Rocher de St-Laurent (2444m) et Mont Rosset (2449m) en boucle par le chalet du Mont Rosset.

Difficulté :
Moyen
Dénivelé :
450m
Durée :
demi-journée

Petite boucle sur le "Versant du Soleil", proche de la Pierra Menta et du Roignais. Le col du Mont Rosset sépare les deux sommets (Rocher de St-Laurent et Mont Rosset). Très beau panorama sur ce parcours... – Auteur :

Accès

D’Aime, direction la Côte d’Aime par D86.
Au village de la Bergerie, bifurquer à gauche vers Foran, les Pars et la Gitte.
À Foran, prendre à gauche, une route en terre direction Pré-Pinet, Mont Rosset et poursuivre par la route carrossable (en bon état) jusqu’au chalet du Mont Rosset (2117m).
Pour information : 17km entre Aime et le Chalet du Mont Rosset.

Précisions sur la difficulté

  • Balade facile, mais vigilance sur la crête du Rocher de St-Laurent, il faudra mettre un peu les mains. À déconseiller aux personnes sujettes au vertige.
  • Montée très raide entre le col du Mont Rosset et Mont Rosset par son arête ouest.

Les infos essentielles

Carte IGN  : TOP25 3532 OT Massif du Beaufortain
Site IGN : Rocher de St-Laurent et Mont Rosset
Altitude départ : 2117m
Altitude Rocher de St-Laurent : 2444m
Altitude Mont Rosset  : 2449m
Dénivelé cumulé  : 450m
Durée  : 2,5 à 3,5h (marche)
Distance  : 4km (environ)
Balisage : Panneaux et sentier bien visible sur la première partie, hors sentiers ensuite

  • Sortie du 03/11/2017

Itinéraire

Ouvrir en grand !

Chargement de la carte en cours

Chalet du Mont Rosset => Rocher de St-Laurent

Au chalet du Mont Rosset (2117m), panneau, suivre col du Mont Rosset.

Plus loin on va trouver un autre panneau et une bifurcation, quitter le sentier du col du Mont Rosset pour prendre à gauche vers le lac de la Portette (pas d’indication).

On quitte rapidement ce chemin pour monter (nord) en direction du Rocher de St-Laurent bien visible. On trouvera facilement des passages entre les blocs et à l’écart de l’éboulis.

Sur la seconde partie, monter à vue vers le col de St-Laurent, bien visible lui aussi, entre la Pointe de Cerdosse et le Rocher de St-Laurent.

On remonte cette fois dans les éboulis mais sans difficultés jusqu’au col de St-Laurent. Ce col n’est pas nommé sur la carte IGN, mais on trouvera un panneau sur place.

Du col on remonte (sud-est) par la crête vers la pointe sommitale du Rocher de St-Laurent. Il faudra parfois mettre un peu les mains, et contourner quelques gros rochers, mais rien de bien difficile. On peut suivre la crête jusqu’à la petite pointe sud.

Rocher de St-Laurent => Col du Mont Rosset

Retour au col de St-Laurent, et descente par l’autre versant (est), la aussi on traversera un éboulis mais sans difficultés. À vue on rejoint le col du Mont Rosset (2332m), panneau.

Col du Mont Rosset => Mont Rosset

Au col du Mont Rosset, en levant les yeux vers le ciel, vers le sud-est, on aperçoit le sommet du Mont Rosset (un mur !).

On grimpe directement par l’arête ouest du Mont Rosset. Quelques traces de sentes sur une pente raide au départ et très raide à l’arrivée.
C’est très court, avec 115m D+, mais sur une pente moyenne de 45%.

Un temps splendide et des températures très clémentes pour la saison, le panorama au sommet du Mont Rosset est vraiment magnifique aujourd’hui :
Alpes Grées, Vanoise, Lauzière et tout au loin les Écrins, Meije , Étendard..et bien sûr les sommets du Beaufortain avec la Pierra Menta et le Roignais tout proche.

Mont Rosset => Chalet du Mont Rosset (retour)

Par la très large croupe herbeuse du Mont Rosset on descend plein sud pour arriver directement au chalet du Mont Rosset et terminer cette petite, mais très agréable boucle panoramique.

-------------------------------------------------------------------------------------------

Diaporama de la sortie

Dernière modification : 21 août 2018
Rocher de St-Laurent (2444m) en boucle par Chambrier.

A propos

Auteur de ce topo :

Site web : Diaporando (Jicé)

Sommets à perte de vue, grands espaces, belles lumières, faune et flore... La montagne nous offre le décor, à nous d'inventer l'histoire qui va avec... Un passionné qui a trouvé SAVOIE, celle qui mène vers les sommets...

Randonnée réalisée le 3 novembre 2017

Topo publié le 3 novembre 2017

(Avertissements et Droits d'auteur)

Commentaires

Afficher les commentaires précédents (4).
  • par Le 5 novembre 2017 à 00h15

    Bonjour Jicé.
    C’est vrai que les gens qui suivront ce parcours ne pourront qu’admirer le cadre et le panorama. Et c’est vrai que pour 450m de D+ et 4km de distance, une demi-journée est amplement suffisante.
    Par contre, ce n’est pas parce que c’est court que ça doit être considéré comme facile. Personnellement, même si je n’ai pas suivi ce parcours, je classerais plutôt ce topo en difficulté moyenne (mais ce n’est que mon avis).
    Et ce pour 3 "difficultés" : la pente moyenne est de plus de 20% et tu dis qu’il faut mettre un peu les mains et qu’il ne faut pas être sujet au vertige.
    Je ne suis pas sûr que des randonneurs "moyens" (comme moi) valideraient le niveau facile à leur retour avec ces 3 difficultés.
    @+.
    Thierry.

  • par Le 5 novembre 2017 à 10h50

    Bonjour Thierry.
    C’est toi qui parle de difficultés, si tu lis mon topo, il n’y a pas de "difficultés".
    Je signale simplement un petit passage qui peut ne pas convenir aux personnes sujettes au vertige et une courte pente, mais très raide, que tout le monde peut passer (a son rythme).
    Cdlt
    JC

  • par Le 5 novembre 2017 à 11h09

    Tu as raison. C’est bien moi qui considère que les 3 points que j’ai évoqués sont des difficultés (pente moyenne > 20%, mettre les mains et vertige). Je t’ai fait part de mon sentiment en estimant être assez proche d’un randonneur moyen (mais peut-être que je suis même en-dessous du niveau moyen en fin de compte). A toi de voir si ça te fait changer d’avis ou pas sur ta cotation.
    Amicalement.
    Thierry.

  • par Le 5 novembre 2017 à 11h18

    En fait, des fois, la longueur d’un parcours (et donc la durée nécessaire pour l’effectuer) nous font le classer en niveau moyen au lieu de facile. Mais l’inverse ne devrait pas être vrai. Ce n’est pas parce que c’est court que ça doit être classé en niveau facile. Il y a d’autres critères qui peuvent faire que ce n’est pas facile. Mais en l’occurrence, nous n’avons peut-être tout simplement pas la même perception des 3 difficultés que j’évoque. Je sais que quand tu publies des topos de via ferrata, ce n’est pas la durée qui qui te fait décider du niveau.

  • par Le 6 novembre 2017 à 10h19

    Remarque également de galipette, j’ai fait ce petit sommet l’automne dernier par un autre itinéraire et j’avais mis une cotation "moyenne". Pour plus de "cohérence" je modifie ce topo...
    Les années passant, en prenant un peu d’assurance, la perception des difficultés n’est plus la même parfois...et il n’est pas toujours évident de trouver la bonne cotation pouvant convenir à un large public.
    Cdlt
    JC

  • par Le 6 novembre 2017 à 13h15

    Cotation : problème insoluble ! Le mieux est de préciser les difficultés et il est bien qu’un paragraphe le permette, si le public intéressé en prend connaissance !

Chargement en cours Chargement en cours...
Veuillez patienter ...
Nouveau commentaire
Nous vous conseillons de vous connecter !

Astuce : Si votre commentaire est long, aérez-le en créant des paragraphes. Pour cela, il suffit de laissez une ligne vide entre ceux-ci !