Ravin de Baume Noire et Ravin du Lau en boucle - Roche Château (2898m)

Difficulté :
Difficile
Dénivelé :
1100m
Durée :
1 jour

Randonnée dans 2 vallons sauvages et vers un sommet offrant un immense panorama à la frontière des Hautes-Alpes et de la Savoie. – Auteur :

Accès

De Briançon prendre la RN 94 en direction de Montgenèvre, puis à La Vachette prendre à gauche la D994g vers la Vallée de la Clarée jusqu’à Névache.

Continuer par la D301T jusqu’au parking terminal de la Haute Vallée de la Clarée à Laval (réglementée en été).

Itinéraire

Ouvrir en grand !

Chargement de la carte en cours

Carnet de route

  • Carte : IGN TOP25 3535 OT Névache - Mont Thabor
  • Altitude de départ : 2030m
  • Altitude maximum : 2898m
  • Dénivelée cumulée : 1100m
  • Horaire : 6 h environ

Balisage

  • Panneaux jusqu’au refuge des Drayères
  • GR pour quelques centaines de mètres
  • Hors sentier ensuite avec, pour le retour, une vague trace intermittente et de rares cairns

Difficulté

  • Le passage du Ravin de Baume Noire au Ravin du Lau

Itinéraire

Du parking de Laval (2030 m), gagner le refuge des Drayères par la piste rive gauche de la Clarée ou par le sentier sur la rive droite.

Poursuivre Nord-Ouest sur le GR 57. Vers 2250m, quitter le GR et s’engager plein Nord dans les pentes herbeuses du Ravin de Baume Noire, dos au Massif des Cerces, sur la rive gauche du torrent.

Vers 2450m, toujours rive gauche du torrent, s’orienter vers le Nord-Est pour gagner le point 2544 au-dessus d’une chute d’eau du torrent. Repartir vers le Nord entre le torrent à main gauche et une barre rocheuse à main droite. Contourner l’amont de cette barre rocheuse par la gauche (Nord-Est).

Vers 2720m, repartir Sud-Sud-Est pour chercher un couloir (cairn sculptural sûrement pas dû au hasard) qui suit à droite un petit torrent, et qui conduit 150 mètres plus bas dans le Ravin du Lau à l’amont d’une zone humide (point 2573). De là, l’objectif est bien visible.

Remonter le fond du Ravin du Lau, Nord, pour gagner, par des pentes herbeuses puis plus minérales et plus raides, le sommet de Roche Château (2898m).

Retour

Il va falloir louvoyer entre les zones humides du Ravin du Lau.

Rejoindre le pied du couloir. Longer la zone humide en rive gauche vers le Sud-Est jusqu’au point 2581.

À partir de là, la descente est marquée d’une trace intermittente et de rares cairns. Contourner par la droite les petites barres rocheuses et la cascade pour gagner une casse qui borde, rive droite, une nouvelle zone humide au niveau de la Cabane de l’Ours (vers 2460m).

De la Cabane de l’Ours, descendre Sud en rive droite d’un torrent pour rejoindre la trace qui descend des Muandes sur la rive droite du torrent de Brune. Rejoindre le Pont de Pierre et le parking.

Roche Château direct

  • Il est possible de monter directement à Roche Château par le Ravin du Lau
  • Dénivelée 900m

Au Pont de Pierre (2167m), au niveau du refuge des Drayères, remonter la rive droite du Torrent de Brune.

Une centaine de mètres plus haut quitter cette trace qui monte vers Les Muandes et suivre alors plein Nord la rive droite d’un torrent et sa jolie cascade pour atteindre le replat de la cabane de l’Ours.

Contourner la zone humide par sa rive droite (Ouest) au pied d’une casse. Se diriger toujours plein Nord, en contournant une petite barre rocheuse et sa cascade, puis rejoindre le point 2581.

Longer une nouvelle zone humide par sa rive gauche. Remonter les pentes herbeuses qui vont se faire plus raides et minérales pour atteindre le sommet par la fin de son arête Sud-Est.

Sortie du 9 juillet 2016

La randonnée prévue devait se poursuivre au fond du Ravin de Baume Noire au delà de l’altitude 2720m pour rejoindre la crête puis gagner Roche Château en suivant son arête Sud-Ouest. Mais au point 2884, ne trouvant pas de passage, c’est une descente d’environ 150m qui ramène à l’itinéraire décrit dans ce topo ("extra" en jaune sur le tracé KML joint au topo).

Durée : J’ai mis 7 heures 30, mais c’était avec le petit crochet vers le point 2884, et avec de très longs moments à regarder une hermine bondissante, des marmottes bagarreuses, une harde de chamois avec ses chèvres et cabris attendrissants, une niverolle alpine sautillante, un accenteur alpin peu farouche, et de nombreuses fleurs…

Dernière modification : 16 mai 2018
Lac des Béraudes (2504m)- Col des Béraudes (2770m)

A propos

Auteur de ce topo :

Topo publié le 16 juillet 2016

(Avertissements et Droits d'auteur)

Commentaires

  • par AntaresLe 17 juillet 2016 à 23h50

    Bonjour,

    ...et merci pour ce témoignage, et l’originalité de cette randonnée. Je connais très bien ces deux secteurs : le ravin de la Baume Noire, et le Lau. J’y ajouterai le secteur des lacs Biron. Mais je n’ai jamais cherché à les relier entre eux : le passage (couloir) que vous avez emprunté me paraissait trop raide à la lecture de la carte.
    En revanche, j’envisageais d’emprunter les drailles de moutons qui, partant de la Cabane de l’Ours, se dirigent vers la Baume Noire.
    Voici donc mon idée de parcours : depuis les Drayères, rejoindre Roche Château via la Cabane de l’Ours, et en visitant chacune des zones humides d’altitude. Puis retour jusqu’à la cabane de l’Ours, à partir de laquelle je me dirige vers la Baume Noire, et en louvoyant entre les barres rocheuses, atteindre les lacs Biron (surtout le lac inférieur, "posé" sur une arête). Enfin retour aux Drayères à travers les pelouses alpines à l’Ouest du lac Biron. (Parcours projeté en juin 2016, mais compte tenu des quantités de neige encore présentes, repoussé à octobre).

    PS : à partir de Roche Château, en venant du Lau, il doit être possible de rejoindre la Baume Noire en restant sur l’arête qui sépare la Savoie des Hautes Alpes. Le confirmez-vous ?

    Encore merci, et notamment pour les photos naturalistes !

    Antares

  • par Le 21 juillet 2016 à 21h49

    Bonsoir,

    Je me souviens avoir fait une petite balade vers les lacs Biron, mais ce n’était qu’un petit tour : montée aux lacs à partir du GR 57 vers le point 2360 et descente vers le lac de la Clarée au point 2399 sans monter à la crête.

    Par ailleurs lors de ma rando vers Roche Château par le ravin de Baume Noire j’ai un peu scruté du côté de la Pointe de Rochachille, et je ne sais pas si le fil de la crête "passe"

    Le petit couloir de la Baume Noire vers le Lau se descend plutôt bien sur un terrain humide qui porte bien, mais peut être éventuellement un peu plus difficile dans le sens de la montée (un pas en avant, 2 pas en arrière ?). Il se repère bien depuis le Lau à l’extrémité Nord de la zone humide, au point 2573. Il éviterait de redescendre jusqu’à la cabane de l’Ours.

    Quant au passage de Baume Noire vers les lacs Biron je ne sais pas…De ce que je me souviennes ce serait plutôt vers le lac supérieur.

    De Roche Château on voit l’arête Sud-Ouest vers le point 2884. Le début se fait apparement sans difficulté, mais sous le point 2884 je ne sais pas. Peut être plus facile que dans l’autre sens puisque, je le rappelle, je ne suis pas passée et je suis redescendue jusqu’au petit couloir.

    A cet automne pour des nouvelles alors ? et une belle sortie.

    Randoniste

  • par AntaresLe 21 juillet 2016 à 23h09

    Bonsoir,

    Et merci pour votre réponse.

    Quelques recherches intermédiaires me permettent d’apporter des réponses ou des précisions à certains points :

    • le point 2884, non nommé sur la carte IGN, est dénommé la Pointe Pussenot(du nom du géologue spécialisé sur le Briançonnais, et qui a étudié ce sommet eu égard à son intérêt géologique) par certaines cartes géologiques, et en tous cas par le site ’’Géo-Alp’’. En restant sur l’arête, il est difficilement franchissable, si j’en juge à un témoignage de randonnée recueilli sur le site ’’Moutonnus’’.
    • Toujours selon ce site, rejoindre les lacs Biron en venant du Lau, donc en traversant la Baume Noire est possible, sans descendre vers le talweg du ravin, par de larges vires situées sous le col de la Baume Noire. On accède alors au lac Biron supérieur, puis en contrebas, au petit lac inférieur, qui, lui, présente un réel intérêt paysager.

    Enfin, la zone humide située juste sous Roche Château (devant ce fameux couloir) est en réalité une pozzine, que j’avais prise en photo : https://www.flickr.com/photos/137878348@N04/23780889052/in/datetaken/

    Je salive à l’idée de m’y rendre cet automne. Mais pour sûr, je serai sur mes gardes : les patous du coin ne sont pas commodes !!

    Bel été, alpestre le cas échéant,

    Antares

  • par Le 22 juillet 2016 à 07h36

    Bonjour,
    Merci pour l’info sur le point 2884 et surtout merci pour ces superbes photos du coin.

Chargement en cours Chargement en cours...
Veuillez patienter ...
Nouveau commentaire
Nous vous conseillons de vous connecter !

Astuce : Si votre commentaire est long, aérez-le en créant des paragraphes. Pour cela, il suffit de laissez une ligne vide entre ceux-ci !