Sentier des Douaniers : Establon - Figuerolles - Erevine (Côte Bleue)

Difficulté :
Moyen
Dénivelé :
900m
Durée :
1 jour

La portion la plus sauvage du sentier des Douaniers de la Côte Bleue comprenant la visite de deux vieux forts destinés à défendre le littoral Marseillais et construits en 1884 et 1890. – Auteur :

Accès

De Marseille - l’Estaque dans le 16ème arrondissement ou de la Commune du Rove, rejoindre le Tunnel du Resquiadou par la D568.
Juste avant celui-ci, emprunter la petite route à droite qui le contourne et se garer une centaine de mètres plus loin au bord de celle-ci (sans gêner).
Repérer alors un petit pont en pierre qui permet de traverser et de passer en rive droite d’un petit ravin dirigé vers la Mer.

Précisions sur la difficulté

Quelques pas d’escalade ou de désescalade faciles en bord de littoral.

Les infos essentielles

  • Carte IGN : TOP 25 - 3145 ET "MARSEILLE - LES CALANQUES"
  • Altitude minimum : niveau de la mer
  • Altitude maximum : 199m
  • Distance : environ 14km
  • Horaires : comptez entre 4h00 et 5h15 hors pause
  • Balisage : couleur bleu sur le sentier littoral.

Itinéraire

Ouvrir en grand !

Chargement de la carte en cours

Emprunter le petit pont qui passe en rive droite du ravin, et suivre à gauche le sentier balisé en bleu qui monte assez sèchement vers le sud.

Passer le collet, redescendre légèrement le sentier.

Le laisser ensuite et tourner à gauche sur une petite trace qui descend dans un vallon vers la mer.

Sortir alors, au niveau de la voie ferrée du T.E.R (Train Express Régional) de la Côte Bleue et la longer à main droite.

  • La ligne ferroviaire Miramas - Marseille surnommée « Train de la Côte Bleue », a été construite à la fin du 19ème siècle. Elle est composée de 18 viaducs et 23 tunnels et relie le quartier de l’Estaque (16ème arrondissement de Marseille) à la ville de Miramas sur 32km.

Suivre l’évidente trace qui passe devant d’anciens blockhaus et qui prend rapidement de l’altitude.

Repérer un peu plus loin le Fort de Figuerolles et à travers la garrigue, le rejoindre pour une petite visite.

En redescendre pour récupérer le sentier littoral qui passe au-dessus du tunnel du T.E.R.

Désescalader un petit escarpement rocheux juste derrière, et poursuivre le sentier et les traces à la peinture bleue.

Celles-ci ne quittent jamais le bord de mer et serpentent à environ 30 mètres d’altitude au-dessus de la mer.

Rejoindre une jolie baume puis descendre un peu plus loin vers la magnifique Calanque de Figuerolles où il est aisé de se baigner (quand la température de l’eau est à votre convenance...) et de profiter de la vue sur Marseille.

En face de la mer, emprunter une sente très pentue afin de quitter la calanque et de passer au-dessus.

Poursuivre le sentier qui contourne une pointe rocheuse et passe de l’autre côté.

Au bout de quelques minutes, c’est la Calanque de la Vesse, son petit village et son viaduc qui apparaissent.

Poursuivre le sentier qui y descend et arrivé au niveau du village, tourner à gauche vers la Mer en passant sous le viaduc.

Rester bien à gauche de la voie du port afin de garder une certaine distance par rapport aux récents éboulis de la falaise calcaire.

L’itinéraire contourne cette falaise par la gauche en se rapprochant au plus près de la mer et emprunte des escaliers rocheux permettant de rejoindre, de l’autre côté (Ouest) le magnifique village de Niolon et son port.

Traverser le village et remonter par la route goudronnée jusqu’à sa petite gare en passant sous un autre viaduc qui domine le port.

Passer la gare en poursuivant le sentier plein Ouest et continuer dans le vallon.

Laisser à gauche la Calanque du Jonquier où un nouveau viaduc prend presque toute la place, et poursuivre le sentier qui monte vers le Nord-Ouest.

Celui-ci serpente, monte sur 150 mètres d’altitude et permet d’atteindre le deuxième fort de la randonnée, celui de Niolon, qui est une ancienne batterie militaire destinée à défendre le littoral.

  • La vue sur la Méditerranée, la rade de Marseille et les Iles du Frioul est splendide.

Après la visite de l’ancienne batterie militaire de Niolon, en redescendre et poursuivre la piste qui remonte vers le Nord-Ouest et la Plaine de Sui.

Au point coté 199, remonter cette piste sur environ 200 mètres, puis la laisser afin de récupérer à gauche, une petite sente dans la garrigue permettant d’accéder au Vallon de l’Erevine.

Redescendre ce vallon un peu austère qui débouche bien plus bas (point coté 50) sur une piste et un tunnel creusé dans la roche.

Emprunter le tunnel.

Celui-ci sort à hauteur de la voie ferrée du viaduc, qui surplombe la magnifique Calanque de l’Erevine.

Prendre la sente à gauche munie d’une main courante et qui permet de descendre sous le viaduc et d’accéder à la calanque.

Après la visite de celle-ci, remonter et récupérer le sentier littoral, ou Sentier des Douaniers vers l’Est.

Passer le Moulon, une excroissance rocheuse et originale sur la mer et poursuivre le sentier (balisages bleus).

  • Possibilité de gravir le Moulon par sa face Est (30m D+) afin d’obtenir un point de vue décalé et plus éloigné sur l’Erevine.

Contourner la Calanque du Riflard par un magnifique cirque rocheux en balcon au-dessus de celle-ci.

  • Possibilité d’emprunter un autre petit tunnel situé vers la sortie du cirque et légèrement au-dessus du sentier. Ceci nécessite une petite escalade ludique (pas de 2+).

Poursuivre l’itinéraire du Sentier des Douaniers et rejoindre plus loin, la Calanque du Jonquier en passant sous un nouveau viaduc.

Remonter légèrement son vallon afin de récupérer le sentier de l’aller dirigé vers le Fort de Niolon.

Laisser cette itinéraire et poursuivre vers l’Est afin de rejoindre la petite gare du T.E.R de Niolon ainsi que son port.

Retour ensuite, par le même itinéraire (La Vesse, Figuerolles, la Baume et l’Estoublon à côté du Tunnel du Resquiadou).

Dernière modification : 16 mai 2018
Sentier du douanier. Niolon - Petit Méjean

A propos

Auteur de ce topo :

Habitant les Bouches-du-Rhône et passionné de randonnée sportive depuis 2009, j'ai commencé logiquement à faire mes "armes" dans les magnifiques calanques de Marseille, puis j'ai étendu à la Provence, les Alpes et maintenant, tout simplement "la montagne", où qu'elle soit !!!

Randonnée réalisée le 29 décembre 2017

Topo publié le 2 janvier

(Avertissements et Droits d'auteur)

Commentaires

Afficher les commentaires précédents (6).
  • par Le 3 janvier à 11h31

    Bonjour,
    Joli parcours de la Côte Bleue.
    Je pense qu’il faudrait mieux classer ce topo dans le "massif" Calanques que dans celui des Pré-Alpes du Sud, cela parait plus logique, qu’en penses-tu ?
    Thierry

  • par Le 3 janvier à 12h23

    Bonjour Thierry
    Le pb est que cette rando ne se situe pas dans le massif des Calanques.
    C’est la chaine de l’Estaque qui n’est pas définie comme "massif" dans Altituderando.
    Ce n’est pas un cas isolé : les monts du Lyonnais, de Tarare, du Forez etc. ont été refusés comme "massif".

  • par Le 3 janvier à 12h49

    Bonjour Alain,
    Je suis bien d’accord, étant de la région, je connais bien leur situation.
    Le problème est pour celui qui recherche une randonnée, avec la recherche massif, il va avoir une étendue pas très logique dans ce qu’il voudra choisir.
    Pour ma part cela reste plus logique de l’associer au massif des Calanques par proximité , d’autant que sur la côte Bleue, il y a des calanques, et le massif des Calanques ne se limite pas à Marseille-Cassis.

  • par Le 3 janvier à 19h24

    J’ai remis les Préalpes du sud, c’est plus logique comme ça, et aussi par rapport à la gestion du site et la préférence des administrateurs que je respecte beaucoup , n’en déplaise à Monsieur Thierry, Hi hi hi ! 😉

  • par Le 3 janvier à 20h35

    Cher Cyril
    Je confirme que cela n’est pas logique !
    S’il est certain qu’il faille respecter la gestion du site, il faut aussi essayer de l’améliorer.
    Pour ma part il faut surtout faire plaisir à ceux qui y viennent chercher une information, une randonnée, et leur donner des renseignements précis.
    Nos administrateurs sont d’ailleurs très tatillons sur le détail géographique notamment des photos...
    Pour info, il n’existe pas de massif des calanques tout au plus une forêt domaniale, mais par contre un Massif de Marseilleveyre ! Mais comme le signalait Alain, tous les monts ou massifs ne sont pas répertoriés.
    Si je recherche une randonnée dans les pré-alpes du Sud, je trouve une randonnée à l’Estaque ou au Mont Saint Honnorat ou sur le sentier Martel, tout cela n’est pas très discriminant !
    Personnellement, je connais cette région et cela ne me pose pas de problème dans mes choix.
    Mais pensons aux autres...

  • par Le 3 janvier à 23h17

    Cher Thierry, je comprends ta logique et j’avais rectifié mon topo pour la suivre, et en partie pour aller dans ton sens, car je trouvais ta remarque pertinente, mais d’autres topos sur la Côte Bleue existent déjà et sont positionnés dans les "Préalpes du sud".
    Il faudrait donc interpeller tous les auteurs pour également modifier les leurs, si on désirait aller au bout de cette logique, mais je ne suis pas forcément légitime pour le faire, ce n’est pas de mon ressort, et je n’en ai pas vraiment envie, notamment par rapport au temps que ça pourrait encore me prendre.
    Par contre, je comprends un peu moins ton insistance sur ce sujet, car même si un internaute ne trouvait pas ce topo par le biais d’une recherche sur le mot "calanques", il n’y aurait vraiment pas "mort d’homme"...
    Et pour finir, et d’après tes mots, j’ai comme l’impression de faire maintenant parti d’un groupe d’individus qui ne pensent pas aux autres... il me semble que si c’était le cas, je n’aurais pas posté nombre de topos et sorties sur ce site, qui m’ont pris en moyenne entre une (sorties) et 5 heures (pour certains topos) de temps pour chacun.
    Certes, j’y prends beaucoup de plaisir car la montagne me passionne, mais tes propos là, finissent par me gêner un petit peu.

  • par brahimLe 4 janvier à 17h59

    que ce soit blanc ou bleu rien....... c’est l’auteur le mieux placé qui décide

  • par Le 22 mars à 08h40

    Félicitations pour tes topos et le partage de ta passion. Tu donnes du temps libre pour nous autres et continues comme ça pour ton plaisir et le notre. Gimi13

Chargement en cours Chargement en cours...
Veuillez patienter ...
Nouveau commentaire
Nous vous conseillons de vous connecter !

Astuce : Si votre commentaire est long, aérez-le en créant des paragraphes. Pour cela, il suffit de laissez une ligne vide entre ceux-ci !