Roche Cline (1719m) par Faucon-du-Caire

Difficulté :
Difficile
Dénivelé :
900m
Durée :
1 jour
La carte

Auteur : (Avertissements et Droits d'auteur)

L'ascension difficile du sommet emblématique du Pays de Turriers dans les Alpes de Haute-Provence.

Accès

De Sisteron dans les Alpes de Haute-Provence, rejoindre la petite Vallée du Sasse par la D951. Passer les Villages de la Motte-du-Caire, du Caire et pénétrer dans Faucon-du-Caire. Se garer dans le centre du village.

Précisions sur la difficulté

Malgré le dénivelé relativement modeste de ce topo (900m), je le classe difficile étant donné les parties délitées, raides et assez techniques de l’ascension.

  • Remontée d’un ravin délité nommé "Chaos de la Piche" assez délicate et quelque peu technique.
  • Montée très raide dans les bois, et vers le pied de l’arête de Roche Cline.

Matériels

  • Bâtons obligatoires
  • Casque recommandé pour la traversée du "Chaos de la Piche".

Les infos essentielles

  • Carte IGN : TOP 25 - 3339 ET "La Motte-du-Caire - Vallée du Sasse"
  • Altitude minimum : 880m
  • Altitude maximum : 1719m
  • Distance : environ 13km
  • Horaires : compter entre 5h00 et 6h00 hors pause
  • Balisage : type P.R / couleur jaune jusqu’au Chaos de la Piche, puis de larges piste, puis, hors sentier

Itinéraire

Du parking, remonter le haut du village et repérer des panneaux directionnels jaunes.

Prendre à gauche en direction du "Rocher qui parle", et contourner une propriété par la droite.

Le sentier est balisé à la peinture jaune et débute par de petits escaliers faits de poutres en bois.

Il prend rapidement de l’altitude et monte dans les bois.

Traverser le Ravin de la Piche afin de passer en rive gauche, puis rejoindre une portion de piste bien plus large au niveau d’un panneau marqué "Faucon".

Prendre à gauche et continuer sur celle-ci.

Elle effectue un virage en épingle vers la gauche et rejoint plus loin une bifurcation de sentiers avec panneaux.

Prendre en face, la direction du Chaos de la Piche et rejoindre ce grand éboulis terreux.

Un pupitre métallique dont les inscriptions se sont effacées, est présent au bas du chaos qu’il va falloir traverser et gravir.

Viser le haut à gauche du chaos en louvoyant à travers les éboulis, bosses et trous.

La sortie du Chaos se gagne par une délicate montée sur du rocher pourri et de la terre instable.

On sort sur une ancienne piste qui à l’air d’avoir été coupée par un ancien effondrement.

Des arbres on même eu le temps de pousser en plein au milieu de cette piste.

Au bout de celle-ci on en rejoint une autre qu’il faut emprunter en bifurquant à droite (Ouest).

Celle-ci forme un grand virage puis repart en direction de l’Est.

Repérer alors à l’Est, la barre rocheuse qu’il va falloir atteindre et qui constitue l’arête Nord-Ouest de Roche Cline.

Poursuivre sur cette piste qui descend légèrement, 1500 mètres environ jusqu’à l’altitude approximative 1250m afin de repérer le sentier du Colletas représenté sur la carte IGN par des pointillés noirs.

  • Personnellement, j’ai coupé avant, dans les bois pour monter "plein pot" dans les bois sur des pentes bien raides où j’ai bien failli sortir ma machette.

Remonter la raide arête Nord-Ouest boisée de Roche Cline afin de rejoindre sa crête rocheuse vers l’altitude 1530m, que l’on remarque de loin.

  • Pour ma part, ayant entamé la montée un peu plus tôt que le sentier du Colletas, les pentes boisées puis herbeuses sur le haut, permettent de prendre pied sur la barre rocheuse au niveau d’un petit collet où se trouve un arbre mort caractéristique.

Ensuite, Il ne reste plus qu’à suivre l’arête jusqu’au sommet de Roche Cline, même si celle-ci se rétrécit par endroit, elle n’est jamais difficile.

Gagner le sommet (1719m) où l’on trouve une borne géodésique et une vue plongeante sur le village de Turriers.

Par temps clair, et au nord, le massif des Écrins prend toute la place.

Mais à l’Est l’Embrunais, la Montagne de la Blanche et les Séolanes ne sont pas en reste.

Au sud la Grande Gautière est toute proche, entourée qu’elle est par le cirque Monges / Jouère.

Un ascension à réaliser de préférence lors de belles journées hivernales ou printanières, mais ce n’est qu’un avis personnel...

  • Le retour se fait par le même itinéraire, mais une boucle semble tout à fait réalisable car la descente de la face sud de Roche Cline est largement praticable, et un sentier permettant de rejoindre Faucon-du-Caire, existe au sud du Sapet (1665m).
  • La météo très mitigée et incertaine du jour de cette ascension ne me l’a pas permis
Dernière modification : 16 mai 2018
Pointe d’Eyrolle (1754m) et Grande Gautière (1825m) en boucle

La carte du topo « Roche Cline (1719m) par Faucon-du-Caire »

Ouvrir en grand !

Chargement de la carte en cours