Sommet du Pinet (1867m), grande boucle des sangles

Difficulté :
Difficile
Dénivelé :
1100m
Durée :
1 jour
La carte

Auteur : (Avertissements et Droits d'auteur)

Les hauts-plateaux de Chartreuse sont renommés pour leurs sangles, longues et magnifiques vires herbeuses dans les falaises. Cet itinéraire enchaîne le petit et le grand sangle des Belles Ombres sur le versant est, avec les sangles du Pinet et du Fouda Blanc sur le versant ouest, un passant par le sommet du Pinet. Ceci offre une boucle de caractère varié, le départ depuis Pré Orcel limitant la marche d'approche.

Accès

Pontcharra ou Le Touvet - Montalieu - Les Prés, route puis piste forestière en direction de Pré Orcel, grand parking.

Itinéraire

  • Altitude départ : 1405m.
  • Altitude sommet : 1867m.
  • Durée : 9h.
  • Carte : IGN TOP25 3333OT Massif de la Chartreuse Nord.

Période

Praticable par temps et terrain sec, lorsque la neige a totalement libéré l’itinéraire, en général à partir de début juin.

Difficulté

L’itinéraire se déroule en général sur sentier. Celui-ci est parfois plus ou moins marqué sur les sangles, en général assez étroit et souvent exposé, traversant des pentes herbeuses assez raides, ce qui nécessite un pied sûr. Le sangle des Belles Ombres, bien parcouru, ne posa pas de problème particulier. La trace du sangle du Pinet est étroite et peu marquée, ce qui demande de l’attention. L’impressionant sangle du Fouda Blanc est mieux tracé, mais parfois gravilloneux. Passages hors sentier pour rejoindre le GR9 depuis la crête des Belles Ombres.

Itinéraire

Le sangle des Belles Ombres

Depuis le parking, prendre le sentier s’élevant à gauche de la piste (ou suivre la piste, c’est pas beaucoup plus long) pour rapidement arriver à la cabane de l’Allier. Poursuivre le chemin, devenant progressivement sentier, vers le sud. Délaisser le sentier montant à droite au col des Belles Ombres. Le sentier passe horizontalement sous une falaise, puis remonte ensuite un couloir. Au dernier lacet avant de déboucher au col, sortir du sentier horizontalement vers l’ouest en direction de la large bande herbeuse sous la falaise sommitale. C’est le début du petit sangle des Belles Ombres.

Suivre cette bande herbeuse en montant un peu par les sentes à moutons. Derrière une croupe, on retrouve une bonne sente parcourant un large cirque. Derrière encore, la sente descend pour rattrapper le sentier montant au col des Belles Ombres, juste sous le col.

Ceux qui ont trouvé ce sangle impressionnant et vertigineux devraient s’en contenter et ne pas continuer et redescendre par le sentier, car la suite le sera bien plus...

  • On peut atteindre ce point en montant directement le sentier du col de Belles Ombres, zappant ainsi le petit sangle des Belles Ombres et racourcissant la balade de 30 minutes.

Le début du grand sangle des Belles Ombres se situe au nord de la cuvette sous le col. Prendre une trace, au début peu marquée, partant vers le nord sous la falaise sommitale en montant un peu. La trace s’améliore, et la suite du parcours est évident.

La trace n’est jamais difficile, et bien marquée par de nombreux passages. Elle est tout de même souvent terreuse, et il faut être prudent et faire attention à ses pas… Elle continue sous de beaux surplombs, puis aborde une série de grands cirques, dont un bien profond et déversant assez impressionant. Le lieu est austère, et se retrouve assez vite à l’ombre dès le début de l’après-midi...

Le sangle poursuit vers le nord en descendant un peu. A l’arrivée sous un bec rocheux caractéristique, repérer juste après une une trace remontant un couloir. C’est par là qu’il faut sortir du sangle, en franchissant un petit goulet à gauche permettant de sortir sur la crête.

  • Il est possible de revenir au départ en continuant le sangle, puis en descendant dans la forêt par un cheminement raide, scabreux et paumatoire… Ceux qui souhaitent se contenter du sangle des Belles Ombres on tout intérêt à sortir du sangle par le couloir et à revenir au col des Belles Ombres par la crête, itinéraire un peu plus long, mais plus facile et beaucoup plus esthétique...

Le Pinet

Il faut maintenant rejoindre le GR9 entre les prairies de l’Alpette et celles de l’Alpe, d’où on trouvera le sentier de montée vers le Pinet. La manière la plus simple consiste à revenir le long de la crête en direction du col des Belles Ombres, et descendre hors sentier un peu avant le col lorsque de belles clairières s’ouvrent en direction du nord des prairies de l’Alpe. Rattrappant le GR9, on le suivra vers le nord en direction de l’Alpette.

Les plus aventuriers pourront être tentés de couper en direction des prairies de l’Alpette en traversant la forêt. C’est déconseillé. Il s’agit d’une descente très scabreuse, se compliquant au fur et à mesure de la descente, le terrain de lapiaz devenant de plus en plus complexe et chaotique, la végétation de plus en plus dense rendant la progression difficile et limitant énormément la visibilité du chaos de blocs, trous et petites barres… Ceux qui survivent à l’aventure rejoindront ensuite le chalet de l’Alpette, et le GR9 qu’ils suivront derrière vers le sud.

Dans la forêt entre l’Alpette et l’Alpe, on rencontre la bifurcation vers l’ouest en direction du Pinet. Ce bon sentier remonte en forêt, longe la base d’une petite barre rocheuse (ambiance sangle), et finit par déboucher sur le plateau sommital. On rejoint le crête vers l’ouest, puis la croix sommitale. Belle vue sur la vallée de St-Pierre-d’Entremont et son "désert"...

  • Ceux qui ne souhaitent pas continuer sur les sangles peuvent longer la crête vers le sud, pour ensuite suivre des sentes permettant de descendre vers l’est en direction du chalet de l’Alpe, puis remonter au col de l’Alpe.

Les sangles du Pinet et de Fouda Blanc

Redescendre un peu vers le sud le long de la crête jusque là où un petit groupe de sapins barrent le fil. Quelques mètres avant, il est possible de basculer dans les raides pentes herbeuses du versant ouest. Traverser prudemment vers le nord en descendant. On trouve un passage franchissant une petite barre qui permet de rejoindre l’étroite trace du sangle du Pinet.

Suivre la trace du sangle vers le sud. La progression, assez aisée sur cette trace horizontale et régulière, demande néammoins de l’attention à cause de son étroitesse et de son exposition. On traverse successivement cinq larges cirques. Au fond du dernier, on croise la trace de la grotte à l’Échelle montant des Varvats vers les crêtes, échappatoire possible vers le haut pour redescendre derrière vers le chalet de l’Alpe.

Poursuivre la trace vers le sud. On bascule sur le sangle de Fouda Blanc. Le long ruban herbeux, coincé entre deux impressionantes falaises, se fait beaucoup plus aérien. La trace, plus parcourue que celle du Pinet, est plus large mais parfois gravilloneuse. On franchit ainsi quatre grand cirques sur un itinéraire globalement descendant.

Le sangle se termine sous les rochers de Fitta, lorsqu’on bascule en versant sud, arrivant en vue du vallon de Practel. On descend encore en longeant les falaises, passant parfois sous de petits toits, pour finalement rejoindre le GR9 montant au Pas de l’Échelle.

Retour

Remonter le sentier vers le sud. Aprés la traversée d’un petit lapiaz, on débouche sur les prairies de l’Alpe, à proximité du chalet de l’Alpe. Quitter le sentier et remonter vers l’ouest les belles pentes herbeuses jusqu’à la Croix de l’Alpe.

Redescendre vers l’ouest vers le col de l’Alpe. On y recupère le sentier de montée permettant de revenir au point de départ.

Pour ceux qui en voudraient encore un peu, il est possible de parcourir en plus le petit sangle inférieur des Belles Ombres, ajoutant seulement 15 minutes à la randonnée. Pour cela, quitter le sentier descendant du col de l’Alpe comme précédamment pour rejoindre le petit sangle des Belles Ombres, et rapidement au niveau d’un petit chaos rocheux suivre des traces qui descendent sur le petit sangle inférieur. Ce sangle, joli et bien tracé, se suit sans difficultés pour rejoindre le sentier du col des Belles Ombres, par où on redescend pour retrouver l’itinéraire du col de l’Alpe.

Cette boucle peut très bien se parcourir dans l’autre sens. Cependant, le sens indiqué permet de pouvoir profiter du soleil aussi bien sur le sangle des Belles Ombres (qui commence à plonger dans l’ombre vers 13h) que sur le sangle du Pinet (qui finit de sortir de l’ombre vers 14h) et de Fouda Blanc. Un départ vers 9h du matin semble l’idéal. Le soleil permet également de sécher l’herbe de l’humidité matinale, ce qui est appréciable dans ces terrains exposés.

Détail de la sortie du 4 septembre 2013

Une belle et chaude journée d’arrière-saison. Une atmosphère brumeuse m’a fait délaisser les hauts sommets "panoramiques" pour un objectif où l’esthétique résulte plutôt de la nature du terrain.

J’avais déjà parcouru le sangle des Belles Ombres pas mal d’années auparavant, hélas trop tard dans l’après-midi pour pouvoir profiter d’un décor ensoleillé… J’ai donc décidé de revenir dans cet endroit magique que seul la Chartreuse peut offrir… Et tant qu’à faire, boucler une belle boucle en enchainant le superbe sangle du Fouda Blanc, bien différent dans son style, mais tout aussi magique...

Départ vers 11h. Un peu tard, comme d’hab… C’est parti pour une rapide montée vers le col de l’Alpe. le petit sangle des Belles Ombres m’offre un tranquille échauffement...

Arrivée au col des Belles Ombres vers 12h30, puis c’est parti pour le grand sangle… La trace s’est considérablement améliorée depuis mon dernier passage il y a 7 ans, époque où cet itinéraire venait tout juste d’être décrit dans des ouvrages grand public, et où le net ne contribuait pas encore beaucoup à leur popularisation...

On longe la falaise, louvoyant les contours, passant sous de très beaux surplombs… Petit regret de ne pas être venu plus tôt pour me donner le temps d’un aller-retour sur le sangle inférieur, visiblement très joli aussi, jusqu’au rocher des Griffes de l’Ours que je distinguais plus bas...

On aborde les superbes cirques, qui hélas commencaient à plonger dans l’ombre, contribuant un peu à leur austérité… Mais il n’y a aucune difficultés significative sur le parcours… Ce qui n’empêche pas de faire attention à ne pas trébucher...

Sortie du sangle par le couloir. 14h, vue sur le plateau de l’Alpette dominé par le Granier… Après une petite pause, je tente la descente "directe" dans la forêt pour rejoindre les prairies de l’Alpette. Ce n’était peut-être pas la meilleure idée… Après un début de descente tranquille, les cavités et ressauts des dalles de lapiaz recouvertes de forêt se faisaient de plus en plus marqués et embêtants… De plus, avec la forêt, on ne voit pas du tout ces obstacles de loin… Après m’être égaré dans une petite combe remplie de végétation "tropicale", j’ai finalement réussi à sortir de la forêt au terme d’un petit parcours ambiance "Man vs. Wild"… En fin de compte, le détour par la crête en direction du col des Belles Ombres n’aurait pas vraiment pris plus de temps...

Direction le chalet de l’Alpette pour rattraper le GR9. Le sentier montant vers le Pinet, à l’ombre d’une petite barre, me rafraichit un peu… Le sommet du Pinet est atteint vers 16h. Petite pause, le temps de voir le paysage de ce côté de la montagne et de finir mon deuxième et dernier litre d’eau...

Descente sur le sangle du Pinet, et c’est parti sur ce long sentier horizontal parcourant 5 jolis cirques… Aucune difficulté technique, mais la trace est étroite et il faut regarder constamment où on pose les pieds… On n’oublie cependant pas de s’arrêter de temps en temps pour contempler le décor...

La trace devient meilleure sur le sangle de Fouda Blanc. Ce sangle, haut perché, est beaucoup plus impressionnant, à mon avis plus en descente qu’en montée. J’entends les moutons bêler sur le sangle inférieur, me demendant combien d’entre eux survivent des chutes de pierres causés par les promeneurs peu précautionneux...

Le sangle, bien que long, se termine, et on quitte ces contrées vertigineuses pour remonter sur les paisibles prairies de l’Alpe, puis vers la Croix de l’Alpe où le coucher de soleil me rejoint. 20h30. Descente vers le col de l’Alpe, acueuilli par des moutons profitant du soir...

Un petit dernier ? Malgré le soir qui tombe, je me lance dans le parcours du petit sangle inférieur des Belles Ombres, histoire d’offrir une belle conclusion à la journée.

Dernière modification : 16 mai 2018
Rochers de Fouda Blanc (1861m) par le sangle

La carte du topo « Sommet du Pinet (1867m), grande boucle des sangles »

Ouvrir en grand !

Chargement de la carte en cours