Rolwaling-Kumbu-EverestBC ( 1ère partie )

  • Difficulté Difficile
  • Dénivelé Non renseigné
  • Durée 3 jours et plus
Localiser le sommet

Avertissements et Droits d'auteur

A travers le pays Sherpa

Accès

Katmandou

Itinéraire

Trek de 5 semaines, effectué en auto-organisé (octobre-novembre 2008) par un groupe de 6 copains (3 couples).

Notre objectif étant la découverte de cette partie du Népal, de partager et "participer" à la vie locale, hébergement chez l’habitant

PREAMBULE

Nous avions 3 porteurs, on en trouve dans n’importe quel village. L’un d’eux parlant anglais, nous a parfois servi d’interprète avec la population locale. De ce fait, nous ne transportions pas d’équipement de bivouac (hors duvet). Cependant, compte tenu de la durée (30 jours de marche), des passages de cols difficiles nécessitant un matériel technique de base (crampons, etc..), de la température (-10° la nuit), les sacs atteignent rapidement 25 kg.

Généralement, les trekkeurs, partent directement de Lukla (rotations aériennes quotidiennes avec Katmandou) et se rendent à Namche Bazar, gros village, "capitale" du pays sherpa, "passage obligé" des treks. On y trouve, tous types de commerces. Il est possible de compléter son équipement (négocier car le prix de départ est environ 3 fois supérieur au réel).

Pour notre part, nous avons choisi un trek long, 25 jours de marche. Deux parties, chacune pouvant être un trek en elle-même. La première, à travers le Rolwaling, de Jiri à Namche (9 jours) afin de nous acclimater progressivement. Cette option prend du temps mais, si vous le pouvez, cela en vaut la peine et permet d’apprécier les différences entre Rolwaling et Kumbu que avons parcouru dans la deuxième partie. Au retour, nous avons utilisé la liaison Lukla-Katmandou. Pour ce vol, il est prudent de prévoir une marge de sécurité car ces liaisons (jusqu’à 6 par jour) ne s’effectuent que par temps clair.

A noter que depuis octobre 2006, une loi interdit le trek non accompagné. Cependant un porteur peut-être considéré comme accompagnant.
Coût d’un porteur : 8$ par jour (avec assurance). Les agences paient 5$ !
Se procurer un permis de trekking à Katmandou (bureau de l’immigration, 8€ par semaine).
Profiter de l’occasion pour visiter Katmandou ville de contrastes, et ses environs.

KATMANDOU => JIRI

Actuellement, l’unique "route-piste" en direction du Nord-Est du Népal se termine à Jiri, située à près de 200 km. Plusieurs bus réguliers assurent la liaison au départ de Katmandou, dès 5h. Le trajet dure environ 11h, 5$ par personne. Les bus sont généralement surchargés avec bagages (et passagers) sur le toit. Surveiller vos bagages. Pour un groupe, possible de négocier un mini-bus. Pour notre part, nous avons négocié le trajet pour 35€, durée 9h, y compris une pose repas à Lamosangu, avant de traverser la Sun Kosi.
Quelques emplettes peuvent être faites à Jiri. Ne pas oublier les indispensables bâches plastiques nécessaires à la protection des sacs par mauvais temps.
Nombreux lodges, mais choix difficile car arrivée de nuit et peu d’éclairage.

JIRI => NAMCHE BAZAR

Je décrirais nos étapes, en sachant que nous sommes en "trek découverte", c’est-à-dire que nous marchions environ 7h/jour avec une moyenne légèrement supérieure à 2 km/h, y compris pause de mi-journée (distances indiquées sur la carte). A noter que les porteurs professionnels qui véhiculent toutes sortes de marchandises effectuent ce même trajet en 9 étapes. Les hommes portent 70 kg, les femmes et adolescents 50 kg ! Nous avons parfois fait du chemin en leur compagnie, extrêmement sympa !

Sauf exception, nous ne citerons pas de lodges. Cette partie du trek, constituée d’une succession de terrasses cultivées, est très habitée. La succession de lodges et "teahouse" permet de se restaurer et faire étape quand on le souhaite. Toutefois, pour le repas de la mi-journée, prévoir 1h30 minimum, même le traditionnel "dhal bat" plat à base de riz demande préparation. En ce qui nous concerne, nous n’avons rencontré aucune difficulté d’hébergement. Toutefois, il peut être intéressant de comparer 2 ou 3 lodges avant de choisir, les qualités et prix étant fort disparates. Prévoir 3$ par personne pour la ½ pension. Compte tenu que nous étions 6, les couchettes nous ont généralement été offertes. D’autre part, les porteurs s’auto gèrent. Convenir de l’heure de départ du lendemain.

Les itinéraires sont généralement évidents, très fréquentés par les habitants. Leur description précise n’est pas nécessaire. J’indiquerais les cordonnées GPS des points principaux. L’écriture des noms des villages diverge parfois selon les cartes car l’ethnie sherpa n’ayant pas d’écriture, les divers "cartographes" ont écrit en fonction de leur propre perception des noms.

1-1 Jiri => Shivalaya
Une piste en cours d’aménagement permet aux tracteurs et remorques de rejoindre le village de Those (marché important) puis Shivalaya en longeant la rivière. Pour notre part, nous avons emprunté l’itinéraire "piéton".
A l’extrémité du village de Jiri prendre à droite la piste boueuse jalonnée d’habitations vétustes. Au bout d’une dizaine de minutes, quitter la piste pour s’élever fortement à gauche, vers une colline boisée. Le sentier bien marqué surplombe les bâtiments de l’hôpital.
Successivement, les villages de Bharkur (ou bagh Khor), Ratmate puis Chitre (terrain de volley sur la gauche). La piste longe une forêt de pins pour atteindre le col de Patashe-Danda avec un beau point de vue du Rolwaling Himal enneigé. Descente raide, à travers champs, vers Mali puis Dovan avant de traverser la Yelung Khola par un vieux pont de bois et contourner la colline jusqu’à Shivalay (N : 27.61175 - E : 86.28941 - 1780 m), sur l’autre rive.

1-2 Shivalaya => Bhandar
En haut du village, sur la gauche la piste franchit un petit pont de bois (l’ancien pont suspendu est fermé) et s’élève très rapidement en escaliers (400m de dénivelé) jusqu’à Sangbadanda. Ensuite, longue montée, plus douce jusqu’au col (2724m) et village de Déoralie (N : 27.58233 - E : 86.33036 - 2724 m) d’où l’on découvre, en contrebas, l’immense plateau de Bhandar (N : 27.57558 - E : 86.34577 - 2205 m), village vers lequel l’on plonge par une rapide descente. Là commence la région appelée Solukumbu, les chemins sont bordés de drapeaux à prière et tous les villages ont des portes d’accès décorées, des chortens (à contourner par la gauche) et un gompa.
Un grand panneau signale l’entrée en zone contrôlée par les maoïstes. L’armée royale, mise à mal, a quitté cette partie du pays. A partir de là, la population appartient très majoritairement à l’ethnie Sherpa. Les "check point" ont disparus. Aucune inquiétude pour les trekkeurs.

1-3 Bhandar => Sete (Sek)
Descente raide à travers une forêt de rhododendrons jusqu’au hameau de Dokarpa. Puis longue traversée descendante à flanc de colline empruntant un chemin bien marqué vers le village de Pekarnasa. Traverser et remonter la Likhu Kola entrecoupée de ruisseaux dont le lit oblige parfois à de courtes mais raides descentes et montées. Après un pont suspendu, puis un second en bois, on atteint le joli village de Kenia (N : 27.58432 - E : 86.41200 - 1604 m). Commence alors un longue mais régulière montée jusqu’à Sete (N : 27.57723 - E : 86.44042 - 2556 m), (orthographié "Sek" et prononcé "siété"). Peu de lodges (New Everest Lodge, correct).

1-4 Sete => Jumbesi
Le chemin s’élève rapidement mais régulièrement jusqu’à Dagcho (Dakachu) (N : 27.57816 - E : 86.45502 - 3000 m) poursuivre la crête jusqu’à Goyan. Poursuite ascendante à flanc de colline jusqu’au col de Lamjura La (N : 27.57242 - E : 86.48748 - 3546 m). Tempête de neige lors de notre passage. Nous avons apprécié l’accueil du seul lodge, juste avant le col. Pensées également pour ces porteurs professionnels, lourdement chargés, mal chaussés dans la neige glacée !
La descente est pentue, à travers une forêt de résineux et rhododendrons puis s’adoucit à proximité de Tragoduk. Légère remontée le long de la colline que l’on contourne avant de descendre vers Jumbesi (N : 27.58199 - E : 86.54590 - 2634 m) et ses nombreux lodges.

1-5 Jumbesi => Nunthala
Quitter Jumbesi, belle porte après le chorten et traverser la rivière. Peu après, au croisement, prendre le premier sentier, à gauche qui s’élève fortement à travers la forêt de rhododendrons avant de contourner la colline à Phurteng (N : 27.56345 - S : 86.57635 - 3028 m). Si le temps est dégagé, ce sera la première vue de l’Everest, Lhoste, Nuptse, etc..Magnifique ! Le sentier descend progressivement vers la Beni Kola et se poursuit jusqu’à Ringmu (N : 27.58804 - E : 86.60550 - 2746 m). Contraste saisissant entre les sommets enneigés et la végétation de la vallée (bananiers, citronniers, etc..). Après une centaine de mètres, la montée reprend, de plus en plus forte, entrecoupée de nombreux escaliers pour atteindre le col de Tragsindho La (N : 27.59216 - E : 86.61720 - 3081 m) avant de plonger vers Nunthala (Manidingma) (N : 27.58902 - E : 86.64688 - 2205 m) et sa rue principale pavée. Nombreux lodges.

1-6 Nunthala => Kanre
Longue et abrupte descente vers la Dudh Kosi, rivière aux eaux blanchâtres du fait de sa source dans les moraines de sables gris et les glaces près de Gokyo. Traversée par un magnifique pont suspendu. Tous les ponts à venir sur cette rivière sont relativement neufs suite à plusieurs catastrophes, la plus récente en 1985. Un énorme sérac tombé dans un lac glaciaire au nord ouest de Thame ayant provoqué une énorme vague, dont on voit encore les traces, qui a balayé tous les ponts. Heureusement, peu de victime humaine (3 ?). Comme vous le constatez, le fond des vallées n’est quasiment pas habité, leur profondeur nuisant à l’ensoleillement. Courte remontée vers le village très particulier du Jubing (N : 27.59852 - E : 86.68692 - 1664 m). Magnifique et très différent des autres, habité par une petite ethnie locale, les Rai, qui a gardé ses particularités.

Commence alors une longue montée, régulière, à flanc de colline, à travers les terrasses pour contourner une bosse cachant Kharikhola (N : 27.60375 - E : 86.70029 - 2100 m). La piste se poursuit vers les villages de Bupsa (à gauche) et Karte (à droite). Cette partie étant peu escarpée, les transports par caravanes de mules sont possibles. Nous avons poursuivi la montée 1/2h, jusqu’à un agréable lodge à Kanre (N : 27.62496 - E : 86.71792 - 2630 m).

1-7 Kanre => Chaurikharka
Débute par une raide montée (escaliers) jusqu’à Khari pass (N : 27.63656 - E : 86.71416 - 2877 m). Poursuite à flanc de colline avec la traversée de nombreux petits torrents engendrant une succession de descentes et montées courtes mais souvent escarpées. Après Puyan (N : 27.64200 - E : 86.73037 - 2766 m), la montée est plus régulière (excellent lodge pour repas à Chheubas) jusqu’au col de Chulok La d’où l’on plonge vers Surke (N : 27.67198 - E : 86.71991 - 2274 m). Remontée régulière, parallèle à la Dudh Koshi jusqu’à Chaurikharka (N : 27.69429 - E : 86.71853 - 2626 m).

1-8 Chaurikarka => Monjo
Chaurikharka est proche de Lukla (petit aéroport), lieu de transit classique des trekkeurs. On rejoint facilement Namche Bazar en une étape. Ayant le temps, souhaitant arriver en fin de matinée à Namche afin de découvrir le village et de choisir un lodge un peu plus confortable (une douche serait bien venue !), nous avons décidé de faire une étape intermédiaire. Ceci nous a permis de nous imprégner un peu plus de la vie locale car nous avons cheminé en compagnie d’un caravanier et de ses "buffalos" chargés de peaux, qu’il allait vendre (ou "trocker") au Tibet via le Numpa La (5741m). Retour, chargé de produits "made in China", transistors, chaussures et vêtements écoulés sur le marché de Namche (10 jours de marche A/R).

Douce remontée de la Koskhi river que l’on traverse à Phakding (N : 27.74356 - E : 86.71243 - 2620 m). Lors de notre passage, le pont était gardé par les maoïstes, prélevant une taxe équivalente au permis de trekking (garder le reçu pour le retour). Signalons l’excellent repas à Toktok, sympathique petit lodge, le propriétaire ayant vécu en France, apprécie les français. On repasse rive gauche à Bengkar pour la douce montée vers Monjo (N : 27.77120 - E : 86.72327 - 2827 m). Eviter de croiser les nombreuses caravanes sur les ponts.

1-9 Monjo => Namche Bazar
Etape courte car nous souhaitions arriver tôt à Namche Bazar afin de disposer de temps quand au choix de notre lodge d’accueil. A la sortie de Monjo, vérification du permis de trek à l’entrée du Sagarmatha National Park. Descente vers Jorsale où l’on passe rive gauche de la Dudh Koski. que l’on remonte jusqu’au magnifique vieux pont suspendu (N : 27.78992 - E : 86.71851 - 2900 m) qui marque le début de la montée vers Namche. Remarquer la profondeur de la vallée de Bhote Koski, creusée lors de la crue catastrophique dont nous avons parlé précédemment.

Le début de la montée est dans la forêt, mais celle-ci disparaît progressivement car nous atteignons l’altitude limite et l’on débouche soudain à Namche Bazar (N : 27.80425 - E : 86.71041 - 3425 m), blottie au creux d’un cirque, qui est la capitale du pays sherpa. On y trouve une grande diversité de commerces et deux marchés très différents. L’un est consacré aux produits locaux (légumes, viandes, tissus, etc..) amenés par les habitants des environs que nous croisons d’ailleurs tout au long cette montée très fréquentée. Ces commerçants s’hébergent parfois dans un vaste dortoir au dessus du marché à viande. L’autre, totalement différent est tenu par des tibétains résidents sur place et l’on trouve toute la gamme des produits made in China (vêtements, chaussures, électronique, etc..).

1-10 Séjour Namche Bazar
Présentation d’une petite boucle permettant de découvrir divers villages et d’apercevoir l’Everest si la visibilité est bonne.
Tracé en vert sur la carte, en commençant par le Nord Est pour emprunter ce que j’appelle "l’autoroute de l’Everest" conduisant à l’Everest Base Camp. Elle s’élève au dessus de Namche et offre ainsi une magnifique vue d’ensemble du village. On contourne la colline, très fleurie, en cours de reboisement. On aperçoit au loin le village de Phorste. Prendre à gauche un escalier à Sanasa (N : 27.82511 - E : 86.72916 - 3600 m) qui nous emmène au magnifique village de Khumiung et ses lodges symphas (N : 27.81571 - E : 86.71443 - 3853 m). Grande place centrale, puis on longe l’école en direction du col (N : 27.82310 - E : 86.72146 - 3763 m) d’où l’on peut apercevoir l’Everest. En contre bas l’héliport. Plongé sur Namche Bazar. Auparavant, il est possible de faire un court détour par le village de Khunde équipé d’un hôpital (si vous avez des médicaments à donner, merci pour eux).

Pour la 2ème partie , cliquez : ICI

Dernière modification : 23 janvier 2010