Pointe de la Grande Journée (2460m) boucle par l’arête sud/ouest et le col de La Bathie

Difficulté :
Moyen
Dénivelé :
900m
Durée :
1 jour

Le Beaufortain abordé par la Tarentaise ! Vue sur le Beaufortain, le Mont Pourri, la Grande Casse, les Aravis, le Mont Blanc... – Auteur :

Accès

Vallée de la Tarentaise : Albertville, à la Bathie prendre la petite route qui monte jusqu’à Lachat et au Daru, poursuivre jusqu’à La Ravoire (piste)

Itinéraire

Ouvrir en grand !

Chargement de la carte en cours

  • Randonnée du 16/10/2016
  • Carte IGN TOP25 3532 OT Massif du Beaufortain
  • Dénivelé : 900m
  • Distance : environ 10Km
  • Balisage : Panneaux, GR Tour du Beaufortain, cairns.
  • Lien IGN Pointe de la Grande Journée

Départ du parking de La Ravoire direction ouest par la piste qui se transforme rapidement en sentier au niveau de la prise d’eau.

Elle s’oriente nord/est, traverse un bois de conifères, quelques ruisselets, puis parvient aux alpages.

Dès que possible, sans aller jusqu’au chalet du Soufflet, monter droit à travers l’alpage, rejoindre une des sentes qui amènent à la piste et au GR Tour du Beaufortain.

Suivre celui-ci jusqu’au Col des Lacs. Aborder nord/nord-est la crête herbeuse dans un premier temps.

La montée pour parvenir au pied du ressaut terminal rocheux se fait plus raide. Le mieux est de l’aborder par une courte descente versant ouest, (passage aérien mais sans danger) avant de rejoindre l’arête et de poursuivre jusqu’au sommet.

La descente s’effectue jusqu’au col de la Bathie par une sente marquée et une progression dans un pierrier ponctuée de cairns.

Suivre l’itinéraire décrit par Alain en s’offrant où pas la Pointe du Lavouet !

Arrivé au col de la Bathie se diriger sur le chalet du Soufflet pour retrouver le sentier de montée.

Dernière modification : 16 mai 2018
Ardoisières de Cevins (2000m) et de La Bathie par Bénétant

A propos

Auteur de ce topo :

Le soleil n’est jamais si beau qu’un jour où l’on se met en route. (Giono) il existe un monde d’espace, d’eau libre, de bêtes naïves où brille encore la jeunesse du monde et il dépend de nous, et de nous seuls, qu’il survive. Samivel

Topo publié le 20 octobre 2016

(Avertissements et Droits d'auteur)

Commentaires

  • par Le 21 octobre 2016 à 08h00

    Bonjour Galipette, Beau parcours et si je comprends bien, tu as su éviter la traversée exposée. Mais la courte descente ne serait pas dans le versant W ? À bientôt.

  • par Le 21 octobre 2016 à 13h45

    Oups ! rectifié !

Chargement en cours Chargement en cours...
Veuillez patienter ...
Nouveau commentaire
Nous vous conseillons de vous connecter !

Astuce : Si votre commentaire est long, aérez-le en créant des paragraphes. Pour cela, il suffit de laissez une ligne vide entre ceux-ci !