Pointe du Sciallet (2312m) par Prabert

Difficulté :
Difficile
Dénivelé :
1040m
Durée :
1 jour

La version estivale (ou presque !) de ce beau sommet peu fréquenté dans sa partie finale. Il est possible de suivre quasiment toute la crête depuis le Pas de la Coche et ainsi de visiter l'exigeant sommet voisin du Sifflet. Si la vue ne porte pas très loin, elle permet néanmoins de beaux panoramas sur les Grandes Rousses et certains sommets voisins de Belledonne.

La carte

Auteur : (Avertissements et Droits d'auteur)

Accès

De Grenoble ou Chambéry : aller à Brignoud centre, puis prendre la route qui monte jusqu’à Laval, puis suivre la D528 jusqu’à Prabert. Aller jusqu’au bout de la route (épingle à cheveux sur la gauche) carrossable (1336m).

Itinéraire

Données

  • Carte : IGN TOP25 3335ET Le Bourg-d’Oisans - L’Alpe d’Huez
  • Départ  : Route de Prabert (épingle à cheveux).
  • Dénivelé : 1040m.
  • Temps de marche (hors pauses) : 4h30.
  • Cotation suisse : T3 avec la Pointe du Sifflet / T2 sans.

Itinéraire

Départ de la fin du goudron dans l’épingle à cheveux à 1336m. 250m de sentier pas très large et un peu caillouteux nous mènent jusqu’à un captage (possibilité d’éviter ce tronçon en suivant la piste en continuation de la route puis en tournant à droite, c’est un peu plus long mais plus confortable).

Le chemin s’élargit et suit peu ou prou la piste menant (GR de pays) jusqu’au carrefour du Habert d’Aiguebelle. Il est d’ailleurs préférable de suivre le large chemin plutôt que les rares marques de GR, car celles-ci emmènent sur une trace étroite et peu pratique à flanc de montagne et dans une forêt assez touffue. (En pointillés sur l’IGN)

Continuer sur le GR qui monte en lacets jusqu’au pas de la Coche. La montée est un peu caillouteuse par moment, mais le petit défilé presque plat précédant le pas lui-même est très beau.

Changement de versant au pas de la Coche. Le petit lac de la Coche est bleu azur. Dommage qu’il y ait tous ces poteaux électriques.

Démarrer ensuite vers le sud la montée hors sentier (quelques points bleus et une vague trace quand même) menant à la crête qui accède à la pointe du Sifflet.

Quitter la vague trace à hauteur du point coté 2134 sur l’IGN et rejoindre la crête. La suivre au mieux jusqu’à la pointe du Sifflet, la montée est exigeante et quelques passages escarpés demandent de l’attention. Il faut mettre de temps à autres les mains. Redescendre jusqu’au col du Sifflet par une trace raide et caillouteuse, mais qui ne pose pas problème avec un minimum d’attention.

Au col du Sifflet un petit regard vers l’impressionnant couloir nord et dernière petite montée jusqu’au sommet du Sciallet.

Le retour vers le pas de la Coche se fait sans repasser par le Sifflet en évoluant sous celui-ci et en hors sentier jusqu’à retrouver la petite sente (et les points bleus) au niveau du point coté 2134 sur l’IGN.

Arrivé au Pas de la Coche, suivre le chemin emprunté à l’aller pour le retour au parking.

Contexte

Casse croûte en Tee-shirt un 20 octobre à 2300m, c’est assez exceptionnel ! Ciel un peu voilé, pas ou peu de vent et une douceur qu’on a sans doute pas eu en juillet-août ...

Et dans deux jours les températures doivent chuter de 10 degrés et un premier saupoudrage de neige est prévu ...

Dernière modification : 1er août 2018
Cime de la Jasse (2478m)

La carte du topo « Pointe du Sciallet (2312m) par Prabert »

Ouvrir en grand !

Chargement de la carte en cours

Photos « Pointe du Sciallet (2312m) par Prabert »

Carrefour au Habert d’Aiguebelle (rétroviseur) Montée au Pas de la Coche. Replat avant le Pas de la Coche (rétroviseur) Le Pas de la Coche (rétroviseur) Contre-jour sur le lac de la Coche. Sur la crête entre le Pas de la Coche et le sommet. Passage escarpé avant le sommet du Sifflet (rétro) Dans le rétro : la crête suivie à la montée. Contre jour sur le sommet du Sciallet. Au sommet du Sciallet. Vue vers le nord-est du massif. Vue plongeante sur le sifflet et la crête remontée à l’aller. Les Grandes Rousses. Vue sur le couloir nord du Sciallet. La même en plus vertical. Retour dans la combe hors sentier. Quelques myrtillers encore en rouge. Le lac de la Coche. Zoom sur la dent du Pra. Le habert de Muret. Parcours.