Rocher de Mutzig (1008m) par Gensbourg

Difficulté :
Moyen
Dénivelé :
763m
Durée :
1 jour

Variante par le Nord (vallon de la Hasel) pour ce sympathique sommet rocheux des Vosges gréseuses. Cette randonnée aux ambiances forestières diverses est embellie d'un cheminement sauvage et quasi hors sentier aux abords des sommets du Noll et du Narion, ainsi que d'une visite du joli Petit Katzenberg après passage de la Porte de Pierre. – Auteur :

Accès

Sur la D1420 (à l’ouest de Molsheim), prendre la sortie "Urmatt" puis au premier rond-point, tourner à droite sur la D218. Passer les villages de Niederhaslach et Oberhaslach et continuer dans un vallon jusqu’au hameau Gensbourg. Se parquer au mieux et sans gêne à proximité d’une ancienne chapelle (387m).

Itinéraire

Ouvrir en grand !

Chargement de la carte en cours

Carnet de route

  • Carte : IGN TOP25 3716ET Mont Ste-Odile - Molsheim
  • Altitude de départ : 387m
  • Altitude du sommet : 1008m
  • Dénivelé cumulé : 763m
  • Distance : 16,8km
  • Difficulté : cheminement peu évident et limite hors sentier entre Altmatt et le sommet du Narion, via le sommet du Noll (991m)

Balisage

  • Rond bleu : de Gensbourg à Altmatt.
  • Aucun balisage : de Altmatt au sommet du Narion.
  • Rectangle rouge (GR53) : du col du Narion à la Porte de Pierre.
  • Cercle rouge : virée aller-retour vers le Petit Katzenberg.
  • Croix orange : de la Porte de Pierre au col du Wildberg.
  • Croix bleue : du col du Wildberg au carrefour coté 550m.
  • Rectangle orange (GR532) : du carrefour coté 550m à Gensbourg.

Itinéraire aller via le Noll et le Narion

Le départ de la randonnée s’effectue dans le hameau Gensbourg, au bord de la D218 et en face d’une ancienne chapelle.

À l’extérieur du virage, prendre la route forestière de la Langfurich indiquée par un grand panneau, en suivant la direction "Grossmann".

Immédiatement après le refuge des Bûcherons, rester sur la gauche à l’embranchement du point coté 557m. Puis à la bifurcation qui se présente lors du franchissement du ruisseau de la Hasel (point coté 636m), virer à nouveau sur la gauche.

Un long cheminement sinueux remonte tranquillement le vallon. Une fois au bout du vallon, être attentif au départ d’un sentier sur la gauche vers l’altitude 855m environ (balise). Ce sentier passe par la source de la Hasel et atteint le grand carrefour de Altmatt (937m).

Au sud-sud-ouest, s’engager sur le chemin non balisé. Après passage d’une cabane, le chemin s’efface peu à peu et s’oriente au sud-ouest sur 200 mètres. Une trace peu évidente prend ensuite le relais, à nouveau au sud-sud-ouest.

Lorsque la forêt se dédensifie, l’itinéraire évolue sur une large crête jalonnée d’anciennes bornes. Celles-ci peuvent aider au cheminement.

La vue se dégage progressivement vers l’ouest et une ultime borne (sur cet axe) signale l’arrivée au sommet du Noll (991m).

De ce sommet, mettre le cap à l’est en direction du Narion, toujours en suivant une large crête bornée. Cette crête dévastée par la tempête Lothar (1999) est encombrée d’arbres au sol, souches, etc.. La progression n’est pas aisée, mais quelle ambiance sauvage !

Dès que possible, repérer et rejoindre à l’est de gros rochers qui matérialisent le sommet du Narion (point de vue, 998m). Quitter alors le sommet par le nord-est (trace) pour faire la jonction avec le GR53 venant de Altmatt.

Suivre à droite le GR53 jusqu’au Col du Narion (927m) et la Baraque des Juifs (cabane). Passer près de la cabane pour continuer est-nord-est sur le GR53 (direction "Mutzig").

Ce joli sentier s’élève progressivement et sort de la forêt sur le versant sud du Rocher de Mutzig. Il serpente parmi des blocs avant d’atteindre l’épaisse et grande dalle sommitale faillée (poudingue) du Rocher de Mutzig (1008m).

La vue s’étend principalement au sud, sur la vallée de la Bruche entre Lutzelhouse et Schirmeck. Quant au sommet du Donon (sud-ouest), il est parfaitement reconnaissable dans le paysage.

Itinéraire retour via le Petit Katzenberg

L’itinéraire se poursuit à l’est via le GR53 (direction "Porte de Pierre"). Puis, lorsque le sentier enclenche une descente, il s’oriente plein nord.

Au croisement d’un chemin (point coté 952m), effectuer un lacet à droite pour repartir au sud-sud-est. En passant sur le versant nord du Grand Katzenberg, le sentier se dirige à nouveau plein est pour une traversée descendante jusqu’à la Porte de Pierre (858m).

Cette arche façonnée par l’érosion est un rocher typique des Vosges gréseuses. On trouve bon nombre de ces rochers et monolithes en direction du nord, jusqu’à la frontière allemande (et même au-delà dans le Pfalz).

Avant de poursuivre la descente, une courte virée vers le Petit Katzenberg s’impose (1,25 kilomètre en aller-retour). Ce sommet en bout de crête bénéficie d’un point de vue, toutefois moindre que le Rocher de Mutzig, mais le sentier est juste magnifique !

De la Porte de Pierre, prendre à l’est la direction "Petit Katzenberg" balisé d’un cercle rouge. Après une portion en faux-plat pour arriver au pied du sommet, le sentier entame une petite boucle via la plateforme sommitale du Petit Katzenberg (903m). Belle vue sur le fossé rhénan avec au fond la Forêt Noire, on peut également apercevoir le Donon.

De retour à la Porte de Pierre, s’engager sur le sentier partant à l’est-nord-est en direction du "Col du Wildberg". Descendant, il contourne le Petit Katzenberg et s’oriente peu à peu au sud. Attention, le sentier vire sèchement à gauche vers l’altitude 710m. Bien qu’une discrète balise soit en place, on peut facilement la rater et continuer tout droit.

En route vers le nord, le sentier fusionne avec un chemin et atteint le carrefour du Col du Wildberg (637m). Quitter le col au nord-est par un sentier balisé. Au premier embranchement, serrer à droite puis au croisement d’un chemin, franchir ce dernier pour une descente rectiligne (est) en direction du carrefour coté 550m.

À ce carrefour, on récupère le GR532 qui file plein nord. Puis en sortie de forêt, on traverse les prairies du gîte "Relais de Gensbourg". Prendre alors la piste sur la gauche, passer devant le gîte et prolonger jusqu’à la D218 pour revenir au point de départ.

Randonnée effectuée le 20 décembre 2015.

Dernière modification : 16 mai 2018
Du Nideck à la Porte de Pierre

A propos

Auteur de ce topo :

Topo publié le 9 avril 2016

(Avertissements et Droits d'auteur)

Commentaires

  • par Le 10 avril 2016 à 19h55

    Salut Alexandre.
    Que reste-t-il du château du Katzenberg ? Mis à part que les cailloux auraient été taillés au XIIIème siècle, ils restent assez mystérieux.
    Il y a aussi un tas de pierres, vestige d’un poste de guet de la première guerre mondiale ; quelques morceaux du "château" y ont été réemployés.

    Connais-tu l’origine et l’utilité du muret qui part du Katzenberg et va jusqu’au col du Narion ?

    Tant que tu y es, à quand les Nideck ?

  • par Le 10 avril 2016 à 23h23

    Hallo hereme.

    Absorbé par la beauté du sentier, je n’ai pas prêté attention au poste de guet.

    Concernant le mur qui s’étend du Petit Katzenberg au col du Narion (visible sur les photos 28 et 53), il s’agit d’un simple mur de pierres sèches. Peut-être une limite territoriale (?). En sais-tu davantage ?

    Rien de comparable avec l’imposant "mur païen" du proche Mont Saint-Odile, mur dont la fonction était probablement défensive.

    Les châteaux du Nideck sont sur la liste. Reste à trouver l’opportunité et parfaire l’itinéraire, afin de choper d’autres curiosités et points de vue à proximité. Il y a le Mont Saint-Odile aussi. Et tant d’autres rochers, sommets et châteaux ruinés.

  • par Le 13 avril 2016 à 05h37

    bonjour
    je ne connais pas les Vosges, ça donne envie d y aller , "la porte de pierre" j adore....
    ça ressemble un peu aux massif du mont Aigoual dans les Cévennes
    tres belles photos ......avec en plus avec des flèches pour indiquer le sentier a prendre .....en lisant quelques topos je comprends que j ai encore beaucoup a apprendre pour la mise en forme et les textes .....
    alain

  • par Le 13 avril 2016 à 16h20

    Bonjour Alain et merci.

    On trouve beaucoup de rochers de ce type dans les Vosges gréseuses, cependant moins propices à la "grimpouille" que les calcaires de l’Étoile ou de Marseilleveyre.

    Pour les topos, pas de souci. En s’inspirant du premier, les prochains seront assurément plus faciles.

    Il est fait en sorte que tous les topos trouvent publication. Des Calanques au sommet du Mont Blanc, de l’Etna aux Dolomites, de l’Atlas au Kilimandjaro (et que sais-je encore), que l’on soit adepte du hors-sentier, des sentiers balisés, alpiniste confirmé ou "randonneur du dimanche" (un alpiniste peut toutefois sortir le dimanche, ce n’est pas incompatible), tout le monde a sa place ici.

    Les seules "exigences" sont un texte compréhensible (par respect pour les lecteurs) et un minimum de 4 photos. Ni plus, ni moins (mais ça peut être plus !). Voilà.

    Bonnes randos !

Chargement en cours Chargement en cours...
Veuillez patienter ...
Nouveau commentaire
Nous vous conseillons de vous connecter !

Astuce : Si votre commentaire est long, aérez-le en créant des paragraphes. Pour cela, il suffit de laissez une ligne vide entre ceux-ci !