[ Actus ]

Réchauds à bois pour votre rando, trek et voyage. Vous y avez pensé ?

publié le 3 septembre 2011

Vous partez en trek ou en rando pour plusieurs jours ? L’élément essentiel a apporter dans votre sac sera donc votre réchaud pour faire cuire soupe, pâte et vous faire un bon thé pour vous réchauffer.

On trouve plusieurs types de réchauds sur le marché :

  • les réchauds à gaz
  • les réchauds à essence
  • les réchauds à alcool
  • les réchauds à bois.

Nous allons nous intéresser dans cet article aux réchauds à bois.

Je n’étais pas particulièrement adepte du réchaud à bois jusqu’à présent.
Lors de notre dernier périple en Finlande, j’ai décidé de tester ce type de réchaud (le Bushcooker de QVIST).

Ce choix m’a été dicté par 2 constats :

  • j’utilise en France un réchaud à gaz. On ne peut pas embarquer de cartouches de gaz dans l’avion (formellement interdit). On ne trouverait pas forcément sur place des cartouches qui s’adaptent à mon réchaud.
  • on allait se retrouver dans un pays très boisé, donc, vous l’aurez compris, du combustible à portée de main.

Nous avons donc utilisé pendant près de 2 semaines le réchaud à bois (le réchaud à gaz venant simplement en complément).
L’allumage se fait sans problème, mais vous pouvez utiliser également des allumes feux pour le démarrage.
Nous avons fait chauffer de l’eau, cuire des pâtes, du riz et de la soupe. Tout y est passé !
Nous avons été conquis !

La préparation du bois : tout un art !

Intérêts du réchaud à bois :

  • Vous n’avez pas à transporter le combustible, il suffit de vous baisser pour trouver du bois.
  • Grande efficacité avec peu de bois. Vous pouvez vous faire un thé avec quelques petits branchages.
  • Écologique : Combustion complète du bois >> pas de trace. Pas de bonbonne vide.
  • Autonomie complète : vous pouvez partir pour 15 jours sans embarquer 3 recharges de gaz !
  • Ambiance : une petite flambée est beaucoup plus conviviale que le gaz. Et quel plaisir de préparer son feu !!

Inconvénients :

  • bien évidemment il se limite à des régions boisées (à moins que vous preniez avec vous quelques morceaux de bois)
  • il noircit la popote (mais de retour de Laponie, un petit coup de passage de la popote dans le sable, et elle est comme neuve).

Le modèle Bushcooker de QVIST

Le modèle présenté dans cet article est le Bush Cooker.
Le principe est simple : il est composé de 2 éléments :

  • la poche à combustion (double paroi)
  • le support.
    Pour le transport, le support se loge dans la poche à combustion.
  • Le Bush Cooker dégage quinze fois moins de CO2 qu’un réchaud à gaz et dix fois moins de CO2 qu’un réchaud à essence (source http://www.arklight-design.com)

L’avantage de se réchaud est qu’il est extrêmement léger (190g), peu encombrent ( 11 cm de diamètre pour 10 cm de hauteur).
Il se loge facilement dans votre popote (j’utilise la Trek 1400 Titane de Snow Peak - )

Pour plus d’infos :
La fiche technique du réchaud Bushcooker de QVIST sur arklight-design.com : cliquez ici.

  • La fiche technique de la popotte Snow Peak Trek 1400 Titane sur sur arklight-design.com
     : cliquez ici