Sources de l’Huveaune et crête des rocs de la Caïre (772m), par les Aumèdes

Difficulté :
Facile
Dénivelé :
380m
Durée :
1 jour

Un joli parcours dans le massif de la Sainte-Baume. À la visite des sources de l'Huveaune dans un vallon très encaissé succède le parcours d'une crête et d'un plateau bien dégagés offrant une vue saisissante sur le versant nord de la montagne. – Auteur :

Accès

Nans-les-Pins est situé sur la D560, entre Auriol et Saint-Maximin-la-Sainte-Baume. Traverser le village sur la D80 en direction du Plan-d’Aups. À la sortie du village, dans un virage à angle droit au point 397, quitter la D80 et poursuivre tout droit ; stationner sur un parking près d’une usine et d’un centre équestre, sur le passage du GR 9A (lieu-dit les Aumèdes sur carte IGN) ; un panneau signale le départ du Chemin des Rois.

Itinéraire

Ouvrir en grand !

Chargement de la carte en cours

  • Cartes : IGN Top 25 3345 OT Signes/ Tourves et 3245 ET Aubagne/ La Ciotat
  • Altitude départ : 420m
  • Altitude arrivée : 772m
  • Balisage : partiel
  • Durée totale : 6h
  • Lien vers la carte IGN : Sources_Huveaune_Caïre

Suivre la direction du Chemin des Rois, et partir sur la piste qui prolonge la route. Au carrefour suivant, laisser à gauche le Chemin des Rois et poursuivre sur le GR 9. La piste traverse une vaste clairière, puis descend et arrive à une barrière métallique au point coté 446.

Abandonner la piste qui tourne à droite et prendre tout droit sur un petit sentier qui descend dans le vallon. Le sentier traverse le lit de l’Huveaune souvent à sec, puis tourne à gauche et remonte le vallon. Il remonte un peu, puis pénètre dans le vallon de Castelette et redescend jusqu’à l’Huveaune. La remontée le long de la rivière permet d’observer de grandes vasques plus ou moins remplies d’eau et recouvertes de dépôts calcaires.

Le sentier arrive à un gué où l’on peut voir sur l’autre rive un sentier : traverser et prendre à gauche sur ce sentier qui redescend. (Remarque : en partant à droite après avoir traversé, on peut remonter encore le long de la rivière et observer quelques jolies cascades.) On arrive à une passerelle en bois où l’on prend à droite le sentier qui monte. Ce sentier effectue une montée soutenue, laisse à droite le sentier qui mène à la grotte de Castelette (où l’on peut faire l’aller-et-retour), puis franchit des barres rocheuses et débouche sur le vaste plateau du Plan d’Aups, au pied de la Sainte-Baume, où la vue est grandiose.

La pointe cotée 772, point culminant de la crête des rocs de la Caïre, est bien visible à l’ouest, on y accède sans problème en suivant le sentier de crête pas toujours bien marqué. Il faut profiter de la vue en montant, car au sommet, il n’y a qu’une grosse citerne enfermée dans la végétation !

Descendre sur la piste qui part du sommet. La vue se dégage à nouveau. Au premier croisement, prendre le chemin à gauche en direction est. Il traverse le plateau et ramène au lieu-dit La Cayre, où l’on retrouve le GR 9 et Chemin des Rois, que l’on suit à gauche pour revenir aux Aumèdes.


Sortie effectuée le 30 octobre 2015.

Dernière modification : 16 mai 2018
La Sainte Baume : partie Est, le Jouc de l’Aigle ou Croix des Béguines (1148m) et Signal des Béguines (1148m)

A propos

Auteur de ce topo :

Topo publié le 17 janvier 2016

(Avertissements et Droits d'auteur)

Commentaires

  • par Le 19 janvier 2016 à 00h17

    Histoire et légendes.

    Salut Christophe. Un note sur l’oratoire de Miette.

    Une fois de plus, on retrouve Marie-Madeleine comme dans tout le secteur.
    L’oratoire marque la frontière entre les communes de Nans-les-Pins et le Plan d’Aups. La niche représente Marie-Madeleine chez sa soeur Marthe à Béthanie.
    En 1851, le gardien de la grotte et sa soeur sont tués par un brigand ; leur nièce Miette (diminutif provençal de Mireille) s’enfuit jusqu’à l’oratoire pour obtenir la protection de la sainte en se cachant derrière celui-ci, échappant au tueur. D’où le nom de l’oratoire.

    Le fronton est décoré du blason de l’archevêque de l’époque (inscription à l’origine :
    "JOANNES FERRERIUS ARCHIEPISCOPUS ARELATENSIS HOC MONUMENTUM ERIGI CURAVIT - MDXVI " (Jean Ferrier archevêque d’Arles a fait ériger ce monument - 1516).

    Par ailleurs, Miette est une chanson de l’opérette "Au pays du soleil" chantée par Alibert en 1932, musique de Vincent Scotto, dont voici le refrain :

    Miette, Miette
    Toi si jolie, si joliette
    J’aime tes yeux où resplendit
    L’éclat du soleil du Midi
    Ma mie, jolie
    Toi ma raison, toi ma folie
    Mon cœur t’appartient pour toujours
    Miette, des amours

    https://www.youtube.com/watch?v=ObFfv7R88eY

  • par Le 19 janvier 2016 à 20h40

    Merci, Hereme, pour ces informations. Ces oratoires sur le Chemin des Rois sont magnifiques, un travail considérable de restauration a été accompli. Espérons qu’ils résisteront bien aux caprices du temps !

Chargement en cours Chargement en cours...
Veuillez patienter ...
Nouveau commentaire
Nous vous conseillons de vous connecter !

Astuce : Si votre commentaire est long, aérez-le en créant des paragraphes. Pour cela, il suffit de laissez une ligne vide entre ceux-ci !