelle. Par des pentes modérées et en restant plutôt au centre du glacier, on rejoint l’itinéraire que l’on a emprunté le matin.

Post-scriptum

Une course magnifique faite en solo par une froide et lumineuse journée. Les conditions du glacier de l’Arcelle Neuve n’étaient pas optimales. Il était recouvert sur quelques cm par une neige tombée l’avant-veille. Une neige recouvrant soit la glace soit la sous-couche qu’elle avait empêchée de bénéficier du regel nocturne.

Cette montagne offre plusieurs itinéraires possibles, aussi bien à la montée qu’à la descente, pour rallonger ou raccourcir la course selon les conditions, son état de forme...

Course d’envergure possible

Lac du Mont Cenis (Plan des Fontainettes), Fort de Ronce, Col du Lou, Signal du Grand Mont Cenis, Pointe de Ronce, Pointe du Lamet et retour au Plan des Fontainettes. Du Col du Lou, atteint par un sentier, l’itinéraire sur l’arête est cairné et régulièrement pratiqué.

Dernière modification : 16 mai 2018
Signal du Grand Mont Cenis, Pointe Est (3356m) et Pointe Ouest (3377m)

La carte du topo « Pointe de Ronce (3612m) par la face nord »

Ouvrir en grand !

Chargement de la carte en cours

Photos « Pointe de Ronce (3612m) par la face nord »

L’aube sur la Vanoise... ...et sur le Grand Paradis. Au détour d’un rocher, la Pointe de Ronce se révèle. C’est l’aurore sur la Vanoise... ...mais je suis seul sur le Glacier de l’Arcelle qui reste à l’ombre... ...tout comme celui de l’Arcelle Neuve. Le sommet se rapproche... ...plus que quelques mètres. Panorama sur une partie de la Vanoise... ...sur une autre partie de la Vanoise et le Mont Blanc. Vers Rochemelon. La Pointe du Lamet et le Viso. Même si le Lac du Mont Cenis n’atteint pas sa cote maximale... ...il reste le clou du spectacle. Le Mont Blanc, la Dent du Géant, les Grandes Jorasses et la Grande Sassière. Descente de l’arête Ouest et le Signal du Grand Mont Cenis. L’arête Ouest et le Sommet. La Pointe de Ronce vue de la Pointe Est du Signal. A gauche, l’Albaron. La Stèle en hommage à un grand guide. Moins élevé que la Pointe de Ronce, le Signal offre une vue moins dégagée. Un dernier regard pour la Pointe de Ronce. Le Rocher de la Cailla. La Pointe de Ronce et le Signal du Gand Mont Cenis... ...vus de la Vallée.