Sac de couchage pour randonnée itinérante

Je pars en randonnée itinérante (refuge et nuit sous tente) au mois d’Aout prochain.
Quel modèle de sac de couchage me conseilleriez- vous (duvet ? Synthétique ?)

La réponse de Cédric de Montania :

Il y a beaucoup de facteurs à regarder pour acheter un sac de couchage estival en fonction de ses priorités.

1 - Tout d’abord il faut prendre en considération la température confort du sac de couchage à la norme EN 13537 qui doit tolérer un 0°C à -2°C dans ce cas car les températures peuvent en effet rapidement descendre à 2500m dans les Alpes même en plein mois d’aout.

  • Compter une perte de 6°C par tranche de 1000m d’altitude.
  • Choisir un sac de couchage (0°/-6°C) ou (-1°/-7°C) max. Ne pas se fier à la 3ème température dite extrême ! Mieux vaut avoir trop chaud que pas assez conduisant à une nuit blanche et un lendemain de marche désastreux ;-)

2 - Le poids du sac : idéalement entre 1000g et 1300g maximum pour un portage aisé. A moins que le transport se fasse à dos d’âne ou de mules...

3 - Le volume du sac de 18x35cm à 20x40cm maximum. Il doit pouvoir se compresser pour se glisser à l’intérieur du sac à dos sinon ce sera portage à l’extérieur (Prévoir dans ce cas un sac étanche en cas de pluie).

4 - Le choix synthétique / plume dépend de plusieurs facteurs :
Les sacs en plume sont plus légers, plus compressibles, avec un meilleur pouvoir isolant mais plus délicat pour le lavage... Sèchent également difficilement en itinérance surtout si mouillés dès le 1er soir. Prévoir un petit drap de sac en soie ou en coton pour un entretien plus facile dès votre retour.
Les sacs en synthétique sont plus lourds, plus volumineux, moins isolants en général, mais non allergènes et passe en machine à laver facilement. Sèchent moyennement mais ne moisissent pas. Leurs prix sont généralement par contre meilleurs marchés que la plume.