Pont du Gard par Saint-Bonnet-du-Gard

Difficulté :
Facile
Dénivelé :
200m
Durée :
demi-journée

Partez à la découverte d'un des sites historiques les plus célèbres de France. Le Pont du Gard est une merveille d'ingénierie et d'architecture Romaine à la durabilité quasi-éternelle. Durabilité qui surpasse de loin toutes nos technologies modernes à l'obsolescence programmée. L'approche et le retour s'effectueront à travers une garrigue typique de la région et au dénivelé plus que raisonnable. Une belle sortie familiale et culturelle aux senteurs méditerranéennes. – Auteur :

Accès

  • D’Avignon :

Prendre la direction de Nîmes par la N100.

Après avoir passé le village de Remoulins, vous allez rentrer dans Saint-Bonnet-du-Gard.

Repérer sur votre droite la place de la fontaine et sa petite route qui mène à un parking (chemin du sablas).

Prendre cette petite route et se garer sur ce parking.

  • De Nîmes

Prendre la direction d’Avignon par la N100

Après avoir passé le village de Lédenon, vous allez traverser Saint-Bonnet-du-Gard.

Pendant cette traversée, repérer sur votre gauche la place de la fontaine et sa petite route qui mène à un parking (chemin du sablas).

Prendre cette petite route et se garer sur ce parking

Itinéraire

Ouvrir en grand !

Chargement de la carte en cours

Carnet de route

  • Carte : IGN TOP 25 2941 OT Uzès
  • Tracé IGN : Pont du Gard
  • Départ : 49m
  • Point Haut : 132m
  • Distance : 9 Km
  • Horaire : 2h30 à 3h

Le Pont du Gard

Extrait wikipédia :

Le pont du Gard est la partie monumentale d’un aqueduc de plus de 50 km de longueur (52702m), qui apportait l’eau de la Fontaine d’Eure, située au pied d’Uzès, jusqu’à la ville romaine de Nemausus, aujourd’hui Nîmes. Les eaux de la source proviennent en partie de la rivière d’Alzon, qui passe par les environs d’Uzès, et des eaux récoltées du mont Bouquet, situé plus près d’Alès. L’aqueduc proprement dit est un chef-d’œuvre d’ingénierie, témoignage de l’extraordinaire maîtrise des constructeurs anciens : le dénivelé entre les points de départ et d’arrivée n’est que de 12,6 m, la pente moyenne générale étant de 24,8 cm par km. À cause du relief, l’aqueduc serpente à travers les petites montagnes et vallées des garrigues d’Uzès et de Nîmes.

L’aqueduc de Nîmes a sans doute été construit au Ier siècle de notre ère, comme en atteste la céramique. Des tunnels datant de l’époque d’Auguste ont dû être contournés, ce qui montre que la construction de l’aqueduc est postérieure, et les monnaies retrouvées dans les réservoirs de la ville de Nîmes, où étaient recueillies les eaux de l’aqueduc, ne sont pas antérieures au règne de l’empereur Claude (41-54). On pense donc que la construction de l’aqueduc dont fait partie le pont du Gard doit se situer entre les années 40 et 505.

Plus d’info Ici

Site officiel du Pont du Gard.

Tarif d’accès au site

Ce dernier fait beaucoup débat, voir plus bas.

  • Extrait du site au officiel au 17/09/2013 :

Les tarifs pour accéder à l’ensemble du site

Les tarifs d’accès au site sont forfaitaires et comprennent l’ensemble de l’offre touristique et culturelle : la visite du Monument Patrimoine Mondial et des Vestiges de l’aqueduc, l’entrée dans le Musée du Pont du Gard, l’accès à l’espace enfants ’Ludo’, le parcours en plein air "Mémoires de garrigue", l’entrée dans les Expositions temporaires, les animations "Garrigue en Fête", la Mise en lumière les soirs d’été, la plage surveillée en juillet/août, le stationnement de votre véhicule...
Plusieurs Entrées site jour sont proposées aux visiteurs pour accéder à l’intégralité du Site du Pont du Gard, en toute tranquillité :

  • Le forfait famille pour les visiteurs venant en voiture : à 18€ par véhicule (jusqu’à 5 personnes),
  • Visiteurs à moto : 12 €
  • Visiteurs à pied ou à vélo : 10 € (par personne) 15 € (groupe jusqu’à 5 pers)
  • Tarif réduit étudiant, demandeur d’emploi et personne handicapée (se rendre à l’accueil - sur présentation d’un justificatif) : 3.50 €/piéton ou 10€/véhicule.

En soirée, après la fermeture des espaces, un forfait unique de 10€ s’applique par véhicule (jusqu’à 5 personnes). Profitez-en pour venir admirer la mise en lumière du monument !

Renseignements sur l’ensemble des tarifs ou sur les offres groupe au point accueil du site

  • Accès Randonneur par Saint-Bonnet-Du-Gard au 17/09/2013 :

0 euros et 3h de marche entre garrigue et lieux chargés d’histoire.

Ce forfait NE vous donne PAS accès à l’ensemble du site et à tous ses espaces culturels (Musée, Ludo, Mémoires de Garrigue, Ciné, Expo).

  • Le prix de 10 euros pour le seul piéton m’intriguait énormément. Quand je regardais sur Géoportail je voyais le GR6 traverser le Pont du Gard. Je craignais alors de découvrir la toute première section à péage sur un sentier balisé.
  • J’avais donc appelé le site du Pont du Gard pour savoir ce qui en était pour les randonneurs arrivant par des sentiers balisés. On m’avait répondu sèchement que c’était gratuit uniquement sur le sentier balisé qui traverse le site, et qu’on n’avait normalement pas le droit de s’en écarter. L’appel avait duré 9s montre en main, c’était limite s’ils ne m’ont pas raccroché au nez !!!???
  • Lors de ma sortie, je n’ai vu aucun panneau me demandant de me signaler pour régler cette note, ni même un panneau m’interdisant de m’écarter du GR. Je me suis donc promené à ma guise. Je n’ai par contre pas eu le toupet de me présenter devant l’entrée d’un des musées.
  • Laccès gratuit au site pour les randonneurs arrivant par des sentiers balisés semble donc encore toléré...mais pour combien de temps encore ?
  • Le débat local :

Pétition pour la traversée du Pont du Gard Gratuite ! - Non au péage pour piétons et cyclistes au Pont-du-Gard…

Balisage

  • Parking - Balise Sablas : Blanc / Rouge (GR)
  • Balise Sablas - Site du Pont du Gard : Jaune
  • Site du Pont du Gard - Parking : Blanc / Rouge (GR)

Difficulté

  • Aucune

Descriptif

Du parking, remonter le chemin du Sablas qui s’engage entre les vignes et qui passe ensuite devant le moulin à huile du village (balisé Blanc/Rouge).

Continuer tout droit jusqu’à rejoindre la balise Sablas.

Là, repérer sur votre gauche la piste qui nous servira de retour, pour continuer tout droit en direction du Pont du Gard (balisé Jaune) sur 2,5km environ. Le sentier se faufile à travers une garrigue dense et magnifique.

Une fois arrivé au site du Pont du Gard, gagner le pont pour le traverser.

  • Juste avant cette traversée et un peu après la grotte clôturée visible sur votre gauche. Repérer à gauche la balise et le GR qui nous ramèneront vers Saint-Bonnet-du-Gard.

Ensuite, je ne pourrai que vous conseiller de vous balader à votre guise sur ce site magnifique. Sans oublier, bien sûr, de prendre un peu de hauteur sur l’une des deux rives (ou bien même les deux) pour apprécier cette merveille d’ingénierie depuis l’un des nombreux belvédères disponibles.

  • Le but du jeu étant d’observer le Pont du Gard sous toutes ses coutures

Après avoir pleinement profité des lieux, prendre le GR et ses escaliers précédemment repérés, qui nous ramène vers Saint-Bonnet-du-Gard après être passé dans un petit tunnel et à travers l’aqueduc en ruines.

Peu après, le sentier devient alors une piste DFCI où vous pourrez observer un nombre incalculable de guérites pour nos amis poètes de la chasse.

A la première grande intersection, prendre à gauche la piste qui nous fait rejoindre la balise Sablas de début de cette sortie.

Là il ne reste plus qu’à redescendre le chemin du Sablas pour rejoindre le parking du départ.

Dernière modification : 29 août 2018
L’aqueduc et la meunerie de Barbegal - Parc Naturel Régional des Alpilles

A propos

Auteur de ce topo :

Site web : befakali youtube channel

Topo publié le 29 septembre 2013

(Avertissements et Droits d'auteur)

Commentaires

Afficher les commentaires précédents (6).
  • par Le 29 septembre 2013 à 13h20

    Pour les lecteurs d’Altituderando,amateurs de randonnées,il est important de se mobiliser pour que le GR6 demeure libre d’accès sur cette portion du parcours et ne devienne pas une « première section à péage sur un sentier balisé » autrement dit un retour dans le passé avec sa forme moderne « d’octroi » .

    J’espère qu’Hérémé nous fera un petit rappel historique sur le mot "octroi".....

  • par heremeLe 29 septembre 2013 à 22h58

    Mais pour l’octroi, on peut trouver sur Internet tout ce qu’il faut.

    Juste rappeler que :
    l’octroi est une taxe locale établie sur la consommation de produits variés dont la gamme englobe
    les boissons, les comestibles, les fourrages, les combustibles, les matériaux de construction,
    denrées pour fabrications locales, bétail ... ;
    (de octroyer = accorder : octroyer l’entrée de marchandises en échange d’une taxe).

    le péage est un droit que l’on doit acquitter pour franchir un passage ou emprunter un ouvrage
    d’art, pouvant s’appliquer aux personnes, aux véhicules, ou aux marchandises transportées.

    Il s’agit donc ici d’un péage, même s’il est sous-entendu que cela recouvre diverses notions en plus du passage du pont proprement dit (animations, musées, ...). Mais sur 10 €, on peut toujours considérer qu’il y a par exemple 4 € de péage et 6 € de prestations diverses.

    Mais la France étant le pays le plus imposé et taxé du monde, il est évident que l’on peut combiner les deux éléments et payer octroi + péage. Si vous passez le pont avec 10 kg de sucre, vous serez donc amenés à payer le péage pour la personne et l’octroi pour le sucre (prévoir un péage pour Galice ? pour le casse-croûte contenu dans le sac à dos ?).

    L’art d’extorquer quelque menue monnaie ou autre au bon peuple dans les temps historiques, au sens depuis l’invention de l’écriture, n’est pas nouveau : on a des traces.

    Exemples.

    Comptes Rendus des séances de l’Académie des Inscriptions et Belles-Lettres, 57e année, N. 6, 1913. p. 450.
    " ...découverte épigraphique faite récemment par le Service des monuments historiques à Lambèse (ancienne ville de Numidie). On a trouvé, en déblayant un mur de basse époque, un fragment de tarif d’octroi, mentionnant la série des animaux et des vins soumis aux droits. La pierre est trop mutilée pour qu’il soit possible de se rendre compte de la portée exacte du monument ... "
    Il y a donc quelque 2000 ans.

    Comptes rendus des séances de l’Académie des Inscriptions et Belles-Lettres, 62e année, N. 4, 1918. p. 298.

    Comptes Rendus des séances de l’Académie des Inscriptions et Belles-Lettres, 62e année, N. 4, 1918, p. 298
    " ... communication sur l’inscription bilingue grecque et palmyrénienne contenant le tarif d’octroi de la ville de Palmyre édicté en l’an 137 de notre ère.
    Cette inscription, découverte en 1881, a été l’objet de nombreux travaux ; mais à cause du mauvais état des textes, plusieurs passages n’avaient pas encore été lus en entier ... a réussi à rétablir le texte palmyrénien des articles concernant les droits à payer sur les mulets, sur les fourrages verts, sur les statues de bronze. Il a pu compléter aussi le texte grec du dernier paragraphe de la loi, concernant le droit de pacage, qui est un des articles les plus intéressants de ce document ... ".

    Un peu d’histoire.
    Cet impôt existait déjà à Rome. Il apparut en France au XIIIe siècle. Les rois de France s’approprièrent peu à peu une partie des recettes surtout à partir du milieu du XVIIe siècle. Versailles étant la propriété du roi, celui-ci récupérait le montant des droits perçus, faisant ainsi faces aux charges de la ville. (Versailles n’eut une municipalité qu’en 1787).
    Durant la révolution française, en 1791, la taxe locale fut abolie car le principe d’égalité devant l’impôt s’appliquait aussi dans ce domaine. À Versailles, ce fut l’occasion de fêtes et réjouissances. On avait oublié que Louis XVI distribuait une grande partie de ces revenus à l’hôtel-dieu (de nos jours l’hôpital Richaud).
    Très vite, on se rendit compte du manque de ressources des municipalités. Aussi le Directoire rétablit-il en partie cet impôt, en l’an VII (9/1798-9/1799) ; le Consulat et l’Empire le généralisèrent.
    Ces taxes furent furent, dès la fin du XIXe siècle, l’objet de violentes critiques. Elles ne contribuaient qu’au développement d’une économie locale. Supprimées à la fin de la deuxième guerre mondiale, elles furent remplacées par le relèvement de taxes locales sur les ventes au détail et prestations de services. C’est le 23 octobre 1942 que fut mise en place la Direction des contributions indirectes de Versailles.

  • par Le 30 septembre 2013 à 08h49

    Merci Hereme pour ces précisions et surtout pour la nuance entre octroi et péage.

    De mon analyse il s’agit surtout d’un octroi...car on doit payer cette somme bien avant de franchir le pont. D’ailleurs on la payera même si on le franchit pas !

    De plus tu précises "octroyer = accorder : octroyer l’entrée de marchandises en échange d’une taxe". Le touriste n’est il pas considéré comme une simple marchandise en fin de compte ?

  • par heremeLe 30 septembre 2013 à 15h51

    Si tu ne passes pas le pont et que tu ne transportes pas quoi que ce soit dans un but commercial, il n’y a ni péage ni octroi : du racket peut-être ?
    On parle beaucoup en C.E. de libre circulation en ce moment : certes, mais souvent moyennant finances, restrictions et autres.
    Quant au touriste ou visiteur, n’est-ce pas là une denrée taillable et corvéable à merci, susceptible d’un commerce extrêmement rentable ?
    Et pour l’accès à la culture pour tous, on constate qu’il s’agit encore d’un clivage de la société selon ses moyens financiers.

  • par christianLe 22 février 2015 à 09h26

    en ce qui concerne le péage pour des randonneurs qui ne s’écarteraient pas du GR, je viens d’avoir la billéterie et une personne très gentille qui m’a annoncé que c’est gratuit. Donc tout va bien ppur nous les marcheurs...

  • par Jean Luc MartinLe 14 mai 2015 à 22h07

    Le 14 mai 2015, j’ai parcouru le GR 6 entre Collias et le pont du Gard et lors de ma descente sur l’ouvrage je n’ai rencontré aucune personne me demandant de payer un quelconque droit d’entrée sur le site ni d’ailleurs aucun guichet. Peut être est ce du au fait que c’était un jour férié... A confirmer... JLM

  • par JMTLe 8 juin 2015 à 20h43
  • par Le 9 mai 2017 à 08h31

    Salut,

    Nous avons emprunté cette rando aujourd’hui (en suivant cette trace : https://fr.wikiloc.com/wikiloc/view.do?id=3826267).

    La trace de wikiloc (qui date de janvier 2013) n’invite pas à prendre le GR aux abords du pont du gard. Du coup on s’est retrouvé face à un agent de sécurité nous demandant de présenter nos tickets. Les échanges ont été brefs et peu chaleureux. J’ai compris en 3 mots que pour les randonneurs, le GR était dérrière. Donc demi tour pour reprendre le GR.

    Pour faire simple, on n’a le droit d’emprunter la D981 uniquement que sur le pont lui-même. Les 100/200m avant sont réservés à ceux qui auront payé le ticket ...

    Trés belle rando néanmoins :-) !

Chargement en cours Chargement en cours...
Veuillez patienter ...
Nouveau commentaire
Nous vous conseillons de vous connecter !

Astuce : Si votre commentaire est long, aérez-le en créant des paragraphes. Pour cela, il suffit de laissez une ligne vide entre ceux-ci !