Presqu’Île de Giens par le sentier du littoral

Difficulté :
Facile
Dénivelé :
200m
Durée :
demi-journée

La presqu’Île de Giens, c’est d’abord la découverte d’un site naturel remarquable. Ses deux bras sableux, appelés "tombolo", abritent une zone de marais disposés en salines. C'est le refuge de nombreuses espèces d’oiseaux migrateurs. Après le petit port de la Madrague, un sentier côtier explore le rivage escarpé et rocheux de sa pointe la plus occidentale. – Auteur :

Accès

  • De la ville d’Hyères :

Prendre la direction de l’Almanarre ou de la Capte.
Suivre la D.197 (la Tour Fondue) jusqu’au rond-point de la Badine. Prendre à droite vers Giens puis la Madrague.

La route du sel est une alternative à la D.197. Elle est fermée en hiver laissant vélos et promeneurs profiter de l’aubaine.

Précisions sur la difficulté

Promenade avec des enfants :

  • A cause de l’érosion, restez vigilants en bordure et au pied des falaises.
  • Le vent peut être virulent sur la partie ouest du parcours.

Les infos essentielles

  • Carte : IGN TOP25 3446OT Hyères - Île de Porquerolles
  • Point bas : niveau de la mer
  • Point haut : environ 90m
  • Distance du parcours : 7 km
  • Balisage : jaune - petits poteaux indicateurs

Itinéraire

Ouvrir en grand !

Chargement de la carte en cours

Règlementation et risques

  • Risque d’incendie en période estivale :
    Pour tous les massifs provençaux, le risque d’incendie est élevé pendant l’été : Niveau de risque - Tel. local : 04 89 96 43 43

Volet environnemental

Domaines maritimes préservés par le Conservatoire du Littoral :

  • Les marais salants : les vastes lagunes d’eau saumâtre de faible profondeur sont un véritable sanctuaire pour les flamants roses et autres échassiers à l’élégante silhouette.
  • La faune : la faune de la presqu’île se caractérise principalement par sa richesse ornithologique. Elle héberge aussi une entomofaune.
  • La végétation : la pointe occidentale de la presqu’île est recouverte d’une forêt littorale méditerranéenne. Respectez les aires de revégétalisation.

La boucle

Départ du petit parking terreux (environ 300 mètres après le port de la Madrague).

Suivre la route sur 100 mètres puis, sur la droite, emprunter un chemin bordé de roseaux en profitant de l’ombre de la pinède (nord-ouest).

Se diriger vers le bord du littoral en côtoyant des aires de revégétalisation délimitées par des petites clôtures en bois.

  • On peut quitter un instant le sentier et descendre sur la plage pour profiter d’une vue plus dégagée sur l’Île de la Redonne.

L’itinéraire suit sensiblement le littoral, passe à proximité de petites criques et longe le bord de la falaise.

En se rapprochant du Pain de Sucre, on observe un chapelet d’îlots composés de l’Île Longue, l’Île de la Ratonnière et l’Ecueil des Anguillons.

Le trajet se poursuit par une succession de courtes montées et de descentes.

Atteindre la Pointe des Chevaliers puis la Calanque du Blè (suivre la signalétique “la Darboussière”). La végétation accuse un tropisme que l’on attribut sans le moindre doute à l’orientation du vent.

Continuer de longer la grande falaise maritime. Gagner la Pointe des Salis pour découvrir un ensemble de ruines partiellement détruites.

Le sentier s’élève en surplombant la Pointe Escampo-Barriou puis descend sur la Pointe de Rabat. Au croisement qui se présente, prendre la direction “point de vue”.

La sente grimpe jusqu’à la Pointe de Rabat où l’on profite d’une vue idyllique sur l’Île de Porquerolles. La descente qui suit est assez raide. Des marches aménagées sécurisent les passages les plus exposés.

Atteindre la crique d’Escampo-Barriou et sa petite plage.

Franchir un escarpement rocheux, le sentier se dirige vers la Pointe de Pignet, la Pointe de la Galère puis la plage des Darboussières.

  • L’itinéraire peut se poursuive vers le joli port du Niel.

Quitter le sentier littoral pour gagner l’aire de stationnement de la Darboussière par le petit Chemin de la Table Ronde.

Rejoindre le port de la Madrague puis le parking du départ (environ 400 mètres de route pour boucler).

Dernière modification : 16 mai 2018
Massif du Cap Sicié (352m)

A propos

Auteur de ce topo :

Marcher en montagne : "je suis bien là, où je me dois d'être. C'était la question cruciale de la vie. La plus simple et la plus négligée." Sylvain Tesson

Topo publié le 1er avril 2014

(Avertissements et Droits d'auteur)

Commentaires

Afficher les commentaires précédents (13).
  • par Le 1er avril 2014 à 18h38

    Un sentier qui m’avait échappé. Je ne le pensais pas aussi beau et aussi sauvage.

  • par Le 1er avril 2014 à 23h23

    Salut Alain,
    J’ai choisi un jour de gros temps pour m’y balader. Sur la pointe ouest, le vent est d’une violence inouïe et le paysage change des stéréotypes de la côte d’azur !
    L’Almanarre est un pôle de Kitesurf, on ne s’en étonnera pas !

  • par Le 1er avril 2014 à 23h32

    Oui, Michel, j’avais remarqué le gros temps qui donne plus de relief aux photos.

  • par Le 2 avril 2014 à 14h31

    Je suis également allé sur cette presqu’île, et il est vrai que c’est assez impressionnant les jours de Mistral ! De bien jolies photos qui me rappellent de bons souvenirs...

  • par Le 2 avril 2014 à 19h09

    Salut Marc,
    Mistral trop fort pour se balader avec les pitchouns ce jour là !
    Le stabilisateur optique de l’appareil photo fonctionne bien car je t’avoue que ça secouait pas mal sur la première partie. Contrairement à la montagne, où je préfère avoir « grand beau », j’aime assez les temps intermédiaires en bord de mer.

  • par françoisLe 20 octobre 2014 à 15h24

    randonnée complète sur deux jours les 18 et 19 octobre 2014
    c’est superbe mais gâché par des horde de moustiques qui attaquaient dès que nous passions dans des zones arborées. Toutes les personnes rencontrées se plaignaient pour ce même motif.
    Un traitement s’impose d’urgence.. Merci

  • par Le 20 octobre 2014 à 15h57

    Pour le chikungunya mieux vaut s’adresser au 15.

  • par Le 20 octobre 2014 à 17h40

    @ François : très heureux de voir que les topos hors zones montagnes intéressent les randonneurs (j’en ai jamais douté).
    @ Galipette : le moustique tigre est en effet apparu sous nos latitudes assez récemment. (vecteur du chikungunya). Certaines zones sont plus infestées par les moustiques que d’autres. C’est un peu comme les mouches à la montagne, on s’en accommode. Cela dit, il faut rappeler que le moustique est l’espèce qui tue le plus d’humain par année dans le monde.

  • par valotLe 3 août 2015 à 12h13

    Super balade même en été avec des enfants de 9 et 11 ans et mamie de plus de 70 ans car bien ombragée.
    Les explications ci dessus ne sont pas très précises. Dès le départ, le parking de la Darboussières est situé au bout du chemin à gauche juste avant le port. De là suivre le sentier du littoral (signalétique jaune sur arbres et rochers)et les directions mises sur les balises. ATTENTION jusqu’à la pointe des Salis le parcours est difficile sans de BONNES CHARUSSURES. Il faut prévoir 4h avec arrêts baignade et pique nique.

  • par Le 3 août 2015 à 12h53

    Il y a en effet un parking en remontant vers les Darboussières mais c’est juste que le départ que j’ai choisi n’est pas celui-là. Le parking du topo se trouve sur l’Av. René Knyff juste avant le camping Olbia. Cela dit j’imagine qu’en été les places sont chères quelque soit l’endroit où l’on part. De bonnes chaussures pour marcher... voilà un conseil avisé !

  • par MorganeLe 17 juillet 2016 à 17h34

    Ballade magnifique, manque un peu de traçage en partant du port, par contre je ne recommande pas avec des enfants de 5 ans assez dangereux par endroits ! Mais elle a adoré les points de vues !

  • par LILILe 20 juillet 2016 à 10h55

    Magnifiques points de vues, ce sentier en littoral est idéal pour les piques ombragés, criques pour les baignades, la nature reprend ses droits...

  • par JulieLe 6 août 2016 à 00h57

    J’ai une question les chien sont il autorisé ?

  • par Le 7 août 2016 à 20h03

    N’ayant pas de chien je n’ai pas fais attention. Je ne me souviens pas d’interdiction mais je pense qu’une laisse s’impose. En revanche Port Cros tout proche est un parc national.
    Cependant, je préconise une visite hors saison touristique lorsque c’est possible.

  • par gilLe 26 décembre 2016 à 11h04

    bravo pour ton blog tres utile

Chargement en cours Chargement en cours...
Veuillez patienter ...
Nouveau commentaire
Nous vous conseillons de vous connecter !

Astuce : Si votre commentaire est long, aérez-le en créant des paragraphes. Pour cela, il suffit de laissez une ligne vide entre ceux-ci !