Presqu’Île de Giens par le sentier du littoral

Difficulté :
Facile
Dénivelé :
200m
Durée :
demi-journée
La carte

Auteur : (Avertissements et Droits d'auteur)

La presqu’Île de Giens, c’est d’abord la découverte d’un site naturel remarquable. Ses deux bras sableux, appelés "tombolo", abritent une zone de marais disposés en salines. C'est le refuge de nombreuses espèces d’oiseaux migrateurs. Après le petit port de la Madrague, un sentier côtier explore le rivage escarpé et rocheux de sa pointe la plus occidentale.

Accès

  • De la ville d’Hyères :

Prendre la direction de l’Almanarre ou de la Capte.
Suivre la D.197 (la Tour Fondue) jusqu’au rond-point de la Badine. Prendre à droite vers Giens puis la Madrague.

La route du sel est une alternative à la D.197. Elle est fermée en hiver laissant vélos et promeneurs profiter de l’aubaine.

Précisions sur la difficulté

Promenade avec des enfants :

  • A cause de l’érosion, restez vigilants en bordure et au pied des falaises.
  • Le vent peut être virulent sur la partie ouest du parcours.

Les infos essentielles

  • Carte : IGN TOP25 3446OT Hyères - Île de Porquerolles
  • Point bas : niveau de la mer
  • Point haut : environ 90m
  • Distance du parcours : 7 km
  • Balisage : jaune - petits poteaux indicateurs

Itinéraire

Règlementation et risques

  • Risque d’incendie en période estivale :
    Pour tous les massifs provençaux, le risque d’incendie est élevé pendant l’été : Niveau de risque - Tel. local : 04 89 96 43 43

Volet environnemental

Domaines maritimes préservés par le Conservatoire du Littoral :

  • Les marais salants : les vastes lagunes d’eau saumâtre de faible profondeur sont un véritable sanctuaire pour les flamants roses et autres échassiers à l’élégante silhouette.
  • La faune : la faune de la presqu’île se caractérise principalement par sa richesse ornithologique. Elle héberge aussi une entomofaune.
  • La végétation : la pointe occidentale de la presqu’île est recouverte d’une forêt littorale méditerranéenne. Respectez les aires de revégétalisation.

La boucle

Départ du petit parking terreux (environ 300 mètres après le port de la Madrague).

Suivre la route sur 100 mètres puis, sur la droite, emprunter un chemin bordé de roseaux en profitant de l’ombre de la pinède (nord-ouest).

Se diriger vers le bord du littoral en côtoyant des aires de revégétalisation délimitées par des petites clôtures en bois.

  • On peut quitter un instant le sentier et descendre sur la plage pour profiter d’une vue plus dégagée sur l’Île de la Redonne.

L’itinéraire suit sensiblement le littoral, passe à proximité de petites criques et longe le bord de la falaise.

En se rapprochant du Pain de Sucre, on observe un chapelet d’îlots composés de l’Île Longue, l’Île de la Ratonnière et l’Ecueil des Anguillons.

Le trajet se poursuit par une succession de courtes montées et de descentes.

Atteindre la Pointe des Chevaliers puis la Calanque du Blè (suivre la signalétique “la Darboussière”). La végétation accuse un tropisme que l’on attribut sans le moindre doute à l’orientation du vent.

Continuer de longer la grande falaise maritime. Gagner la Pointe des Salis pour découvrir un ensemble de ruines partiellement détruites.

Le sentier s’élève en surplombant la Pointe Escampo-Barriou puis descend sur la Pointe de Rabat. Au croisement qui se présente, prendre la direction “point de vue”.

La sente grimpe jusqu’à la Pointe de Rabat où l’on profite d’une vue idyllique sur l’Île de Porquerolles. La descente qui suit est assez raide. Des marches aménagées sécurisent les passages les plus exposés.

Atteindre la crique d’Escampo-Barriou et sa petite plage.

Franchir un escarpement rocheux, le sentier se dirige vers la Pointe de Pignet, la Pointe de la Galère puis la plage des Darboussières.

  • L’itinéraire peut se poursuive vers le joli port du Niel.

Quitter le sentier littoral pour gagner l’aire de stationnement de la Darboussière par le petit Chemin de la Table Ronde.

Rejoindre le port de la Madrague puis le parking du départ (environ 400 mètres de route pour boucler).

Dernière modification : 16 mai 2018
Massif du Cap Sicié (352m)

La carte du topo « Presqu’Île de Giens par le sentier du littoral »

Ouvrir en grand !

Chargement de la carte en cours

Photos « Presqu’Île de Giens par le sentier du littoral »

Le double tombolo de la presquîle de Giens. Secteur de la randonnée : en rouge. Départ entre pinède et roseaux. l’Île de la Redonne Quelques recommandations Magnifique rivage préservé. Yeuseraies. Un itinéraire côtier. Chapelet d’îlots : l’Île Longue Falaise déchirée et végétation arbustive. Le Pain de Sucre subit les assauts de la mer. Haute falaise maritime. Végétation façonnée par le vent et les embruns : maquis haut et plantes halophiles. Chêne vert - bruyère arborescente - genêts à feuilles de lin - arbousiers - barbe de Jupiter - euphorbes etc... Sur la gauche ! Poteaux indicateurs. La Pointe de Rabat, la prochaine étape est en vue ! La Pointe des Salis. (descente facultative) Magnifique littoral. La Pointe de Rabat et ses pins d’alep. La petite plage d’Escampo-Barriou Curieux rocher ! La plage (regard arrière). Un littoral préservé de la spéculation foncière. Littoral méditerranéen.