Pointe de Terre Rouge (3080 m) en boucle par le passage du Pic du Thabor et le col des Marches

Difficulté :
Difficile
Dénivelé :
1900m
Durée :
1 jour

Satellite peu fréquenté du Mont Thabor, la Pointe de Terre Rouge, dont l'ascension ne présente aucune difficulté technique, offre un panorama magistral. Le circuit proposé varie les ambiances en passant du verdoyant vallon de Neuvache à l'âpre minéralité des combes que dominent le Pic du Thabor et le Cheval Blanc, avant de gravir les pentes sauvages du col des Marches. Une merveille ! – Auteur :

Accès

De Saint-Michel-de-Maurienne, emprunter la D 215a jusqu’à son aboutissement, à Valmeinier 1800. Après le grand parking en arc de cercle, prendre à droite puis, tout de suite, de nouveau à droite, la piste qui se dirige (c’est indiqué par un panneau) vers le parking de la Chenalette, point de départ de la randonnée.

Précisions sur la difficulté

  • Itinéraire en partie hors sentier et non balisé, requérant en conséquence un minimum de sens de l’orientation ;
  • Randonnée assez longue avec un dénivelé positif important (1900 mètres environ), mais il est possible de la réaliser en un jour et demi en passant une nuit au refuge des Marches (en ce cas : 1350 mètres de D+ le premier jour, 550 mètres le second).

Les infos essentielles

  • Carte IGN : TOP 25 - 3535 OT Névache - Mont Thabor
  • Altitude minimum : 1750 m
  • Altitude maximum : 3080 m
  • Distance : environ 25 km
  • Horaires : comptez entre 10 et 12 h
  • Balisage : GR de pays du tour du Mont Thabor (balisage jaune et rouge + multiples panneaux) jusqu’à la Pierre du Déjeuner. Hors sentier, ensuite, pour le sommet puis la descente, jusqu’à l’aval du lac des Bataillères, où l’on retrouve le même GR de pays, qui conduit au col des Marches. Bon sentier bien marqué, par la suite, pour le lac de Roche Noire et la descente sur la Losa.

Itinéraire

Ouvrir en grand !

Chargement de la carte en cours

Du parking de la Chenalette, prendre le GR de pays du tour du Mont Thabor, en suivant les panneaux indiquant la chapelle Notre Dame des Neiges, qu’on atteint en une heure et demie environ.

Poursuivre sur ce chemin, qui remonte doucement le large vallon de Neuvache, jusqu’au rocher dénommé "Pierre du Déjeuner", endroit idéal, de fait, pour casser une petite croute avant d’entamer les choses sérieuses.

Il faut quitter le GR de pays environ 400 mètres après la Pierre du Déjeuner, au niveau d’une croupe herbeuse facilement repérable, à gauche. Début du hors sentier.

S’élever sur cette croupe herbeuse, puis dans le terrain caillasseux (bien stable et pas trop raide) qui lui succède, en s’orientant d’abord Est-Nord-Est jusqu’à la proéminence rocheuse cotée 2872, que l’on contourne, puis plein Nord. On peut viser ce qui, d’en bas, apparaît comme un cairn marquant le Passage du Pic du Thabor (2952 mètres). En fait, ce n’est pas un cairn, simplement un rocher... Mais lorsqu’on l’atteint, on est effectivement parvenu à ce col.

Du Passage du Pic du Thabor, s’orienter Nord-Est pour gravir au mieux la Pointe de Terre Rouge, en contournant les escarpements rocheux. Toujours pas de sente (en tout cas, je n’en ai pas vu), mais on n’en a pas vraiment besoin.

Du sommet, très belle vue sur, notamment, la face Ouest du Pic du Thabor et sur le massif de la Vanoise... Enfin, quand le temps s’y prête... Ce qui n’était pas le cas pour moi, hélas.

Descendre en direction des jolis lacs situés juste en contrebas du Passage du Pic du Thabor. A partir du plus septentrional d’entre eux, c’est simple : il suffit de suivre le petit ruisseau qui s’en échappe, jusqu’à gagner un torrent plus important, orienté Sud-Nord, qu’il faut également longer, dans des pentes de moins en moins inclinées.

Au niveau d’un beau replat où l’on retrouve la verdure, ce torrent, rejoint par celui qui descend du Lac Pépin, s’oriente vers l’Est. De là, on aperçoit en léger contrebas le sentier qui conduit au refuge des Marches (c’est, de nouveau, le GR de pays du Tour du Mont Thabor).

Gagner, juste en face du refuge, la passerelle qui marque le début de la montée vers le col des Marches... Montée parfois un peu raide, mais magnifique, surtout lorsque l’on domine le lac sans nom coté 2508 (Lac du Jeu ?).

Passé le col, d’où l’on voit le Lac de Roche Noire, il faut descendre d’environ 200 mètres et quitter de nouveau le GR de pays pour gagner ce lac, par un sentier bien marqué qui, ensuite, franchit la crête du Petit Fourchon puis descend sur les bergeries du Vallon et de la Losa.

À la Losa, la boucle est bouclée : on retrouve le sentier du départ. Prendre à droite vers la Chenalette.

Dernière modification : 16 septembre 2018
Roche Noire (3086m) avec bivouac aux Grands Lacs

A propos

Auteur de ce topo :

Randonnée réalisée le 17 juillet 2017

Topo publié le 10 août 2017

(Avertissements et Droits d'auteur)

Commentaires

Chargement en cours Chargement en cours...
Veuillez patienter ...
Nouveau commentaire
Nous vous conseillons de vous connecter !

Astuce : Si votre commentaire est long, aérez-le en créant des paragraphes. Pour cela, il suffit de laissez une ligne vide entre ceux-ci !