Sommet de Cousson (1516m)

Difficulté :
Facile
Dénivelé :
600m
Durée :
1 jour

Rares sont les sommets de cette altitude à offrir une vue à 360° et une telle variété d'ambiances. Situé entre les vallées de la Bléone et de l'Asse, le Cousson surplombe de Ses deux sommets, nord et sud, la ville de Digne-les-Bains, la capitale des Alpes de Haute-Provence. Une randonnée à faire et à refaire par plusieurs itinéraires, tous très intéressants. – Auteurs : et

Accès

  • Par Entrages :
  • De Digne, du grand rond-point au bas du Bd Gassendi, prendre la direction des thermes. Après 6 km, prendre à droite la petite route d’Entrages. Se garer au parking à la sortie du village.
  • Par Digne :
  • Le départ se situe en face du Collège Gassendi.

Itinéraire

Ouvrir en grand !

Chargement de la carte en cours

Ascension versant Entrages

  • Carte : IGN TOP25 3440ET
  • Tracé IGN
  • Distance : 11,5 km
  • Départ : 950m
  • Temps de montée : 2h30
  • Altitude sommet sud : 1512m
  • Altitude sommet nord : 1516m
  • Dénivelée sommet sud : 500m
  • Dénivelée sommet nord : 100m supplémentaires

Du parking, au bout du village, où un panneau indique la direction du Cousson, prendre le chemin qui se dirige vers l’ouest. Après un virage à droite, prendre à gauche dans une montée. Le chemin devient un joli sentier qui part à flan de montagne dans les buis et les lavandes pour arriver au Pas d’Entrages.

Suivre le sentier qui part à gauche sur la crête, gravit une épaule, passe un bois de pins puis de mélèzes, et atteint un petit col (vue sur les sommets du Verdon : Mourre de Chanier, grand Mourre, Chiran). Prendre plein ouest une pente plus raide qui amène à un plateau que l’on parcours vers le sommet sud. On passe à proximité de la Chapelle de St-Michel de Cousson, perchée au bord de la falaise. Le site est exceptionnel.

Poursuivre la ligne de crête jusqu’au Sommet Sud de Cousson (1512m). Descendre plein nord jusqu’à un joli col entre les deux sommets nord et sud. Présence de milliers de tulipes sauvages au printemps.

Prendre alors la route forestière qui monte au Sommet sud de Cousson.

Magnifique vue sur le bassin de Digne et les neiges du massif de l’Estrop, les beaux escarpements du Sommet de Couard, la pyramide du Blayeul.

Descente

Par le même itinéraire jusqu’au pied du Sommet Sud. Pour éviter de remonter, on contourne le Sommet Sud de Cousson par le versant nord, en traversant le petit cirque montagneux, souvent hors sentier et sans perdre trop d’altitude. Une petite descente et on retrouve l’itinéraire de montée au niveau du petit plateau.

Variantes

Du Pas de Boudillon, un petit passage escarpé, facile par temps sec, prendre le sentier indiqué Hautes Bâties de Cousson, une ferme en ruine. Revenir par le GR au Pas d’Entrages.

Le Cousson par Digne

Bel itinéraire de 900m de montée et descente (décrit dans la sortie du vendredi 4 janvier).

Le départ se situe en face du Collège Gassendi, et est maintenant bien fléché. Plusieurs variantes : par Caramantran, les Oreilles d’Âne, basses et hautes Bâties, toutes intéressantes.

Le Cousson vu par Paul

Une vidéo qui exprime un peu ce que je ressens là-haut (montée par Digne en hiver).


Lumière d'hiver dans les basses alpes par jymets

Ma première montée date de 1986, depuis, je vais au Cousson de 1 à 5 fois par an, pour prendre l’air, tester du matériel... Je préfère le Sommet Sud que je trouve plus sympa, en général je reste là et je monte par Entrages.

Pour moi, ce sommet est unique car il me fait changer de dimensions plusieurs fois au cours de la montée.

D’Entrages, c’est d’abord la ruralité avec un chemin large marqué par les tracteurs, puis une colline Provençale avec ses pentes caillouteuses, ses buis, son thym et sa lavande.

Arrivé au col, un paysage plus montagneux, avec la vue attendrissante du village et au loin les crêtes des Préalpes.

Arrivent successivement la pinède de sylvestres, puis le mélézin vert tendre au printemps et jaune profond à l’automne.

Enfin, le replat avant la montée au plateau avec déjà quelques bouses de vaches, sa vue somptueuse sur les sommets du Verdon (Chanier, etc.),

La prairie alpine, ses bruits de cloches, le bétail d’altitude et la chapelle avec le sentier au ras de la falaise.

Les dernières pentes du sommet, la vue plongeante sur Digne et les Alpes, l’Estrop, le Ventoux, le vent et le ciel...

Par Digne, la montée en hiver est assez sympa avec des raquettes.

Mise à jour

  • Par Paul le 20 octobre 2013
Dernière modification : 16 mai 2018
Le Puy (900m) par le Vieil Aiglun

A propos

Auteurs de ce topo : ,

Topo publié le 20 février 2010

(Avertissements et Droits d'auteur)

Commentaires

Afficher les commentaires précédents (11).
  • par Le 10 avril 2016 à 18h36

    Figurez vous que la Chapelle est en rénovation avec un échafaudage à moitié dans le vide. Les lauzes sont remplacées par des tuiles, et pour l’instant il y a un enduit ciment sur la façade. Rien qui dure toujours...

  • par Le 10 avril 2016 à 18h48

    Un peu dommage. On peut rénover sans dénaturer. Me semble-t-il...

  • par Le 11 avril 2016 à 08h59

    Peut être que le poids des lauzes pesait dangereusement sur la structure, je ne vois pas d’autre explication car c’est effectivement assez dénaturé. Dommage.

  • par Le 11 avril 2016 à 10h20
  • par Le 11 avril 2016 à 10h26

    Les lauzes étaient sur place. Si on a fait venir les tuiles en hélico ça en fait des heures d’ouvrier qualifié pour refaire un toit à l’ancienne. Résultat : le toit ressemble à celui d’une maison de lotissement. J’exagère un peu mais on n’en est pas loin...

  • par ArthurLe 27 avril 2016 à 19h44

    Vous y connaissez rien désolé de vous dire cela mais les lauzes sont aussi montées en hélico en 1983 et en 1800 il y avait des tuiles canales sur le toit...Les lauzes n’étaient pas étanches et occasionnaient des désordres sur la chapelle. D’autre part l’enduit est à la chaux NHL (Natural Hydraulique Layer) 3.5 : un gobetiti puis de la couleur à la chaux hydraulique. Donc si vous postez n’importe quoi, restez chez vous et ne montez pas au Cousson pour critiquer sans savoir vous êtes fort...

  • par ArthurLe 27 avril 2016 à 19h57

    ...s

  • par Le 27 avril 2016 à 20h49

    Il est possible d’informer sans être désagréable.

  • par ArthurLe 28 avril 2016 à 08h28

    Bonjour, il est aussi possible de se renseigner avant de poster des commentaires pas très objectifs sur internet... Bonne randonnée à tous et désolé si j’ai été désagréable ! A notre St Michel Cordialement

  • par NicoLe 6 mai 2016 à 19h58

    J’y suis monté hier et effectivement, quelle déception à la Chapelle ! Plus de pierres apparentes, ni à l’extérieur, ni à l’intérieur, et plus de toit en lauzes mais des tuiles !... J’y connais rien en restauration du patrimoine mais là quand même,la chapelle n’a plus aucun charme et le site est vraiment dénaturé ! Et les pierres mérovingiennes, même si leur origine est incertaine, c’est quand même pas pour l’étanchéité qu’elles sont recouvertes de chaux NHL 3,5 gobetiti...

  • par BaptisteLe 10 mai 2016 à 18h36

    Pour info La pierre mérovingienne est une reproduction, l’original est au musée Gassendi

  • par DjéLe 10 mai 2016 à 20h02

    Gobetiti ! bien vu Nico ! Perso je verrais bien un snack/buvette là haut 5 E la part de pizza et 3 E le verre de rosé vu le passage qu’il y a ça serait rentable comme bizness !

  • par Le 29 août à 21h21

    Randonnée magnifique mais effectivement la restauration de La Chapelle l’a complètement dénaturée alors qu’elle avait tellement de charme avec son toit en lauzes et ses murs en pierre , la franchement je ne comprends pas . Hormis celà,site sublime.

Chargement en cours Chargement en cours...
Veuillez patienter ...
Nouveau commentaire
Nous vous conseillons de vous connecter !

Astuce : Si votre commentaire est long, aérez-le en créant des paragraphes. Pour cela, il suffit de laissez une ligne vide entre ceux-ci !