Sommet du Caduc (2650m), Mourre Gros, Tête Noire en boucle par le Serre (La Favière)

Difficulté :
Difficile
Dénivelé :
1350m
Durée :
1 jour

Un sommet d'envergure des Préalpes de Digne, très esthétique avec un joli parcours d'arête. En conditions hivernales, si l'état de la neige le permet c'est de l'alpinisme à moindre frais. La traversée Caduc- Mourre Gros- Tête Noire- Baisse de l'Auriac et retour par la vallée de la Bléone est un itinéraire de grande ampleur avec des passages exposés, été comme hiver. – Auteur :

Accès

De Digne, puis la Javie, rejoindre Prads par la D107, puis prendre la direction de la Favière. On peut continuer jusqu’au Serre (1330m) ; attention aux deux patous de la bergerie qui sont assez bêtes.

Itinéraire

Ouvrir en grand !

Chargement de la carte en cours

Carte : 3439 ET au 1/25000° et 3540 OT pour la traversée

Altitude départ : 1330 m - Arrivée : 2650 m

Dénivelé : 1350 m (sans la traversée)

Vidéo de l’ascension


haute route des basses Alpes par jymets

Itinéraire :

Du Serre, prendre le sentier plein est qui va à la cabane de Chanabaja, le quitter avant la cabane pour rejoindre la crête et le point 2342m où commence l’arête.

D’abord en terrain randonnée, bien que rocheuse, elle se déroule ensuite dans un environnement haute montagne. Elle n’est jamais difficile, sauf conditions de neige.
On atteint le sommet du Caduc.

Descente par le même itinéraire.

Pour la traversée, on redescend du sommet au premier col (point 2466m), puis traverser au mieux vers le col du Mourre Gros (attention en hiver, plaques fréquentes). Monter facilement au Mourre Gros (2652m) par son versant sud puis sud/est.

La traversée du mourre Gros s’effectue ensuite par une arête difficile et exposée jusqu’au sommet de Rougnouse (2504m). Monter ensuite à la Tête Noire (2560m) et redescendre par une arête fine et exposée ou par un itinéraire plus facile par l’arête Est et les pentes de la face est.

A partir de là rejoindre la baisse de l’Auriac par des arêtes encore assez fines, puis le refuge de l’Estrop par le sentier balisé. On peut aussi couper vers le refuge en quittant les crêtes, en prenant garde de ne pas trop descendre et de bien traverser à droite, carte indispensable.

Cette traversée se fait idéalement en hiver ou au printemps lorsque la neige est bien transformée mais pas trop chaude (pourrie).
On peut la faire en une journée si on a la forme et en partant très tôt du Serre, ou sur 2 jours avec un bivouac.

Dernière modification : 16 mai 2018
Tête de l’Estrop (2961m) et Pic des Têtes (2662m), en boucle par les Eaux Chaudes

A propos

Auteur de ce topo :

Site web : test-materiel-outdoor

Les Monts du Forez ont usé mes premiers godillots, puis les Pyrénées (Balaitous 1er 3000). Les calanques et le Verdon ont occupé tous mes WE des années 90 avec les boucans de Marseille ;-) Et puis sont venues la passion de l'image avec des vidéos... et les tests de matériel.

Topo publié le 12 juillet 2011

(Avertissements et Droits d'auteur)

Commentaires

Afficher les commentaires précédents (12).
  • par RomainLe 3 janvier 2012 à 08h52

    D’après vous cette traversée est-elle possible sans neige ? si oui quel matériel faut-il prévoir ? Merci d’avance. Vidéo vraiment sympa !!!

  • par Le 3 janvier 2012 à 09h14

    salut et merci.
    sans neige, c’est à dire en été, je pense que oui. Le sentier est balisé jaune jusqu’à la belle arête qui monte au Caduc. Ensuite pour la traversée, tu trouveras un terrain difficile, des traversées qui risquent d’être expo, un peu de rocher et des arêtes aériennes. comme matériel , corde, sangles, éventuellement.
    a+

  • par RomainLe 3 janvier 2012 à 18h22

    Merci pour la réponse rapide.
    Cette traversée fera certainement partie de mon camp d’été dans le Haut-Verdon ! J’ai hâte...
    @+

  • par Le 3 janvier 2012 à 18h26

    alors l’accès se fera certainement par le versant Allos. La baisse de l’Auriac est un bon point de communication entre les vallées de la Hte Bléone et du Ht Verdon.
    @+

  • par RomainLe 3 janvier 2012 à 18h46

    Et l’arrête du Caduc au Valdemars elle est comment ?
    Merci pour l’info
    @+

  • par Le 3 janvier 2012 à 20h50

    je ne l’ai pas pratiquée, mais d’après la carte au 1/25000° ça a l’air d’être bon
    moins dure que l’arête NO de la vidéo

  • par Le 6 juin 2012 à 21h04

    Paul,
    L’an passé au Mourre Gros par Valdemars, je suis resté un peu sur ma faim. Par le ravin des Eaux Grosses, penses-tu que ça passe bien ? Sinon reste l’aller-retour par le Caduc mais je pense que c’est réservé aux très grosses cuisses...

  • par Le 6 juin 2012 à 22h00

    Salut, Je ne me suis jamais aventuré par le ravin des eaux grosses, c’est très expo aux avalanches et l’été je pense que le passage, si il existe, doit être difficile à trouver. Essaye d’appeler Olivier au refuge de l’Estrop, lui devrait te renseigner. D’une façon générale ces crêtes sont assez expos, les accès à l’Estrop par la baisse de l’Auriac semblent plus évidents et dans un cadre également intéressant. A+

  • par fix04Le 22 juin 2013 à 18h48

    22 juin 2013, du Caduc à l’Auriac - il reste un petit peu de neige (surtout à la baisse de l’Aiguille), ça passe très bien partout, pas besoin de matos, mais il faut parfois mettre les mains et faire attention où on pose les pieds .... le chemin de retour sur la Favière est un peu abimé, on est obligé de traverser 2 fois la Bléone à gué - l’eau est un peu fraiche !!! super ballade, attention c’est long, prévoir le créneau météo en conséquence, surtout cette année bonne ballade

  • par Le 24 juin 2013 à 09h27

    Bonjour,
    Combien de temps faut-il compter pour le sommet du caduc et retour sans la traversée ?
    Merci

  • par Le 24 juin 2013 à 22h07

    De La Favière... si je me souviens bien ... le sommet est à 2h30-3h je pense.

  • par Le 25 juin 2013 à 19h52

    Du Serre au sommet il y a 1350m de dénivelé.
    La pente est assez régulière.
    après c’est vous qui voyez selon vos fibres rouges ;-)))

  • par Le 29 mai 2014 à 16h28

    ça c’est prévu pour le 10 juin (aller-retour le Serre-Caduc), si la météo est d’accord ! ce sommet se repère aisément, car très large, beaucoup plus que ses voisins, la Sangraure ou le Mourre Gros. Je l’ai vu de près déjà cette année, de la montagne du Carton, de Cheval Blanc et aussi du sommet du Blayeul.Alors, "yapluka" !!!!

  • par Le 29 mai 2014 à 16h36

    Le Serre- sommet du Caduc, avec une grosse caisse, c’est une petite balade qui va te laisser sur ta faim.

Chargement en cours Chargement en cours...
Veuillez patienter ...
Nouveau commentaire
Nous vous conseillons de vous connecter !

Astuce : Si votre commentaire est long, aérez-le en créant des paragraphes. Pour cela, il suffit de laissez une ligne vide entre ceux-ci !