Punta d’Omigna par Cargèse.

Difficulté :
Facile
Dénivelé :
190m
Durée :
demi-journée

La Punta d’Omigna est située entre les golfes de Chiuni et de Peru, à proximité de Cargèse. Le seul accès est un sentier, sur cette pointe on trouvera une tour gênoise très bien rénovée… – Auteurs : et

Accès

De Sagone ou de Porto se rendre à Cargèse (D81)

Dans Cargèse centre, prendre direction Peru (plage).

Traverser le hameau de Marchese et parking au bout de la route goudronnée, au dessus de la plage de Peru (nord).

Itinéraire

Ouvrir en grand !

Chargement de la carte en cours

Infos pratiques :

  • Carte IGN  : TOP25 4151 OT Vico / Cargèse / Golfe de Sagone
  • Site IGN : Punta d’Omigna
  • Dénivelé cumulé : 190m
  • Durée : 2 à 2,5h (marche)
  • Distance : 6,5km (environ) A/R
  • Balisage : Balises et sentier bien visible
  • Précautions : Pas de difficultés techniques.
  • Sortie du 05/06/2017

Une balade familiale facile.

Au dessus de la plage de Peru, on trouve un portail au bout de la route goudronnée.

Départ sentier à gauche du portail, un panneau indique direction Punta d’Omigna et la tour Gênoise.

Ce sentier longe le littoral et on profitera tout au long de la vue sur la mer, on trouvera quelques balises au passage.

La tour gênoise d’Omigna est entièrement rénovée et l’on peut accéder au sommet par un escalier extérieur, puis intérieur.

Retour par le même itinéraire ou on peut faire une petite boucle en prenant direction de la plage de Chiuni et en bifurquant plus loin à droite pour retrouver le sentier aller vers la plage de Peru.

Fani , Anic et Jicé

A découvrir : Les tours génoises en Corse
Grace au feu allumé sur les tours (85 au total), et la fumée, toute l’île pouvait être en alerte en quelques heures seulement...

Diaporama de la sortie

et mes photos...

Dernière modification : 16 mai 2018
Capo Rosso (331m)

A propos

Auteurs de ce topo : ,

Topo publié le 7 juin 2017

(Avertissements et Droits d'auteur)

Commentaires

  • par Le 13 juin 2017 à 20h10

    Salut Anic, Fani, Jicé.
    Une anecdote grecque. La tour d’Omigna est une tour ronde de douze mètres de haut, circonférence de 34 mètres à la base. Construite en 1604-1605, il a fallu la présence d’une cinquantaine de soldats pendant ce temps pour se défendre contre les pirates barbaresques qui voulaient évidemment en empêcher la construction de la tour.

    En 1676 une colonie de six cents Grecs du Péloponnèse, fuyant l’occupation turque, s’établirent à Paomia, 2 km à l’est de Cargèse. Ils furent mal accueillis par les populations locales car la république de Gênes avait accordé à ces réfugiés la dispositions de terrains abandonnés ; ils étaient donc considérés comme alliés de Gênes (la Corse était Génoise à l’époque) qui voyaient en eux des alliés de la république génoise.

    La tour d’Omigna a été le 27 avril 1731 le dernier point de défense pour une centaine de Grecs attaqués par les Corses ; ils réussirent cependant à se réfugier à Ajaccio.
    En 1773 les Grecs reçurent du gouverneur français de l’île le territoire de Cargèse. Une centaine de familles grecques s’y établirent vers 1775. et y édifièrent un village de 120 maisons.
    Les populations sont maintenant mêlées, les origines transparaissent dans les noms : par exemple Dimétrius Dragacci, ancien directeur régional de la police judiciaire en fonction lors de l’assassinat du préfet de Corse en 1998 à Ajaccio.

    ( Francesco Maria Accinelli, "L’histoire de la Corse vue par un Génois du XVIIIe siècle" )
    (Théodora Stéphanopoli de Comnène, Documents sur l’histoire de la colonie grecque de Paomia-Cargèse en Corse).

  • par Le 13 juin 2017 à 21h57

    En complément, les tours génoises de Corse (67/85 sont encore debout) => https://fr.wikipedia.org/wiki/Tour_g%C3%A9noise

Chargement en cours Chargement en cours...
Veuillez patienter ...
Nouveau commentaire
Nous vous conseillons de vous connecter !

Astuce : Si votre commentaire est long, aérez-le en créant des paragraphes. Pour cela, il suffit de laissez une ligne vide entre ceux-ci !