Sommet de Raz de Bec (2385m) – à raquettes

Difficulté :
Moyen
Dénivelé :
1100m
Durée :
1 jour

Une balade entre Ecrins et Dévoluy le long d’une crête magnifiée par l’hiver. – Auteur :

Accès

Le Col du Noyer est fermé en hiver.

  • Du sud, on accède par la D .917 (20km à l’ouest de Gap) : Se diriger vers le col du Festre. Poursuivre vers St-Etienne-en-Dévoluy (D.17). Prendre la direction de l’IRAM jusqu’au Pont du Villard.
  • Du nord, la N.85 est la route la plus empruntée : Direction Corps par la D.537 puis St-Disdier (D.117) jusqu’à St.Etienne-en-Dévoluy. Prendre la direction de l’IRAM jusqu’au Pont du Villard.

Précisions sur la difficulté

  • Longue course hivernale où la difficulté reste modérée. L’accès à la crête, plus raide, peut nécessiter l’utilisation des crampons.
  • Risque d’avalanche : ne pas tenter cette ascension si le manteau neigeux n’est pas stabilisé. Les secteurs Bec de l’Aigle et Tête de Girbault sont réputés avalancheux (tout proche).
  • Remarque : j’ai choisi de ne pas décrire l’itinéraire qui permet d’atteindre le sommet des Banards en traversant l’intégralité de la Crête de Porel. Cette partie, qui n’a que peu d’intérêt, est aussi exposée en période hivernale.

Les infos essentielles

  • Carte : IGN TOP25 3337OT Dévoluy Obiou - Pic de Bure
  • Altitude de départ : 1352m
  • Sommets atteints :
    • Pic de Pré Chambenne (2290m)
    • Grand-Combe (2322m)
    • Raz de Bec (2385m)
  • Point culminant : 2431m
  • Dénivelée cumulée : environ 1100m
  • Distance du parcours : 14km
  • Date de sortie : mars 2014

Itinéraire

Ouvrir en grand !

Chargement de la carte en cours

Vers la Crête de Porel

Départ matinal du Pont du Villard (alt. 1352m), se diriger au sud-est en direction des fermes.

  • La route ne sera probablement pas déneigée au-delà des habitations.

Poursuivre 350 mètres après la dernière bâtisse. Au premier virage (lieu-dit Sagne Brune), quitter la route forestière du bois rond.

Cheminer entre la lisère du bois et le précipice marneux.

Sortir de la sapinière vers 1520m en conservant l’orientation générale (sud-est).

  • Vastes étendues d’alpages : prendre des repères visuels pour le retour si l’on ne connait pas les lieux.

Passer à proximité du Jas des Barges (sur la gauche du parcours, une ligne électrique peut servir de repère).

S’orienter progressivement en direction d’un talweg (Torrent de la Souloise). Traverser le ravin sans atteindre le col de Rabou. Sur la gauche, on distingue une croix au nom curieux : Pinecourte.

Vers 1870m, prendre un grand virage au nord-est. La pente, jusque là modérée, s’accentue pour atteindre un replat vers 1950m.

Repérer, sur la Crête de Porel, un petit col entre le sommet des Banards et le point coté 2251.

  • Ce passage plus raide reste facilement négociable. (les crampons peuvent rassurer).

Une fois sur la crête, les Ecrins se dévoilent et l’on reste ébahi par le paysage que l’on découvre !

La traversée en crête

Une falaise spectaculaire délimite le versant est d’une crête longue de deux kilomètres.

Atteindre d’abord le Pic de Pré Chambenne (2290m), le sommet de Grand-Combe (2322m) puis le Raz de Bec (2385m). Il s’agit d’une succession de sommets débonnaires ( cairns ).

Le véritable point culminant de cette montagne se trouve un peu plus loin, au point coté 2431 (cairn).

Descente : par le même itinéraire

Dernière modification : 17 août 2017
Sommet du Chamois (2064m) par le Pas Neuf

A propos

Auteur de ce topo :

Marcher en montagne : "je suis bien là, où je me dois d'être. C'était la question cruciale de la vie. La plus simple et la plus négligée." Sylvain Tesson

Topo publié le 23 mars 2014

(Avertissements et Droits d'auteur)

Commentaires

Afficher les commentaires précédents (4).
  • par Le 23 mars 2014 à 17h09

    Étrange que ce sommet de 2431m soit resté sans nom.

  • par Le 23 mars 2014 à 17h46

    En effet !
    Le point 2431m est incontestablement le sommet de cette montagne. Le Raz de Bec est le point de jonction des deux crêtes. Je pense que beaucoup penseront se trouver au Raz de Bec d’autant que la plupart des sommets sont peu individualisés.

  • par Le 23 mars 2014 à 20h33

    Dans le cadre des toponymes aux noms "... Tout à la fois malins, malicieux, moqueurs, curieuxs, érudits, loufoques, grivois, drôles, tendres, scato, légers, graves parfois, salaces (si peu)..." (dixit l’éditeur) :

    http://www.jipet.net/spip.php?article7207

  • par Le 24 mars 2014 à 11h21

    Certains sont bien gratinés !

  • par Le 25 mars 2014 à 08h56

    Salut Michel,

    Si j’ai bien tout compris c’est donc cette balade que tu m’avais proposé de me faire découvrir...du coup j’ai quelques regrets d’être parti plus au chaud. On se posait aussi la question de savoir si Galice pouvait venir ou non avec nous, et je te confirme qu’il ne serait pas prudent d’amener Galice sur la crête de Porel, elle qui aime tant faire des glissades dans les pentes enneigées...çà lui serait fatal. En tout cas, moi je suis bien chaud pour venir la prochaine fois avec toi...même si pour les balades avec des raquettes çà sent quand même la fin de saison.

    @hereme : Sympa ce guide des lieux aux noms insolites. Perso, j’ai un petit faible pour "Les Crottes entre Lange et Montfroc" - Montagne de Lure (26)

  • par Le 25 mars 2014 à 10h45

    Salut Fabien,
    Ce ne sont pas les balades qui manquent dans le coin, et cela quelque-soit la saison.
    Je ne sais pas si nous aurions fait celle-là !
    Il faudra en trouver une où Galice ne sera pas mise en danger. J’ai eu un aperçu de sa cadence à la Ste-Baume, pour sûr qu’elle à la pêche !
    A Bientôt !

Chargement en cours Chargement en cours...
Veuillez patienter ...
Nouveau commentaire
Nous vous conseillons de vous connecter !

Astuce : Si votre commentaire est long, aérez-le en créant des paragraphes. Pour cela, il suffit de laissez une ligne vide entre ceux-ci !