Calanques : Sommet de Marseilleveyre (433m) en boucle par l’Escalier des Géants, Sommet Saint-Michel (323m), Calanque de l’Escu, Cirque des Walkyries et Tête de la Mélette (356m)

Difficulté :
Difficile
Dénivelé :
1500m
Durée :
1 jour
La carte

Auteur : (Avertissements et Droits d'auteur)

Une randonnée très sportive dans le massif de Marseilleveyre, qui s'apparente à un véritable petit labyrinthe, réservée aux plus endurants et à ceux qui aiment "se faire mal" !

Accès

Marseille, 8ème arrondissement, rejoindre le quartier de la Pointe Rouge et emprunter l’avenue de la Madrague de Montredon.

Suivre la route vers le sud qui traverse le Petit Village des Goudes et continuer jusqu’à son terminus et le petit Port de Callelongue.
Se garer sur le côté de la route, dans la descente vers Callelongue.

Itinéraire

Informations

  • Cartes :
  • IGN TOP25 n°3145ET - MARSEILLE - LES CALANQUES
  • IGN PLEIN AIR au 15000ème - LES CALANQUES

Afin de bien comprendre ce topo, je conseille cette carte spécifique sur laquelle, contrairement à la 25000ème, sont marquées toutes les couleurs de balisages [bleu, vert, marron, jaune, noir, rouge] que l’on retrouve sur le terrain.

  • Dénivelé : presque 1500m
  • Distance : environ 15km
  • Temps de parcours : environ 6h00 hors pause
  • Remarque : Ce topo décrit un itinéraire que j’ai choisi en fonction de plusieurs critères : montées raides et techniques, sommets les plus marquants du massif, et enchaînement court de pentes rudes pour parfaire sa condition physique.
    C’est ici que je m’entraîne l’hiver, pour travailler la condition physique afin de pouvoir "attaquer" des terrains plus alpins en période estivale. _ Ce massif de Marseilleveyre, qui s’apparente à un véritable petit labyrinthe, permet de créer un nombre incalculable de combinaisons et celle-ci en est une parmi tant d’autres...

Parc National des Calanques et recommandations

Le dixième Parc national français a été créé le 18 avril 2012.

  • Accès au massif

L’accès aux Calanques de Marseille est réglementé en période estivale.

Du 1er juin au 30 septembre la fréquentation des massifs est réglementée.

Pendant la période qui couvre les mois de juin, juillet, août et septembre, l’accès des personnes aux massifs, la circulation et le stationnement des véhicules sont réglementés en fonction des conditions météorologiques du moment.

L’accès aux massifs des personnes, la circulation et le stationnement des véhicules sont régis par les dispositions suivantes :

  • En niveau ORANGE = accès AUTORISE
  • En niveau ROUGE = accès AUTORISE le matin de 6 à 11heures et INTERDIT en dehors de ces horaires
  • En niveau NOIR = accès INTERDIT

Ces niveaux de danger, consultables par tous à partir de 18h, sont accessibles en consultant le serveur vocal des Bouches-du-Rhône dédié au tourisme au 0811 20 13 13 ainsi que sur ce lien internet.

Risque d’incendie : comme tous les massifs du sud de la France, le risque est important.

Approvisionnement en eau : aucun point d’eau sur l’ensemble du massif.

Attention ! " il fait soif " dans les Calanques !

Période : Il vaut mieux éviter les grosses chaleurs, dès le mois de juin, la réverbération du calcaire blanc fait office de grille-pain !

Difficultés

  • La difficulté principale de ce topo, est son dénivelé très important, réservé à des personnes ayant un très bonne condition physique et ayant l’habitude de crapahuter longtemps sur des terrains rudes et chaotiques.
  • Présence de nombreux passages techniques (sans matériel) nécessitant l’usage des mains : Escalier des Géants et Pas supérieur de la Mélette (pas de III), montée dans gros pierrier vers le Sommet du Rocher St Michel, passages engagés au dessus de la Calanque de l’Escu et du Pas de la Mounine.

Parcours

  • De Callelongue au Rocher St Michel

Du Petit Port de Callelongue, emprunter la (seule) rue principale du hameau et suivre le G.R 51-98 vers le nord.

Laisser le sentier vert à droite et bifurquer 5 minutes plus tard au niveau d’un replat dégagé, sur le sentier jaune, toujours à droite.

Suivre les marquages à la peinture jaune qui permettent de rejoindre le premier obstacle de la journée, l’Escalier des Géants.

On entre dans un couloir rocheux, pentu et étroit qui vient buter sur un mur sur lequel est inscrit à la peinture jaune "Escalier des Géants".

Escalader par la gauche ce pas de III, muni de bonnes prises pour les mains et de bons appuis pour les pieds.

  • Pour les randonneurs de petites tailles, il est plus facile d’escalader par la droite, un ressaut avec une très bonne accroche qui nécessite moins d’allonge.

L’Escalier des Géants franchi, poursuivre la montée qui rencontre encore un bon ressaut rocheux à escalader (pas de II).

Au- dessus de celui-ci, le sentier rouge qui arrive de la gauche (que l’on empruntera en fin de randonnée) rejoint notre sentier jaune.

Un peu plus haut, bifurquer à droite (est) sur des balisage jaunes qui finissent par rejoindre le sentier vert dirigé vers les Grottes de l’Ours et St Michel.

Celui-ci se dirige maintenant plein sud et vers la base nord-ouest du Rocher St Michel.

  • L’ascension de ce sommet se pratique en aller-retour, et constitue une option.
    Il peut être évité, mais son panorama vaut vraiment le coup d’oeil.

Laisser le sentier vert et monter à gauche (est), hors sentier, dans une zone de buis qui s’élève fortement et débouche sur un grand pierrier.

Remonter péniblement ce pierrier qui sort en haut et sur sa droite sur la crête nord du Rocher St Michel.

Avancer sur la crête vers le sud et rejoindre la cairn sommital (323m).

La vue sur la mer est intéressante, mais un peu bouchée par le fait que le Rocher St Michel descend en pente douce vers le sud.

Poursuivre dans cette direction, désescalader un ou deux passages faciles pour pouvoir jouir d’une magnifique vue plongeante sur le Rocher des Goudes, son village ainsi que le Cap Croisette et l’Ile Maïre.

Le Rocher St Michel plonge franchement et de façon totalement abrupte vers le Pas de la Demi-Lune, et cet endroit constitue également l’arrivée d’une voie d’escalade très fréquentée.

  • Du Rocher St Michel à la Calanque de Podestat

Remonter vers le cairn sommital, et descendre du Rocher St Michel, puis bifurquer dans la pente caillouteuse à droite (Est) afin de basculer par un pierrier, vers le Vallon de la Mounine.

Rejoindre, plus bas, une partie boisée de ce vallon et le parcourir en descente ( prendre à droite - Sud).

Il vient buter sur la Pas de la Mounine, mur rocheux de 6 à 7 mètres, muni d’un long tube en métal, fixé dans la roche qu’il faudra désescalader avec prudence.

Au pied du Pas de la Mounine, poursuivre la descente du vallon par un grand pierrier et rejoindre un croisement de sentiers.

L’itinéraire hors sentier emprunté précédemment se termine là, car on récupère les marquages jaunes de celui en provenance de l’ancien Sémaphore de Callelongue (Ouest), qui se dirige vers l’Est (gauche) et le Col de la Galinette.

En face, laisser le sentier vert qui poursuit la descente du Vallon de la Mounine vers la calanque du même nom, et bifurquer donc, à gauche, en direction de Col de la Galinette.

Au col, suivre les marquages jaunes quelques mètres et bifurquer à droite (Sud) sur les pointillés jaunes qui empruntent un sentier qui descend franchement, en lacets, vers le Plan des Cailles et la Calanques de Marseilleveyre.

Récupérer le G.R 51-98, suivre ensuite vers l’Est le littoral et rejoindre une zone boisée situé au dessus le la petite Calanque des Queyrons.

Sa visite, évitable, est une option intéressante : il suffit de descendre dans le petit bois (15m D -) qui débouche sur cette magnifique calanque où se trouvent d’énormes blocs de calcaire, et une eau limpide.

Après la visite, remonter, récupérer le G.R et poursuivre le sentier littoral vers l’Est.

Il prend un peu d’altitude, dévoile et contourne la sauvage Calanque de Podestat.

  • De la Calanque de Podestat à la Calanque de l’Escu

Quelques minutes plus tard, après le contournement de Podestat, rejoindre la base d’un pic rocheux en forme de proue de navire où débute le sentier de descente vers la magnifique Calanque de l’Escu (marquages à la peinture verte).

Quitter le G.R 51-98 qui remonte vers le nord et emprunter le sentier vert.

Il surplombe la mer d’environ 50 mètres et débouche en haut d’une descente calcaire se terminant par une désescalade délicate.

Celle-ci permet de poser les pieds pratiquement au niveau de la mer.

Poursuivre le cheminement vers l’Est, sur le sentier littoral qui reprend de l’altitude afin de passer au dessus de la fameuse Calanque de l’Escu, que l’on ne peut pas encore voir.

Franchir un passage exposé, peu technique et muni d’un câble , au dessus de la calanque.

Continuer sur le sentier "balcon" qui descend brusquement dans une zone boisée par une nouvelle désescalade facile, également munie du même type de câble, et d’une chaîne.

Poursuivre la descente et rejoindre une bifurcation de sentiers.

Laisser la suite du sentier vert à gauche et prendre à droite pour aller visiter la sublime Calanque de l’Escu.

Il s’agit, là encore, d’un aller-retour qui n’est pas une obligation, mais cette calanque nichée dans un joli cirque rocheux dont sa berge est intégralement à l’abri des intempéries, vaut vraiment le détour !

On la rejoint après avoir traversée une zone boisée, ainsi qu’un abri naturel où, semble t’il, des bivouacs sont installés fréquemment.

L’endroit est sublime et fait office de grand "hall" naturel où, paraît t’il, jadis, de nombreux pêcheurs prenaient abri les jours de grand Mistral.

La pause repas sera idéale dans cet endroit !

  • De la Calanque de l’Escu à la Tête de la Mélette

Revenir vers la bifurcation de sentiers et poursuivre le sentier vers l’Est.

Celui-ci chemine dans la garrigue et rejoint une zone dégagée ouverte sur la mer et l’Ilot de la Mélette.

Le sentier remonte de façon très raide à travers les bois, et par un parcours en vires rocheuses, pour déboucher bien plus haut sur le G.R 51-98.

Bifurquer sur celui-ci à gauche (ouest) afin de rejoindre un grand virage à gauche qui s’ouvre sur un grand vallon dans lequel un nombre incalculable de barres calcaires verticales, pourraient faire penser à un défilé de bougies.

Il s’agit du Cirque des Walkyries, surnommé ainsi pour avoir inspiré un décorateur qui œuvrait pour une représentation de l’opéra de Wagner à Marseille au début du XIXème siècle.

Du fameux virage, repérer les traces à la peinture marron, et emprunter la sente évidente orientée nord-ouest qui remonte un grand pierrier.

Celle-ci prend rapidement de l’altitude et vient buter sur un étroit couloir qui va falloir escalader.

Il s’agit du Pas Supérieur de la Mélette que l’on négocie par une enjambée délicate de la droite vers la gauche, avec quelques prises pas évidente à gérer (Pas de III).

Poursuivre l’escalade sur un autre ressaut rocheux (pas de II) juste au dessus, puis continuer sur la sente qui poursuit son ascension jusqu’à rejoindre un sentier "balcon" en bord de falaise.

Laisser la direction à droite (nord), qui rejoint le Plateau de l’Homme Mort et les sentier bleu et vert, mais bifurquer à gauche et suivre la sente qui part en légère descente et qui contourne la base nord de la Tête de la Mélette.

La contourner et grimper encore par de l’escalade facile, arrivé au niveau de sa base Est afin de rejoindre le cairn sommital de la Tête de la Mélette (356m).

La vue est immense sur le littoral de Marseilleveyre et ses calanques, mais également sur le Cirque des Walkyries et les Pointes de Sormiou et de Morgiou à l’Est.

  • De la Tête de la Mélette au Sommet de Marseilleveyre

Poursuivre sur une sente, pas toujours évidente, qui traverse plusieurs buissons en direction de l’ouest.

Celle-ci descend légèrement et rejoint une façade rocheuse.

Passer côté sud de celle-ci et rejoindre le joli belvédère marseillais nommé "Titou Ninou" et incrit à la peinture noire sur la façade rocheuse !

On surplombe la mer de plus de 330mètres d’altitude, et l’endroit est idéal pour une pause.

Après la pause bucolique, faire le tour de cette façade naturelle et revenir légèrement vers l’Est afin de repérer et de prendre pied, quelques mètres plus bas, dans le Malvallon Sud (sentier vert) qu’il va falloir descendre.

Le sentier s’enfonce en fond de vallon, et croise une bifurcation où débute, à droite (nord-est) le Malvallon Médian, balisé à la peinture jaune, et qui emprunte la terrible montée des 3 Arches.

Laisser cette direction, continuer la descente et rejoindre une nouvelle bifurcation.

Tourner à droite (nord) sur le sentier vert en provenance du Plan des Cailles et qui remonte le Grand Malvallon jusqu’au Col de la Selle (275m).

Au col, descendre légèrement dans les bois en suivant le marquage jaune et vert, puis tourner à gauche à une intersection de sentiers en sous bois, pour suivre le sentier rouge.

Celui-ci permet de rejoindre le Sommet de Marseilleveyre en traversant un pierrier, suivi d’un parcours en vires rocheuses.

Au sommet, on est accueilli par une grande croix sommitale en bois et une vue immense sur Marseille, ses plages et sa légendaire Notre Dame de la Garde.

  • Fin de parcours

Descendre ensuite, du sommet vers les ruines situées juste en dessous et poursuivre sur le sentier balisé en rouge, qui emprunte pierriers, passages pentus sur dales et rochers et sous bois.

Ce sentier rouge rejoint, plus bas, la bifurcation où débouche le sentier jaune de l’Escalier des Géants emprunté en début de parcours.

Le laisser et poursuivre à droite sur le sentier rouge qui rejoint bien plus bas, le G.R 51-98.

Tourner à gauche et rejoindre au bout d’un bon quart d’heure le petit village de Callelongue et son joli petit port pour boucler cette épique randonnée.

Dernière modification : 16 mai 2018

La carte du topo « Calanques : Sommet de Marseilleveyre (433m) en boucle par l’Escalier des Géants, Sommet Saint-Michel (323m), Calanque de l’Escu, Cirque des Walkyries et Tête de la Mélette (356m) »

Ouvrir en grand !

Chargement de la carte en cours

Photos « Calanques : Sommet de Marseilleveyre (433m) en boucle par l’Escalier des Géants, Sommet Saint-Michel (323m), Calanque de l’Escu, Cirque des Walkyries et Tête de la Mélette (356m) »

Calanque de Callelongue Port de Callelongue Traverser le village Vers l'Escalier des Géants Vers l'Escalier des Géants Escalier des Géants Escalier des Géants -* Possiblilité de monter à droite du Pas avec de meilleures prises et nécessitant moins d'allonge Au dessus de l'Escalier des Géants Encore un pas d'escalade L'Escalier des Géants franchi, le sentier jaune rejoint le rouge, puis le vert dirigé plein sud. Raide pierrier au nord du Rocher St Michel Raide pierrier au nord du Rocher St Michel Cairn sommital du Rocher St Michel (323m) Poursuivre vers le sud après le cairn sommital Impressionnant ! Rocher des Goudes et son village, Ile Maïre, Ile Tiboulen de Maïre et Cap Croisette Lors de la descente du Rocher St Michel en direction du Vallon de la Mounine, vue sur sa face Est Pas de la Mounine, descente délicate Pas de la Mounine, descente délicate Pas de la Mounine, descente délicate Sous le Pas de la Mounine, descente de son Vallon. -* Arrivée par le Plan des Cailles vers la Calanque de Marseilleveyre Flore littorale Sur le G.R 51- 98, découverte de la petite Calanque des Queyrons Calanque des Queyrons  Calanque des Queyrons Le «trou» dans les bois est l'entrée vers la Calanque des Queyrons Calanque de Podestat Calanque de Podestat Descente vers la Calanque de l'Escu Au dessus de la Calanque de l'Escu, cachée ! Vers le passage engagé au dessus de l'Escu Passage cablé et engagé, au dessus de la Calanque de l'Escu Calanque de l'Escu Désescalade cablée vers la Calanque de l'Escu Désescalade cablée vers la Calanque de l'Escu Calanque de l'Escu Calanque de l'Escu Calanque de l'Escu Calanque de l'Escu Calanque de l'Escu Ilôt de la Mélette Dans le Cirque des Walkyries, montée de son pierrier vers le Pas Supérieur de la Mélette Dans le Cirque des Walkyries, montée de son pierrier vers le Pas Supérieur de la Mélette Dans le Cirque des Walkyries, montée de son pierrier vers le Pas Supérieur de la Mélette Pas Supérieur de la Mélette Pas Supérieur de la Mélette Pas Supérieur de la Mélette Pas Supérieur de la Mélette Encore de l'escalade au dessus du Pas Supérieur de la Mélette Cirque des Walkyries Cairn sommital de la Tête de ma Mélette (356m) Un peu plus à l'ouest, en suivant la ligne de crête de la Tête de la Mélette, le Belvédère «Titou Ninou» Vue du Belvédère «Titou Ninou» On récupère le sentier vert qui descend le Malvallon Sud et passe en dessous du Col de la Lèbre Montée vers le Sommet de Marseilleveyre (433m) Couloir rocheux Montée vers le Sommet de Marseilleveyre (433m) Croix sommitale de Marseilleveyre (433m) Ruines sous le sommet Sentier rouge pour descendre de Marseilleveyre Vallon du Miougranier (sentier rouge) Petit topo du parcours