Sommet de Tourte-Barreaux (1876m) par la Bergerie de Jasneuf

Difficulté :
Difficile
Dénivelé :
850m
Durée :
1 jour
La carte

Auteur : (Avertissements et Droits d'auteur)

Même si le Sommet de Tourte-Barreaux n’est pas très esthétique, même s’il n’est que très peu fréquenté, sa cime offre pourtant une vue spectaculaire sur la Plaine de la Queyrie le Grand Veymont et son Aiguillette au nord-est. La vue s’étend au sud sur la Montagne de Glandasse. J’aperçois au loin, vers le sud-est, Tête Chevalière la Montagnette et la Croix du Lautaret. Le retour par la Plaine de Peyre Rouge, secteur sauvage des Hauts Plateaux, permettra d’effectuer une boucle.

Accès

EN VOITURE

  • Départ de la randonnée, du hameau Richardière.
  • A Monestier-de Clermont, en venant de Grenoble, continuer sur la RN 1075 en direction du Col de La Croix-Haute. A hauteur de Clelles, prendre à droite la D.7 pour le Col de Menée et Châtillon-en-Diois. Puis, peu après, prendre à droite la D 7b jusqu’à Richardière. Continuer jusqu’au parking des Fourchaux, en bout de piste à l’altitude 1204 m.

Précisions sur la difficulté

  • Aucune difficulté pour atteindre le Pas de l’Aiguille et le Refuge de Chaumailloux, le sentier est balisé de traits jaunes.
  • Se méfier tout de même des chutes de pierres, peu avant l’arrivée au Pas de l’Aiguille.
  • Même s’il remonte le long d’une ravine avant de sortir sur le plateau, il ne présente pas de difficulté technique. Une simple trace dans l’alpage permet d’atteindre le Refuge de Chaumailloux plus au sud.
  • Un bon sentier cairné nous guide vers le Col du Pison pour effectuer la jonction avec le GR.91/93.
  • L’ascension du Sommet de Tourte-Barreaux se réalise totalement hors sentier sans aucuns cairns.
  • Le retour se fera par la Plaine de Peyre Rouge et le Pas de l’Ours vers le sud, où il existe des cairns sur une bonne trace.
  • Cette escapade, est réservée aux randonneurs et randonneuses expérimentés.
  • Carte boussole altimètre indispensable. GPS conseillé, même si je n’en ai pas.
  • Il est évident qu’une bonne météo stable est recommandée, le brouillard et la pluie sont interdits.

Les infos essentielles

  • Randonnée effectuée le 17/06/2012.
  • Participant : seul.
  • Carte : IGN TOP 25 3237 OT Glandasse - Col de la Croix-Haute
  • Tracé IGN
  • Altitude de départ : 1200m
  • Altitude atteinte : 1876m
  • Horaire : à peu près 7h
  • Distance : environ 14kms
  • Dénivelé : environ 850m
  • Positions GPS : du Sommet de Tourte-Barreaux
    • Longitude : 5.49°
    • Latitude : 44.82°
  • Balisage :
    • Jaune dans le Pas de l’Aiguille.
    • Blanc/rouge du GR.91/93 momentanément.

Itinéraire

LE PAS DE L’AIGUILLE

Prendre vers le sud-ouest, le large chemin balisé de traits de couleurs jaune, qui remonte en forêt, raide dans la pente.

A l’altitude de 1330m, peu après 2 gros rochers sur le chemin, prendre à gauche un sentier marqué d’un cairn.

Il effectue quelques lacets, et sort du sous-bois. Il remonte le ravin dominant la gorge où coule le Ruisseau du Pas de l’Aiguille.

Il sort sur le plateau, et laisse la place à une trace dans l’alpage. Cette trace passe sous le cimetière de la Résistance, puis devant l’ancienne bergerie qui a été récemment aménagée, et remonte le vallon vers le sud avant d’atteindre le Refuge de Chaumailloux.

LE COL DU PISON

Derrière le refuge, partir vers l’ouest, un bon sentier remonte vers un collet. Les grands espaces s’ouvrent à nous, le sentier, très bien cairné, se faufile dans les vallonnements des Hauts-Plateaux, puis entame une douce descente sud-ouest.

Lâcher le bon sentier, pour se diriger vers la Bergerie de Jasneuf quand le toit de celle-ci apparaît sur la droite.

Derrière la bergerie, repérer sur la gauche, ouest, un cairn posé sur un monticule, il indique le départ d’une sente.

Cette sente relativement bien cairnée, file vers l’ouest. Parfois peu marquée au sol, elle franchie les vallonnements intelligemment, pour faire la jonction avec le GR.91/93.

Le suivre à droite, nord, il atteint en un cours instant le Col du Pison.

LE SOMMET DE TOURTE-BARREAUX

Poursuivre au nord, voilà qu’il descend légèrement avant d’arriver devant une bifurcation avec poteau directionnel et panneau de la Réserve des Hauts-Plateaux au lieu-dit Le Pison.

  • On aura pris soin avant d’atteindre cette dernière, de remarquer la Tête du Pison sur la droite.

Continuer sur le GR. vers le nord, il remonte momentanément. Au moment où il devient plus plat, une trace peu visible, marquée par un cairn, s’engage vers l’est dans un vallon entre les pentes nord de la Tête du Pison et la Montagne de Peyre Rouge.

  • Pour repère, retournez-vous, on remarque au sud-ouest le Rocher de Plautret et la Dent de Die.
  • Il est possible aussi, de poursuivre sur le GR., et au moment où il effectue un petit coude, de prendre la trace qui s’engage dans le vallon déjà cité.

Cette trace peu marquée, sans cairns, effectue un grand virage à droite, sud-est au-dessus d’une dépression. Elle devient bien plus visible, à l’approche d’une combe menant à un collet.

  • On domine alors depuis le collet, une seconde dépression et les pentes ouest du Sommet de Tourte-Barreaux.
  • Je suivrai 5mn une bonne trace à droite sud-est vers un cairn, elle me dirige sur une crête à l’est de la Tête du Pison.
  • Se dirige t’elle vers la Bergerie de Jasneuf ? Je ne saurai vous le certifier.

Depuis mon collet, sous les pentes sud de la Montagne de Peyre Rouge, dominant la grande dépression à l’est, partir nord sur de vague traces, puis est, atteindre ainsi la cote 1698m.

  • Je suis à l’aplomb de la Montagne de Peyre Rouge sur ses pentes est.

Traverser nord-est des vallonnements sans aucune trace, pour se trouver sous les pentes ouest de Tourte-Barreaux.

Grimper alors ces dernières, en choisissant le meilleur itinéraire sur le terrain. On rejoint la crête au niveau de grandes prairies situées au sud du sommet.

Partir nord, pour gagner le Sommet de Toute-Barreaux et sa borne.

  • 20 mètres plus au nord, existe un gros cairn. La vue d’ici, sur la Plaine de la Queyrie et son Pin Taillé, le Grand Veymont et son Aiguillette et spectaculaire.

DESCENTE PAR LA PLAINE DE PEYRE ROUGE ET LE PAS DE L’OURS

Descendre la pente nord nord-est, en visant la Bergerie de Peyre Rouge dans sa cuvette. La pente est raide, parmi les pins, mais sans difficulté on descend vers un vallon plus tranquille proche de la cote 1677m.

Rejoindre à l’est une bonne trace cairnée, qui relie la Bergerie de Peyre Rouge, et celles de Jasneuf.

La suivre vers le sud. Pratiquement à plat, se faufilant parmi les dolines, elle arrive sur une bifurcation à la cote 1681m.

A l’aplomb de Tourte-Barreaux bien visible à l’ouest, 2 gros cairns se présente et marque le départ vers l’est d’une bonne trace cairnée.

Laisser alors la première filer au sud vers la Bergerie de Jasneuf, pour s’engager sur cette dernière. Elle part donc vers l’est, puis sud-est, dans un décor des Hauts-Plateaux, passe à proximité du Pas de l’Ours, et poursuit vers le sud.

Elle fait la jonction avec le sentier du matin reliant le Refuge de Chaumailloux et la Bergerie de Jasneuf.

Le suivre à gauche est, il franchi le petit collet et domine le refuge, le retour se réalise par le Pas de l’Aiguille évidemment.

HÉBERGEMENT

Au départ :

POINTS D’EAU

Source Chevalière

Dernière modification : 16 mai 2018

La carte du topo « Sommet de Tourte-Barreaux (1876m) par la Bergerie de Jasneuf »

Ouvrir en grand !

Chargement de la carte en cours