Rocher de la Grande Tempête (3002m) par le lac Long et le lac Rond, descente par le lac de la Cula

Difficulté :
Difficile
Dénivelé :
972m
Durée :
1 jour
La carte

Auteur : (Avertissements et Droits d'auteur)

Superbe randonnée en boucle complète, qui permet de découvrir plusieurs lacs, deux vallons et de faire l'ascension d'un plus de "3000" dans cette merveilleuse vallée de la Clarée.

Accès

Briançon, Névache, continuer la route goudronnée jusqu’au parking des chalets de Laval.

Précisions sur la difficulté

  • Aucune jusqu’au lac Long puis, passage dans un clapier
  • Après le lac Rond, sentier balisé sur 400m puis, hors sentier jusqu’au sommet, traces, quelques cairns, couloir final, de raideur moyenne dans des éboulis relativement bien stabilisés
  • Arête de descente avec quelques passages rocheux aériens, puis descente hors sentier dans le vallon de la Cula, jusqu’au lac

A noter

  • Circulation réglementée de 9 h à 18 h en juillet-août
  • Possibilité de navettes pour accéder au parking

Les infos essentielles

  • Carte : IGN TOP25 3535OT
  • Tracé IGN
  • Altitude de départ : 2030m
  • Altitude atteinte : 3002m
  • Distance : 12km environ
  • Départ : 7h15
  • Horaire d’ascension : 3h00
  • Horaire de descente : 2h15

Balisage

  • Du parking au lac Rond : balisage blanc/rouge du GR 57
  • Du lac de la Cula au parking : balisage jaune/rouge du GR de Pays du Tour du Mont Thabor, pas de balisage si on opte pour le raccourci

Itinéraire

Du parking au lac Rond

Du parking, prendre la direction du refuge des Drayères par la rive gauche de la Clarée.

Après 1 Km, à la cote 2094, on rencontre une bifurcation.

Prendre le sentier de droite, panneau lac Long des Muandes et Lac Rond des Muandes.

Suivre ce sentier jusqu’au lac Long, que l’on contourne par la gauche. Continuer le sentier qui passe près d’un petit lac sans nom, traverse un clapier puis, atteint le lac Rond.

Du lac Rond au sommet

Suivre le GR, qui contourne le lac par la gauche puis, remonte une petite croupe herbeuse.

Le sentier se rapproche du lit du petit ruisseau, parfois à sec puis, il s’en éloigne. A ce moment, laisser partir le GR vers la gauche et le lac des Muandes, pour longer le lit du ruisseau, traces.

Le ruisseau disparaît, la progression devient plus minérale et vers 2720m d’altitude, on atteint un petit lac sans nom.

Passer à droite de ce petit lac, pour remonter un petit vallon pierreux.

Partir plein est, traces, et remonter le vallon pierreux. Remonter ensuite une pente d’éboulis plus raide, pour atteindre l’arête nord-nord-ouest du Rocher de la Grande Tempête, non loin du sommet que l’on atteint facilement, relais du secours en montagne, cairn.

  • On peut aussi gagner à droite la crête de la Cula, en plusieurs points, entre le col de la Tempête et le sommet. Puis faire un aller-retour vers ce dernier. Mais c’est moins beau.

Du sommet au lac de la Cula

Du sommet, descendre l’arête sud-ouest. On trouve, de suite, deux ressauts rocheux, que l’on traverse (pas de II), mais qui sont évitables par des vires, parfois aériennes en versant sud.

On arrive à une selle, continuer l’arête, plus large. On passe près d’une petite tour rocheuse puis, on atteint un large col, le col de la Tempête, alt. 2865, au pied de la pointe 2899 de la crête des Muandes.

Descendre ce col en versant sud, à gauche, cairns, traces, jusqu’à un petit plateau suspendu.

Après une partie en traversée presque horizontale, la trace se dirige directement sur les deux laquets, bien visibles, dans le vallon de la Cula, alt. 2490.

Par le fond du vallon, presque plat, atteindre le joli lac de la Cula.

Du lac de la Cula au parking par le GR

Du lac, longer le torrent émissaire. On franchit le torrent par une passerelle et on rejoint le GR de Pays du Tour du Mont Thabor.

Après environ 700 mètres, le sentier vire nord-ouest et remonte un peu puis, il descend en lacets pour arriver un peu en amont du parking.

Du lac de la Cula au parking par le raccourci

  • Un raccourci qui ne fait pas gagner beaucoup de temps, mais qui offre un parcours beaucoup plus sauvage

Du lac, longer le torrent émissaire. On franchit le torrent par une passerelle et on rejoint le GR de Pays du Tour du Mont Thabor.

Après environ 700 mètres, le sentier vire nord-ouest et remonte un peu. Avant la remontée, prendre à gauche et descendre dans le vallon. Suivre le fond plat du vallon, zones humides, jusqu’à son extrémité.

On arrive au bord du torrent, où on trouve une trace. Suivre cette trace, qui va devenir une sente descendant jusqu’au fond de la vallée, que l’on atteint près de du chemin desservant le refuge de Laval, un peu en aval du parking.

L’ascension

Je suis parti assez tôt, pour arriver au premier lac au moment où il va être éclairé par le Soleil.

Difficile de calculer, je m’en suis remis à la chance. Et je suis arrivé avec les premiers rayons. Une partie du lac était encore dans l’ombre.

Tôt le matin, les brises de montagnes, générées par le réchauffement de l’air par le Soleil, ne sont pas encore levées. Les eaux sont souvent calmes et immobiles, offrant de magnifiques effets miroirs.

Deux pêcheurs sont là : ils ont bivouaqué. Ces lacs de la Clarée, accessibles en moins de 2h00, sont propices au bivouac

Le lac Rond, lui, est déjà ensoleillé et l’eau commence à s’agiter sous l’effet d’un petite brise.

Après le petit lac sans nom, la traversée du vallon, n’est pas toujours agréable en raison de zones de gros blocs. Il reste même quelques névés de l’hiver dernier.

La dernière pente, n’est pas trop pénible. les éboulis sont assez bien stabilisés.

Le panorama englobe la Vanoise, le Grand Paradis, le Mont Blanc, les Ecrins, le Thabor, le Goléon, les Aiguilles d’Arves, l’imposante crête des Rois Mages, le Pic de Rochebrune et normalement, la courbe intérieure des Alpes, de la Haute-Maurienne au Viso, en passant peut-être par le Mont Rose. mais sur l’Italie, c’est bien bouché.

La descente par l’arête sud-ouest est très intéressante avec ses petits passages rocheux et son arrivée dans le magnifique vallon de la Cula. Les herbes commencent à prendre des rousses suite aux gelées matinales répétées.

La descente finale, par le raccourci, est très sauvage. Le tracé n’est plus sur les actuelles cartes IGN. D’où l’intérêt, de ne pas jeter les anciennes, même en si elles sont en lambeaux pour avoir trop servi, ce qui est le cas de ma "carte Névache".

Dernière modification : 16 mai 2018

La carte du topo « Rocher de la Grande Tempête (3002m) par le lac Long et le lac Rond, descente par le lac de la Cula »

Ouvrir en grand !

Chargement de la carte en cours