Roc des Bœufs (1775m), face ouest à ski, par Mont Derrière (1000m)

Difficulté :
Moyen
Dénivelé :
775m
Durée :
demi-journée

Très beau ski pas difficile dans de belles pentes boisées mais ouvertes. Le panorama est superbe. – Auteur :

Accès

Atteindre Lescheraines et le Pont du Diable.
Au pont du Diable, prendre la D61A jusqu’à Bellecombe-en-Bauge, puis suivre la route "des Monts" indiquée dans Bellecombe-en-Bauges.

Lescheraines :
De CHAMBERY, => D912-St Jean D’arvey-Col de Plainpalet.
De ANNECY => D912- Sevrier- Col de Leschaux.
De AIX LES BAINS => Grésy/Aix D911 -Cusy.

Publicité

  • Tentes de rando
  • Sacs de couchage
  • Chaussures de rando
  • Sacs à dos

Précisions sur la difficulté

Course à ski de rando assez courte, peu difficile, mais assez raide sur la fin (200m 30°, passage à 35°). Sortie au sommet par un petit couloir raide 30m, final sur des rochers. Il y a pas mal de conversions à faire dans la pente finale

Les infos essentielles

  • Carte IGN : TOP 25 - 3432 OT "Massif des Bauges"
  • Altitude minimale : 1000 m
  • Altitude maximale : 1775 m
  • Distance : environ 3.5 km en montée
  • Horaires : comptez entre 2 et 3 h en montée
  • Difficulté : 2.3/E1, pente à 30°-Passage à 35° en traversée sous le sommet.

Itinéraire

Ouvrir en grand !

Chargement de la carte en cours

Course sympa à la matinée, dans un cadre alpin et ouvert. Pentes raides sur la fin. Bon enneigement nécessaire pour pouvoir skier la pente ouest en forêt même clairsemée.

ITINÉRAIRE :

C’est le même que celui d’été depuis Mont Derrière par le col/Chalets de Sollier mais à ski !

Montée :

  • Du parking 100m en aval de Mont Derrière, remonter la petite route qui traverse le village, ou suivant l’enneigement, remonter les prés en pente douce (main droite par rapport au village), jusqu’à l’orée de la forêt (1100m/0h15)
  • Remonter la piste d’alpage qui zigzague jusqu’aux Chalets du Sollier (1451m) ou directement dans la pente S (1h)
  • Des Chalets du Sollier, remonter la grande pente ouest au-dessus des chalets.
  • Vers 1550m, partir plein N par les pentes déboisées et qui se raidissent, pour venir à l’aplomb exact du sommet (cote 1775m sur l’arête)
  • Remonter une pente plus raide (35°) et plus étroite entre les arbres, venir buter contre la falaise, une traversée N (main gauche) amène 20m sous le sommet qui s’atteint par un petit couloir raide et quelques rochers, 1h30 (personnellement j’ai laissé les skis à cet endroit).
    Il y a pas mal de conversions à faire dans cette partie.

DESCENTE :

  • Rien de plus simple, c’est tout droit dans la pente ouest, entre les arbres au début, puis dans les clairières ensuite. Le début est raide 35°, puis régulier à 30°. Un vrai bonheur en poudreuse !
    À ce jeu-là on arrive très légèrement au N des Chalets, qu’on retrouve par une traversée S (main gauche) facile et évidente.
  • Des Chalets du Sollier, retrouver Mont Derrière, par la pente S, ou la piste d’alpage. Il est sympa d’aller chercher les contres pentes sur la rive droite du vallon (contrepentes vite en neige de printemps par exemple).
    C’est du joli ski facile !

Roc Des Bœufs, face ouest (voie normale), le 14 Février 2019.

Retour sur les planches

Le soleil allume juste les rochers sommitaux du Roc. L’ambiance est froide, la lumière limpide, cristalline, presque métallique.

Le silence est lourd, empli d’un vrombissement indistinct. Un grand corbeau noir s’est laissé glisser dans l’air dense et froid de la combe sud et croasse en me voyant.

Le bruit soyeux des peaux de phoque sur la neige légère rythme ma montée.

Lente, régulière, ma respiration calée sur mes pas, comme un métronome, sonne le tic-tac de la course du soleil qui peine à sortir de derrière l’arête.

Les bauges s’éclairent, un pinceau de lumière me rattrape quand j’arrive aux Chalets du Sollier. La montagne est éblouissante.

Je m’engage dans cette pente encore à l’ombre, entre les grands sapins noirs, qui viendra buter tout à l’heure contre la falaise de calcaire gelée.

Une raide traversée et me voici juste sous le sommet et sa sculpture métallique. Quelques pas sur un caillou recouvert de cette neige légère, sur de la glace vive. Il m’aurait fallu les crampons, ou disons plutôt que je n’ai pas voulu aller "m’en mettre une !" pour sortir au soleil. Pourtant j’avais envie de lumière, j’avais envie de soleil.

Comme une angoisse, depuis tout à l’heure je suis anxieux. Maintenant il va falloir descendre. Pourtant s’il y a bien une chose que je maitrise et pour être honnête, plutôt bien, c’est ça !

Le genou va-t-il tenir, la cheville aussi ? Et finalement, comme d’habitude, après un départ prudent, je retrouve mes sensations, mes réflexes peut-être.

Je n’ai certes pas "lâché les chevaux", je me suis juste appliqué à faire de belles et grandes courbes dans cette poudreuse de rêve.

Et le plaisir fut là dans cette bulle de temps, de plaisir, de bonheur, jusqu’à retrouver le soleil, et remettre ça jusqu’au village...

Dernière modification : 16 février 2019
Roc des Bœufs (1774m) par Mont Devant

Sensibilisation

Pour une montagne plus propreLe milieu que vous allez traverser durant cette randonnée est fragile. Faites attention à la flore et ne dérangez pas la faune locale. Rapportez vos déchets chez vous et ramassez aussi ceux que vous trouverez. Vous soutiendrez ainsi le mouvement KeepTheMountainsClean

A propos

Auteur de ce topo :

Piqué à la montagne depuis l'age de 6 ans après avoir atteint peniblement le mont joli et je suis tombé amoureux du mont blanc. Ce jour la je me suis dit qu'un jour j'irais là haut. Il y a bien longtemps que j'y suis allé au sommet du Mont blanc, et la passion de l'alpi, la rando et ski de rando ne m'a toujours pas laché ! Et que ça dure longtemps encore (...)

Randonnée réalisée le 14 février

Topo publié le 16 février

(Avertissements et Droits d'auteur)

Commentaires

  • par Le 18 février à 16h57

    C’est donc toi qui avais fait les premières traces ?

  • par Le 18 février à 18h20

    Bonsoir !
    C’était déjà très tracé quand je suis monté, et descendu.
    A+
    Patrick

Chargement en cours Chargement en cours...
Veuillez patienter ...
Nouveau commentaire
Nous vous conseillons de vous connecter !

Astuce : Si votre commentaire est long, aérez-le en créant des paragraphes. Pour cela, il suffit de laissez une ligne vide entre ceux-ci !