Rognosa d’Etache, pointe nord-ouest (3373m) par le Vallon d’Etache

Difficulté :
Alpinisme PD
Dénivelé :
1460m
Durée :
1 jour

Une ascension longue et complète dans un environnement très sauvage permettant d'atteindre le point culminant du Massif d'Ambin ! A préciser qu'il s'agit de l'ascension de la Pointe N.O ! – Auteur :

Accès

De Bramans, prendre la route du Val d’Ambin. Peu après le pont en bois vers la Chapelle St-Paul, laisser à gauche la route du refuge d’Ambin, pour continuer tout droit la route qui monte en lacets, puis devient une piste. Se garer au parking près de la Chapelle St-Barthélémy.

Précisions sur la difficulté

  • Cotation : PD- (passages en II/II+ et un en III- à l’arête finale)
  • Engagement : II (longue approche et arête quelque peu délitée).
  • Une longue approche
  • Passage du verrou d’accès à l’arête terminale assez paumatoire et scabreux

Les infos essentielles

  • Carte IGN : IGN TOP25 3634OT
  • Altitude minimum : 2000m - Chapelle de Saint-Barthélémy
  • Altitude maximum : 3373m - Rognosa d’Etache, Pointe NE
  • Période : entre juin et octobre

Itinéraire

Ouvrir en grand !

Chargement de la carte en cours

Préface

La Rognosa d’Étache est le point culminant du Massif d’Ambin ! Ce sommet est facilement reconnaissable depuis les autres cimes aux alentours pour ses arêtes et ses pointes impressionnantes qui paraissent impossible d’accès ! Deux voies "commodes" permettent d’atteindre le point 3373m (sommet N.O) : la voie normale française et la voie normale italienne. L’ascension par l’arête N.E fait office de la VN Française.

Description de l’itinéraire

  • L’Approche : Du parking au Pas de la Coche

Du parking, continuer le sentier qui remonte le vallon, rive droite, plein sud.

Ignorer la passerelle à droite qui franchit le ruisseau d’Étache et continuer au sud en direction du Pas de la Coche par le Sentier des Glaces, panneau.

Le sentier, parfois humide et glissant, franchit le verrou glaciaire pour rejoindre le sud du plateau du Plan des Eaux.

Un passage câblé permet de franchir un court ressaut (II-).

On passe sous l’imposante paroi du Grand Bec d’Étache, on franchit le ruisseau et et on remonte une vieille moraine pour parvenir au premier petit Lac du Plan d’Étache à 2738m.

De cette imposante combe glaciaire on suit le balisage et les cairns en direction du Pas de la Coche (2947m).

Une pente de pierrier permet d’atteindre le col et l’arête.

  • L’arête de la Rognosa (du Pas de la Coche au sommet N.O)

Suivre au mieux l’arête qui sépare le Vallon d’Ambin du Vallon d’Étache, sans grande difficulté.

Quelques rochers brisés mènent au sommet 3102m, qui n’est en fait qu’une antécime...

Descendre cette antécime aisément puis suivre le versant E de l’arête (roches herbeuses) avant de gagner le Plan de la Rognosa (3110m environ) qui est un large plateau perché au-dessus du Col Sommeiller.

Variante : Il est possible de gagner directement le Plan de la Rognosa sans passer par l’arête en remontant le Plan d’Étache au maximum puis en cheminant au mieux dans une pente très raide de pierriers et dalles en terrain assez délité. Quelques névés peuvent subsister jusqu’en mi-août selon les années. Cette variante est néanmoins à déconseiller, surtout à la descente pour son exposition et son pierrier suspendu au-dessus de dalles !

Du Plan de la Rognosa, on se dirige au S.O puis on repère sur la droite une grande pente d’éboulis raides bordant l’arête N.E.

Gravir ces éboulis (quelques traces de passage et cairns) et atteindre une brèche (3295m).

De là la grimpette commence ! Débuter l’escalade par un couloir de pierrier très raide et rochers brisés.

Remonter ce couloir sur une vingtaine de mètres puis le quitter par une traversée à gauche sur une belle dalle (II/II+).

Suivre un court moment l’arête légèrement aérienne avant de rejoindre une épaule.

Emprunter alors une rampe en ascendance en versant italien (II+/III-), ce passage est assez exposé, une petite corde peut rassurer !

Une dizaine de mètres avant le bout de la rampe, traverser à main droite une corniche très exposée (II+/III-) et atteindre une nouvelle épaule.

C’est le passage clé de l’ascension !

À l’épaule on découvre une facette d’éboulis raides suspendus qu’on traversera pour rattraper l’arête frontière derrière.

Suivre cette arête un petit moment avant de reprendre une facette d’éboulis raides à main droite.

Monter prudemment cette face peu exposée mais en terrain particulièrement délité !

L’antécime N.O se rejoint juste après.

Il ne reste plus qu’à traverser les arêtes faciles jusqu’au sommet N.O (3373m) !

Du sommet l’ambiance est particulièrement marquée avec d’un côté le pierrier suspendu de la VN italienne et de l’autre côté les grandes falaises et la route du Col Sommeiller ainsi que l’Italie et la Plaine du Pô !

Panorama du sommet N.O

Immense panorama sur la Vanoise, la crête frontalière, le massif des Cerces, le Col Sommeiller et sa route carrossable, la chaîne de Belledonne, les Encombres, le Viso, le Queyras et la Haute-Ubaye !

La descente

Par la même voie en désescaladant les passages de grimpette.
Passer obligatoirement par l’arête de la Rognosa vers le pas de la Coche, la descente par la variante est très dangereuse !

Liste des voies d’accès

  • Voie normale française : PD-, voir topo.
  • Voie normale italienne : F+/PD-, voir topo.
  • Traversée des arêtes : PD/AD selon le sens parcouru... Il s’agit d’une course d’arêtes complète passant par toutes les pointes ! Ce qui permet au passage de gravir le point culminant de la Pointe S.E.
  • Voie normale de la pointe S.E (3383m) : PD, voie normale se déroulant intégralement en Italie passant par son versant SW avec quelques passages d’escalade II/III max.
Dernière modification : 1er octobre 2018
Vallon d’Ambin – Pas de la Coche (2968m) – Vallon d’Etache

A propos

Auteur de ce topo :

Site web : Altitude Sans Frontière

Jeune passionné de 18 ans, à 1000% de sports montagne & nature ! J'ai découvert la montagne à 14 ans, avec mon père. "La Montagne ça vous gagne" se confirme pour mon cas puisque je suis de plus en plus mordu… Arpentant tous les terrains en toutes saisons, on ne peut plus s'en passer. Une belle addiction ! Je suis un amateur de sommets oubliés ou très peu fréquentés (tout ce qui touche au (...)

Randonnée réalisée le 9 septembre

Topo publié le 1er octobre

(Avertissements et Droits d'auteur)

Commentaires

Chargement en cours Chargement en cours...
Veuillez patienter ...
Nouveau commentaire
Nous vous conseillons de vous connecter !

Astuce : Si votre commentaire est long, aérez-le en créant des paragraphes. Pour cela, il suffit de laissez une ligne vide entre ceux-ci !