Rocher du Vent (2360m) et col de la Sauce

Difficulté :
Moyen
Dénivelé :
700m
Durée :
1 jour

Boucle dans le beaufortain, vue plongeante sur les lacs de Roselend et la Gittaz, le mont Blanc côté italien et la possibilité de traverser un tunnel de 200 m (frontale à prévoir). – Auteur :

Accès

A Beaufort prendre la direction : barrage de Roselend, cormet de Roselend, se garer au niveau du refuge du Plan de la Lai.

Itinéraire

Ouvrir en grand !

Chargement de la carte en cours

Cartes

IGN TOP 25 :

  • 3532 OT Massif du Beaufortain
  • 3531 OT Megève
  • Difficultés : sentier aérien versant nord, pouvant être délicat par temps humide.
  • Balisage : absent sur une partie du parcours, panneaux.

Site IGN : Rocher du Vent

CIRCUIT

Au refuge, prendre le large chemin du GR5 direction nord/est ; vers le chalet de Plan Lai, suivre le balisage de la via ferrata du roc du Vent (possibilité de couper en suivant une sente à gauche au niveau du torrent).

Le sentier monte plus ou moins raide ; au niveau de la via ferrata, bifurquer sur la gauche plus de balisage et suivre une sente peu marquée, parfois inexistante, visiblement délaissée au profit du passage du tunnel.

Peu après un passage herbeux suivi de caillasses, on la retrouve sous la sortie du tunnel.

On contourne le Rocher du Vent par l’ouest, puis la sente s’oriente nord/est, elle surplombe le lac de Roselend puis celui de la Gittaz.

Elle se poursuit vers le Nord mais on l’abandonne pour suivre une trace raide sur la droite à suivre avec précaution par temps humide : elle conduit à une faille qui débouche sur le canyon.

En partant à droite, on se dirige au fond du canyon. Il est possible, vers le fond à droite, d’accéder au sommet de l’un des rocs en empruntant une petite cheminée et par quelques pas d’escalade facile de déboucher sur une sente qui conduit au replat sommital.

Une fois le canyon visité, revenir sur ses pas, descendre quelques mètres pour arriver sur une sente qui mène à la crête que l’on suit vers le nord.

Elle monte par à-coups, arrive sur une partie rocailleuse que l’on franchit droit dedans, ou en la contournant (2432 m).

On rejoint, peu après, une sente sur la droite qui descend nord/est vers un petit lac ou plutôt actuellement une gouille.

À ce niveau, descendre (est), à vue, vers le col de la Sauce et le GR5.

Une fois sur le GR, suivre les marques rouge/blanche pour revenir vers le plan de la Lai.

HISTOIRE

Le tunnel a été percé en 1936 par des immigrés espagnols, il faisait partie d’un projet routier qui visait à relier Evian à Menton par les cols des Alpes.

Vidéo de TOPO RANDO VIDEO

Dernière modification : 27 juin 2018
Via ferrata du Rocher du Vent (2360m) ou du Roc du Vent

A propos

Auteur de ce topo :

Le soleil n’est jamais si beau qu’un jour où l’on se met en route. (Giono) il existe un monde d’espace, d’eau libre, de bêtes naïves où brille encore la jeunesse du monde et il dépend de nous, et de nous seuls, qu’il survive. Samivel

Topo publié le 19 août 2012

(Avertissements et Droits d'auteur)

Commentaires

Afficher les commentaires précédents (33).
  • par Le 10 mars 2013 à 15h43

    Whoua ! J’avais déjà mis une option sur cette rando trouvée dans un livre, et tes photos me donnent encore plus envie d’y aller ! Je vois que les prés sont fleuris, c’est magnifique. Tu étais là bas à quelle période de l’année ?Juin ? Juillet ?
    Merci !

  • par Le 10 mars 2013 à 17h21

    C’est un très beau coin, j’y étais le 09/08, c’était encore fleuri mais je pense que l’idéal doit être début ou mi-juillet, je t’encourage vivement à accéder au sommet par la cheminée. Bonne balade ça fait du bien d’avoir des projets !

  • par Le 10 mars 2013 à 18h11

    C’est noté ! Merci

  • par anna73Le 8 juillet 2013 à 11h57

    Date de notre randonnée le 07/07/2013.
    Nous avons fait le tour du roc au vent sans passé par la faille mais en passant par l’autre versant pour remonter sur le col de la Lauze puis retrouver le parking de la Lai.
    Cette randonnée est actuellement dangereuse à cause du nombre de névés se trouvant sur le chemin ! De plus il existe actuellement un immense névé juste à la sortie du tunnel donnant sur le versant Roseland. Les névés sont difficile à éviter car le terrain est argileux, boueux et est composée de fragment de roches par centaines.
    Cette randonnée est grandiose mais nécessite d’avoir le pied avisé car il y a beaucoup de chemins en dévers et parfois même des tronçons sans chemin…. Les paysages sont à couper le souffle. Cette randonnée est vraiment inqualifiable

  • par Le 9 juillet 2013 à 13h16

    Merci pour ton commentaire Anna, c’est vrai que cette année fut riche en neige, il faut donc patienter un peu pour monter là haut sans crainte. J’ai hâte ! Je pense y faire un saut en aout.

  • par CubLe 28 juillet 2014 à 09h59

    Bonjour,
    ayant fait la rando hier via le tunnel je trouve vos indications trop imprécises. Pourquoi dire "Elle se poursuit vers le Nord mais on l’abandonne pour suivre une trace raide sur la droite" alors qu’il y a un balisage rose/jaune jusqu’à ce point avec ensuite un immense cairn qui nous indique de tourner à droite (avec balisage jaune/rose qui continue par ce chemin) ?

    De même, "elle conduit à une faille qui débouche sur le canyon." est incomplet. Elle grimpe en fait sur la crête jusqu’à un panneau. Il y a alors 3 sentes qui partent de là vers le rocher du vent, la plus facile étant la plus basse (et le sentier "officiel") et il y a également une sente sur la crête qui peut être intéressante. C’est alors qu’on arrive à la faille. De même, le "vers le fond à droite" est assez imprécis. C’est en fait la sente à droite après celle qui a vue sur la via ferrata suspendue au dessus du vide. Je n’aurais rien dit si le tracé sur la carte était précis et permettait de s’affranchir du manque de détails du texte, mais ce n’est pas le cas. Sans carte/GPS, cette page web est insuffisante pour faire la rando, alors qu’avec quelques détails de plus il est facile de s’y retrouver. Dommage.

    A noter qu’à partir de 11h en Juillet/Août toutes les places du parking et même les bords des routes sont prises, c’est un cauchemar. Il faut impérativement arriver avant 9h pour débuter.

  • par Le 28 juillet 2014 à 10h26

    je ne suis pas passée par le tunnel ni par la crête pour accéder au canyon je ne pense pas que l’on ai suivi le même chemin. Une précision le tracé de l’itinéraire décrit n’apparaît pas sur la carte IGN : voir le lien sur le topo. Quant au balisage il évolue avec le temps.
    Je vous suggère de rentrer votre itinéraire.

  • par CubLe 28 juillet 2014 à 11h07

    Refuser de préciser le balisage juste parce qu’il "évolue avec le temps" je ne comprends pas cette démarche. Il suffit de préciser qu’il peut évoluer. Ayant fait la rando je vois très bien par où vous êtes passé, et je vois aussi très bien que quelqu’un utilisant votre topo pour faire la même chose que vous en découvrant l’endroit aura énormément de mal.

  • par Le 28 juillet 2014 à 11h26

    Précisions puisqu’il le faut : lorsque j’ai fait cette rando (par 2 fois) il n’y avait aucun balisage et ce parcours n’apparaissant pas sur les cartes je doute qu’il y en ai un un jour ; vous parlez de tracé précis sur la carte il n’y en a pas !"elle conduit à une faille qui débouche sur le canyon." est incomplet. "Elle grimpe en fait sur la crête jusqu’à un panneau" il n’y a aucun panneaux sur mon parcours...

  • par CubLe 1er août 2014 à 14h10

    Arrêtez de dire n’importe quoi. Le chemin du tunnel et le tour du sommet est bien indiqué sur les cartes, et balisé. C’est la partie que vous appelez "On contourne le Rocher du Vent par l’ouest, puis la sente s’oriente nord/est, elle surplombe le lac de Roselend puis celui de la Gittaz.". Même la montée initiale direction "via ferrata" est sur les cartes IGN...

    La partie qui monte jusqu’à la crête vers le panneau Col de Sauce/Plan de la Lai/Rocher du Vent est ce que vous dites "Elle se poursuit vers le Nord mais on l’abandonne pour suivre une trace raide sur la droite". Il est possible que vous ayez tourné plus tôt, mais là il n’y a que des fausses sentes qui mènent sur des pierriers dangereux (surtout en ce moment avec les pluies, tout est glissant et boueux), et dans ce cas il s’agit d’un topo particulièrement dangereux en plus d’être impossible à suivre en raison du manque de détails (il y a plusieurs mini sentes qui montent avant la "vraie", pas de balisage ni cairn, impossible de savoir laquelle prendre...). Le panneau que vous dites ne pas exister, si je regarde votre itinéraire sur la carte du site, vous êtes censé l’avoir vu au Nord-Est du sommet (carrefour en croix, où se termine le chemin de montée balisé dont je parle, et d’où part le sentier de crête que vous indiquez suivre jusqu’au col de la Sauce).

    J’ai regardé vos autres topos qui sont nettement plus détaillés. Mais celui-ci est incomplet et dangereux, vous devriez vraiment le supprimer.

  • par Le 1er août 2014 à 14h40

    Un minimum de courtoisie est de règle sur ce site. Vous vous cramponnez au TUNNEL JE N’Y SUIS PAS PASSÉE. J’ai contourné le Rocher du Vent voir photos 9 12 et 16 et cet itinéraire à haut risque est pratiqué régulièrement par des AMM !

  • par Le 1er août 2014 à 14h51

    Hey Cub, tu peux aussi prendre le temps de rentrer ton topo pour proposer ta version non ? Ce sera aussi long que critiquer sur 200 lignes dans un post. Bonne journée !

  • par Le 1er août 2014 à 14h58

    Bravo Joëlle ne te laisse pas impressionner. Team Rando tu as raison c’est toujours plus facile de critiquer sur ce site que de rentrer un topo. Encore faut il en être capable.

    patrice

  • par Le 1er août 2014 à 16h00

    En regardant la photo satellite et en zoomant un peu on aperçois plusieurs sentiers, un qui mène au tunnel et un qui monte dans la faille directement de la Plate. On devine en versant ouest une large vire et un sentier qui sort au nord de l’arête du Rocher du Vent. Bon je ne suis pas de ce secteur, mais si j’y vais pas besoin de GPS, la carte me suffit. La boucle est bouclée lol !

  • par CubLe 1er août 2014 à 16h54

    Galipette : le sentier après la sortie du tunnel passe par où vous êtes passée (c’est ce que j’entends par "chemin du tunnel", ce que vous n’avez pas compris), c’est évident sur votre itinéraire sur la carte. La version dont je parle n’est pas "ma" version, c’est celle de ce livre en l’occurrence : http://www.amazon.fr/gp/product/2723475085/ref=oh_aui_detailpage_o05_s00?ie=UTF8&psc=1 . Pour être plus clair : si vous regardez http://goo.gl/maps/jW4Wn , le tunnel est entre A et B, votre itinéraire rejoint la boucle balisée jaune/rose juste après B. La montée balisée vers la crête est en C, indiquée par un immense cairn (votre itinéraire fait tourner entre B et C sur un chemin peu aisé), et le panneau sur la crête est en D (votre itinéraire passe par D sur le chemin vers le col de la Sauce lors du chemin du retour, il serait donc utile d’au moins mentionner ce panneau, même si vous ne l’avez pas vu).

    Me contenter de publier "ma" version comme vous dites n’aurait aucun intérêt, ce qui en a c’est de préciser que votre itinéraire est malcommode, pour un endroit qui est pourtant très bien indiqué via les sentiers "officiels". Je ne le critique pas par méchanceté ou prétention, mais bien pour avertir tout éventuel lecteur qui serait tenté de le suivre.

  • par Le 1er août 2014 à 17h19

    Que mon itinéraire ne vous convienne pas c’est votre problème néanmoins il existe, concernant le balisage je ne vais pas le signaler sur de simples allégations que je n’ai pas vérifiées moi-même. Pour ce qui est de la dangerosité je vous renvoie au dossier AVERTISSEMENT DU SITE SOIT
    EN MONTAGNE, CHACUN EST RESPONSABLE DE SA SÉCURITÉ. Elle requiert également la conscience de ses propres capacités et de ses limites propres, et implique par conséquent l’acceptation d’un certain degré de risque.

    Par conséquent, les randonnées se font sous votre propre responsabilité. Les auteurs de ce site et les différents contributeurs ne peuvent pas garantir l’exactitude ni l’exhaustivité des indications contenues dans ce site. Ces renseignements ne peuvent en aucun cas engager la responsabilité des auteurs, et des personnes qui collaborent à ce site.

    Les concepteurs du présent site déclinent toute responsabilité en cas d’accident même bénin et ne sauraient être tenus pour responsables de quelque manière que ce soit.

    La plupart des itinéraires de randonnées contenues dans ce site s’adressent à des personnes ayant déjà parcouru ce type de terrain et qui les emprunteront en toutes connaissances de causes. Chaque randonneur se doit d’être autonome et doit savoir s’orienter seul.

    Nous vous invitons également à vous adresser à des professionnels de la montagne pour vous conseiller et vous encadrer durant vos parcours.
    A bon entendeur salut

  • par Le 1er août 2014 à 17h27

    Comme ça le problème est clos pas la peine de la ramener lol !

  • par CubLe 1er août 2014 à 17h55

    Je n’ai aucun problème avec la nature du chemin emprunté. Encore une fois ce qui me dérange c’est le manque de détails dans le texte. Malheureusement de nombreux livres de rando ont ce même problème, et obligent les lecteurs à avoir carte et/ou GPS, alors que dans 99% des cas, il suffirait de donner plus de détails. A aucun moment vous n’avez reconnu que "mais on l’abandonne pour suivre une trace raide sur la droite" est insuffisant pour un sentier qui n’est sur aucune carte (et qui peut être confondu avec deux autres sentes qui montent vers le canyon avant le chemin balisé de la carte). Donnez des repères visuels, ou une photo. Le fait que vous n’ayez noté ni le balisage entre B et C ni le panneau en D est inquiétant. Autant ne pas poster le topo dans ce cas.

  • par CubLe 1er août 2014 à 17h57

    Je n’ai aucun problème avec la nature du chemin emprunté. Encore une fois ce qui me dérange c’est le manque de détails dans le texte. Malheureusement de nombreux livres de rando ont ce même problème, et obligent les lecteurs à avoir carte et/ou GPS, alors que dans 99% des cas, il suffirait de donner plus de détails. A aucun moment vous n’avez reconnu que "mais on l’abandonne pour suivre une trace raide sur la droite" est insuffisant pour un sentier qui n’est sur aucune carte (et qui peut être confondu avec deux autres sentes qui montent vers le canyon avant le chemin balisé de la carte). Donnez des repères visuels, ou une photo. Le fait que vous n’ayez noté ni le balisage entre B et C ni le panneau en D est inquiétant. Autant ne pas poster le topo dans ce cas.

  • par Le 1er août 2014 à 18h00

    Je vous renvoie à votre lien !!!!!http://goo.gl/maps/jW4Wn !!!!

  • par Le 1er août 2014 à 18h00

    Si tu vois que la trace mène à rien tu fais comme tout le monde doit faire demi tour c’est pas compliqué. regarde les photos satellite avant de faire ta rando,on découvre beaucoup de choses qui ne sont parfois pas sur les cartes. D’autres part si tu as besoin d’un GPS pour randonner c’est que tu as un problème pour t’orienter et même il faut s’en méfier de ce matos !

  • par Le 1er août 2014 à 18h05

    Tu dis que les bouquins de rando sont pas détaillés comme tu le voudrait. Dans ce cas c’est quand même toi qui a ouvert ton porte monnaie. Sur le site c’est gratuit, pour ma part 244 topos environ 3h par topo,je vais envoyer la facture à Vince défois que ça marche. ouaillaille !

  • par CubLe 1er août 2014 à 22h33

    Il faut cliquer sur l’onglet "piéton" pour voir mon lien google maps correctement sinon il fait n’importe quoi.

    Sinon si je vois que la trace ne mène à rien, je le dis à l’auteur du topo pour lui demander d’enlever le topo du site car il va amener d’autres randonneurs à cette erreur. Et c’est mon idée ici : je sais pertinemment qu’un randonneur qui veut reproduire ce topo n’y arrivera que très difficilement. Il suffit de détailler plus. Ça prend deux secondes de modifier le texte, mais non on préfère faire la sourde oreille. Mais bon de toute façon le but sera atteint tout de même : les lecteurs lisant les commentaires verront bien qu’il y a un problème.

  • par Puc, c'est l'inverse de Cup...Le 2 août 2014 à 08h49

    Cub, cub, cub…
    Vous n’avez rien compris à l’esprit et à la vision d’altituderando qui pourtant est claire et on vous l’a déjà indiqué , mais vous faite la sourde oreille.
    « « EN MONTAGNE, CHACUN EST RESPONSABLE DE SA SÉCURITÉ. Elle requiert également la conscience de ses propres capacités et de ses limites propres, et implique par conséquent l’acceptation d’un certain degré de risque.
    Par conséquent, les randonnées se font sous votre propre responsabilité. Les auteurs de ce site et les différents contributeurs ne peuvent pas garantir l’exactitude ni l’exhaustivité des indications contenues dans ce site. Ces renseignements ne peuvent en aucun cas engager la responsabilité des auteurs, et des personnes qui collaborent à ce site.
    Chaque randonneur se doit d’être autonome et doit savoir s’orienter seul. » »

    Un randonneur, « un vrai » n’a pas besoin du livre page 40 , paragraphe 2, ligne 14 et des points A, B,C,D pour s’orienter sur un circuit non balisé, non cairné, non marqué de peinture, non entretenu. Il a une carte au 1/25000 et cela lui suffit amplement pour se déplacer dans des conditions normales. Si ce n’est pas le cas ce n’est pas un randonneur mais un « touriste ».
    Altituderando, compte tenu de toutes vos critiques envers un contributeur du site attend avec impatience tous vos nombreux topos qui j’en suis sur feront la joie de tous les lecteurs et la déception des libraires…. Ne les décevez surtout pas …. On attend !

  • par CubLe 4 août 2014 à 10h58

    OK donc quelqu’un qui trouve un topo insuffisant pour être appréciable est taxé de "touriste" sur ce site ? Sympa. Les commentaires sont là justement pour signaler aux auteurs ce qui manque à leur topo, pas qu’à les remercier. Si ce n’est pas (ou plus) le cas, autant supprimer la section commentaires. Altitude rando propose des randonnées de tous niveaux. Celle-ci est inscrite comme "moyenne". Mais avec le peu d’infos qui y est donné, et l’itinéraire sur la carte qui n’est qu’à moitié tracé, pour moi ce topo est dangereux. Un "touriste" comme vous dites qui lira ce topo, verra "moyen" et pensera donc qu’il sera capable de le faire, surtout que la distance est courte. Un avertissement général du type "c’est pas notre faute si vous vous perdez ou glissez sur un pierrier dangereux car vous ne trouviez pas la sente obscure qu’on indique sans repère" ne devrait pas vous donner carte blanche pour écrire des topos incomplets et imprécis, et à ignorer ceux qui vous le font remarquer.

    Si jamais un accident se produit à cause d’une imprécision dans le topo et d’un lecteur imprudent, oui légalement vous serez "dédouané" mais moralement j’en doute. Des "touristes" qui tenteront ces topos il y en aura. Beaucoup n’auront ni carte ni GPS, et des accidents arriveront. Les autres topos écrits par galipette sont bien plus détaillés, mais il suffit d’un seul comme celui-ci pour aboutir à l’impensable. C’est justement le "touriste" qui cherche un itinéraire gratuit vite fait qui ne va même pas regarder l’avertissement sécurité, et qui est le plus à même de pâtir de ces imprécisions. Et c’est justement celui-ci qu’on doit éduquer, et qui doit nous pousser à être parfaits, précis et détaillés dans les topos. Car le site est désormais très fourni, et très très haut dans les résultats google. N’importe quelle recherche de sommets ou de région de rando l’a dans ses résultats. Et ça veut dire devoir être irréprochable "malheureusement".

    En bref, et pour me répéter, ce topo a besoin de soit des détails supplémentaires et plus d’avertissements, soit de monter son grade à "difficile".

  • par Le 4 août 2014 à 10h59

    La plupart de mes « topos rando » sont agrémentés de quelques photos, un texte souvent laconique sinon sommaire. Il m’arrive parfois de les consulter, il m’arrive parfois de partir avec ou sans « topos ». N’y a-t-il pas quelque chose de culturel à vouloir rechercher des coupables à nos petites mésaventures !
    Des fausses sentes, des pierriers dangereux… bigre je découvre la montagne !
    Et que dire de ce topo, de la météo, du mauvais sort qui s’acharne ?
    Toujours plus facile que de se remettre en question : Je n’ai pas le niveau pour ça, je ne sais pas m’orienter sans un foutu GPS, je ne comprends pas que la carte ou le topo ne peut pas tout signaler : chaque caillou que j’ai trouvé retors, chaque sente qui me perturbe, chaque panneau des autoroutes à touristes que j’ai l’habitude de fréquenter. J’aspire pourtant à trouver un parcours fléché, ultra sécurisé, un Disneyland de la randonnée qui ne me préservera de toute surprise !
    « Les randonneurs s’aventurent parfois sur un territoire qui n’est pas le leur, et il n’est pas dans la culture de tout le monde de se retrouver ainsi sur des itinéraires sauvages qui mènent parfois au milieu de nulle part. »
    Je souhaite bon vent à tous ceux qui vont en montagne pour ce qu’elle est, à tous ceux qui ont compris que cette passion devait rester une démarche suffisamment marginale. Je souhaite bon vent sur le rocher des Vents, d’un parcours magnifiquement imagé, pour la découverte d’une randonnée laissant une part de mystère.

  • par Le 4 août 2014 à 15h37

    Pièce ajoutée aux photos extraite d’un livre du CAF :club alpin Français et non caisse d’allocation familiale comme vous serez peut-être tenter de le croire.

  • par Le 5 août 2014 à 11h52

    Bonjour à tous,

    Je viens de survoler un peu tous ces commentaires. Je trouve les commentaires de Cub un peu acerbe.

    Pour ma part, il peut m’arriver d’être parfois imprécis dans certains topos, et je pense que c’est le cas de beaucoup d’autres auteurs....nous ne sommes pas des professionnels non plus, seulement des passionnés qui partagent leur engouement.

    Il m’est arrivé d’avoir un retour concernant la difficulté ou une imprécision sur certains de mes topos. Dans la mesure du possible je corrige si je suis d’accord avec la remarque, il m’arrive parfois d’y retourner pour vérifier les dites imprécisions.
    La notion de difficulté étant très subjective et propre à chaque individu il est toujours compliqué de bien la cibler.

    Ensuite quand je découvre un topo qui m’intéresse je prends toujours soins de regarder sur une carte 1/25000 à quoi ça consiste.

    Je n’imprime pas le topo et ne l’ai donc pas sur moi. J’ai juste ma carte et cela suffit amplement. Les détails je les découvre en marchant. Et si cela s’avère trop engagé pour moi, je n’hésiterai pas à faire demi-tour...çà m’est déjà arrivé à deux ou trois reprises.

    Et quand j’entends dire que beaucoup iront sans cartes et sans GPS, et que çà serait notre faute (moral) si ils se cassent la figure..... LA, JE NE SUIS PAS D’ACCORD !!!

    C’est comme dire que beaucoup de gens montent en station de ski sans les chaines et que c’est la faute des stations. C’est un raisonnement absurde !!!

    Chacun est responsable des ses actes point barre. Et l’imprudence ne s’éduque pas. D’ailleurs ce n’est pas notre vocation...ou alors c’est moi qui est mal compris la vocation du site.

    A bon entendeur

  • par CubLe 6 août 2014 à 11h40

    Mon argument est que ce site est public et à la vue de tous, et que ses topos sont parmi les premiers résultats google désormais. Il serait donc bon soit de le rendre moins élitiste, soit d’avertir sur toutes les pages qu’il est plus à tendance "pro" que "familial". Et rassurez-vous je me repère très bien sans GPS, les cartes me suffisent (les gratuites de ViewRanger, pas les hors de prix IGN à 10 € l’unité...). Je ne dis pas que c’est de la faute de l’auteur si quelqu’un se casse la figure dans son topo, en revanche c’est de sa faute ou de la faute de l’absence de clarification sur le site, si un internaute lambda voit ce topo, lit "difficulté : moyen" et s’y engage avec confiance avant de se rendre compte que les sentes sont difficilement trouvable. Oui je regarde la carte avant de faire une rando, mais les 3/4 des gens qui randonnent ne le font pas et supposent que ce sera bien indiqué. J’ai l’impression que c’est ça que vous n’avez pas compris. Vous supposez tous que chaque lecteur est au courant qu’il s’agit d’un site de passionnés avec un très bon niveau, et que les topos sont à prendre avec des pincettes. Mais quand on y débarque au détour d’une recherche google, on en a aucune idée. Donc méfiez-vous de ça.

  • par Le 6 août 2014 à 13h49

    Bonjour,

    J’ai suivi en silence tous vos propos et je ne peux qu’intervenir quand je lis "il serait bon de le rendre [le site] moins élitiste". Je regrette, mais cela fait quelques temps que je consulte et participe à ce site, et tout le monde peut y trouver son bonheur. Par exemple, moi qui randonne modestement voir avec des enfants, j’y trouve mon compte !

    D’autre part, vous mentionnez que les 3/4 des gens randonnent sans carte 1/25 000 ? D’où tenez vous cette information ? Pour ma part, c’est le B.A.-BA... et c’est d’ailleurs ce qu’on lit dans tout guide de rando qui se respecte. Le site n’a pas pour vocation de former les gens, mais bien de partager une passion commune.

    De même vous précisez : "Vous supposez tous que chaque lecteur est au courant qu’il s’agit d’un site de passionnés avec un très bon niveau, et que les topos sont à prendre avec des pincettes. Mais quand on y débarque au détour d’une recherche google, on en a aucune idée".
    Alors là je fais les gros yeux ! On peut être passionné sans avoir un "gros niveau" (c’est mon cas !), et qui débarque sur un site et prend tout au pied de la lattre ? Quand on sait sur quoi on peut tomber sur Internet, le minimum est d’aller sur la page d’accueil du dit site et de trouver un peu qui sont les auteurs et ce qu’ils proposent... là encore, ce n’est pas au site d’éduquer les gens...

    Bref, ne soyez pas aigri parce que vous avez eu du mal à vous repérer lors de cette balade que vous avez faite. Cela m’arrive aussi de pester quand je ne trouve pas un sentier mais souvent c’est du à une préparation trop rapide de ma part...

    Ne restez pas sur une mauvaise impression et baladez vous sur le site et vous verrez qu’on y trouve de tous les niveau et que l’ambiance est plus que chouette !

  • par cac (collectif des a...c...)Le 21 septembre 2014 à 10h01

    Ouf ! on arrive au bout de ces dizaines de lignes insipides et oiseuses de la part de quelqu’un qui a du plus user des charentaises sur le tapis du salon que de semelles sur les sentiers et qui a vraiment du temps à perdre. On trouvait déjà sur le site les correcteurs de syntaxe, les pseudo-montagnards refoulés qui ajoutaient leur grain de sel sur tout commentaire, voilà maintenant les "redresseurs" de topos qui vont pinailler sur des détails, donner un cours de géométrie dans l’espace (nb : il reste encore un créneau pour les robinets qui fuient et les trains qui ne partent pas à l’heure..).
    Effectivement ça manquait !

    Heureusement que dans ce fatras d’inepties quelques voix "raisonnables" s’élèvent pour ramener la "polémique" à son juste niveau (merci donc à aude, befakali, puc, etc pour leurs commentaires). Le site, les bénévoles qui l’animent et les contributeurs qui l’enrichissent par leurs topos sont là pour susciter des envies de randonnées, imager des lieux parfois méconnus, donner des informations exhaustives sur le parcours, etc.
    On peut imaginer deux façons d’envisager une sortie en montagne :
    on peut préparer sa randonnée dans son fauteuil en rentrant les points sur son GPS, avoir le nez sur l’écran toute la journée et refuser de se fier à ces maudites flèches qui vous dirigent dans la direction opposée à celle que vous imaginiez..pour finalement se paumer !
    on peut aussi, et c’est pense-t-on le cas de l’immense majorité des participants sur ce site, partir le nez au vent avec la carte IGN et une boussole, adapter son parcours, admirer le paysage et rebrousser chemin si les conditions rencontrées se compliquent ou ne correspondent plus à l’idée de départ.
    A chacun sa philosophie de la montagne en général et de la rando en particulier.

    Continue Galipette à faire ce que tu as fait jusqu’à maintenant, tes topos sont parfaits, tu défends une "éthique" de la montagne que l’on partage avec quelques-uns ici et tu n’as pas de leçon à recevoir de ceux dont on attend qu’ils nous montrent ce qu’ils savent faire sur le terrain ou dans la rédaction des topos !
    Certains jours on rêve d’un machine à refouler....mais on manque de temps, la contemplation de la beauté de nos montagnes suffit à notre occupation.

  • par Le 15 juin 2017 à 09h06

    Une petite vidéo pour illustrer cette belle rando https://youtu.be/c_7wStsOvbg

  • par Le 15 juin 2017 à 14h25

    Merci pour ce lien !

  • par Le 15 juin 2017 à 23h29

    Merci à toi pour ce très bon topo.
    cordialement
    Eric

  • par Le 15 juin 2017 à 23h30

    ah et Bravo pour l’Edelweiss, j’ai réussi a en trouvé une seule fois en 20 ans de montagne...

Chargement en cours Chargement en cours...
Veuillez patienter ...
Nouveau commentaire
Nous vous conseillons de vous connecter !

Astuce : Si votre commentaire est long, aérez-le en créant des paragraphes. Pour cela, il suffit de laissez une ligne vide entre ceux-ci !