Sangraure (2559m) & Mourre de Simance (2511m) par Chasse

Difficulté :
Difficile
Dénivelé :
1200m
Durée :
1 jour

Voici un cheminement âpre et confidentiel collant parfaitement au caractère sauvage et reclus du Vallon de Chasse : deux sommets sont au programme, au terme d'une approche engagée – Auteur :

Accès

Du hameau de Villars-Colmars, ne ratez pas le petit embranchement pour le hameau de Chasse (signalé jusqu’à présent par un modeste panneau en bois). Montez votre véhicule sur la petite route jusqu’à l’oratoire en aval du hameau de Chasse.

Si votre véhicule et l’état de la piste le permet, montez un peu plus haut par la piste de gauche le plus loin possible (fin de la piste vers le point coté 1538).

Précisions sur la difficulté

  • Du mollet : un cuissot ferme et endurant est requis pour les rudes montées prévues
  • Du coup d’œil : quasiment que du hors sentier : savoir se repérer sera appréciable
  • Des nerfs : la crête demande un certain niveau d’engagement (roche délitée et des passages délicats et aériens entre Sangraure et le Mourre de Simance). Vous voilà prévenus !

Les infos essentielles

  • Carte IGN : 3540OT - Barcelonnette/Pra-Loup/Le Sauze/Allos/PN du Mercantour
  • Altitude minimale : 1500 m environ
  • Altitudes maximales : 2559 m, Sangraure, 2511 m, Mourre de Simance
  • Distance : environ 11 km
  • Horaires : comptez entre 4 et 6 h
  • Balisage : un peu de PR (balisage jaune) au début et à la fin, mais globalement inexistant
  • Période : de juin à octobre ça devrait passer, en fonction des conditions d’enneigement

Itinéraire

Ouvrir en grand !

Chargement de la carte en cours

Départ de la piste forestière qu’il faut suivre (quel que soit l’endroit où vous aurez stationné votre véhicule) jusqu’au bout.

Là on suit classiquement le sentier PR qui grimpe un peu jusqu’à atteindre le replat des cabanes des Chasts.

Au niveau de la croix, c’est de là que l’on quitte le sentier pour attaquer la bonne montée Ouest-Nord-Ouest à travers la forêt de mélèzes/sorbiers/pins). La montée s’accentue jusqu’à rejoindre la crête principale qui monte plein Ouest et que l’on va suivre maintenant. Il s’agit de progresser au mieux dans ce "terrain vierge", mais l’idée est de rester sur la crête. Ce terrain vierge ne l’est d’ailleurs pas tant que ça car on rencontre au point coté 2201 une drôle de construction de piliers carrés en briquettes de grès en plein milieu de la forêt ! Je n’ai pas trouvé la fonction de cet édifice mais il fait un joli point de repère...

Poursuite de l’ascension dans un terrain qui se découvre maintenant et qui offre déjà de jolis points de vue. On continue donc toujours à grimper vers le Nord-Ouest en direction du sommet coté 2440, en rencontrant au passage une sympathique brèche dans un gros bloc fendu.

Progression sur la crête toujours, légère descente jusqu’au point 2377, et il reste à gravir une belle pente dénudée pour atteindre le premier sommet du jour, c’est à dire Sangraure. Je ne vous détaillerai pas ici tous les sommets visibles de ce point panoramique, car la liste est assez longue...

Profitez bien de cette vue et récupérez un peu, car la partie la plus délicate est encore devant vous. Il faut maintenant suivre la crête de Chabaud constituée d’une roche bien délitée. Il y a sur cette longueur un passage d’escalade (ou plutôt de désescalade) qui constitue le passage-clé entre les 2 sommets. Descente dans un couloir délité (avec un mélèze rabougri pouvant servir d’appui), puis passage dans des strates de roches délitées... et en dévers.

La suite est plus simple quoiqu’encore assez aérienne, dans des marnes schisteuses en forme de crayonnages qui recouvrent la crête. On remonte ensuite tranquillement pour gagner le sommet du Mourre de Simance. Belle vue là aussi !

La descente s’effectue par la crête vers l’Est, en passant par un promontoire au point coté 2202. On finit par croiser le sentier qui fait une boucle reliant différentes cabanes disséminées dans le vallon de Chasse : si vous le souhaitez, vous pouvez le suivre pour aller découvrir la cabane de Joyeux et finir l’itinéraire par le sentier, cela rallonge un peu, mais c’est aussi un beau cheminement. Sinon préférez l’option droit dans la descente et recoupez à nouveau le sentier plus bas.

Il ne reste plus qu’à le suivre (en laissant de côté la bifurcation à main droite partant vers la cabane de Chabaud), en passant par le replat des Sagnes, jusqu’à retrouver la piste forestière.

Dernière modification : 1er février 2019
Sommet du Caduc (2650m), Sangraure (2559m) et Mourre de Simance (2511m)

A propos

Auteur de ce topo :

Site web : Rando Terres d’Azur

Bonjour, Je suis installé à Allos dans les Alpes de Haute Provence. Accompagnateur en montagne, je vous propose des randonnées dans le Haut-Verdon et dans tout le Mercantour. Rendez-vous sur le site "randoterresdazur.fr" ou la page facebook "Rando Terres d'Azur". A bientôt ! Marc

Randonnée réalisée le 18 octobre 2018

Topo publié le 1er février

(Avertissements et Droits d'auteur)

Commentaires

  • par Le 2 février à 07h31

    Bonjour,
    Superbe topo et très belles photos ! Je ne connais que très peu ce coin là mais cette randonnée me donne vraiment envie de revenir pour faire "chauffer" mes mollets sur ces jolis sommets.
    Merci pour le partage !

  • par Le 3 février à 18h07

    Merci Ozenn,

    Cheminement sauvage et bien délicat sur la crête, mais le vallon de Chasse vaut clairement le détour !

    Bonnes randonnées,

    Marc

  • par Le 3 février à 19h08

    Celle-là, elle est dans mes cartons ! hi hi ! merci pour ce topo très intéressant

Chargement en cours Chargement en cours...
Veuillez patienter ...
Nouveau commentaire
Nous vous conseillons de vous connecter !

Astuce : Si votre commentaire est long, aérez-le en créant des paragraphes. Pour cela, il suffit de laissez une ligne vide entre ceux-ci !