Puy Ferrand (1854m) par le couloir caché et l’arête du Dôme

Difficulté :
Alpinisme PD
Dénivelé :
700m
Durée :
demi-journée

Un autre accès plus sauvage pour accéder au Puy Ferrand, avec la possibilité de croiser mouflons et chamois près de la cascade de l'Aigle. – Auteur :

Accès

Dans le Puy de Dôme (63), sur la route reliant le Mont-Dore à Chambon-sur-Lac, la D36, repérer un parking en face de l’Auberge du Buron de Chaudefour.

Sur les cartes Michelin et IGN cet endroit est marqué et nommé "Maison de la Réserve Naturelle Nationale de la vallée de Chaudefour".

Les infos essentielles

  • Carte : IGN 2432 ET - Massif du Sancy
  • Durée : une demi-journée
  • Dénivelée : 700m
  • Difficulté : T3 (sans neige), PD+ (hiver)

Itinéraire

Ouvrir en grand !

Chargement de la carte en cours

Remarque

La moitié de l’itinéraire se passe hors sentier. Essayez de suivre les traces d’animaux quand il y en a, sinon de faire au plus logique et direct sans vagabonder à droite et à gauche. Quand il y a un sentier, restez dessus. Le sol sur ces volcans est fragile et l’érosion est amplifiée, inutile d’y participer plus que nécessaire.

Itinéraire

Du parking de Chaudefour, prendre la piste devant la Maison de la Réserve en direction du Fond de la Vallée. La piste carrossable devient un sentier balisé en mauve/violet, continuer jusqu’à atteindre un deuxième ruisseau à traverser. Remonter son cours en restant sur sa rive droite à travers bois (assez pénible) puis atteindre la Cascade de l’Aigle.

Entre le Dôme et la cascade il y a un petit couloir à remonter, de préférence à droite sous un surplomb rocheux s’il n’y a pas de stalactites. Accéder à la Croix Michel en sortant du couloir à droite puis rejoindre le Dôme par une traversée sur la gauche au-dessus du couloir.

Un sentier suit le faîte de l’arête reliant le Dôme au Puy Ferrand, et se perd à proximité du sommet. Continuer à vue jusqu’au bout, le sommet étant une bosse sans signe distinctif.

Descendre en parcourant les crêtes de Chaudefour soit par l’Est, soit par l’Ouest, ou bien en profiter pour jeter un œil au Puy de Sancy et la vallée de la Fontaine Salée (compter alors une journée pour réaliser ce circuit).

Informations complémentaires

Dernière modification : 20 juillet 2018
Le Puy de Sancy (1885m) en boucle par la vallée de Chaudefour

A propos

Auteur de ce topo :

Topo publié le 7 juin 2017

(Avertissements et Droits d'auteur)

Commentaires

Afficher les commentaires précédents (9).
  • par Le 8 juin 2017 à 00h12

    C’est beau mais aussi accidenté et impressionnant (comme l’illustrent notamment les photos #11, #17).
    J’aime bien la photo #3, dans un registre bucolique.
    Ça donne envie d’aller rendre une visite à cette Vallée de Chaudefour !

  • par Le 8 juin 2017 à 00h39

    @ VLM : Quelle est ta définition de bucolique ?

  • par Le 8 juin 2017 à 01h09

    Pas sûr que j’ai bien choisi le terme. ;o)
    Avant de mettre ce terme, j’ai justement cherché sur Google et j’ai juste trouvé "pastoral" comme synonyme ...
    Ce que je voulais dire c’était mignon, fleuri.
    Je ne sais pas si ça exprime bien ça, mais comme j’avais la vague impression que c’était le cas, j’ai fini par laisser ça ...

  • par Le 8 juin 2017 à 15h41

    Bucolique est un mot à la mode qu’on sert à toute les sauces. Oui, pastoral est la bonne définition. De pasteur, donc animaux, pâturages. Je crois qu’on l’emploie aussi pour la campagne en général, donc avec des champs.
    Pour cette photo, c’est plus sylvestre que bucolique.
    Il y aura peut-être un "vrai" lettré pour une mise au point.
    a+
    alain

  • par Le 8 juin 2017 à 18h56

    Pour compliquer un peu, ce n’est ni dans les bois ni dans les pâturages, mais à cheval entre deux... pastovestre ?

  • par Le 8 juin 2017 à 19h04

    On va demander à l’Académie de valider le mot ...

  • par Le 8 juin 2017 à 22h21

    Alain, ton idée est la bonne. On donne souvent à ce mot une étymologie latine, sauf qu’il s’agit d’un emprunt au grec ancien βουκολικός, qui concerne les bouviers. Berger : du latin vulgaire *vervecarius, de vervex = brebis (la transformation de b en v, ou bêtacisme, est classique en linguistique - pour ceux que ça intéresse https://fr.wikipedia.org/wiki/B%C3%AAtacisme. Erymologiquement, ne pas confondre bouvier et berger, mais dans les deux cas il s’agit de gardien de troupeau
    Donc bucolique concerne la vie des bouviers, pâtres, bergers considérée dans un sens idyllique, à savoir une vie agreste simple et paisible, en accord avec la nature.
    Pae exemple on parle souvent des Bucoliques de Virgile (vers -37), dans lesquelles on trouve la plénitude, la musique poétique, la passion amoureuse (il y a cependant une églogue sur l’injustice, l’églogue étant un peu "plus pire" : ce poème pastoral est écrit dans un style simple et naïf où, à travers les dialogues des bergers, l’auteur relate les événements généralement heureux de la vie champêtre, chante la nature, les occupations et les amours rustiques).
    Théocrite : IIIème siécle BC, considéré comme le créateur de la poésie bucolique grecque.
    Plus près de nous, on trouve André Chénier (plus ou moins copie de Virgile) ou Jules Renard.

    Image illustrant l’idée donnée par ce mot :
    https://upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/thumb/7/77/Bloemaert_%28Kreis%29_Pastorale_Szene.jpg/220px-Bloemaert_%28Kreis%29_Pastorale_Szene.jpg

  • par Le 8 juin 2017 à 22h32

    Bonsoir hereme.
    Merci pour la précision.
    On rencontre souvent le mot bucolique dans les topos, employé un peu à tort et à travers.
    Je refrène mon envie de ruer car ne sachant pas, si avec le temps, un usage plus large était accepté. Mais avec l’étymologie que tu donnes, ce ne serait pas très logique. Quoique, tout n’est pas forcément logique...
    C’est tombé sur VLM, pas de chance pour lui :)

  • par Le 9 juin 2017 à 00h38

    Pas de problème Alain ;o)
    Vu le nombre important de mes commentaires, j’avais une probabilité supérieure à la moyenne des auteurs ;oD
    Mais de toute façon, tu ne me fais pas subir un affront en me disant que j’ai mal choisi un mot, en colportant un abus de langage qui se généralise à tort.
    Et enfin, je suis assez attaché aux petits détails. Je pense que ça se voit ... ;o) Et tu as déjà eu l’occasion de t’en rendre en particulier. Je serais donc mal placé pour te dire de ne pas t’attacher à un détail ;o)

  • par Le 9 juin 2017 à 00h40

    Désolé ... j’ai oublié un mot :
    ... de t’en rendre COMPTE ...

  • par Le 9 juin 2017 à 08h48

    Elle a l’air vraiment bucolique cette rando.

     :-D

Chargement en cours Chargement en cours...
Veuillez patienter ...
Nouveau commentaire
Nous vous conseillons de vous connecter !

Astuce : Si votre commentaire est long, aérez-le en créant des paragraphes. Pour cela, il suffit de laissez une ligne vide entre ceux-ci !