Pointe du Nant Cruet (3605m) par le Grand Plan

Difficulté :
Difficile
Dénivelé :
2045m
Durée :
1 jour
La carte

Auteur : (Avertissements et Droits d'auteur)

La Pointe du Nant Cruet est un haut sommet très peu fréquenté des Alpes Grées, situé sur la frontière franco-italienne. Avec de bonnes conditions en fin d'été, ce sommet peut être gravi en mode "randonnée" et sans matériel. Reste à affronter une assez longue partie hors sentier et un pierrier des plus pénibles pour apprécier la crête panoramique qui mène à ce superbe point de vue sur les glaciers crevassés du Fond et de la Sassière.

Accès

De Bourg-Saint-Maurice, suivre la D902 en direction du col de l’Iseran. Passer Sainte-Foy-Tarentaise puis environ 4,5km après le hameau de la Thuile, bifurquer à gauche juste avant le paravalanche des Pigettes. La route autorisée se termine au parking de Chenal (1700m).

Précisions sur la difficulté

  • Vers 2280m-2290m, un passage assez exposé en amont d’une gorge dans laquelle s’écoule le torrent du Nant Cruet. Vigilance (surtout avec la rosée du matin), car en cas de glissade, il n’y a pas la possibilité de se rattraper.
  • Après le ruisseau de Grand Plan, la randonnée se déroule hors sentier jusqu’au sommet. Un peu d’orientation et de recherche d’itinéraire (évidente sur la longue crête sommitale).
  • Raides pentes herbeuses pour accéder au Grand Plan.
  • Entre 3080m et 3380m : très raide et infâme pierrier, pénible et croulant.
  • Arête sud-est de la pointe cotée 3441m : quelques ressauts à contourner.

Les infos essentielles

Carnet de route

  • Carte : IGN TOP25 3532ET Les Arcs - La Plagne
  • Altitude de départ : 1700m
  • Altitude du sommet : 3605m
  • Dénivelé cumulé : 2045m
  • Distance : 21,7km
  • Matériel : piolet et crampons. Les crampons ne sont pas indispensables avec de bonnes conditions estivales après la mi-août, il est cependant préférable de les emporter.
  • Conditions : pour un aperçu (partiel), voir la webcam de Tovière.
  • Balisage : aucun
    • chemin carrossable, de Chenal jusqu’à la prise d’eau du Nant Cruet (2236m)
    • sente, de la prise d’eau jusqu’au franchissement du ruisseau du Grand Plan (2350m)
    • hors sentier, du ruisseau du Grand Plan jusqu’au sommet (3605m)

Itinéraire sur photo

Aperçu de l’itinéraire entre les altitudes 2450m et 3500m environ, sur cette photo prise au sommet du Rocher de la Davie (crédit : Alain) :

  • En rouge : itinéraire de montée et descente.
  • En jaune : raccourci possible à la descente.

Itinéraire

De Chenal au Grand Plan

  • Remarque : possibilité d’effectuer la liaison entre Chenal et la prise d’eau sur le Nant Cruet à VTT (D+ : 536m ; distance : 4,5 kilomètres). La montée est tranquille jusqu’au hameau Nantcruet, plus pentue par la suite.

De Chenal, emprunter la petite route bitumée interdite à la circulation jusqu’au hameau qui se trouve en amont. Au panneau (Chenal Dessus, 1743m) situé près d’une chapelle, prendre à droite en direction de "Nantcruet".

Au sud-sud-est, un chemin carrossable en faux-plat mène au hameau de Nantcruet. Traverser le hameau et au panneau (Nantcruet, 1850m), rester sur le chemin de gauche en direction de "La Davie".

Après le hameau, le chemin s’élève plus franchement dans les alpages. Lors d’un second virage en épingle (point coté 2054m), ignorer le chemin partant au nord-nord-ouest et poursuivre au sud-est vers le vallon du Nant Cruet.

Sur la rive droite du Nant Cruet, le bon chemin se prolonge jusqu’à la prise d’eau (point coté 2236m). Environ 10 mètres avant la fin du chemin, prendre une sente sur la gauche (le départ est très discret).

Cette sente surplombe une petite gorge, toujours en rive droite du torrent, puis franchit le ruisseau du Grand Plan vers l’altitude 2350m. Après ce ruisseau, une trace est encore décelable sur 150 mètres puis elle s’efface très rapidement.

Pour rejoindre le Grand Plan, il faut tenir compte des pentes (raides à très raides) et des petites barres rocheuses qui barrent l’accès (mal mises en relief sur la carte IGN).

Plein est, progresser sur les raides pentes herbeuses jusqu’à l’altitude 2650m. Ensuite, virer progressivement plein nord. Franchir à nouveau le ruisseau du Grand Plan et accéder au vaste replat du Grand Plan (2870m environ).

Du Grand Plan à la pointe cotée 3441m

Rester sur la bordure ouest du Grand Plan et parcourir, toujours au nord, la crête de ce qui semble être une très ancienne moraine végétalisée.

Au bout de cette crête, on se trouve au pied de pentes d’éboulis. De l’altitude 2920m environ, remonter plein ouest ces pentes pour atteindre un petit plateau incliné à l’altitude 3000m.

Au nord-nord-est, longer la bordure de ce plateau pour arriver au pied d’un pierrier (schistes). D’apparence plutôt anodine vu d’en bas, ce pierrier est juste infâme.

Des rochers calcaires de couleur ocre (3080m) signalent le début du terrain "hostile" qui s’étale sur 300 mètres de dénivelé.

Afin de contourner des barres rocheuses et d’éviter des pentes encore plus raides, gravir le pierrier en restant bien à gauche. Lorsque, au bout d’un moment, la pente semble s’adoucir de visu, il n’en est rien. C’est pire, et encore plus croulant !

Plutôt que tenter une traversée ascendante plein est pour rejoindre la pointe cotée 3441m, il est préférable de gagner la crête au plus court (vers l’altitude 3380m) et la suivre sur le fil jusqu’à la pointe.

Déjà une très belle vue au sommet de cette pointe, le parcours de crête qui mène à la Pointe du Nant Cruet est désormais visible en grande partie.

De la pointe cotée 3441m à la Pointe du Nant Cruet par la crête

Descendre l’arête sud-est de la pointe cotée 3441m. Un peu aérienne, cette arête n’est pas bien difficile. Des ressauts se contournent par la gauche sur la partie amont de l’arête, par la droite sur la partie aval.

Du petit col situé au pied de l’arête (point coté 3386m), parcourir est-sud-est la crête ascendante (2 kilomètres) jusqu’au sommet de la Pointe du Nant Cruet.

Cette crête est globalement assez peu pentue et comporte des replats. Sur toute sa longueur, elle borde le glacier Supérieur des Balmes ou de Vaudet puis le ghiacciaio Plates des Chamois sur la frontière franco-italienne.

Les parties de la crête couvertes de corniches peuvent être contournées en passant à l’écart sur le glacier (peu pentu en amont, pas de crevasses).

Après passage de la Pointe des Plates des Chamois (3567m), tout juste signalée d’un petit cairn et d’une borne géodésique, traverser un large replat et attaquer la pente sommitale de la Pointe du Nant Cruet (3605m).

Superbe belvédère pour observer les glaciers du Fond et de la Sassière, de leurs rimayes jusqu’à leurs fronts glaciaires, et les Aiguilles de la Petite et Grande Sassière. La vue s’étend davantage côté Italie, du Gran Paradiso au Mont Blanc et sur le proche Valgrisenche.

Descente

La descente s’effectue par le même itinéraire, sans oublier la remontée de l’arête sud-est de la pointe cotée 3441m (D+ : 55m).

  • Raccourci possible : des rochers calcaires situés au pied du pierrier (3080m), possibilité de rejoindre directement le Grand Plan par le couloir orienté sud partant sur la gauche. Raide et croulant mais en descente, ça passe bien.

Randonnée effectuée le 28 août 2016.

Dernière modification : 16 mai 2018
Rochers de Pierre Pointe (3273m)

La carte du topo « Pointe du Nant Cruet (3605m) par le Grand Plan »

Ouvrir en grand !

Chargement de la carte en cours