Abonnez-vous à notre newsletter !

Roc de Poyez (1954m) par Montlardier et son arête nord

Difficulté :
Difficile
Dénivelé :
1250m
Durée :
6h

Le Roc de Poyez fait face à la Dent de Rossanaz. Montée par une crête sauvage. – Auteur :

Accès

De Chambéry, rejoindre le Col des Prés puis Aillon-le-Vieux par la D206, passer ensuite La Lavanche puis tourner à droite sur Montlardier.
Se garer sur la place après le bassin.


Coordonnées :

  • 45.67755 N
  • 006.1266 E

Publicité

  • Tentes de rando
  • Sacs de couchage
  • Chaussures de rando
  • Sacs à dos

Précisions sur la difficulté

Hors sentier à partir de la Combe de l’Illette. Difficulté à franchir le premier passage après le Trou du Pachu. Le versant côté est est parfois vertigineux, rester le plus possible sur le versant ouest.

Les infos essentielles

  • Carte IGN : TOP25 n° 3432 OT Massif des Bauges
  • Altitude de départ : 735m
  • Altitude minimum : 735m
  • Altitude maximum : 1954m
  • Dénivelée : 1250m
  • Distance : 15 km
  • Parcours sur fond de carte :
    — en bleu, à l’aller
    — en jaune, au retour
  • Balisage :
    — marques jaunes jusqu’à la Combe de l’Illette
    — absent ensuite
  • Sortie du 16/09/2019

Itinéraire

Ouvrir en grand !

Chargement de la carte en cours

ALLER

Suivre d’abord les panneaux « Rossanaz Colombier ». Monter dans le village, suivre le ruisseau puis emprunter le sentier en lacets qui rejoint la nouvelle route forestière de Montlardier.

Continuer en face en montant sur le talus. Le sentier rejoint plus haut une petite barre de rochers à franchir puis la pente s’adoucit pour rejoindre le pied de la Combe de l’Illette.

Après avoir traversé le petit ruisseau, monter à gauche vers le pied de la barre de rochers. Suivre celle-ci sur une centaine de mètres de dénivelée.

Au niveau d’un très gros rocher portant un vieil épicéa sec et d’autres petits arbres, la barre offre un passage : le Trou du Pachu (panneau « la Compôte » et marques rouges).

Franchir le passage. On peut alors facilement monter à gauche sur le petit sommet coté 1685 qui offre une vue sur la vallée et dans la direction inverse sur la crête de Poyez.

Revenir au Trou du Pachu et suivre les quelques vieilles marques rouges qui subsistent encore.

Après une centaine de mètres, quand l’itinéraire oblique à gauche, quitter le balisage et s’engager à droite sur la crête menant au Roc de Poyez.

Les premiers mètres sont difficiles à franchir à cause de plusieurs arbres morts qui gênent la progression.

En restant assez près de la crête mais en tirant un peu sur la droite, on parvient ainsi jusqu’à l’antécime nord du Roc de Poyez (1935m).

Pour rejoindre le véritable sommet, il faut éviter une barre rocheuse qui nécessite de la contourner par la droite en redescendant sur une trentaine de mètres en dénivelée.

RETOUR

Revenir au niveau de la cote 1935 et descendre droit dans les herbes à gauche pour retrouver le Col de Rossanaz.

Emprunter alors le sentier qui descend la Combe de l’Illette pour rejoindre l’itinéraire de l’aller.

  • Variante : (en orange sur le tracé de l’itinéraire)

En redescendant la Combe de l’Illette, retrouver à droite le gros rocher portant l’épicéa sec et le Trou du Pachu.

Franchir de nouveau ce passage et suivre les marques rouges qui mènent au sommet d’un grand pierrier d’où l’on domine les alpages du chalet Besson. Le sentier se perd, il faut donc descendre à vue vers l’alpage.

Tout en bas de l’alpage, un chemin ramène à la route forestière de Montlardier qu’il suffit de redescendre.

Dernière modification : 18 septembre 2019
Dent de Rossanaz (1891m) par Montlardier

Sensibilisation

Pour une montagne plus propreLe milieu que vous allez traverser durant cette randonnée est fragile. Faites attention à la flore et ne dérangez pas la faune locale. Rapportez vos déchets chez vous et ramassez aussi ceux que vous trouverez. Vous soutiendrez ainsi le mouvement KeepTheMountainsClean

A propos

Auteur de ce topo :

Randonnée réalisée le 16 septembre

Topo publié le 20 septembre

(Avertissements et Droits d'auteur)

Commentaires

  • par balouLe 23 septembre à 12h25

    bonjour
    joli secteur sauvage pas tres couru au bas de la combe dans le thalweg il y a une vingtaine d’années il restait des debris d’un helico

  • par Le 23 septembre à 15h43

    Bonjour,

    il s’agit d’un hélicoptère militaire qui avait eu un accident en plein hiver dans les années 60 ou 70.
    Il n’y avait pas eu de victimes. L’armée avait enlevé toutes les parties stratégiques de l’appareil. Certains habitants des villages au-dessous étaient venu récupérer quelques matériaux restants.
    Il ne reste désormais plus que quelques débris d’aluminium.

Chargement en cours Chargement en cours...
Veuillez patienter ...
Nouveau commentaire
Nous vous conseillons de vous connecter !

Astuce : Si votre commentaire est long, aérez-le en créant des paragraphes. Pour cela, il suffit de laissez une ligne vide entre ceux-ci !