Pointe des Arces (2076m) et Pointe des Arlicots (2060m) - Traversée des arêtes

Difficulté :
Difficile
Dénivelé :
1500m
Durée :
1 jour
La carte

Auteur : (Avertissements et Droits d'auteur)

Voici une traversée sauvage sur les arêtes de la muraille sud-est des Bauges surplombant la vallée de l'Isère de près de 1800m. Engagée, exposée et délicate, cette traversée entre la pointe des Arces et la pointe des Arlicots est une sérieuse entreprise à ne recommander qu'à des pieds sûrs et aguerris.

Accès

De Chambéry suivre la direction Massif des Bauges, au Châtelard, suivre la Compôte en Bauges, puis Ecole en Bauges. Continuer vers le hameau de Carlet, jusqu’au parking du Couvent.

Itinéraire

Cartographie

Données

  • Altitudes :
    • Départ : 868m
    • Pointe des Arces : 2076m
    • Point bas de la crête : 1876m
    • Pointe des Arlicots : 2060m
  • Dénivelé total : 1500m
  • Temps total : 7/8h

Difficultés

  • L’itinéraire ne doit se parcourir que par temps sec.
  • Sens de l’orientation nécessaire.
  • L’arête est exposée à de raides pentes, voire vertigineuses.
  • Le final est très exposé, des passages sur le fil très délicats. S’apparente plus à de l’alpinisme rocheux qu’à de la randonnée.
  • La dernière pente, avoisinant les 45/50°, à franchir pour atteindre la pointe des Arlicots se fait sur mauvais rocher. La moindre erreur est à proscrire, surtout en solo. Dans ce cas, un piolet peut s’avérer indispensable.
  • A noter que le passage sous les montagnes de la Lanche coté Arces (qui évite l’ascension finale par l’arête) et dans l’ancien alpage est en zone protégée et interdite.

Ascension de la pointe des Arces

L’ascension de la Pointe des Arces est bien décrite dans le TOPO de Galipette.

Traversée des arêtes

Suivre l’arête en direction de la pointe des Arlicots, le début est pentu et s’effectue un peu dans le dévers, dans l’herbe.

Après, le cheminement est évident et s’effectue à même l’arête. Plus loin, un ressaut se contourne facilement. Puis, c’est la partie "descendante" de la crête, qui n’est pas raide mais qui descend tout de même de 200 mètres par rapport au sommet de la pointe des Arces.

La partie centrale se fait plus ou moins "à plat", c’est à dire sans forte montée ou forte descente.

Puis, l’arête monte jusqu’à un "replat". A partir de là, la progression devient très exposée et très délicate.

Un final très exposé

Un premier passage s’effectue sur le fil du rasoir, un peu en descente pour rejoindre un petit "replat".

Après, l’arête se rélargit mais monte fortement pour atteindre l’antécime des Arlicots.

La descente de cette première pointe se fait encore sur le fil et se termine par un ressaut d’environ deux mètres à désescalader.

La dernière pente est très exposée et très raide (45/50°). Le terrain est en mauvais rocher, attention aux mauvaises prises ! Un piolet est très utile dans ce genre de situation car, bien planté dans le sol, il assure une prise.

On aboutit sur la large arête quelques mètres en dessous de la pointe des Arlicots.

Retour par la montagne de la Lanche

Descente sur le sentier à crête sur la montagne de la Lanche. Après, le sentier plonge dans la combe d’Arclusaz au dessus des chalets du Laurazin coté Lanche et des chalets Bottier côté Beau Molard.

Rejoindre la piste puis suivre vers les chalets Bottier (1430m). Puis, reprendre le chemin à l’intersection du fond des Près (1110m). Et, enfin retour au parking du Couvent.

La sortie

Réalisée seul le 23 août 2013.

Départ assez tard dans la matinée du parking du Couvent vers 10h45. Je suis arrivé dans l’alpage d’Armenaz à 12h00 puis à la pointe des Arces vers 13h00.

J’ai parcouru la crête jusqu’à la pointe des Arlicots de 14h00 à 15h45. Presque deux heures de crête dont 45 minutes sur la dernière partie très délicate et très exposée. En effet, dans ces parties-là qui demandent beaucoup de concentration, ma progression devient très lente pour être sûre.

Descente de la pointe des Arlicots par les Montagnes de la Lanche vers 16h30. J’ai marché tranquillement, surtout après l’effort effectué sur la dernière partie de la crête, avec vue sur les grands sommets des Bauges.

Je suis arrivé à l’arbre (des dernières photos) vers 18h00, l’endroit était tellement propice à s’arrêter un moment que j’ai pris une bonne pause !

Reparti vers 18h45, j’ai passé les chalets Bottier un quart d’heure plus tard. J’ai rejoint la piste en direction du parking du Couvent vers 19h45.

Et enfin retour à la voiture vers 20h15 !

Dernière modification : 16 mai 2018

La carte du topo « Pointe des Arces (2076m) et Pointe des Arlicots (2060m) - Traversée des arêtes »

Ouvrir en grand !

Chargement de la carte en cours