Site d’Anterne et rochers des Fiz

Difficulté :
Moyen
Dénivelé :
Non renseigné
Durée :
2 jours

Deux jours autour des rochers des Fiz et du site d'Anterne. Rando pour moi en autonomie (gros sac) avec le premier jour 1300m de dénivelé montant et le second 750 — compter 6 à 7 h de marche par jour ... – Auteur :

Accès

Départ du lieudit « les Fardelays » (1040m d’altitude) petit hameau de SALVAGNY, sur la route menant, au-delà de la cascade du ROUGET, au hameau du Lignon.

Itinéraire

Ouvrir en grand !

Chargement de la carte en cours

Vues sur deux secteurs : la vallée et les hauteurs du Haut - Giffre (Sixt - Fer à Cheval) et les Aiguilles Rouges (en premier plan, le second étant le massif du Mont Blanc).
Pour le passage du « Dérochoir » prévoir beau temps et absence de vertige.

Déjà, on oblique à gauche pour rejoindre, de l’autre côté du « Giffre des Fonds » la piste menant au cirque et aux chalets des Fonds. Quelques kilomètres et 370m plus haut, on atteint les chalets (et le refuge) pour continuer vers le site (lac et col) d’Anterne. Le sentier (chemin, en fait : car c’était, il y a quelques décennies, le « chemin muletier n° 32 de grande communication de SIXT à CHAMONIX » — une plaque « routière », en fonte, existait encore au col d’Anterne quand je fréquentais le site dans ma jeunesse) — chemin donc, que l’on suit, négligeant, sur la gauche, l’un des itinéraires d’accès au Mont BUET.

Aux « pâturages de grasses-chèvres » (1700m d’altitude environ), la vue se dégage (on quitte la forêt) et l’on continue jusqu’au « bas du col d’Anterne » vers 2050m. On laisse à droite le sentier d’accès au refuge A. WILLIS pour suivre la trace de notre chemin muletier. On remarque, sur le trajet menant au lac d’Anterne, un ou deux « poteaux kilométriques », vestige du statut ancien de notre chemin (les kms 13 et 14 sont encore en état ...). Lac d’Anterne (2060m), desservi par le GR venant du refuge WILLIS. Le site est superbe, mais souvent, en saison, largement parsemé de gugus multicolores et parfois bruyants — pas grave, les marmottes sont sourdes et continuent à brouter sans soucis ... Brève montée vers le Col (à 2257m)vue, premier plan, la montagne noire de PORMENAZ, les Aiguilles Rouges, le Brévent et derrière, en majesté, le Mont Blanc.

Descente sur le Refuge de MOËDE - ANTERNE, desservi, lui, par une large piste ouverte à certaines heures aux 4x4 de tous poils : grosse affluence, le refuge ne nous servira qu’à l’éventuelle « pause-bière » (ou tarte, ou thé ... ou n’importe quoi à votre guise..). Nous, nous décidons d’aller planter notre tente au Lac Noir de PORMENAZ. Franchissant le déversoir du lac, je pense être en dehors de la Réserve Naturelle de PASSY et je plante notre tente sans souci de notre heure d’arrivée (dans les réserves, seul le « bivouac » est autorisé de 19 h à 9 h ... — mais là, l’interdiction me paraît un peu abusive, à comparer avec la large ouverture de la piste traversant la réserve aux engins motorisés !!).

Le lendemain, réveil au milieu des moutons et départ en retournant sur nos pas jusqu’à trouver, avant le Refuge de MOËDE ANTERNE, un sentier indiquant « les Ayères » (c’est le second sur la gauche à partir du Lac..). Descente vers le torrent et remontée sur la piste et le sentier parallèle en direction du hameau des Ayères. (1640m d’altitude). Avant d’entrer dans ce « village », juste après la fontaine, on prend à droite le sentier menant au passage du Dérochoir. La montée est d’entrée très raide jusqu’à trouver, 300m plus haut, un relatif replat. Une traversée de gravière et d’éboulis et puis l’on entame une progression assez pénible dans un couloir encombré de gros blocs. On quitte ce secteur à déjà plus de 2000 m d’altitude. Encore un peu de sentier et l’on arrive au pied de la « falaise » terminale : environ 100m de dénivelé à franchir sur rochers (schistes) équipés de barres, marches et câbles ... Il est prudent de passer le secteur par temps sec et le passage reste réservé aux randonneurs ne craignant pas le vide ... Premières prises difficiles, puis, ensuite, sans trop de problèmes : attention soutenue, quelques pauses (avec un « gros » sac, il vaut mieux « assurer » ...).
Au sommet (ou en route, au pied des rochers terminaux) on rencontre souvent les bouquetins : petit arrêt et observation aujourd’hui, toute la famille est là, les petits compris ...
Descente (direction initiale du col de la Portette, mais avant, direction du vallon) sur les pâturages de SALLES. C’est là que l’on retrouve le GR 96 : la descente continue vers les Chalets (et le refuge) et enfin les gorges de SALLES (résurgence et cascades vers 1700m). Toujours en descente (pénible à la fin : il y a en tout aujourd’hui 1200m de dénivelé descendant ....) on passe la cascade de la PLEUREUSE (bifurcation pour le GR 5 vers Anterne via le refuge A WILLIS) et, parmi les promeneurs, on rejoint le LIGNON (Hôtel-Restaurant) et le point de départ...

Super rando, faite la dernière fois par un temps mitigé (cf. les dernières photos ...) mais décrite aussi sur une page perso au départ de PLAINE JOUX et effectuée, ce jour là par beau temps ... Photos jointes provenant des deux randos .... À vous, pour un super - WE.

Dernière modification : 16 mai 2018
Col d’Anterne (2257m) par Ayères

Sensibilisation

Pour une montagne plus propreLe milieu que vous allez traverser durant cette randonnée est fragile. Faites attention à la flore et ne dérangez pas la faune locale. Rapportez vos déchets chez vous et ramassez aussi ceux que vous trouverez. Vous soutiendrez ainsi le mouvement KeepTheMountainsClean

A propos

Topo publié le 13 août 2006

(Avertissements et Droits d'auteur)

Commentaires

  • par Le 11 juillet 2011 à 18h51

    Le 01-07-11
    Simplement monté le soir depuis le Lignon jusqu’au col d’Anterne puis bivouac au lac (génialissime !). Nuit un peu fraîche mais réveil parmi les marmottes et sous un ciel d’un bleu... Descente le matin tranquillement.

  • par LudoLe 21 mai à 11h15

    Bonjour,
    j’aimerais faire cette randonnée début juin ; pensez-vous qu’il y aura de la neige ?
    Merci d’avance pour votre réponse !

  • par Le 21 mai à 12h34

    Il en restera sûrement ! A mon avis, cette année, début juin c’est un peu tôt.

    Je pense que la boucle est peut-être faisable, mais en mode "expert", bien équipé pour affronter la neige là où elle se trouve (grosses chaussures, crampons, piolet).

    Attention à certains passages raides en face nord (notamment la descente du Dérochoir versant nord)

    S’assurer de la praticabilité du pas de Sales (sentier traversant les falaises infranchissable si obstrué par la neige).

    S’assurer que les cordes du passage du Dérochoir ont été remises en place.

    Il est plus prudent de tenter la boucle en sens inverse du topo, pour minimiser les risques de se retrouver bloqué sur le chemin du retour.

    Pour éviter les mauvaises surprises, je conseillerais plutôt d’éviter le vallon de Sales et de se contenter des versants Anterne-Pormenaz, avec un éventuel parcours des crêtes de Moëde-Willy et la visite du sauvage vallon de la Diosaz. Dans ce cas, il est peut-être aussi préférable de commencer la rando versant Plaine Joux.

Chargement en cours Chargement en cours...
Veuillez patienter ...
Nouveau commentaire
Nous vous conseillons de vous connecter !

Astuce : Si votre commentaire est long, aérez-le en créant des paragraphes. Pour cela, il suffit de laissez une ligne vide entre ceux-ci !