Rocher des Baux (1433m), Suc du Cheylard (1350m) - De Lachamp Raphaël au pont sur la Bourges, en boucle

Difficulté :
Moyen
Dénivelé :
800m
Durée :
1 jour

Cette randonnée est très variée car de l'un des plateaux de haute Ardèche on descend dans l'une de ces innombrables et pittoresques vallées ardéchoises aux versants couverts de hêtraies, ici celle de la Bourges. Le site de la confluence de cette rivière et du ruisseau du Pas de Fer est somptueux. A la remontée, on passera dans le cratère du maar de Fialouse (ou du Ray Pic). En prime, les chasseurs de sommets pourront "accrocher" deux sucs peu fréquentés, car hors sentier et dont l'un, le rocher des Baux, réserve une approche qui en découragera plus d'un. – Auteur :

Accès

  • Village de Lachamp-Raphaël, le plus haut village d’Ardèche.
  • Parking à l’ouest du village.

Itinéraire

Ouvrir en grand !

Chargement de la carte en cours

Carnet de route

  • Carte : IGN TOP25 2837 OT
  • Tracé IGN
  • Altitude de départ : 1330m
  • Point haut : 1433m
  • Point bas : 929m
  • Distance : 17 Km
  • Horaire : 5/6h00

Balisage

  • Balisage jaune/rouge, blanc/rouge et une marque orange peu après le départ
  • Quelques panneaux indicateurs

Difficulté

  • L’approche du rocher des Baux est pénible, la courte ascension nécessite de "mettre les mains", la descente, sur des blocs instables et glissants est délicate
    • Cette ascension est facultative
  • L’ascension et la descente du suc du Cheylard se font hors sentier
    • Cette ascension est facultative
  • Le loup est arrivé en Ardèche, des patous peuvent donc se rencontrer dans certaine des prairies traversées par l’itinéraire balisé
  • Randonnée de versant sud, je ne la conseillerais par une journée chaude, sauf départ très matinal pour un retour en tout début d’après-midi
  • Certaines parties de l’itinéraire ne correspondent plus au tracé surligné en fuchsia sur IGN
  • Deux passages longent des départementales
    • Au départ sur 500 mètres, peu dangereux
    • Du hameau du Chabron au pont sur la Bourges sur 600 mètres, route touristique, irrégulièrement fréquentée mais assez dangereuse en raison du manque de visibilité dû aux virages
  • Les autres petites routes, en particulier sur la fin de randonnée, sont désertes

De Lachamp-Raphaël au col du Pranlet

Du parking, se diriger au nord et rejoindre la D 112 que l’on longe à gauche, nord-ouest, sur 500 mètres.

Prendre un chemin à droite, marque de balisage orange.

Continuer ce sentier, balisage jaune/rouge, jusqu’au col du Pranlet, alt. 1363m, panorama, table d’interprétation du paysage.

Variante par le rocher des Baux

Au niveau de la Grange de l’Hôtesse, sur la gauche, à une bifurcation, prendre le chemin non balisé à droite (croix de balisage jaune/rouge) et le suivre jusqu’à atteindre un plateau à 1400 mètres d’altitude.

Sur le plateau, partir à droite, hors sentier, en traversant péniblement forêt et chablis jusqu’à arriver au pied du rocher des Baux.

Remonter un escalier naturel digne du Dévoluy (en plus court) en s’aidant des mains et atteindre le sommet qui offre un panorama très étendu.

Traverser toute la crête vers le nord jusqu’à dominer une longue coulée de pierres à gauche, ouest.

Descendre au mieux cette coulée, blocs instables et glissants car souvent humides dans ce versant nord-ouest.

Franchir un resserrement, perdre encore une trentaine de mètres d’altitude et traverser à gauche.

Franchir au mieux la forêt en continuant à descendre en tirant à gauche, ouest pour rejoindre une piste forestière.

Remonter cette piste jusqu’à, une vaste plate-forme de retournement et prendre la piste de droite jusqu’au col du Pranlet.

Du col du Pranlet au panneau de la cote 1264m

Du col, prendre le sentier, parallèle à la route, balisage blanc/rouge, jusqu’au col de Bourlatier, alt. 1403m, sur la ligne de partages des eaux Atlantique/Méditerranée.

Traverser la D 112 et prendre le chemin au sud, en direction de Sagnes-et-Goudoulet, panneau, balisage jaune/rouge.

Au niveau d’une cabane, laisser filer au sud le chemin principal et prendre celui à droite, balisage blanc/rouge.
En bout de clôture, laisser ce chemin et prendre une sente à gauche, sud, balisage blanc/rouge.
On rejoint le chemin principal que l’on suit jusqu’au col de Gratteloup, alt. 1273m, jonction avec une petite route.

  • Sans doute en raison d’une question d’autorisation, l’itinéraire balisé va différer de celui surligné fuchsia sur IGN

Suivre cette petite route jusqu’au village de Sagnes-et-Goudoulet.

Traverser le village et suivre la D 289 vers l’est, traverser un pont et prendre la piste à gauche à la cote 1223m, balisage blanc/rouge.

A une bifurcation prendre à gauche, balisage jaune/rouge.

A la cote 1265m, prendre à gauche jusqu’au panneau indicateur de la cote 1264m (1254m affiché sur le panneau).

Variante par le suc du Cheylard et la ferme de Pra Plot

Au col de Gratteloup, laisser l’itinéraire balisé et prendre le chemin en face, sud, pas de balisage.

A une bifurcation prendre à droite le chemin qui va traverser sous le suc du Cheylard en versant nord.

Quitter le chemin et atteindre le sommet au mieux.
Ce n’est pas, et de loin, le plus beaux des sucs mais sa position centrale lui confère un magnifique panorama circulaire.

Descendre plein est, et rejoindre le chemin que l’on a quitté.

Franchir deux clôtures et atteindre une piste que l’on suit à droite, sud-ouest jusqu’à un carrefour.

Prendre à gauche pour voir la magnifique ferme de Pra Plot, classée monument historique, panneau Praplot.

Revenir au carrefour et continuer au sud-ouest.

On atteint un carrefour. Prendre le chemin en face, balisage jaune rouge jusqu’au panneau de la cote 1264m.

Du panneau de la cote 1264m au pont sur la Bourges

Au panneau de la cote 1264m, franchir la clôture à gauche, sud, et prendre la sente qui débute parallèlement à la clôture et se dirige au sud-ouest, balisage non évident au départ, direction Chabron.

Après un dizaine de mètres, on trouve la marque de balisage jaune/rouge sur un hêtre.

Le sentier franchit un ru, traverse la prairie et se dirige vers la forêt.

Descendre ce bon sentier dans une belle hêtraie. De nombreux sentier parcourent cette forêt, bien suivre le très bon balisage jaune/rouge.

On rejoint la vallée de la Bourges et la D 215 au hameau du Chabron.

Remonter en amont de la vallée, gauche, est en longeant la route sur 600 mètres jusqu’au pont sur la Bourges.

Du pont sur la Bourges à Lachamp-Raphël

Avant le pont sur la Bourges, prendre à gauche le sentier qui va traverser le magnifique ruisseau du Pas de Fer sur une passerelle.

Continuer le très beau sentier dallé qui traverse la falaise par un balcon naturel, balisage jaune/rouge.
Sur un promontoire on aperçoit au loin la double cascade du Ray Pic.

Remonter dans la hêtraie jusqu’à la prairie des Fialouses.

  • Cette prairie constitue le cratère du maar de Fialouse ou du Ray Pic

Ne pas prendre le sentier qui part à droite en longeant le ravin, balisage croix jaune/rouge.
Prendre à gauche celui, moins évident, balisage absent, qui remonte la prairie.

On atteint la lisière de la forêt.
Tandis que la carte IGN surligne en fuchsia un chemin qui traverse cette forêt au nord, prendre celui, balisé jaune/rouge, qui part à gauche, ouest en longeant la lisière.

  • Si le tracé à changé c’est sans doute une question d’autorisation de passage

A la cote 1157m, presque dans un angle de la lisière, franchir la clôture.
Aucun passe-clôture (mauvaise volonté ?) mais des pierres qui permettent de l’enjamber plus aisément.

Remonter un large chemin très raide pour atteindre la petite route de desserte d’une ferme isolée.

Suivre cette petite route à gauche, nord, qui remonte sur le plateau et atteint un carrefour avec un transformateur (Tf sur IGN).

Prendre à droite, balisage absent au départ, jaune/rouge plus loin.

On arrive au carrefour de la cote 1296m.

  • Si le tracé du GRP n’avait pas été modifié, nous serions arrivés à ce carrefour par la droite

Prendre à gauche jusqu’à une habitation.

Avant cette habitation, prendre un chemin à droite, balisage jaune/rouge.

On traverse le ruisseau des Planchettes sur une passerelle inspirant une confiance limitée avant de remonter sur le village, le sentier débouchant directement sur le parking.

Informations

Dernière modification : 16 mai 2018
Les Coux / Suc de Leckous (1531m) - Suc de Liberté (1517m) - Suc d’Ourseyre (1489m)

A propos

Auteur de ce topo :

Topo publié le 23 mai 2015

(Avertissements et Droits d'auteur)

Commentaires

  • par Le 23 mai 2015 à 16h14

    Plein les yeux ! Merci, Alain, pour ce festival de genêts.

  • par Le 23 mai 2015 à 18h58

    Merci Christophe. Cela ne fait que commencer : fin de première semaine de juin, cela sera l’explosion complète au-dessus de 1200m.
    Je ne connais pas bien les Savoies au printemps mais il semblerait qu’ils n’y soient pas très répandus.

  • par Le 26 mai 2015 à 23h17

    Bonsoir Alain.

    Photo 23 : "Les volcans. (Un 3ème volet, « Souvenirs d’un voyageur du XiXème siècle » est à découvrir sur place.)"

    Je pense qu’il s’agit d’un livre d’Albin Mazon, alias le docteur Francus, dont j’ai parlé dans mon commentaire sur le topo de la Vestide du Pal le 24 mai à 18h06 :

    " Voyages aux pays volcaniques du Vivarais"", paru en 1878.

    Si ça t’intéresse, je peux t’envoyer le texte sous format PDF (environ 8 Mo).

    Dans la même série sur la région, avant qu’elle devienne l’Ardèche), j’ai aussi à disposition :

    Voyage autour de Privas (1882) 17 Mo
    Voyage au pays Helvien (1885) 10 Mo
    Les muletiers du Vivarais et du Velay (1888) 2,5 Mo
    Essai historique sur le Vivarais pendant la guerre de cent ans (1337-1453) (1889) 13,5 Mo
    Voyage humoristique, politique et philosophique au Mont Pilat (1890) 8 Mo

    Toute personne intéressée peut m’en faire la demande en privé.

  • par Le 26 mai 2015 à 23h38

    Bonsoir hereme,
    Je n’avais pas mis la photo du 3ème panneau, ignorant la provenance du texte.
    S’il s’agit d’un livre d’Albin Mazon, l’auteur aurait pu être cité.
    Je rajoute la photo à la suite des autres.
    Le texte est bien lisible sur un écran 16/9.

Chargement en cours Chargement en cours...
Veuillez patienter ...
Nouveau commentaire
Nous vous conseillons de vous connecter !

Astuce : Si votre commentaire est long, aérez-le en créant des paragraphes. Pour cela, il suffit de laissez une ligne vide entre ceux-ci !