Rochers de Beverau (1372m) et Pic de la Sauge (1612m) par Arvey

Difficulté :
Moyen
Dénivelé :
820m
Durée :
1 jour

Petit sommet proche de la Galoppaz, peu fréquenté, ce qui en fait son charme. Vue d'ensemble sur les Bauges, le mont Blanc, la Lauzière, la chaîne de Belledonne et la Chartreuse.

Accès

De Chambéry se diriger sur St-Alban-Leysse, Curienne par la D 11, au Boyat suivre à gauche la direction de Puygros, puis traverser le hameau d’Arvey, se garer au parking en contrebas, sur la droite : panneau du parc des Bauges et point de départ (791 m).

Itinéraire

Ouvrir en grand !

Chargement de la carte en cours

  • Carte IGN : TOP25 3432 OT Massif des Bauges
  • Balisage : absent à la bifurcation, Jaune/vert fluo pour le retour.

MONTÉE

Face au parking, suivre le sentier, raide, qui monte à la pointe de la Galoppaz, on le suit un temps.

Arrivé à une bifurcation qui nous enjoint de choisir en fonction de la difficulté, suivre le panneau faible pourcentage.

Au point 975 m (montagne de la Sauge), on emprunte sur 10/15 m environ le GR de pays direction Entrenant, le Crousat.

Le sentier démarre sur la gauche, au-dessus du talus. ll monte sud puis sud/sud-est. Sa trace bien marquée au départ se fait de plus en plus discrète, disparaissant parfois sous les feuilles.

Il arrive à une bifurcation après une centaine de mètres. Il faut alors prendre la sente de gauche partant plein nord.

Il grimpe peu à peu, traverse une clairière, réintègre la forêt : un balisage (?) orange incite à bifurquer sur la gauche, puis quelques points rose fluo ponctuent un temps le parcours.

Cette sente, peu marquée, tire en longs lacets vers le nord pour se rapprocher de la croupe qui domine le couloir de la Sauge.

Elle monte à travers bois plus ou moins "dré dans le pentu" et même carrément "dré", longe les prairies (bien rétrécies si l’on regarde la carte) que l’on aborde droit dedans avant de réintégrer le bois puis un couloir herbeux (mais stable) qui grimpe entre des roches, passe à proximité de la Grande Dent.

Une sente bien tracée surgit de nulle part, me semble-t-il, la suivre pour arriver dans un amas de roches jalonnées de cairns sous la croix sommitale.

DESCENTE

Par curiosité j’ai choisi de suivre le sentier balisé jaune/vert fluo, inexistant sur la carte IGN, qui descend au dessus du Roc Blanc, arrive aux lapiaz des Rochers de Beveraux, rejoint la forêt un panneau indique à la montée Pic de la Sauge, Pointe de la Galoppaz suivre le sentier sur la gauche. Le balisage jaune descend sur Combe Noire.

Il passe entre les barres rocheuses qui surplombent le village de La Thuile et son lac, et, après une descente raide, longe longuement la falaise vers l’est au point que j’ai craint un instant de me retrouver au col de Marocaz.

Il revient vers l’ouest, passe sous quelques barres, perd son balisage avant de rejoindre un chemin forestier qui bifurque sur la gauche au niveau de fermes avant de déboucher sur la petite route du hameau du Crousat.

On suit la route sur 400 m environ avant de choisir entre un retour sur Arvey par la route ou par le GR de pays (panneau) direction Entrenant qui ramène, après 100 m de dénivelé supplémentaire et une courte mais bonne grimpette suivie d’un replat réconfortant, au point 975 m : montagne de la Sauge, puis redescend par l’itinéraire initial au parking.

AVIS PERSONNEL

Circuit qui requiert à la montée un bon sens du terrain, une bonne capacité d’orientation : la montée en forêt empêche tout repère visuel. Prévoir : carte, boussole.

Variante de Jump

Dernière modification : 16 mai 2018
Pointe de la Galoppaz (1681m) par le Fournet

A propos

Auteur de ce topo :

Le soleil n’est jamais si beau qu’un jour où l’on se met en route. (Giono) il existe un monde d’espace, d’eau libre, de bêtes naïves où brille encore la jeunesse du monde et il dépend de nous, et de nous seuls, qu’il survive. Samivel

Topo publié le 11 septembre 2012

(Avertissements et Droits d'auteur)

Commentaires

Afficher les commentaires précédents (7).
  • par Le 12 septembre 2012 à 16h00

    Fort jolies images ma foi avec une petite préférence pour celle de la croix sommitale faite maison ! De bien beaux rochers et alpages en tous cas.

  • par Le 13 septembre 2012 à 13h36

    sympa, merci .

  • par Chris69100Le 21 juillet 2013 à 14h07

    L’itinéraire a désormais été balisé en jaune, donc il est beaucoup plus facile de repérer le chemin qui monte jusqu’au sommet de la Sauge. Possibilité de faire une boucle en rejoignant le col de la Galoppaz et de rejoindre ensuite le village d’Arvey (Puygros), via la route de la Galoppe, ou via Combe Servenne et Pierre Lallier.

  • par Le 12 novembre 2014 à 11h34

    Cher Chris69100, je pense qu’il doit y avoir confusion : l’itinéraire de montée depuis le point 975m jusqu’au sommet ne contient aucun balisage. Du moins c’est ce que nous avons constaté, mes quatre compagnons de randonnée et moi, lors de cette belle grimpée sauvage ce 11 novembre 2014.

    J’en profite pour compléter un chouilla le topo de Galipette : si ce sentier non balisé part bien sud/sud-est à son début, il arrive à une bifurcation après une centaine de mètres. Il faut alors prendre la sente de gauche partant plein nord pour retrouver la clairière du topo après quelques lacets.
    Et pour ce qui est des marques roses, on en a vu 3 ou 4 pas plus.

  • par Le 12 novembre 2014 à 13h10

    Merci pour ces précisions, il n’est pas toujours évident de tout mémoriser !

  • par Chris69100Le 23 décembre 2014 à 22h52

    Cher Denis Vailhé, désolé de vous répondre si tard nous venons de découvrir votre message. Nous venons à nouveau de faire cette randonnée depuis le village d’Arvey. Le sentier est bien balisé à partir de la bifurcation (panneau du PNR) qui va à la Galoppaz ou Entrenant. Le balisage est de couleur jaune, certes pas toujours visible notamment en forêt. A cette bifurcation il faut prendre le chemin à droite qui est plat un long moment. Ensuite, en amorçant la descente vous trouverez sur votre gauche un panneau noté Pic de la Sauge. Et enfin, il faut suivre le chemin.

  • par Le 24 décembre 2014 à 08h16

    Il ne me reste plus qu’à y retourner !

  • par Le 24 décembre 2014 à 13h49

    En fait l’itinéraire que vous évoquez est celui que j’ai suivi au retour, en aucun cas celui de la montée.

  • par Le 16 décembre 2015 à 16h01

    Bonjour,
    De façon générale la couleur orange est celle utilisée par les chasseurs, le rose fluo aussi, très probablement. Les ronds de couleur orange appartiennent au balisage d’itinéraires équestres, rarement "dré dans le pentu…").

Chargement en cours Chargement en cours...
Veuillez patienter ...
Nouveau commentaire
Nous vous conseillons de vous connecter !

Astuce : Si votre commentaire est long, aérez-le en créant des paragraphes. Pour cela, il suffit de laissez une ligne vide entre ceux-ci !