Pointe de l’Échelle (3422m) par l’arête Sud

Difficulté :
Alpinisme F
Dénivelé :
1400m
Durée :
1 jour

Sommet bien individualisé de Haute Maurienne dominant d'un côté le refuge du Fond d'Aussois, et de l'autre côté le col de Chavière. La voie de montée, l'Arête Sud est de plus très esthétique et plus accessible en difficulté que l'arête nord. Le panorama du sommet est impressionnant : du Mont Viso au Mont Blanc en passant par les Ecrins et évidemment plus proches de nombreux sommets de la Vanoise. – Auteur :

Accès

Dans la vallée de la Maurienne, prendre la direction d’Aussois, puis celle de plan d’Amont (2050m).

L’accès est aussi possible depuis l’Orgère pour accéder au col de la Masse.

Précisions sur la difficulté

  • Aucune jusqu’au col de la Masse, marche sur sentier balisé.
  • Pierrier pour accéder au Grand Roc.
  • L’arête finale est assez exposée avec des pas d’escalade de 2° degré, assurance possible sur les blocs rocheux.
  • Cotation alpinisme : I/F.
  • Ce sommet est accessible (en bonnes conditions) à un randonneur aguerri et entraîné, à l’aise en tous types de terrain et pas sujet au vertige.

Les infos essentielles

  • Carte : IGN TOP25 3534OT Les Trois Vallées - Modane.
  • Horaires : entre 4h et 5h de montée, 3h de descente.
  • Matériel : Corde et baudrier (conseillé mais non indispensable). Crampons et piolet en fonction de la période d’ascension et si présence de neige.
  • Exposition : Sud.
  • Période favorable : fin d’été, l’absence de neige est préférable.
  • Dénivelé : environ 1400m.

Itinéraire

Ouvrir en grand !

Chargement de la carte en cours

Du parking de Plan d’Amont, longer le lac par la rive droite puis au bout prendre la direction du col de la Masse (2923m). Ensuite remonter la croupe facile vers le nord qui permet de rejoindre le col à l’aplomb du Grand Roc. Accéder à celui-ci par une sente dans des gros blocs (Gros cairn au sommet).

Ensuite l’arête finale se gravit parfois sur le fil, mais les difficultés s’évitent soit par la droite, soit par la gauche. On trouve parfois une trace, et même des cairns.

La descente s’effectue par le même itinéraire.

Nota : selon moi, c’est une arête très esthétique, parfaite pour l’initiation aux courses rocheuses, véritablement plus impressionnante que difficile. Ce sommet peut aussi se gravir par l’arête nord mais c’est plus difficile (cotation 3/PD sup).

Variante

-* Départ du col du refuge de l’Orgère

Dernière modification : 15 novembre 2018
Pointe de Bellecôte (3140m)

A propos

Auteur de ce topo :

Topo publié le 15 septembre 2010

(Avertissements et Droits d'auteur)

Commentaires

Afficher les commentaires précédents (17).
  • par Le 16 septembre 2010 à 00h22

    Un topo qui me remémore bien des souvenirs sur cette belle montagne que j’ai gravie une première fois par l’arête Sud et et un seconde fois par l’arête Nord, qui offre des difficultés décroissantes, le début étant plutôt AD si l’on reste sur le fil, mais qui est surtout très longue avec un dénivelé supérieur à 500m. Partis à l’aube, à trois cordées, nous sommes rentrés au crépuscule, le seul jour sans orages d’une semaine particulièrement électrique. A l’époque, nous écoutions la radio pour avoir une météo imprécise. La chance existe ! Bravo pour ce nouveau topo en Vanoise.

  • par niduduLe 25 septembre 2011 à 11h11

    Je l’ai fait hier le Samedi 24 Septembre 2011. Le topo est très fidèle, une très belle course, malheureusement le sommet était bouché, ça a donc été un allé retour en 4h30 plutôt que savourer le paysage !

  • par Le 26 septembre 2011 à 16h15

    Effevtivment dommage pour le panorama !bravo pour le sommet malgré tout.

  • par horiromualdLe 8 novembre 2014 à 16h48

    Bonjour,

    Cette course peut-elle se faire à deux comme une rando, avec pour matériel un bout de corde et baudrier + crampons au cas où et piolet ?
    Ou bien elle nécessite réellement des compétences d’alpinisme ?

    Merci par avance

    Romuald

  • par Le 8 novembre 2014 à 17h23

    Tout dépend de votre expérience. Conseiller la corde pour cette ascension est logique.
    Perso, je l’ai faite 1 x à la montée et 2 x à la descente. Sans corde et sans prendre de risque. C’est limite basse de l’alpi.

  • par Le 8 novembre 2014 à 18h17

    Oui je suis d’accord avec Alain. C’est plus impressionnant que difficile mais surtout exposé. Il faut donc avoir le pied sur. Avec de l’expérience en terrain de randonnée dite difficile cela passe sans problème, c’est juste un cran en dessus.

    Cela dépend aussi des conditions : en été quand c’est plus sec c’est plus facile qu’en automne avec de la glace sur les rochers !

  • par horiromualdLe 28 novembre 2014 à 09h33

    Bonjour,

    Merci pour vos réponses, je pense y aller avec un pote qui a également le pied sur en rochers. Bien sur j’irai en mi aout ou septembre pour que le rocher soit sec et non glacé.
    Bonne journée

    Romuald

  • par jean-yvesLe 1er décembre 2015 à 17h01

    bonjour a tous
    rando qui se fait sans materiel avec un pied sur a faire de preference un jour de grand beau temps pour admirer les sommets allentours

  • par Le 14 décembre 2015 à 14h28

    Alain ! Pour un gars qui a fait le Viso, c’est jouable ? hi hi !

  • par Le 14 décembre 2015 à 17h17

    Agarock, l’arête sud de la Pointe de l’Echelle est plus facile que le Viso, en plus les difficultés sont plus courtes. Par contre c’est plus difficile à assurer avec une corde car l’arête à la fin est quasi horizontale dans du rocher branlant.

  • par Le 14 décembre 2015 à 18h04

    j’ai fait le Viso sans corde, alors ça devrait le faire , (en toute prudence, bien sûr ! TOUJOURS ! et par temps sec)

  • par Le 14 décembre 2015 à 18h04

    Merci David !

  • par Le 14 décembre 2015 à 18h24

    Je t’ai vu à l’œuvre à la Sainte. Pas de corde pour toi à la Pointe de l’Echelle. Le temps sec ne suffit pas. Il faut qu’il soit stable. Cette pointe est, de l’avis des montagnards locaux, celle qui attire les orages en priorité.

  • par Le 16 décembre 2015 à 07h45

    ok Alain !

  • par Le 10 juillet 2016 à 13h31

    On partira tôt !

  • par Le 8 août 2016 à 21h24

    perso, c’est un sommet qui ne me veut pas (une impression) cela fait 2 ans que j’essai de le gravir, la premiere fois orage sur le grand roc et on redescend et cette année rebelote au col de la masse avec le froid en plus, c’est frustrant quand meme

  • par Le 8 août 2016 à 22h50

    Ben, moi, je n’ai même pas en le temps de m’y essayer, mais bon, j’avais d’autres priorités ! on verra l’année prochaine, car cette Vanoise-Haute Maurienne, je vais y revenir chaque année, c’est trop bien comme massif ! je suis amoureux !!!

  • par ClaclaLe 25 septembre 2017 à 18h45

    Salut la compagnie, alors je reviens de la pointe de l’Echelle, du Grand Roc et du Rateau d’Aussois. J’ai réalisé ces trois ascensions en solo en une journée de 10h30 à partir du refuge de l’Orgère le dimanche 24 septembre 2017. La montée au Grand Roc est longue, mais récompensée par une arête magique jusqu’à la pointe de l’Echelle ! Il y avait déjà bcp de neige entre les blocs, cependant comme je m’enfonçais assez bien (neige fraîche), il n’était pas utile de mettre les crampons. Par contre le piolet fut de bonne guerre car assez glacé et pas de dégel dans la journée (iso 0 à 3000/3100m à 13h). Ambiance de haute montagne en ce bel automne avec une vue du Mont Viso au Mont Blanc... En tout cas je recommande chaudement ces trois sommets et surtout la pointe de l’Echelle. A mon humble avis pas forcément besoin de corde pour les alpinistes expérimentés mais le casque, le piolet et les crampons dans le sac sont nécessaires !

  • par Le 25 septembre 2017 à 23h41

    Bravo pour ce petit exploit, enchaîner les 3, c’est quand même physique !!!

Chargement en cours Chargement en cours...
Veuillez patienter ...
Nouveau commentaire
Nous vous conseillons de vous connecter !

Astuce : Si votre commentaire est long, aérez-le en créant des paragraphes. Pour cela, il suffit de laissez une ligne vide entre ceux-ci !