Rouite (2663m) en traversée, par le Col de Méollion et le Col du Cheval de Bois

Difficulté :
Difficile
Dénivelé :
1650m
Durée :
1 jour
La carte

Auteur : (Avertissements et Droits d'auteur)

Chaque partie du massif est une nouvelle source d’émerveillement. Voici un parcours retiré du monde qui vous surprendra par sa beauté sauvage. Nul doute que la découverte du vallon de Prelles par le Col de Méollion restera un grand moment de montagne.

Accès

De Gap, prendre la D.944 en direction d’Orcières.
Après Pont du Fossé, tourner à gauche au Pont de Corbière. Remonter la vallée de Champoléon jusqu’au parking du hameau Les Borels (D.944a).

Précisions sur la difficulté

  • Niveau difficile en raison de la distance du parcours et d’une dénivelée conséquente.
  • L’accès au Col de Méollion est délicat (schiste délité).
  • Pentes raides après le Col de Méollion (hors sentier).
  • Ambiance alpine dans le final (Rouite).

Les infos essentielles

  • Cartographie :
    TOP25 IGN 3437 OT Champsaur - Vieux Chaillol
    TOP25 IGN 3437ET Orcières-Merlette-Sirac
  • Point fort : itinéraire demeuré confidentiel
  • Altitude de départ : 1270m
  • Altitude du Sommet : 2663m
  • Altitude du Col de Méollion : 2451m
  • Altitude du Col du Cheval de Bois : 2473m
  • Distance du parcours : environ 22km
  • Dénivelée cumulée : 1650m
  • Balisage : poteaux indicateurs - quelques cairns - GR en fin de traversée
  • Date de sortie : automne 2017

Itinéraire

Marche d’approche - le hameau de Méollion

Départ : grand parking en terre (1270m).

Traverser le hameau Les Borels.
Passer devant l’église puis suivre le chemin (sud-est) en direction du torrent de Méollion.
Un peu plus loin, ignorer le sentier qui monte à gauche au-dessus d’un panneau d’information.

L’itinéraire longe un instant le torrent (rive droite) puis grimpe plus franchement au milieu des ressauts de grès en prenant la direction de Méollion (est).

À la prochaine bifurcation, laisser à main gauche "les Champets - sentier difficile" et continuer tout droit par le sentier principal.

Atteindre les ruines de Méollion (1666m). On y trouve également une fontaine ainsi qu’un chalet restauré (abri ouvert au public).

  • « Le village de Méollion abritait encore 13 familles en 1896. Mais les conditions de vie difficiles sur une terre ingrate qui incitait à l’exode rural et le départ des hommes pour la guerre de 1914-1918 ont vidé le hameau de tous ses habitants dès 1921.
    Plusieurs maisons ont été brûlées par les Allemands pendant la deuxième guerre mondiale pour chasser les résistants locaux qui y avaient élu domicile. »

Vers le Col de Méollion

Plus haut, traverser le torrent (passer en rive gauche). Continuer en laissant à main droite le sentier qui permet d’accéder au Roc d’Alibrandes (l’Ubac de Méollion).

  • Quelques poteaux indicateurs jalonnent le parcours.

Poursuivre en balcon puis, vers 1950m, laisser à main gauche la sente qui mène au lac de Cédéra (inscription "lac" en rouge sur un rocher).

Sur la droite, repérer le cheminement qui s’élève au nord-est (sente discrète).

  • Le parcours contourne un éperon rocheux à cet instant indécelable.

Traverser l’alpage puis franchir une ravine en obliquant au nord. L’itinéraire qui s’est beaucoup dégradé surplombe le Torrent de Méollion.

  • Entrecoupée de ravines, la sente s’éparpille.

Si on perd la trace, il faut viser la barre rocheuse se situant au nord. Passer en dessous de ladite barre en s’orientant à l’est. Les lacets coupent le versant herbeux qui s’escarpe en prenant la direction du col désormais visible.

Trouver l’ancienne sente (ténue) qui traverse le dévers schisteux délité. Atteindre le Col de Méollion (2451m)... sans nul doute le clou de ce spectacle alpin !

Vers le Col du Cheval de Bois - Rouite

  • Attention : l’itinéraire est hors sentier jusqu’au col du Cheval de Bois. La jonction demande un peu d’intuition.

Ne pas descendre directement sous le col, mais remonter la crête en direction de la Pointe des Pisses (sud-est, gagner environ 100m de dénivelée).

Basculer dans le Vallon de Prelles (raide). Traverser la dépression (la Haute Sagne) puis, après un replat, remonter vers le Col du Cheval de Bois (grand cairn 2473m).

Quelle agréable surprise ! deux chevaux de bois m’accueillent... au Col du Cheval de Bois !

Rouite : mon insatiable curiosité me pousse à gravir ce sommet (très) peu fréquenté.

Prendre pied sur la crête aérienne bordée d’un à-pic impressionnant.
Son culmen, qui domine de 1000 mètres le torrent du Drac Blanc, s’atteint sans grande difficulté malgré une pente assez raide.

L’absence totale de signes d’humanité atteste de l’isolement d’un sommet dont la beauté farouche n’a pas été altérée.
Je me sens privilégié, émerveillé par l’étendue du panorama qui s’offre à mes yeux.
En pleine nature... "assis au bord du temps."

Descente - Vers le Refuge du Pré de la Chaumette

Quitter le col en empruntant un sentier bien marqué (nord-est). Gagner le Vallon de Rougnoux.

La grande muraille nord du Martinet, qui s’étire de la Pointe des Estaris à celle de Rougnoux, fait obstacle à la lumière du jour qui ne parvient pas à la franchir.
À cette période de l’année, la plus grande partie de l’austère vallon demeure dans l’ombre.

Plus bas s’opère la jonction avec le spectaculaire sentier qui grimpe au Pas de la Cavale (2076m). L’ignorer en poursuivant au nord-ouest (GR.54).

Un plaisir renouvelé au printemps, lorsque les rhododendrons tapissent le vallon.

Traverser le torrent puis rejoindre le Refuge du Pré de la Chaumette. (1810m)

Quelques suggestions :

  • Rejoindre le Gioberney en passant la nuit au refuge du Pré de la Chaumette (refuge d’hiver non gardé à cette période de l’année).
  • Prendre la piste en rive gauche du Drac Blanc jusqu’au parking Les Auberts (1470m).
  • Emprunter le sentier en rive droite du Drac Blanc jusqu’au parking Les Auberts.
Dernière modification : 21 mars 2018

La carte du topo « Rouite (2663m) en traversée, par le Col de Méollion et le Col du Cheval de Bois »

Ouvrir en grand !

Chargement de la carte en cours

Photos « Rouite (2663m) en traversée, par le Col de Méollion et le Col du Cheval de Bois »

Figée... Le Vallon chenu. La Montagne de Cédéra. L'aiguille de Cédéra sur la gauche. Pentes dans l'alpage roussi. Dévers délicat sous le col. Le Col de Méollion. Rouite. Magnifique Vallon de Prelles. Sommet de Prelles. La belle montagne de Cédéra. Le Sirac et le Col du Cheval de Bois. Le Col de Méollion vu de l'endroit où il faut descendre dans le Vallon de Prelles. La Pointe des Estaris à gauche. L'Olan au centre de la photo. Impressionnante Pointe des Estaris. Le Sirac omniprésent. La Crête du Martinet se profile. (rétro) La Haute Sagne. Deux chevaux au Col du cheval de Bois ! Vers le Pas de la Cavale. Rouite : dans les pentes. Pointe des Pisses. A droite, l'arête de descente. Rouite : sur la crête. Pointes de Rougnoux à droite. Montagne de Cédéra vue du sommet. Le sommet. La Crête du Martinet impressionne ! Retour au col du Cheval de Bois. C'est parti pour la descente. Pointe des Rousses et Pic de la Cavale. Pas de la Cavale et Pas du Loup. Quel spectacle ! Un plaisir renouvelé au printemps, lorsque les rhododendrons tapissent le vallon. Le Vallon de la Pierre. Le chouette Refuge du Pré de la Chaumette. Pointes de Rougnoux. Le Sirac