Réchauds de randonnée : des conseils pour faire le bon choix

Vous partez en trek ou en rando pour plusieurs jours ? Le choix d’un bon réchaud de randonnée est essentiel. Vous partez ultraléger ? Vous partez à l’étranger ? Autant de critères qui guideront votre choix.

Les différents types de réchauds

On trouve plusieurs types de réchauds sur le marché :

Réchaud à gaz : le réchaud du randonneur

Ce sont les réchauds les plus utilisés en rando.
Ils utilisent pour la combustion un carburant mélange de propane et butane. Le gaz est stocké dans des cartouches jetables.

Autrefois encore assez massifs (on se souvient des réchauds Camping Gaz non déclipsables), ils sont maintenant légers et peu encombrants.
Ces réchauds utilisent donc des cartouches à visser. Lors du transport, vous pouvez donc désolidariser la cartouche du brûleur (ce qui est extrêmement pratique lors du transport dans le sac) et ce, sans aucun problème de sécurité.

“Principaux avantages du réchaud à gaz : simple d’utilisation, efficace, réglage pointu.”

Avantages :

  • facilité d’utilisation : il suffit de clipser la cartouche au bruleur, un petit coup de briquet sur l’arrivée de gaz, et c’est parti !
  • rapidité de chauffe. On trouve actuellement sur le marché, des brûleurs particulièrement performants.
  • réglage très fin de l’intensité de la flamme (réglage non possible avec un réchaud à bois par ex)

Inconvénients :

  • si vous partez plusieurs jours, il vous faudra probablement plusieurs cartouches, donc cela prendra une place non négligeable dans le sac à dos.
  • si vous prenez l’avion, il est absolument interdit d’embarquer des cartouches de gaz (en bagages de soute ou à main)
  • si vous partez en voyage à l’étranger, il ne sera toujours évident de trouver des cartouches sur place.
  • rendement très incertain en cas de températures très basses (inférieures à – 5°C)
  • les cartouches sont jetables, donc peu écolo (Pensez à bien ramener les cartouches vides en plaine !)

Comme pour tous les réchauds pour éviter toute perte d’énergie, bien protéger le brûleur du vent (placer son réchaud derrière des rochers ou à défaut derrière son sac). Certaines marques proposent des pare-vent.

Réchauds à bois : écolo, économiques et légers

Petit zoom dans un premier temps sur les réchauds à bois.

Je n’étais pas particulièrement adepte du réchaud à bois jusqu’à présent.
Lors de notre dernier périple en Finlande, j’ai décidé de tester ce type de réchaud.

Ce choix m’a été dicté par 2 constats :

  • j’utilise en France un réchaud à gaz. On ne peut pas embarquer de cartouches de gaz dans l’avion (formellement interdit). On ne trouverait pas forcément sur place des cartouches qui s’adaptent à mon réchaud.
  • on allait se retrouver dans un pays très boisé, donc, vous l’aurez compris, du combustible à portée de main.

Nous avons donc utilisé pendant près de 2 semaines le réchaud à bois (le réchaud à gaz venant simplement en complément).
L’allumage se fait sans problème, mais vous pouvez utiliser également des allumes feux pour le démarrage.
Nous avons fait chauffer de l’eau, cuire des pâtes, du riz et de la soupe. Tout y est passé !
Nous avons été conquis !

Réchaud à bois

“Avantages du réchaud à bois : écologique, efficace, ambiance et autonomie.”

Intérêts du réchaud à bois :

  • Vous n’avez pas à transporter le combustible, il suffit de vous baisser pour trouver du bois.
  • Grande efficacité avec peu de bois. Vous pouvez vous faire un thé avec quelques petits branchages.
  • Écologique : Combustion complète du bois >> pas de trace. Pas de bonbonne vide.
  • Autonomie complète : vous pouvez partir pour 15 jours sans embarquer 3 recharges de gaz !
  • Ambiance : une petite flambée est beaucoup plus conviviale que le gaz. Et quel plaisir de préparer son feu !!

Inconvénients :

  • bien évidemment il se limite à des régions boisées (à moins que vous preniez avec vous quelques morceaux de bois)
  • il noircit la popote (mais de retour de Laponie, un petit coup de passage de la popote dans le sable, et elle est comme neuve).

Le modèle Bushcooker de QVIST

Le modèle présenté dans cet article est le Bush Cooker.
Le principe est simple : il est composé de 2 éléments :

  • la poche à combustion (double paroi)
  • le support.
    Pour le transport, le support se loge dans la poche à combustion.
  • Le Bush Cooker dégage quinze fois moins de CO2 qu’un réchaud à gaz et dix fois moins de CO2 qu’un réchaud à essence.

L’avantage de se réchaud est qu’il est extrêmement léger (190g), peu encombrant ( 11 cm de diamètre pour 10 cm de hauteur).
Il se loge facilement dans votre popote.

Réchauds à pétrole : pour les voyageurs

Le principe est simple : on chauffe grâce au liquide pressurisée et vaporisée.
Vous allez pouvoir utiliser différents type de carburant :

  • de l’essence sans plomb
  • de l’essence blanche (vendu en règle générale en bouteille par les fabricants). Cette source est à privilégier car n’encrassant pas trop le réchaud.
  • diesel
  • kérosène

“Un réchaud pour voyageur : un carburant pas cher et que l’on trouve partout ”

L’utilisation des réchauds à pétrole est relativement peu répandue, sauf par les voyageurs trekkeurs ou par les alpinistes.

Il a en effet plusieurs avantages :

  • on trouve du carburant absolument partout (même au fin fond du Pakistan)
  • il a un très bon rendement même par température basse (donc utilisé en expédition notamment)
  • autre avantage, le carburant est très bon marché (par rapport au gaz bien sûr – car concernant le réchaud à bois, cela ne coute pas un rond ! il suffit de se pencher pour ramasser la branche qui fera votre bonheur)
  • à la différence des réchauds à gaz, vous pouvez ici n’emporter que la quantité exacte de carburant. Vous allégez donc votre sac. Si vous utilisez un contenant souple, vous gagnez également pas mal de place (par rapport aux cartouches de gaz non compressibles).

L’inconvénient est qu’il est plus cher à l’achat (mais vu le prix du carburant, il est plus vite rentabilisé) et qu’il nécessite un entretien régulier (décrassage). Attention également à l’utilisation, la manipulation du carburant peut provoquer des brûlures.

Réchauds proposés par notre partenaire MonRechaud.com

Réchaud à gaz


Réchaud à pétrole


Réchaud à bois